Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Mouvement anti-blocage

A Toulouse, vote à 68% pour la reprise des cours (via Bafweb).

A Tours, mercredi :

17h45 – Tours Quelque 300 manifestants, selon la police et les organisateurs, défilent dans le calme à Tours pour dire "Non au blocage" de l’université.

L’émission d’hier soir "spécial CPE" de Bafweb Radio peut être réécoutée, ainsi que le témoignage d’un des étudiants qui ont libéré la fac de Toulouse.

Et les élections aux CROUS se poursuivent, semblant sanctionner les syndicats anti-CPE.

Henri Védas

Partager cet article

4 commentaires

  1. Que la majorité se décide, la minorité révolutionnaire s’en moque, passe outre et affronte et prend finalement le pouvoir, contre la majorité… C’est là le mécanisme essentiel de la révolution. En 1789, “c’est une minorité qui s’empare du pouvoir et se le dispute […] Conduite au nom du peuple, la révolution s’est effectuée sans le consentement du peuple et souvent même contre le peuple” (Jean Sévillia)
    http://www.christ-roi.net/index.php/La_R%C3%A9volution_a_apport%C3%A9_un_grand_progr%C3%A8s#LA_.22DICTATURE_D.27UNE_MINORITE.22_.28Jean_S.C3.A9villia.29

  2. Selon la police ET les organisateurs !!
    Pas possible, les deux sont d’accord !
    Le mouvement doit être assez honnête alors.

  3. Il faudra tout de même finir par nous expliquer de quel droit les bloqueurs entravent le fonctionnement des universités et empêchent les vrais étudiants de travailler depuis trois semaines. Pour avoir fréquenté une université lyonnaise jusqu’en DEA, je connais très bien ces groupes d’individus qui se sont fait de la subversion une spécialité et qui érigent le bordel permanent en art de vivre.
    On pourrait aisément leur consacrer une étude sociologique, ethnologique même. Plus souvent vautrés dans les cafets’ à enquiller des bières en déblatérant leur vulgate post-léniniste qu’à travailler dans les bibliothèques, on remarque de loin ces éternels derniers de tableau tant est typique leur déguisement de clowns crasseux… Cela tient véritablement de l’uniforme : baggy ou futal indien où flottent des fesses flasques et décharnées, houppelande distendue style “retour de Katmandou” récupérée dans l’armoire de Maman depuis que celle-ci préfère Burberry, teint blafard et peaux boutonneuse, haleine chargée et regard cannabique, sacoche en bandoulière (ça fait plus cool et moins fasciste qu’un cartable), cheveux gras en dreadloques ou -mieux- rasés sur les côtés et plus long sur le dessus, genre Redskins, avec une grande mèche qui vient lècher un menton mal rasé où fleurit un perçage…
    Bref, l’aristocratie de la génération Mitterrand.
    A quand des étudiants motivés ou -à défaut- un ministre courageux pour faire ripper ces feignasses nocives du pavé de nos facs ?

  4. Aux élections du CROUS à Paris hier, la liste du Rassemblement Etudiant de Droite (RED) a fait 8,04% avec sa campagne contre le blocage, contre la grève et pour le CPE Elle n’avait fait que 3,5% aux élections de 2004! Deo gratias

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services