Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Immigration

Municipales : un tract en arabe, c’est banal

Verso du tract du candidat de gauche à Pierre Bénite dans le Rhône (le recto est en français) :

F

Sur son blog, le candidat Daniel Deleaz estime ce tract "banal" :

"Cette invitation [à une rencontre-débat, NDMJ], et sa traduction, n’a en elle-même, aucun contenu politique, idéologique, philosophique ou religieux. Elle est des plus banales comme chacun pourra le constater.

Pourquoi avoir traduit cette invitation, comme certains posent la question ?

Tout simplement, parce que suite au nombreux "porte à porte" réalisés dans les quartiers de notre ville, en remettant notre Projet de ville, nous avons rencontrés des personnes françaises d'origine maghrébine, portugaise ou italienne [où sont les tracts en italiens et portugais ? NDMJ] qui parlent le français mais ne le lisent pas, ou mal. Certaines d'entre-elles ont fait part d’un sentiment de frustration ou de mise à l'écart."

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

26 commentaires

  1. Et les délibérations du conseil municipal seront écrites en arabe, pour que tout le monde puisse les lire ?

  2. Dans le bassin rhônalpin, on dévellope dans l’école l’apprentissage de l’arabe :
    http://www.leprogres.fr/loire/2014/03/04/une-section-langues-et-cultures-mediterraneennes-a-marc-seguin

  3. ce n’est pas banal, c’est halal

  4. Demain on s’estimera heureux s’il y a encore des tracts en français ….

  5. Hahaha. Ils ne lisent pas le français, mais ils se sentent mis à l’écart. Que c’est curieux et comme c’est bizarre. Ce doit être la faute des Français.

  6. Ah bon ? Les étrangers provenant du Maghreb sont donc si nombreuses dans les quartiers de nos villes ? Qui l’eût cru ??? Il faudrait voir à inculturer ces cons de Français de souche qui restent et qui ne parlent pas encore la langue de l’estranger ! Qu’ils s’acclimatent vite : il doit bien y avoir une mosquée dans leur quartier avec un centre social qui permettra à leurs filles d’apprendre la danse du ventre et à leurs garçons comment on parle l’arabe, non ?

  7. Merci à jejomau de développer (1 “l” et 2 “p”) plutôt sa connaissance de l’orthographe.

  8. @jejomau toujours : on peut acculturer, mais pas inculturer.

  9. Le problème c’est aussi la langue lue par ceux qui sont considérés comme arables par le candidat…Il n’est pas du tout sûr que ceux qui ne savent pas lire le français sachent lire l’arabe et en plus il y a des dialectes, il y a aussi la nécessité de présente un tract en berbère, etc.
    Tout cela est vraiment d’une hypocrisie sans nom, sans parler du fait que l’on soit électeur en France et que l’on doive avoir un trac dans sa langue maternelle…certaines langues maternelles parlées en France depuis au moins l’époque romaine n’auraient pas elles non plus droit à leur tract!!!!

  10. @clem
    Mais 1″l” ou 2 “ll” ; 1 “p” ou 2 “p” : c’est kif-kif mon z’ami ! Je commence à m’accinculturer moi ! Suis pas comme vous , un sale franchouillard de souche ! Heureusement ke je suis passsé par l’école de Peillon : tolérante, généreuse, ouverte aux “cultures méditerranéennes” !!!

  11. Desolé pour la “mise a l’ecart”. Notre societe n’offre-t-elle pas une scolarisation gratuire y compris des cours d’alphabetisation pour adultes?

  12. S’ils sont capables de voter c’est qu’ils sont Français. S’ils sont Français, ils sont capables de lire le Français même si ce n’est pas leur langue natale. Cela s’appelle l’intégration. Le problème c’est qu’apparemment ils ne sont pas intégrés. La question alors que les politiciens ne veulent surtout pas se poser est de savoir s’ils sont vraiment Français ou s’ils sont encore étrangers? Nous n’aurons pas la réponse. Tout ce que l’on peut dire c’est que les moyens d’intégration se réduisent de plus en plus. Avec l’Europe, il n’y a plus vraiment de notion de nation. De plus, le service national n’existe plus. Il avait le mérite de donner cette notion de nation même aux plus récalcitrants d’entre nous en prenant en charge les adultes qui étaient passés au travers des mailles du filet de l’éducation nationale (dont le vrai nom est l’instruction publique vu que l’éducation n’en déplaise à Monsieur Peillon ne relève que des parents) soit par défaillance de celle-ci (depuis Mais 68 cette défaillance est à croissance exponentielle) soit parce qu’ils ne l’avaient pas connu et ceci dans un lieu où la notion de nation était à la base de ce qui était enseigné pendant 12 mois, à tous, sans exceptions ou presque. Tout le monde était au même niveau et si des personnes n’y étaient pas encore, on faisait tout pour y remédier. On apprenait à lire aux illettrés, on donnait un métier à ceux qui n’en avaient pas. Même ceux qui avaient des poussés antisociales de quelque nature qu’elle pouvait être ou qui n’avaient pas eu d’éducation on leur faisait vite comprendre qu’il fallait qu’ils s’adaptent au système et que ce n’était pas au système de s’adapter à eux. Cet électrochoc leur restait après pour toute leur vie. Comme cela n’existe plus (faudra qu’on m’explique pourquoi même si j’ai ma petite idée là-dessus) on préfère gérer le problème différemment et demander à ceux qui sont encore dans le système et qui sont forcément plus malléables (mais pour combien de temps) de s’adapter à ceux qui ne le sont pas et qui ne le seront jamais puisqu’on a jeté l’éponge…Alors…Le changement? C’est maintenant? Mais est-ce vraiment celui-là qu’on voulait?

  13. Le jour du vote, y aura-t-il un sous-titrage en arabe des coupons avec les noms des candidats ? Sinon comment nos braves zamis vont-ils s’y retrouver ?

  14. “nous avons rencontrés des personnes françaises d’origine maghrébine, portugaise ou italienne qui parlent le français mais ne le lisent pas, ou mal.”
    1)Dommage que le blog ne montre que l’une des versions de ce document, et qu’on ne voie ni la version portugaise ni la version italienne (ou faudrait-il déduire qu’il n’y a ni version italienne ni version portugaise?).
    2)Ce candidat n’est-il pas en train de tirer la conclusion que l’école de la république ne sait plus alphabétiser ses élèves? car on peut supposer que ces électeurs français ont dû fréquenter pendant quelque temps un établissement d’instruction? Constat amer … mais peut-être réaliste? Si c’est le cas, il faut peut-être prôner un autre système, et encourager le développement d’un secteur privé, évidemment accessible par la mise en place d’un système de “sécurité éducative” (“bon scolaire”, “chèque éducation” ou tout autre organisation de la solidarité nationale, au moins aussi importante pour l’instruction de base des citoyens que pour leur couverture santé?)

  15. Se pose la question de la légalité d’un tel papier, car la langue de la France, c’est le français, il me semble que c’est inscrit dans la Constitution.
    Si c’est le cas, les électeurs de cette ville seraient fondés à porter plainte.

  16. je me demandais pourquoi M S T voulait revoir les notices des medicaments ….. pas pour les illetrés .!!!!…. mais pour les imprimer en arabe …; notre nouvelle langue nationale

  17. Et c’est le même genre de gars qui viens vous dire qu’ils sont parfaitement intégrés…

  18. Mais quelle est la langue de la république française et quelle est la constitutionnalité d’un tel tract ?

  19. Sans paraitre trop titilleuse, pourquoi le nom de ce charmant village (pardon: “bled”) de Pierre Bénite est devenu “Pierre Bé” sur le tract? Ca évoquait trop les racines chrétiennes pour attirer l’électeur?

  20. Si la gauche était “rassemblée”, ça se verrait !
    Si la gauche était “citoyenne”, elle saurait que “la langue de la République est le français” ! (constitution)
    Des nuls, antirépublicains et même pas patriotes!
    Votez pour la France !

  21. Daniel Deléaz va t’il organiser des minibus le jour du vote?

  22. LMPT faisait pareil

  23. @Jejomau : vos profs étaient un peu Peillon à rien foutre, alors 😉

  24. @EC
    Non, LMPT n’a pas fait pareil. Je n’ai pas vu de drapeau LMPT écrit en arabe dans les 15 défilés suivis depuis l’an dernier.
    Ce sont des manifestants musulmans qui ont pris cette initiative, contestable d’ailleurs, non sur des drapeaux, mais sur une banderole.

  25. Comment a-t-il traduit en Arabe : “je suis pour le mariage gay” ?

  26. 84 mosquées construites dans le Rhône + CELLES EN PROJET. 22 mosquées à Lyon intra-muros + celles des banlieues dont la mosquée as-Sunnah de Pierre-Bénite : source “http://www.trouvetamosquee.fr”
    les marchés avoisinants de GIVORS ou GRIGNY sont des souks : pratiquement pas de produits français, clients à 90 % MUSULMANS, VOIR cela en France est un choc….

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services