Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

Neuvaine au Cœur Immaculé de Marie: Jour 7

Neuvaine au Cœur Immaculé de Marie: Jour 7

« Jésus veut établir dans le monde la dévotion à mon Cœur Immaculé. À qui embrassera cette dévotion, je promets le Salut. (…) Mon Cœur Immaculé sera ton refuge et le chemin qui te conduira jusqu’à Dieu. »

(Notre Dame à Lucie, le 13 juin 1917)

 

7e jour : La consécration au Cœur Immaculé de Marie

 

  1. Invocation au Saint-Esprit

Commencer par invoquer le Saint-Esprit pour qu’Il nous aide à faire une bonne méditation :

Venez Esprit-Saint, emplissez le cœur de vos fidèles et allumez en eux le feu de votre amour. Envoyez votre esprit, Seigneur, et il se fera une création nouvelle, et Vous renouvellerez la face de la terre.

Prions : Ô Dieu qui avez instruit le cœur de vos fidèles par la lumière du Saint-Esprit, donnez-nous par ce même Esprit de comprendre et d’aimer ce qui est bien et de jouir sans cesse de ses divines consolations.

 

  1. Enseignements

Dans le secret confié le 13 juillet 1917, Notre Dame annonça qu’elle reviendra pour faire deux demandes : « Je viendrai demander la consécration de la Russie à mon Cœur Immaculé et la communion réparatrice des premiers samedis du mois. » Dans la méditation d’hier, nous avons vu l’une de ses demandes. Voyons maintenant la deuxième : la consécration au Cœur Immaculé de Marie.

Certains pensent, non sans raison, qu’à Fatima, la Vierge n’a expressément demandé que la consécration de la Russie. Voici comment le Père Alonso (décédé en 1981), un des meilleurs spécialistes de Fatima à son époque, répondit à cette objection :

« Cette consécration de la Russie doit être précédée de la pratique généralisée et intense des consécrations individuelles et collectives. La consécration de la Russie n’arrivera que comme le fruit de la consécration généralisée et intense de tous les membres et de toutes les collectivités de l’Église. » 

Qu’est-ce qu’une consécration ?

Mais que signifie se consacrer ? Le terme « consacrer » a plusieurs sens. Celui qui nous intéresse ici est celui de « réserver pour Dieu ». Consacrer un objet, un édifice, un lieu, signifie que cet objet (un calice par exemple) ou cet édifice (une église par exemple) sont réservés pour Dieu, pour célébrer son culte et qu’ils ne peuvent plus servir à un autre usage.

On peut aussi consacrer une personne (ou un groupe de personnes). Dans ce cas, la personne garde sa liberté, mais elle promet de suivre Jésus et de vivre en suivant sa loi. Lorsqu’une personne se consacre par exemple au Sacré-Cœur, elle se donne entièrement à Jésus : elle lui donne son corps, son âme, ses biens extérieurs, ses biens intérieurs (vertus et mérites), tout ce qu’elle a dans l’ordre de la nature et de la grâce. Par son acte de consécration, elle reconnaît à Notre Seigneur un entier et plein droit de disposer de tous ses biens pour le triomphe de son Église. Se consacrer signifie donc qu’on s’engage à être un instrument docile entre ses mains. On promet une obéissance sans faille à tout ce qu’il nous demandera.

Et voici la définition qu’en donnait Pie XII : « La consécration est un don total de soi, pour toute la vie et pour l’éternité : c’est un don non de pure forme ou de pur sentiment, mais effectif, accompli dans l’intensité de la vie chrétienne. »

Peut-on se consacrer à Marie ?

On se consacre en général à Dieu, au Sacré-Cœur, au Christ-Roi. Toutefois, les églises sont souvent consacrées à la Sainte Vierge ou à des saints. On se consacre aussi à la Très Sainte Vierge lors des mariages, des confirmations, des communions solennelles. Dans beaucoup de paroisses, il est d’usage à la fin de la cérémonie du baptême de porter l’enfant à l’autel de la Sainte Vierge et là, de le consacrer à Notre Dame. Dans son Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge, saint Louis-Marie Grignion de Montfort nous incite à nous consacrer à la Sainte Vierge.

De tout temps également, des communautés se sont consacrées à la Sainte Vierge. Le 1er avril 1836, le curé d’Ars consacra sa paroisse à Marie conçue sans péché. Le 11 décembre de la même année, l’abbé Desgenettes consacra la paroisse de Notre-Dame des Victoires au Cœur Immaculé de Marie. Plusieurs pays ont été consacrés à la Sainte Vierge. Et encore récemment, 24 pays se sont consacrés aux Cœurs de Jésus et Marie.

Il ne fait donc aucun doute qu’il est possible de se consacrer à Notre Dame et notamment à son Cœur Immaculé. Toutefois, dans ce cas, le terme « consécration » ou « se consacrer » n’a pas exactement le même sens pour Dieu et pour un saint. Il est analogue. Seul Dieu peut posséder totalement notre personne. On se donne à Marie pour qu’elle nous donne à Dieu. Il est clair que la consécration mariale est relative à Dieu. Jamais la Très Sainte Vierge n’est l’étape terminale, ni même le passage, à proprement parler. Elle est le lieu où Dieu veut être trouvé.

Ce point a été remarquablement développé par saint Louis-Marie Grignion de Montfort dans son Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge. Par exemple, au n°115, il recommande de « commencer, continuer et finir toutes ses actions par elle, en elle, avec elle et pour elle afin de les faire par Jésus-Christ, en Jésus-Christ, avec Jésus-Christ et pour Jésus-Christ notre dernière fin ».

Et un peu plus loin au n° 120, il précise :

« Marie étant la plus conforme à Jésus-Christ de toutes les créatures, il s’ensuit que, de toutes les dévotions, celle qui consacre et conforme le plus une âme à Notre Seigneur est la dévotion à la Très Sainte Vierge, sa Sainte Mère, et que plus une âme sera consacrée à Marie, plus elle le sera à Jésus-Christ. »

La finalité de la consécration à Notre Dame est donc d’aller à son Fils. C’est d’ailleurs l’enseignement de Notre Dame à Fatima. Le 13 juin 1917, elle dit à la petite Lucie : « Mon Cœur Immaculé sera ton refuge et le chemin qui te conduira jusqu’à Dieu. »

Pourquoi se consacrer ?

Par son acte de consécration, la personne appartient à celui à qui elle s’est consacrée. En conséquence, elle sera son bien et peut donc prétendre jouir de la protection que tout propriétaire accorde à ce qu’il possède. Ainsi, dans le cérémonial de consécration d’une famille au Sacré-Cœur, il est demandé à Dieu de « bénir nos entreprises spirituelles et temporelles, écarter nos soucis, sanctifier nos joies, soulager nos peines ».

Dans un radio message adressé à la Belgique, Pie XII déclara : « En mettant sous l’égide de Marie vos activités personnelles, familiales, nationales, vous invoquez sa protection et son aide sur toutes vos démarches»

En nous consacrant à Notre Seigneur ou à Notre Dame, nous aurons ainsi un guide pour nous garder des faux pas, nous ramener dans le droit chemin si nous nous égarons. Nous serons protégés des dangers, et des embûches du démon.

Un autre bien que procure une consécration est la paix (celle de l’âme en premier lieu, mais aussi la paix temporelle) ainsi que la conversion des pécheurs. Dans la consécration du genre humain au Cœur Immaculé de Marie faite par Pie XII le 31 octobre 1942, le Pape demanda : « Ô Mère de Miséricorde, obtenez-nous de Dieu la paix ! Et, surtout, ces grâces qui peuvent en un instant convertir les cœurs humains, ces grâces qui préparent, aménagent et assurent la paix ! »

Voici également ce qu’enseigne saint Louis Marie Grignion de Montfort :

« Ainsi, se consacrer à Marie, c’est très précisément la choisir comme Mère, non pas seulement pour la protection physique de nos personnes, mais plus encore et d’abord pour lui conférer en propre la plénitude de la puissance maternelle sur notre âme. La mère, dans la famille humaine, a pouvoir sur ses enfants. Elle les protège de deux manières. En écartant d’eux les périls et les menaces, sans même parfois qu’ils le sachent. En les conseillant et en les guidant aussi, pour qu’ils fassent bon usage de leur liberté. »

 

Comment se consacrer ? 

Dans cet acte, qui s’adresse fondamentalement au Christ, nous faisons entrer la Vierge Marie à un titre spécial, qui lui est propre : celui de Mère de Dieu et notre Mère, celui de Mère du Rédempteur.

La consécration consiste à promettre à Marie de recourir filialement et constamment à elle et de vivre dans une habituelle dépendance à son égard, pour arriver à une plus intime union avec Notre Seigneur et par Lui avec la Sainte Trinité présente en nous.

Sur le plan concret, la consécration consiste à donner à Marie nos biens extérieurs pour qu’elle nous préserve de toute attache aux choses terrestres et nous inspire d’en faire le meilleur usage ; notre corps et nos sens pour qu’elle les conserve dans une parfaite pureté ; notre âme, nos facultés, nos biens spirituels, vertus et mérites, toutes nos bonnes œuvres passées, présentes et futures pour qu’elle les oriente vers l’amour de Dieu et du prochain. En bref, la consécration est l’abandon fait à la Sainte Vierge de tout ce qui, dans nos bonnes œuvres, est communicable à d’autres âmes, pour qu’elle en dispose selon la volonté de son divin Fils et pour sa plus grande gloire.

 

  1. Court moment de silence

Méditons 5 minutes sur la bonté et la prévenance de la Sainte Vierge envers nous.

 

  1. Prière à la Sainte Vierge
  • Réciter le chapelet (ou au moins une dizaine de chapelet). Demandons à la Sainte Vierge les grâces nécessaires pour suivre son exemple et aimer toujours plus son divin Fils.
  • Offrir les souffrances de la journée à venir pour la conversion des pécheurs.
  • Terminer par les invocations suivantes :

Cœur Immaculé de Marie, refuge des pécheurs, priez pour nous. (3 fois)

Notre Dame de Fatima, priez pour nous.

Notre Dame du Rosaire, priez pour nous.

Saint François et sainte Jacinthe, priez pour nous.

Sœur Lucie, intercédez pour nous.

 

 

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services