Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Laïcité à la française

#MontreTaCroix : christianisme, cultuel ou culturel ?

Réflexion intéressante, notamment sur le plan juridique, pour ne pas en rester à la réaction épidermique :

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule<;

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

10 commentaires

  1. J’aime ce que dit ce jeune homme.

  2. Très intéressant.
    Décidément, je trouve qu’il y a des jeunes gens bien dans notre Pays… la relève est donc assuré. Ouf!
    Oui, c’est vrai le Morbihan, terre de mes aïeux, est très catholique.
    Il faut aussi savoir que St Jean-Paul II est venu au sanctuaire de Ste-Anne d’Auray le 20 septembre 1996.
    Il faut aussi préciser qu’il y a eu beaucoup de chouans dans le Morbihan. Ils se sont battus contre les jacobins et leur révolution sanguinaire dite française…
    Un homme courageux s’est levé parmi eux dans le Morbihan ; un véritable héro, Georges Cadoudal.
    Je dois aussi préciser que Napoléon a fait dépecer son cadavre par la faculté de médecine après qu’il soit guillotiné pour y exposer son squelette pendant des années… Ensuite seulement son squelette a été rendu à sa famille.
    G. Cadoudal était généralissime de l’Armée Royaliste de Bretagne. Il fut nommé à titre posthume Grand Maréchal de France par le Roi Louis XVIII.
    Bref, le Morbihan est historiquement plus traditionnel que tous les autres Pays de Bretagne qui eux sont infestés par les rouges… Le Morbihan n’est donc pas de fait, le pays des rouges. Merci Seigneur!
    Prions pour que les suppôts de satan soient démasqués définitivement.
    Car, il s’agit bien ici de la bataille éternelle entre le bien et le mal…
    Ce que je retiens aussi à propos de cette statut, c’est l’inscription qui reprend l’encouragement du Pape aux catholiques lors de son élection au trône de St-Pierre :
    – “N’ayez pas peur!”
    En effet, il ne faut pas se laisser impressionner par tous ces mécréants qui gesticulent dans tous les sens et font beaucoup de bruit pour nous impressionner (c’est leur tactique habituelle : terroriser les gens afin qu’il ne puissent plus penser droit, en les manipulant émotionnellement…
    Comme me disait une personne que j’ai rencontré en allant au Grand Pardon de Ste Anne :
    – “Il ne faut pas les écouter les autres… c’est de notre Salut dont il s’agit.”
    Loué soit Le Seigneur.

  3. tu parles beaucoup trop vite, malheureusement! Dommage ,car ce que tu dis est juste et doit être audible. Une petite mise au point de ta présentation (on ne voit que tes bras en gros plan) sera facile à réaliser. Merci !

  4. Les “catholiques culturels” ne sont ils pas des apostats ?

  5. Pourquoi l’artiste ne soutient-il pas que la croix fait partie de son oeuvre, et que la supprimer est une atteinte à sa pensée?
    C’est biaiser le problème, j’en conviens.
    Mais pas totalement : tout réduire aux signes est une hérésie dont nous connaissons bien les développements historiques.
    Par ailleurs, la loi de 1905 devrait pouvoir permettre de faire supprimer les mannequins d’Halloween que la RATP nous inflige tous les ans. Je n’ai trouvé personne qui monte au créneau sur ce point et je n’aurai pas le force de le faire seul.

  6. Première partie intéressante, avec le rappel des faits et du problème juridique. Il serait en effet trop simple de foncer tête baissée en accusant les juges “gauchistes” et “franc-maçons” ! Ce ne sont pas eux qui ont écrit la loi de 1905.
    La réflexion sur la distinction entre “cultuel” et “culturel” est intéressante, même si la distinction n’est pas simple. Il semble d’ailleurs que pour les législateurs de 1905 le mot “culte” était plutôt synonyme de “religion”, et allait bien au-delà de la prière et de la liturgie. Si l’on peut financer la bibliothèque attenant à une mosquée, ne devrait-on pas pouvoir subventionner un séminaire en tant que “centre culturel catholique” ??? Pour revenir au “culturel”, débat qu’on retrouve à propos des crèches, certes le christianisme fait partie de la culture locale, mais je m’étonne que des croyants insistent tant sur l’aspect “culturel mais pas cultuel” de leur propre religion. C’est admettre que le christianisme ne serait qu’une “religion morte”, réduite à un folklore, la croix en pendentif ne serait qu’un bijou décoratif, certains portent d’ailleurs un chapelet en guise de collier. Les croix de nos carrefours sont-ils l’équivalent des statues d’Apollon ou de Diane que l’on trouve à Versailles ?

  7. L’arche et la croix qui la surmontent sont-elles du même artiste que la statue? Si oui, c’est la totalité de cette œuvre d’art qui doit être conservée, qu’elle ait ou non été décrite par le menu dans la délibération du Conseil municipal. Curieusement, personne ne semble disposer d’éléments précis à ce sujet?

  8. J’ai bien aimé votre intervention. Une croix en France est aussi une image de notre culture millénaire. Hier à la télé, le maire de Ploermel cherchait à éteindre la polémique en disant vouloir privatiser la place où se trouve le monument.

  9. On tourne autour du pot : il est évident que tout cela est politique et non juridico-culturo-cultuelle. il suffit de constater à tout bout de champs la différence de traitement entre les tenants des religions chrétiennes et ceux de l’Islam voire parfois juive. Un simple exemple : le traitement médiatique et politique des déprédation des cimetières. Il est bien connu que les déprédations concernant des tombes chrétiennes sont bien plus nombreuses que les autres. Médiatiquement et politiquement, c’est le contraire si l’on ne connait pas le sujet.

  10. Poitiers. L’ancien lycée des Feuillants autrefois collège St Joseph a été racheté par le ministère de la justice pour un usage judiciaire.
    Sur ce bâtiment, inscrit à l’inventaire des monuments historique, situé en zone de sauvegarde des monuments de France, à son sommet il y avait une croix en pierre sculptée.
    A l’occasion des travaux de réhabilitation du bâtiment cette croix a disparue. Restauration de la croix, protection pendant les travaux, …?
    Nous nous renseignons pour en savoir davantage mais je crains fort que pour le ministère de la justice rendre cette justice sous une croix doit être bien choquant et que sa disparition ne soit définitive. ( Soyez sans crainte elle n’a pas réapparue en haut du minaret de la mosquée de Poitiers!)
    Si une croix installée après 1905 peut faire polémique, une croix installée bien avant ne doit-elle pas rester en place?
    F. Laurentie

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Allons-nous laisser la culture de mort triompher ?

JAMAIS

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique