Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

« mordre et dévorer » (suite)

C'est au tour de l'évêque de Nanterre, aphone lors des marches pour la vie, d'élever la voix contre l'évêque de Recife, qui, lui, a tenté jusqu'au bout de sauver les vies des enfants. Si Mgr Daucourt nous rassure sur un point ("pour moi, l'avortement est la suppression d'une vie"), son opposition à la règle de l'Eglise, confirmée par le Cardinal Re, est plutôt malvenue.

Michel Janva

Partager cet article

6 commentaires

  1. Et en tout état de cause, il faut savoir raison garder. L’excommunication n’est pas une chappe de plomb définitive, la confession dans ce cas ci peut permettre une levée de celle ci

  2. Cette excommunication médiatisée ne poserait pas tant de problèmes si elle avait été précédée — et depuis le début — par l’excommunication de politiciens s’affichant catholiques mais promouvant l’avortement. Par exemple en France il y a plus de trente ans.
    A présent, on donne l’impression de s’attaquer à la paille mais pas à la poutre.

  3. entendu ce matin sur France Inter l »évèque de Sens-Auxerre, Mgr Patenotre dans les mêmes termes.
    Je me demande si ces évèques sont informés autrement que par les médias de cette affaire pour s’y engager ainsi en en rajoutant encore une couche sur les troubles qui touchent l’Eglise…
    Les commentaires publiés hier dans un quotidien local, à sens unique – le mien n’est pas passé – montrent que les chiens qui aboient n’ont pas la moindre idée de ce que c’est qu’une excommunication. Pas d’avantage ne doit le savoir le chroniqueur Philippe Alexandre qui compare l’ex évèque, le saint Helder Camara (sic) et l’horrible intégriste d’aujourd’hui.

  4. En fait c’est le droit même de l’Eglise à avoir une action sur la société et une justice propre avec ses critères (qui sont d’origine évangélique) qui n’est plus accepté . Bien-sûr un pasteur peut parfois avoir des décisions contestables car il n’est pas infaillible …Mais il faut quand-même respecter son magistère . Aujourd’hui c’est celui-ci qui est contesté par la société laïque et les ecclésiastiques qui hurlent avec les loups se tirent eux même une balle dans le pied. Encore faudrait il que dans le cas présent ils aient pris le soin de se renseigner avant de parler et ça ne semble pas être le cas et de respecter le magistère d’un autre évêque dont le diocèse est situé bien loin de l’Europe…

  5. Je viens d’apercevoir les titres du JT de 13 h de France 2 !
    L’Eglise de France va se faire déchiqueter par les loups médiatiques,qui vont profiter de cette aubaine pour tenter de détruire les fruits spirituels du pélerinage du Saint Père à Lourdes, qui leur est resté en travers de la gorge !..
    Après la soi-disant  » erreur de communication » de Rome, y aurait-il quelque part une grave erreur de comunication de la part de certains Evêques, qu’on aurait aimé voir réagir spontanément et collectivement de manière chaleureuse à la lettre que le saint Père leur a personnellement adressé ?

  6. Tout cela ressemble fort à un coup monté: unanimté des medias selon les mêmes termes . Les évêques qui « en rajoutent une couche » sont vraiment naifs. Que penser de l’écrivain-jouirnaliste sur la 2 à 13h. Il lui suffisait de dire qu’il existe un droit canon et que, de toute façon, l’eglise sait pardonner. Personne dans ces medias n’a expliqué ce qu’est une excommunication.

Publier une réponse