"Ne nous divisons pas, ne nous blessons pas et défendons la vie"

A Buenos Aires des milieux de personnes ont passé la nuit à veiller
Plaza de Mayo afin de suivre la messe sur écrans géants la messe,
marquant l'ouverture du pontificat de leur ancien archevêque le Pape
François. A 3 h 32' (7 h 32' heure de Rome), le Pape s'est adressé
téléphoniquement à la foule depuis le Vatican. Il avait appelé le
recteur de la cathédrale, qui l'a mis en ligne grâce au centre de
télévision diocésain:

"Je sais que vous êtes sur la place à prier, à
offrir vos prières pour moi qui en ai tant besoin. C'est beau de prier
car en nous tournant vers le ciel nous savons y avoir un père plein de
bonté, Dieu".

"J'ai une
faveur à vous demander, que nous
avancions côte à côte, que nous nous aidions les uns les autres. Ne nous
divisons pas, ne nous blessons pas et défendons la vie. Protégeons la
famille, protégeons la nature, les enfants et les personnes âgées. Qu'il
n'y ait ni haine ni disputes ni jalousie des uns envers les autres,
plus de commérages ni médisance
. Puisse ce voeu grandir dans vos coeurs
et vous rapprocher de Dieu.Bon, Dieu pardonne. Ne le craigniez pas car
il comprend chacun de nous et rapprochez vous de lui et de la Vierge qui
sera comme une mère pleine d'attention. Et puis je vous demande de ne
pas oublier l'évêque que je suis et de beaucoup prier pour moi. Le Tout
Puissant vous bénisse tous, avec l'intercession de la sainte Vierge, de
vos anges gardiens et de vos saints patrons, de saint Joseph et de
sainte Thérèse de l'Enfant Jésus". (VIS)

3 réflexions au sujet de « "Ne nous divisons pas, ne nous blessons pas et défendons la vie" »

  1. panetier

    Je trouve l’intervention du nouvel évêque de Rome plutôt pauvre ; faut-il y voir le style dépouillé d’un François d’Assise ?
    Le pape Benoît nous avait habitué à plus de chaleur dans les mots…

  2. Maïe

    Zemmour avait raison dans sa chronique : entre le pape et les médias, c’est la guerre.
    Vous avez vu ce qui passait sur La 5 ce soir comme par hasard ?
    “CE SOIR À 20.40
    LE MONDE EN FACE :
    Argentine, les bébés volés de la dictature”
    Alors oui : prions pour lui, cela ne nous fera pas de mal et ne nécessite pas un cours de philo ni de théologie préalable.
    Notre Père, Ave Maria : c’est à la portée du premier baptisé venu, non ?

Laisser un commentaire