Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Municipales : les militants veulent des accords UMP-FN

Lu ici :

"A moins d’un an des élections municipales de mars 2014, une majorité de sympathisants UMP se déclarent favorables à des accords électoraux locaux avec les candidats du Front national, selon un sondage exclusif Ifop-Fiducial pour Europe 1 publié jeudi. Ils sont ainsi 53% à se déclarer favorables à de telles alliances, alors que selon une autre étude menée en novembre 2012 par Ifop, ils n’étaient à l’époque que 44%."

Partager cet article

16 commentaires

  1. C’est clair. Et faire battre tous les mollassons qui s’y refuseraient.

  2. méfiance !
    Si ces accords sont aussi fiables que leurs votes dans des moments importants comme le mariage pour tous et bien que l’UMP démissionne !

  3. Ce qui est frappant, c’est à quel point cette majorité silencieuse est… silencieuse. Exemple: lors du scrutin interne de l’UMP, pas un candidat au poste de président, mais aussi pas une motion n’a défendu de tels accords. A ce jour, pas un député UMP ne les défend ouvertement.
    Est-ce que 2014 sera l’année du réveil de cette majorité? La situation devrait être très favorable:
    – comme le SB en fait la chronique fidèle, le “peuple de droite” se réveille, et n’est sans doute pas près de se rendormir.
    – le scrutin municipal se prête à des accords locaux, puisque (contrairement aux législatives et cantonales, qui demandent des désistements, et donc une coordination “donnant-donnant” entre plusieurs circos), il permet la fusion de listes.

  4. Les militants de l’UMP sont plus intelligents que leurs chefs !

  5. Ceux qui refuseraient feraient le jeu de la gauche.

  6. Il est certain que dans certains endroits qui sont fiefs de la gauche depuis des lustres, il y a des candidats UMP qui se sont très bien battus contre le loi Taubira mais ils gardent néanmoins encore une attitude trop réservé par rapport au contrat civil. Il y aussi dans les mêmes endroits des candidats frontistes jeunes et de qualité. Une alliance est indispensable pour virer les caciques tant de l’UMP que du PS et leurs alliés, mais mais que les nouveaux élus ne reprennent pas ensuite le programme de ceux que l’on veut virer après 40 ans de traitrise et de compromis, contre la France et les Français.

  7. Pas d’accord , et pas de fusion UMP et FN , le FN est l’outil du PS quand les gens auront compris ça , on aura fait un grand pas!

  8. “Pas d’accord , et pas de fusion UMP et FN , le FN est l’outil du PS quand les gens auront compris ça , on aura fait un grand pas!”
    ouais c’est ça… c’est d’ailleurs cet “outil” qui a viré le candidat du PS, Lionel Jospin, du second tour de l’élection présidentielle, excluant de ce fait la gauche. C’est cet outil qui, régulièrement, exclue des candidats de gauche (PS ou autres) du second tour tour des différentes élections comme dernièrement dans la législative partielle dans l’Oise.
    Comme “outil” on fait mieux…
    En revanche C’EST L’UMP au pouvoir qui fait la politique du PS:
    Quand les gens auront compris ça , on aura fait un grand pas!

  9. çà va pas non. Pour être militant ump ou ps faut être un sacré traitre à son pays. S’ils avaient voté fn on en serait surement pas là.
    Ils ont toujours rien compris, ils ne comprendront jamais rien. Irrécupérables. Seul dieu dans sa miséricorde pourra leur pardonner ce qu’ils font à ce pays. et aux militants ps.

  10. Ce qui semble échapper à certains, c’est qu’une UMP qui accepterait des accords (mêmes locaux) avec le FN ne serait plus la même UMP – ce serait une UMP qui dirait clairement “m*rde” au magistère moral de la gauche.
    De même, un FN qui serait conscient qu’avec de meilleurs reports de voix à droite il aurait plusieurs députés de plus aurait de meilleures défenses contre le gaucho-lepénisme.
    En bref, le fossé infranchissable (le Rio Grande, selon l’expression de Le Gallou) entre FN et l’UMP amène les deux partis à s’éloigner des valeurs de la vraie droite, car ils poussent l’UMP à chercher au centre-gauche les voix qui lui sont interdites à la droite de la droite, et le FN à chercher à gauche les voix de la droite modérée qui se refusent à lui. On comprend dès lors la furie que met la gauche à interdire un rapprochement.

  11. Le problème (ou la solution) n’est pas l’accord UMP/FN au niveau local. Le vrai débat sera quelles attitudes auront les candidats sur PMA GPA et Théorie du genre. LUMP et le PS se font la cerise sur le sujet, mais ils sont loin d’être clairs. N’oublions pas que les sénateurs sont élus par les grands électeurs dont les maires et adjoints.
    Là, on va faire tomber les masques. Le reste n’est que politique politicienne sans interet

  12. et une majorité de sympathisants UMP favorables au retour de Sarkozy…

  13. @ marie, à propos de votre allergie au FN.
    Être instrumentalisé par le PS contre la droite molle, n’est pas la même chose que faire de par ses qualités propres: le lit du PS (où une politique très peu différente de celle du PS comme l’a fait l’UMP); ce sont deux choses complètement différentes!

  14. Faire comme aux States,des Tea Parties à l’intérieur de L’UMP pour chasser les mollasson et ne soutenir que de vigoureux conservateurs!

  15. Comme l’appareil UMP est totalement contre, il faut que les électeurs UMP fasse preuve de discernement et de clairvoyance.
    Pesonnellement, j’ai toujours voté au 2°tour pour l’UMP, VOIRE CENTRE
    sauf
    quand l’insulte ou le mépris ont été omniprésents. Genre FN = gros nazes en détresse sociale et culturelle…
    Pour moi, pas d’ennemi à droite devrait être une règle. Les gaucheux seraient alors beaucoup moins forts.
    Le mépris est d’abord UMP. Mais, beaucoup ne s’en rendent même pas compte ou sont trop ramollis ou incultes (j’insiste).

  16. ce que dit HV est juste, c est l attitude de l udf rpr puis de l ump qui appelait a voter ps et meme pc! contre le fn au second tour d une election qui a entraine le ni gauche ni droite du fn et meme ce qu on a appele le gaucho lepenisme, prive par la faute des appareils de la fausse droit de l electorat modere au 2eme tour, le fn s il veut survivre est oblige de se tourner vers l electorat de gauche afin de passer la barre des 50 pour cent

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services