Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Négation du génocide arménien : Douste Bla-Bla

Intervenant à l’Assemblée, le ministre des Affaires étrangères Philippe Douste-Blazy a demandé aux députés de repousser la proposition de loi socialiste interdisant la négation du génocide arménien de 1915 parce qu’elle serait considérée comme "un geste inamical" par la Turquie :

"Le texte (…) serait considéré (…) comme un geste inamical par la très grande majorité du peuple turc. Cela ne pourrait manquer d’avoir des conséquences politiques sérieuses, d’affaiblir notre influence non seulement en Turquie même, mais aussi au-delà dans l’ensemble de la région".

Douste-Blazy a presque tout faux : s’il faut repousser ce texte, c’est parce que la loi n’est pas là pour ‘faire’ l’Histoire. Faire plaisir à la Turquie n’est pas digne d’un ministre des affaires étrangères.

Le vote de ce texte controversé a été suspendu sine die, provoquant une bronca dans les tribunes du public au-dessus de l’hémicycle, où plusieurs dizaines de personnes, membres d’associations arméniennes, ont crié et tapé dans les mains en scandant pendant cinq minutes "le vote! Le vote !".

Michel Janva

Partager cet article

4 commentaires

  1. Par homophonie, il est question de débaptiser la rue Condorcet pour en faire la rue Douste-Blazy

  2. Entièrement d’accord : ce n’est pas aux députés d’écrire l’histoire.
    En revanche, il serait de leur devoir d’exiger de la Turquie qu’elle remplisse une des conditions initiales à son entrée en Europe : le retrait de la partie de Chypre qu’elle occupe en toute illégalité.
    C’est évidemment plus risqué que de “pérorer” sur le génocide arménien.
    Quant à ce pauvre Douste, il finira par faire pitié tellement il se révèle chaque jour un peu plus dépassé par sa fonction;

  3. L’histoire n’appartient pas aux historiens, je ne vois pas pourquoi les hommes politiques devraient se priver d’intervenir lorsque les comportements négationnistes mettent en danger le bien commun comme nous l’avons récemment vu à Lyon. Le négationnisme n’est pas une opinion mais un mensonge portant atteinte à la mémoire de millions d’hommes.

  4. @ Franck :
    Je ne dis pas que les politiques doivent se garder d’intervenir face aux comportements hasardeux voire haineux.
    Mais faire une loi pour dire l’Histoire, non.

Publier une réponse