Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Nicolas Dupont-Aignan : Pourquoi Christophe Castaner a-t-il refusé cette Commission d’Enquête sur le saccage de l’Arc de Triomphe ?

Nicolas Dupont-Aignan : Pourquoi Christophe Castaner a-t-il refusé cette Commission d’Enquête sur le saccage de l’Arc de Triomphe ?

Lors d’une conférence de presse, Nicolas Dupont-Aignan a répondu à Christophe Castaner, qui porte plainte contre le député :

M. Castaner veut menacer un adversaire politique et faire taire l’opposition. Je ne me tairai pas. Car ce n’est pas mon cas personnel mais la liberté d’expression.

J’ai demandé une Commission d’enquête parlementaire. Entendons les policiers, les mères de famille, les retraités… pour savoir ce qu’il s’est passé. Ce n’est pas à un Ministre comme Castaner de contrôler la parole du Parlement mais au Parlement (article 24 de la Constitution) de contrôler l’action du Gouvernement et des politiques publiques.

Déjà lors de l’affaire Benalla, M. Castaner, Ministre délégué au Parlement, avait refusé de répondre aux questions des députés et s’était réfugié à la buvette de l’Assemblée.

Ministre d’un gouvernement aux abois, incapable de garantir l’ordre public, mettant en danger autant les Gilets Jaunes pacifiques que les forces de l’ordre, M. Castaner ne supporte pas de devoir rendre des comptes à la Nation.

Castaner s’attaque à moi car j’ai demandé des explications très précises sur les événements. Dès le début, j’ai demandé une Commission d’enquête parlementaire. Entendons toute la chaîne de commandement, les ordres qu’ils ont reçus ou pas reçus de Castaner. Entendons les policiers sur le terrain. Entendons les témoins, ces gilets jaunes pacifiques, mères de famille, retraités, qui ont vu de leurs yeux ce qui s’est passé.

Pourquoi M. Castaner a-t-il refusé cette Commission d’Enquête ? Moi, en tout cas, je n’ai pas peur de la vérité. Mon devoir, c’est de porter la parole des Français qui veulent la vérité, toute la vérité. Je ne renoncerai jamais.

Je suis scandalisé que M. Castaner m’accuse de porter honneur aux forces de l’ordre, moi qui ai toujours soutenu les policiers et les gendarmes. C’est justement pour défendre l’honneur des forces de l’ordre que je veux établir la vérité.

“petits casseurs de M. Castaner” : Je n’ai évidemment jamais dit que des policiers auraient cassé [le 24Novembre]. En témoignent d’ailleurs tous les messages de soutien de forces de l’ordre qui ont bien compris le vrai sens de mes propos. “petits casseurs de M. #Castaner” : J’ai dit que personne n’était dupe que M. Castaner, par incompétence ou par inconscience, avait laissé faire les casseurs. 

Depuis le début, le gouvernement a cru que les violences de casseurs ou de racailles étrangers aux Gilets Jaunes décrédibiliseraient ce mouvement populaire des Gilets Jaunes.

Il s’est passé quelque chose de profondément anormal à l’Arc de Triomphe : Monsieur Castaner n’a pas appréhendé les casseurs qui ont pu sévir impunément. Ce faisant, ces casseurs sont des complices politiques du gouvernement.

M. Castaner ferait mieux de s’occuper des casseurs qui sont en train d’affluer de toute l’Europe pour commettre des violences à Paris demain. Ces casseurs n’ont rien à voir avec l’immense majorité des Gilets Jaunes qui manifestent pacifiquement.

À tous les lecteurs du Salon Beige en France, j’irai droit au but : pour poursuivre son travail le Salon Beige a besoin de vos dons. Le combat culturel que nous menons est violent et nos opposants disposent de moyens infiniment plus importants que les nôtres. Nous sommes en permanence ciblés par des personnes et des groupes qui savent utiliser l’argent, les médias et … la justice pour nous combattre et nous détruire.

Oui, notre existence dépend de vos dons. Nos besoins ne sont pourtant pas immenses, loin de là !
Il suffirait que chaque année 3 000 personnes fassent un don ponctuel de 50 € ou bien que 1 250 fassent chaque mois un don de 10 € pour que l’existence du Salon Beige soit assurée !

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule.
S'il vous plait, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

4 commentaires

  1. La réponse est dans la question : c’était bien une mise en scène pour soulever l’indignation contre les GJ : mais les grosses ficelles ne prennent plus !!! C’est quoi l’étape suivante ? Un nouveau Bataclan ?

  2. Vrai ou faux témoignage, il reste que tout cela est très possible vu que week-end après week-end, les mêmes “erreurs” se sont répétées.
    http://www.frontsyndical-classe.org/2018/12/un-crs-temoigne-on-nous-donne-l-ordre-de-laisser-casser-pour-que-le-mouvement-devienne-impopulaire.html

    • Oui Ludo 72, on peut craindre en effet qu’un attentat “bienvenu” – pour certains – n’advienne… avec à la clé: marche blanche et gu… enfarinées des vrais responsables, bisounourseries habituelles, discours émus et chevrotants etc… Bref, la récupération immonde à laquelle nous sommes (enfin, ceux qui ont compris…) habitués! Aujourd’hui, c’est la fête de l’Immaculée Conception, celle qui a sauvé la France de la guerre civile en 1947 (cf. l’Ile-Bouchard). Je remarque que certains GJ se sont agenouillés devant des crs afin de protester gestuellement et symboliquement contre l’humiliation imposée hier à des lycéens je ne sais plus où. J’y vois, mais je ne suis qu’une pauvre ringarde de chrétienne attardée, n’est ce pas, un signe, quoiqu’inconscient, de la présence de Marie dans tout ce bouleversement, en réponse à bien des prières. Ricanez si vous voulez mais il se passe quelque chose de grand à travers ce chaos et malgré ce chaos qui va dépasser ses propres objectifs.
      Quand je parle de chaos, je ne fais pas allusion au fameux “ordo ab chao” cher aux super-classes-mondiales qui nous gouvernent et veulent nous détruire… Un clin d’oeil à ceux qui savent…

  3. Pire, il fallait bien que ce soit l’Arc de triomphe pour soulever l’indignation de cette “république”, car si ç’avait été la cathédrale Notre-Dame (rappelez-vous les “femens”) ou la basilique du Sacré-Coeur.. gageons que cela n’aurait provoqué aucune ire des médias biens pensants, et du gouvernement.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services