Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

Nette aggravation des violences à l’encontre des monuments chrétiens en France

Le Père Gabriel Picard d’Estelan, curé de la paroisse Saint-Jean Baptiste d’Avignon, dont l'église a subi des violences, témoigne dans La Nef. Extraits :

A "Tout a commencé vraiment à la Noël 2009 : pendant la veillée et la Messe de Minuit, des «jeunes» ont lancé des pétards et s’en sont pris à l’une des voitures qui stationnaient devant l’église. Puis, quasiment toutes les semaines, l’église a été la cible d’incivilités de plus en plus choquantes et graves : jets de pierres sur les vitres, saletés en tout genre devant la porte d’entrée, bouteilles de bière brisées le long des murs ; enfin au moment de la kermesse en juin 2010, des tags orduriers et des slogans politiques (Islam en force) sur les murs de l’église. Nous avons averti les pouvoirs concernés, mais cela tombait un week-end et nous avons donc nettoyé nous-mêmes ces tags en les recouvrant de peinture, après avoir porté plainte avec photos à l’appui. À partir de ce moment là, il y a eu de plus en plus d’agressions caractérisées : un «jeune» est venu uriner dans l’église pendant la messe, quelqu’un a tenté de brûler le panneau d’affichage, les boites aux lettres ont été saccagées ; pendant la messe en semaine des jets de bâtons et de pétards, y compris sur les personnes âgées qui sortaient de l’office ; puis des insultes à caractère raciste et antichrétien, comme celle-ci : «sale p…, on va te griller toi et ton église.» Cette menace est passée à exécution puisque, une nuit, notre magnifique cyprès a été incendié. Sans la vigilance de voisins qui ont appelé les pompiers, nous aurions retrouvé le matin une église brûlée et calcinée. C’est pour dénoncer ces agissements et protéger la liberté de culte et la liberté de nos paroissiens que, une fois une plainte déposée, j’ai convoqué la presse locale. […]

Tous les observateurs, politiques, sociologues, policiers, arrivent à la même conclusion : une très nette aggravation des dégradations et des violences à l’encontre des monuments chrétiens en France. J’ai reçu plusieurs mails de confrères prêtres et de fidèles laïcs qui m’ont raconté ce qu’ils vivaient chez eux. D’autre part, ce qui s’est passé à Carcassonne (interruption violente de la messe du 2 novembre, dégradation, slogans antichrétiens), pratiquement au même moment que chez nous, indique clairement que certains «jeunes» n’ont plus peur de s’en prendre aux églises […].

Partager cet article

11 commentaires

  1. Mais qui manipule “les jeunes” ???

  2. une forme banale de “gouvernance” implicite par la terreur qui précède hélas un durcissement du doux visage de la révolution.

  3. Tiens, je pense à nos amis de l’AED qui feraient bien de s’intéresser de plus près à la persécution qui s’installe en France en y consacrant une partie de leur budget pour communiquer sur le sujet, voire assister les paroisses attaquées.
    On peut sans doute augmenter nos contributions ou faire des dons accompagnés de courriers explicites dans ce sens.

  4. Les “avignonnais” ont bien changé… leurs mœurs aussi!
    Que disent, que font:la Halde et les épiscopes locaux? Rien ou du verbiage politiquement correct pour noyer le poisson et répandre le poison de la dhimitude.
    C’est normal leurs indignations sont à sens unique…Ils pourraient avoir pour emblème une balance de “justice” à cliquet, qui ne peut pencher que dans un sens, toujours le même!

  5. Encore une preuve que l`islam a le meme effet du Pakistan jusqu`en Europe. Nous voyons le début de ce qui se passait en Espagne de la conquete islamique….
    Tout cela va finir de la meme facon par la guerre…

  6. En lisant l’intégralité de l’article sur La Nef, on ne peut que constater que le curé concerné utilise lui même le “verbiage politiquement correct”, pour reprendre l’expression d’Exupéry. Comme on dit par chez moi, “il n’en a pas encore eu assez”.

  7. la persécution par l’islam est partout commune ce n’est qu’une question de dégrès en fonction du pourcentage musulman et quand ils seront majoritaire nous subirons des actes meutriers anti-chrétiens comme c’est demandé dans le coran
    merci à nos politiques laïcards de tout bord
    pour leur silence et complicités

  8. “Nous voyons le début de ce qui se passait en Espagne de la conquete islamique….” @Michel
    Oui, puis ils se battront les uns contre les autres sur notre sol.
    Comme toujours.

  9. Je crains que ces jeunes ne se laissent envahir pas le Mal, plus ou moins sciemment. Les cérémonies de Baptême dont les exorcismes sont souvent bâclés ou omis, peuvent aussi être une des causes de ces imprégnations du mal. Vieille astuce de Satan que de faire croire qu’il n’existe pas !

  10. Pourquoi ne pas protester tous ensemble sur ce qui s’avére etre de la persécution?Organisons(et là je m’adresse à ceux qui en ont l’habitude)des listes de pétitions envoyées au ministére de l’intérieur ainsi qu’à nos députés.De plus protestons vigoureusement, toujours ensemble par ce qui fait nombre dans notre société fait poids, envers les médias pour qu’ils diffusent plus largement ces attaques et intolérances envers notre religion :La Chrétienté!

  11. et oui! les chrétiens ne se mobilisent pas, ils “râlent” par derrière. comme je l’ai déjà signalé les “politiques” prennent des prétextes fallacieux pour déménager ce qui peut l’être, à Ogeu dans les Pyrénées atlantiques c’est un nouveau plan d’occupation des sols qui fait prendre le risque de voir déménager la croix de la place de l’église, pour la mettre où? au cimetière! Le curé l’a appris par des fidèles alors qu’il venait de rencontrer le maire en personne et qu’ils avaient parlé de la nouvelle affectation du presbytère!puisque le Curé n’y résidant plus! le silence était orchestré, heureusement quelques “frondeurs” ont sorti l’affaire sur la place publique

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services