Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Jean-Frédéric Poisson : “Moi je veux une France qui protège les faibles et attentive aux plus fragiles”

Nettement devancé par l'ex-sarkozyste puis ex-juppéiste puis ex-filloniste et désormais macroniste Aurore Bergé (LREM), elle-même soutenue par Alain Juppé, Jean-Frédéric Poisson a fait la déclaration suivante suite à sa mise en ballotage avec un score difficile à remonter (19% contre 46%) :

Jean-frederic-poisson"C'est une gifle pour nous, très clairement. Je salue la victoire de ma concurrente pour le premier tour. Je souhaite, à ce stade, vous répéter que pour nous, pour moi, c'est une baffe comme on en prend rarement en politique.

Il est, d'une certaine manière, incompréhensible, dans ce contexte qu'après tant d'heures données au service de ce territoire, des habitants et des communes, tout le travail qui a été fourni ne soit pas reconnu dans les urnes comme, peut-être, il pourrait l'être. On entre pas en politique pour recevoir des gratifications ou de la gratitude. Mais à la fin du compte, même si on est pas forcément entré en politique pour cela, je reconnais qu'il y a une forme de violence dans le résultat de ce soir que je subis avec ma suppléante Pascale Gautheret, et dont nous tirons un certain nombre de conséquences.

Je remercie toutes celles et ceux qui nous ont fait confiance jusqu'ici. Je veux leur dire ceci :

Nous sommes en face d'une forme de 18 brumaire démocratique, il est en train de se préparer à l'Assemblée Nationale une domination sans précédent d'une formation politique dont le projet est flou, dirigé par un Président de la République qui dévoile peu à peu ses intentions, qui muselle la presse, qui s’apprête à démanteler le Code du travail, qui, effectivement, installe petit à petit un matraquage fiscal comme jamais nous n'en avons connu et en définitive, c'est ce projet que les Français choisissent aujourd’hui.

La question qui est posée pour dimanche prochain est très simple : est-ce que nous voulons vraiment entrer dans une France dans laquelle il y aurait un exécutif à peu prêt tout puissant avec un Parlement qui serait aux ordre et une opposition que serait finalement réduite aux acquêts.

Est-ce que c'est cela que nous voulons ? Est-ce que nous voulons vraiment être dans une France qui ne sera plus gouvernée que par le marketing, la communication et un certain nombre d'effet de manche.

Est-ce que vous voulez, ici, dans cette circonscription, avoir comme député quelqu'un qui ne connaît pas le territoire, qui ne s'y intéresse finalement pas plus que ça, puisque, le message qui est passé par Mme Bergé et par son suppléant c'est que Mme Bergé entrera au gouvernement et que M. Schmidt deviendra député. Est-ce que c'est ça que vous voulez ?
Si c'est ça que vous voulez, sans hésitation, votez pour madame Bergé dimanche prochain.

Si ce n'est pas ce que vous voulez, et si effectivement vous voulez que les artisans soient défendus, que le matraquage fiscal que prépare le Président de la République soit contraint et contredit.Si effectivement vous voulez que l'Union européenne ne signe pas ce traité délétère pour notre pays, le TAFTA. Si vous ne voulez pas que tout cela entre en vigueur, si vous voulez que le modèle social français soit protégé, que nos retraites, que notre sécurité sociale, tout ce qui fait notre modèle social, si vous voulez, effectivement, que tout cela soit protégé, alors, votez pour ma candidature et pour celle de Pascale Gautheret, nous vous défendrons très simplement, comme je l'ai fait, en tout cas. Voilà le choix qui vous est proposé.

Alors je sais bien, j'ai entendu tout à l'heure Mme Bergé avec ses amabilités habituelles. Moi, je ne dénigre aucun électeur, je ne diabolise personne, j'ai des désaccords de fond. J'ai dit pourquoi je suis en désaccord avec les uns et les autres : je l'ai exprimé par oral et par écrit : tout cela est clair, c'est de cette clarté que les Français ont besoin. Et si effectivement, les Français font le choix de la clarté, si les Français font le choix de la protection des plus fragiles plutôt que de la société des forts, le choix de la protection des territoires plutôt que la société de paris, des petites entreprises plutôt que celle des grosses, de la protection de l'artisanat et de l'investissement plutôt que de la société des banquiers, alors je vous le dit : le projet qui est porté par E. Macron et par Mme Bergé, celui là affaiblira nos territoires, il affaiblira nos entreprises, il affaiblira tous les contribuables que nous sommes, les retraités, les fonctionnaires, les demandeurs d'emploi, tout ceux qui devront payer davantage d'impôts, c'est cela qu nous attend.

La question est de savoir si c'est ce que vous voulez ou pas, un point c'est tout. Le choix de dimanche prochain est très simple : quelle France voulons nous, quel territoire voulons nous ?

Moi je veux une France qui protège les faibles, je veux une France qui soit attentive aux plus fragiles, je veux une France qui traite et accompagne ses tissus locaux, je veux une France dans laquelle l'initiative locale sera reconnue et une France dans laquelle les députés s'occupent de leur territoire parce qu'ils y vivent, et parce qu'ils en sont passionnés, parce qu'ils y sont enracinés.

Pas une France dans laquelle les députés passent, comme ça, par dessus, et au fond finissent par faire autre chose parce que ça ne les intéresse pas.

Voilà la France que je veux. Voilà ce que je vous demande de soutenir le 18 juin prochain et voilà pourquoi nous serons candidats avec détermination et énormément de courage et dès demain matin, de très bonne heure, pour gagner ce deuxième tour, dimanche prochain.

Combattu, toujours ; battu, parfois ; abattu, jamais."

François Le Hot, le candidat FN ayant obtenu 7,9%, a indiqué qu'il appelait à voter contre Aurore Bergé.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

22 commentaires

  1. Poisson n’a pas été très courageux entre les deux tours de la présidentielle contrairement à Dupont Aignan et sa participation à la primaire l’a malheureusement plombé.
    Maintenant qu’il est battu, il doit rapprocher le PCD du SIEL et de Debout la France.
    Une alliance de ces trois partis à un réel sens politique et organisationnel.

  2. Ces micros partis devraient s’auto-dissoudre tant ils ne représentent pas grand chose au niveau populaire.

  3. et le FN se dira dans l’opposition , quelle honte!!!

  4. Henri Guaino a parfaitement résumé ce qu’il fallait penser de ces bourgeois cathos parisiens.

  5. JF Poisson n’a pas été très courageux entre les deux tours, contrairement à NDA qui malgré cela, est aussi dans les choux. Donc, le problème est ailleurs. les Français sont complètement déboussolés ou aveugles et ne sachant plus à qui se vouer sont allés se jeter dans les bras de celui qui promettait tout et son contraire. Macron, le nouveau joueur de flûte, entraîne tout le monde à sa suite. On connaît hélas où cela va finir….

  6. Vive Jean-Frédéric Poisson, qui se bat avec courage pour défendre les français et la France que nous aimons et que nous voulons protéger, l’écologie humaine.
    Merci M. Poisson.

  7. Jean-Frédéric Poisson dit en termes plus choisis ce que dit aussi – avec raison – Henri Guaino.
    Tous les deux ont eu affaire au même électorat.
    Il faut noter quand même la plus grande fidélité des électeurs de M. Poisson qui dépasse 19% alors que malheureusement M. Guaino ne dépasse pas les 5%.

  8. Monsieur Poisson, parmi vos électeurs, une part importante, n’ont pas aimé vos positions concernant le mariage pour tous, et, ils vous font payé votre attitude, et,

  9. Spendios, entre les deux tours de la présidentielle, Guaino a montré sa couardise en n’appelant pas à voter FN.
    Ensuite, il vient nous donner des leçons de patriotisme!

  10. @ ohlala ?
    Comprends pas… Le candidat FN battu, appelle à voter contre Aurore Berger.
    Cela ne vous convient pas ? Bien sûr qu’il faut voter pour Poisson. Où sont passés les militants de la Manif pour Tous ?
    Vont-ils -eux aussi- devenir “homocompatibles” comme la plupart des évêques ?
    Ils condamnent et fustigent le FN, mais “qui sont-ils pour juger”?

  11. Nous avons vraiment la droite la plus bête du monde. Tous ces micro-partis sont partis en ordre dispersé, au lieu de faire taire leur ego et partir, unis sous une même bannière.
    C’est désolant au possible. Ce n’est pas comme ça que nous verrons la naissance d’un grand courant conservateur à la française.

  12. Bon courage à vous ! nous vous soutenons

  13. Vouloir prétendre à une quelconque reconnaissance de qui que ce soit dans ce pays est une chimère. D’autre part, les français vont avoir un régime dur, sévère, en conformité avec ce qu’ils ont plébiscité ! Je ne les plaindrai pas, vraiment pas.

  14. Je suis très déçu par le score de J F Poisson et par tous ces retraités qui pourtant étaient avertis qu’ils seraient matraqués fiscalement et ne pourraient plus aider leurs petits enfants, ayant à peine pour survivre eux-mêmes.
    J’ai pris ma retraite depuis 5 ans et depuis elle ne fait que diminuer chaque année…

  15. J F Poisson est plus victime de ses positions anti-avortement que des excellentes choses qu’il a fait pour les habitants de Rambouillet.
    C’est un sujet actuellement intouchable, sacré, le pire des pires.
    Remarquez qu’aujourd’hui St Paul nous dit que si nous avons des ennuis à cause du Christ, nous devons nous réjouir ! En effet la vie vient de Dieu, la mort de Satan. Combien de massacres Satan nous fait faire. 220 000 par an…

  16. Dire que Poisson n’a pas été courageux entre les deux tours est clairement erroné : il a résisté à la très forte pression demandant son appel à voter Macron. A part lui et Mélenchon, très rares ont été les candidats à résister à cette pression

  17. Ca fait mal au cœur. C’est député dont les rapports font autorité. je pense à celui sur les branches professionnelles. Son expérience est indispensable en ces temps où dans la continuité des lois depuis 2013, le Gvt veut modifier le Code du travail par un nominalisme juridique qui aura pour conséquence la guerre de tous contre tous.

  18. Voter les macron/compatibles c’est se donner à celui qui est capable de faire disparaître en 3 ans les millions reçus de la banque Rothschild.
    Il est sans aucun doute capable de conduire la France sans délai à la même infortune !

  19. PCD ou rien !!
    Terminé le vote utile et tout le tralala…
    VIVE POISSON

  20. POIsson a appelé à voter blanc : ce qui n’est pas courageux, car cela revenait à faire gagner Macron. Chrsitine Boutin, elle, a été plus intelligente et courageuse.

  21. Votre courage et ténacité ne sont sûrement pas vaines !
    La cohérence de votre actions avec les idées que vous défendez est tout à fait remarquable dans l’environnement que nous connaissons aujourd’hui. Merci !

  22. Poisson n’a pas changé d’idées !!! Comme Boutin !!! Alors qu’on ne dise pas qu’il fait un mauvais résultat à cause de ses positions sur l’avortement et mariage homo !! Et en 2012, alors, il n’a pas été élue malgré ses positions connues de tous ? Et Boutin avant lui ???
    Les raisons de son mauvais résultat est à chercher ailleurs. Et d’abord, n°1, la force d’attractivité de Macron et son parti en apparence nouveau, réformateur, etc etc, on ne va pas revenir sur le sujet….

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services