Bannière Salon Beige

Partager cet article

Ne cédons rien au fédéralisme de l’Union Européenne

Europe : politique / Vidéos

Partager cet article

1 commentaire

  1. Je ne comprends pas cette vision simpliste et caricaturale de JF Poisson « ne cédons rien au fédéralisme de l’UE » :
    – D’abord, qu’est-ce qu’on entend pas fédéralisme ? Il en faut dans certains domaines, mais si ! un exemple : Nous avons l’union monétaire avec l’€, mais 19 politiques budgétaires !!! Complètement incohérent, il faut, au contraire, une politique commune …
    – « Le traité d’Aix-la-Chapelle est l’effacement de 2 pays au profit de l’UE ». Ce n’est pas de l’effacement, mais du renforcement, le couple Franco-Allemand a quand-même fait avancer les choses … L’Europe n’est pas une dissolution des états dans un « super-état », mais une dimension supplémentaire : Perso, je me sens aussi bien Breton, où j’habite, Français et Européen, ça n’a rien d’incompatible.
    – L’Europe a l’air d’être, quand on écoute la vidéo, un monstre de technocratie coupée des réalités … Mais, par exemple, qui a protégé l’appellation « Feta » au profit du seul fromage Grec concerné, alors qu’en France, nous l’utilisions sans complexe pour des fromages fabriqués en France, au détriment des producteurs Grecs ? C’est la Commission, si, si, et qui protège aussi l’appellation « roquefort » en sens inverse …
    – Et enfin, je rappelle ce que disait Paul-Henri Spaak, un des « pères » de l’Europe, en 1956 : « Chacun doit être prêt à apporter à la Communauté Européenne les éléments que l’un ou l’autre peut posséder, car celui qui apporte doit avoir la certitude que l’autre apportera ce qu’il possède de son côté ». Finalement, c’est très Chrétien, non ?

Publier une réponse