Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique

Nathalie Loiseau chez les fachos : quand Mediapart recopie Minute

Nathalie Loiseau chez les fachos : quand Mediapart recopie Minute

Dans un article du 22 avril, Mediapart “révèle” :

Tête de liste LREM aux européennes, Nathalie Loiseau se présente comme le principal barrage à l’extrême droite. Dans sa jeunesse pourtant, elle fut candidate aux élections étudiantes de Sciences-Po Paris, sous l’étiquette de l’UED, un syndicat né sur les cendres du GUD et prônant l’union des droites. Elle assure n’avoir à l’époque « pas perçu » la couleur politique de ce syndicat.

Cette information était dans le numéro de Minute du 27 mars, que Mediapart ne cite pas.

On y lisait :

Qu’au début des années 1980, une certaine Nathalie Ducoulombier, étudiante à Sciences Po Paris, s’était portée candidate, au sein de l’institution de la rue Saint-Guillaume, aux élections des délégués étudiants à la commission paritaire sur la liste de l’Union des étudiants des droites de Sciences Po (U. E. D.) où elle figurait en sixième position. L’UED ? Un syndicat d’extrême droite dont la figure la plus connue est le regretté Emmanuel Ratier, qui avait même doté l’UED d’un journal, « Répliques ».

Ducoulombier est le nom de jeune fille de Nathalie Loiseau. Contacté par Minute, le conseiller presse du ministre répondait alors :

« Après vérification cela doit être un… faux. Nathalie Loiseau n’a jamais été sur une liste d’extrême droite à Sciences Po. Elle était membre des Etats généraux des Étudiants d’Europe. »

Une association créée… après le passage de Nathalie Loiseau à Sciences Po.

Aujourd’hui elle justifie :

« À ce moment-là, j’ai été, d’après mes recoupements – parce que pour être tout à fait honnête j’avais complètement oublié cet épisode –, approchée pour participer à une liste qui voulait accentuer le pluralisme à Sciences-Po, alors quasi inexistant, et qui cherchait des femmes. J’ai dit oui ». « Si ceux qui étaient sur la liste avaient un agenda extrémiste, je ne les ai pas fréquentés, je ne l’ai pas perçu, et si c’est le cas c’est une erreur. Si j’avais identifié des membres du GUD sur cette liste, évidemment que je n’aurais pas accepté d’y figurer. Je regrette d’avoir été associée à ces gens-là ».

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

7 commentaires

  1. Je suis d’avis qu’on lui fasse remontrer les Champs-Elysées pieds nus, vêtue d’un sac de jute et ceinte d’une corde, et la tête couverte de cendres. Une telle tache dans son passé mérite au moins cela !

  2. Je propose également 15 ans de camps de rééducation dans un laogaï.

  3. Avec Loiseau de malheur, pour LREM c’est cuit-cuit …

  4. bravo Michel, mais c’est moins sur parce avec tous les zozos qui sont prêts à croire aux entourloupes de micron le magicien, ils sont capables de ne croire que ce que dit le furet bien aimé

  5. Ah ah ah ! Et que sont devenus ensuite nombre d’ex-gudards ou ex FNJ ? Des bourgeois de la droite “respectable” ! N’est-ce pas, les Madelin, Longuet, Goasguen, Devedjan, (tous reconvertis à l’UDF, la frange la plus libérale de la droite du fric, voilà où mène l’anti-gaullisme…) ou, plus récemment, le “catho tradi” Guillaume Peltier ?
    Pourquoi s’en cacherait-elle, puisqu’on se doute bien, que par appartenance de classe et de par son parcours, elle ne se situe plus du tout dans cette mouvance ? Une “erreur” de jeunesse pour juste s’encanailler avant d’obtenir des postes importants ? Mais c’est ce que font tous les futurs bourgeois à l’extrême gauche ou de l’autre côté ! Et alors ? On sait bien que pour la permanence des idées et des convictions, tout le monde ne s’appelle pas Frédéric Châtillon, malheureusement…

  6. Ludo72, je lis de temps à autre vos commentaires qui sont – à mon humbles avis – souvent très justes et bien tournés.
    Mais je dois avouer que je ne comprends pas votre phrase « voilà où mène l anti gaullisme ».
    Qu avez vous voulu dire par la?
    Je vais sans doute vous paraître béotienne mais j aimerais comprendre…

  7. Génération 68 certes mais pas sur les barricades , préparant les concours. Je suis fière de mon parcours universitaire et professionnel alors que tous ceux qui étaient des 2 extrêmes ont eu agrégation et doctorat par copinage politique . Perdre la mémoire comme Mme L’oiseau est vraiment désolant !!!! L’avait-elle rue st-guillaume? Pour les autres apparatchiks idem …. Sur la même ligne que Ludo 72.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services