Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique

Mères porteuses : Boutin vs Morano

La secrétaire d’Etat à la Famille, Nadine Morano, a regretté ce matin la "confusion" apportée au débat sur les mères porteuses par le ministre du Logement Christine Boutin, qui a lancé une pétition contre la légalisation de la "gestation pour autrui".

Mme Boutin a notamment qualifié de "surprenants" les propos de la secrétaire d’Etat qui s’est dite prête à porter l’enfant de sa fille si celle-ci souffrait d’une malformation utérine :

"Je ne peux imaginer que Mme Morano, en charge de la Famille, n’ait pas envisagé les conséquences familiales, psychologiques et éthiques de son acceptation du principe de pouvoir être la mère de ses propres petits-enfants.

Je comprends l’attitude compassionnelle de Mme Morano envers les femmes ayant des problèmes de stérilité –qui est aussi la mienne–, mais je crains qu’elle ne conçoive pas l’ensemble des enjeux en termes de rupture du lien de filiation et d’objétisation de l’enfant que poserait le fait qu’elle soit à la fois la grand-mère et la mère de l’enfant de sa fille".

"Ce n’est certainement pas aider un enfant à se construire ni sa maman à vivre la maternité que d’être sa ‘grand-mère porteuse’".

Michel Janva

Partager cet article

5 commentaires

  1. Boutin a raison. Morano est complètement chtarbée.
    Nous sommes dans une société de malades mentaux qui démolissent en quelques années les fondamentaux millénaires naturels en prétextant la liberté et le désir. Jusqu’où va-t-on sombrer ? Il y a vraiment de quoi s’inquiéter.

  2. Là encore ce n’est qu’une mode.
    Viendra un jour où les dégâts seront tellement importants qu’un virage à 180° se produira – Viendra un jour où les enfants qui ne pourront plus avoir une parentèle logique, se révolteront.

  3. Je crois que Mme Morano est une excitée et qu’elle devrait prendre du recul sur ces affaires un peu sordides. D’une part, des femmes se lancent dans des histoires abracadabrantesques pour avoir des enfants, et d’autre part, des femmes se font avorter parfois jusqu’à 6 mois de gestation. Et là on jette le bébé, bon pour la poubelle. Quelle horreur ! Ne devrait-on pas encourager les mères à garder leurs bébés jusqu’à la naissance pour les donner en adoption, ce serait très généreux et on pourrait même les décorer de la médaille du mérite et de la légion d’honneur. Notre civilisation débloque.

  4. à Jean Theis: c’est fait; des enfants nés après don de sperme réclament le droit de connaître leur pére génétique. Morano se rend-elle compte qu’elle veut rabaisser la femme en l’instrumantalisant?

  5. “La société française est prête à ça”, dixit Morano
    Quand on parle à la place des autres ca me fait toujours BONDIR.
    Non madame,vous ne pouvez pas prendre en otage l’opinion des français pour argumenter. Je pense perso que c’est une heresie de LEGALISER ce qui ne doit pas etre une “normalité”. Le DROIT A l’enfant ne doit pas etre la norme. Ce sont des etre humains et pas des marchandises. Et quel hypocrisie de dire “il ni aura pas de salaire” mais ” un dédommagement”. Mais vers quelle société allons nous ???

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]