Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Irak

Moyen-Orient : les chrétiens veulent l’égalité des droits

L’archevêque syrien-catholique de Mossoul, Mgr Casmoussa, déclare à La Croix :

"Aujourd’hui, le Kurdistan est une région calme, pacifique où beaucoup de familles chrétiennes trouvent refuge. Cela n’a pas toujours été le cas : des centaines de villages chrétiens ont été rasées pendant la guerre entre le gouvernement central et les Kurdes. Pour autant, les chrétiens, présents au Kurdistan comme dans tout l’Irak depuis des siècles, doivent pouvoir habiter là où ils le veulent, c’est-à-dire partout. Comme n’importe quels citoyens. Partout dans le pays, ils doivent pouvoir trouver sécurité, travail et dignité. Si les chrétiens ne trouvent cela qu’au Kurdistan, c’est grave pour l’Irak ! Nous demandons donc au gouvernement autonome du Kurdistan de peser de tout son poids pour que la politique de respect des chrétiens ne soit pas que régionale, mais vise toute la nation.

Il n’y a pas de garanties à demander, puisque nous nous adressons à tous les partis et à toutes les instances, au gouvernement central et à celui du Kurdistan. Partout, nous exigeons que les chrétiens ne puissent plus être chassés ni persécutés – comme les autres minorités dans ce pays –, mais qu’ils soient traités comme des citoyens à part entière, qui paient leurs impôts et font leur service militaire.

Vous n’êtes donc pas favorable au projet de rassembler les chrétiens dans la plaine de Ninive ?

Je ne suis pas pour une telle zone, qu’il s’agisse du Kurdistan, de la plaine de Ninive ou d’autres créations d’une région au nom d’une communauté ethnique ou religieuse. Une telle zone ne garantirait la sécurité des chrétiens que pendant quelques décennies, mais après…Notre seule garantie, c’est de demander au gouvernement central l’égalité des droits. Et ce, afin que les chrétiens en Irak aient les mêmes droits que les autres citoyens et accèdent à leur majorité politique. Certes, quelques fonctionnaires sont chrétiens, mais cela ne suffit pas pour garantir nos droits sur le long terme et changer en profondeur la législation. Il y a beaucoup d’inégalités législatives que nous aimerions voir supprimer. La loi ne doit pas obliger le conjoint et les enfants d’un chrétien qui passe à l’islam à faire de même. Ni les élèves chrétiens en établissement public à suivre les cours sur l’islam.

[…] Toutes les Églises du Moyen-Orient sont confrontées à la même question : comment faire respecter le droit à l’existence des chrétiens face à un islam dominant, numériquement et surtout législativement ? Comment demander à l’islam d’élargir ses points de vue envers les minorités ? Il suffit de rappeler que, partout en Orient, ce sont des chrétiens qui ont promu la culture et le nationalisme arabes, pour constater que l’influence d’une minorité dépasse son faible pourcentage dans la population."

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services