Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Modulation de allocations familiales : quand l’iniquité se joint à l’absurdité

Une mesure inique :

La modulation des allocations familiales (sur la base des plafonds annoncés) entraine, à niveau de vie équivalent à celui d’un couple sans enfants gagnant 3900 euros, une perte de pouvoir d’achat croissante avec le nombre d’enfants, et allant jusqu’à 8,5% pour une famille de 5 enfants (voire 11% si l’on  rajoute l’effet de l’abaissement du plafond du quotient familial)

I

Une mesure absurde et inefficace pour le redressement des comptes publics :

Face à ce rackett organisé familles concernées seront naturellement  conduites à mettre en œuvre des stratégies d’évitement afin de ne pas dépasser les seuils fatidiques, comme par exemple :

  • Cessation d’activité ou passage à temps partiel du conjoint
  • Prise de congés sans solde.
  • Recours à des formes de rémunération non prises en compte pour le calcul des ressources (abondement d’épargne entreprise, cotisations à des régimes de retraite sur-complémentaires, avantages en nature, …)

En définitive, les économies sur les prestations seront largement inférieures à celles escomptées, et les stratégies d’évitement conduiront à des pertes de recettes fiscales et de cotisations sociales, annulant par conséquent l’effet attendu de la modulation sur l’équilibre des comptes publics.

Exemple concret :

Soit une famille de 4 enfants (dont 2 de plus de 14 ans) gagnant 7500 euros par mois, elle  dépasse de 500 euros le seuil de modulation ce qui lui ferait perdre 295 euros d’allocations par mois.

En réduisant son revenu de 500 euros (par exemple) , elle échapperait à la modulation et par ailleurs rédurait son impôt de 150 euros par mois (tranche d’imposition à 30%), en définitive, son pouvoir d’achat ne serait que marginalement affecté par la baisse de revenu primaire, perte au demeurant largement compensée par le temps libéré.

En revanche, les finances publiques  seraient largement perdantes dans l’opération, avec environ 400 euros de cotisations sociales et 150 euros d’impôt sur le revenu en moins, soit au total 550 euros pour avoir voulu économiser 295 euros sur les prestations !

Bêtise ou méchanceté ?

Face à ces constats, on est amené à se demander s’il s’agit de bêtise ou de méchanceté de la part des élus et dirigeants socialistes.

Comme on peut tout de même leur accorder deux neurones d’intelligence, la réponse est sans doute « un peu des deux », car il y entre indubitablement une bonne dose de haine de la famille « bourgeoise » dans les motivations ayant conduit à ces mesures.

Partager cet article

13 commentaires

  1. J’opterai pour la bêtise qui entraine la méchanceté et toutes les vacheries en cours depuis Nicolas Sarközy et celles qui viennent.
    Pour le pilote de ce qui reste de la France, la fin de l’universalité des allocations familiales et leur modulation est l’amorce de l’universalité de la modulation de l’ensemble des prestations.
    Selon que vous serez …

  2. Hé bien, que mesdames travaillent moins et délèguent moins l’éducation de leurs enfants aux nounous et autres acadomias.
    Un papa, une maman, y’a pas mieux pour un enfant. Et une maman plus disponible, c’est tout bénéf’!
    Si vous le pouvez, mesdames, optez pour le temps partiel!

  3. Vous prenez un cas situé sur la limite : c’est le cas classique des effets de seuil.
    Une famille qui a un revenu de 7500 €uros peut survivre avec des allocs familiales diminuées. Où est le problème ? La plupart des familles françaises élèvent deux ou trois enfants avec un revenu égal à la moitié de cette somme.
    Pour rappel : le revenu médian français est de 1500 €uros.
    En liant famille et allocs égales pour tous, alors que c’est une aide initialement faite pour aider les pères de familles modestes, nous demeurons dans l’archaïsme total.

  4. De plus la famille qui réduirait ses revenus pour demeurer au dessus du seuil, réduira ses cotisations de retraite : cet exemple démontre qu’aider les familles par la redistribution contribue à entretenir le mythe de l’état maman.

  5. et quid du supplément familial de traitement que touchent ,en plus des allocations familiales, les fonctionnaires, ce qui est le cas de mon mari.Et là c’est l’inverse…cette somme variant suivant le nombre d’enfants ,est indexée à l’indice du salaire… donc plus vous gagnez, plus vous touchez!!!
    Qui dénoncera ce scandal?
    Pas le ministre qui à dit que l’on y toucherai pas car c’est la contrepartie des “efforts demandés aux fonctionnaires”!!!!C’est ça la justice selon Hollande!!!

  6. “réduira ses cotisations de retraite”.
    certes, 25 % de la rémunération brute supprimée seront sortis des prélèvements de retraite mais par le transfert sur l’épargne salariale et les régimes de retraite article 83 en amont du salaire net, et les allocations maintenues la famille sera gagnante en matière patrimoniale. Au moins cet argent lui appartient.

  7. A Pierre, la plupart des familles françaises n’élèvent pas trois enfants… mais deux au maximum.
    Mais tout va bien, n’est-ce pas? ! Ne soyons pas dans l’archaïsme…

  8. Il est évident, clair et éclatant que le PS veut se venger des familles LMPT.
    Françaises de souche, de classe moyenne et plus nombreuses que les bobos, elles sont ciblées comme asocialistes.
    C’est pourquoi, il faudra foutre le PS à la porte le plus tôt possible, de préférence avant 2017 et effacer toutes les bêtises qu’ils nous imposent.

  9. @ Aeterna
    Etant parent de famille nombreuse, je maintiens que lier politique familiale et redistribution aux familles immigrées nationalisées comme aux familles de souche a financé le Grand Remplacement.
    Et que la meilleure manière de trier, c’est d’aider les familles sur leurs dépenses liées à la taille de la famille et non de les assister toutes sans distinction, celles qui travaillent et paient des cotisations sociales, tandis que les autres bénéficient de cet effort et de ces cotisations sans les mériter.
    Voilà pourquoi je dis que crier aux allocs sans vouloir les réformer, c’est réclamer plus de Grand Remplacement, et donner des armes aux ennemis des vraies familles de France, si vous me suivez sans archaïsme………..

  10. Rappelons que pour un socialiste, il faut mieux un bon chômeur indemnisé plutôt qu’un mauvais travailleur…
    L’exemple de l’interdiction du temps partiel inférieur à 24h hebdomadaire est la parfaite illustration.

  11. Cette modulation des allocations familiales en fonction des revenus est profondément injuste, et pourtant, je suis loin, très loin d’être concernée.
    Une maman veuve avec , encore, trois enfants à charge et environ 1000 euros de revenus par mois

  12. Quand est-ce que l’on comparera ce qui doit être comparé???
    A Pierre : comparez plutôt un couple avec un enfant à 8000€ de revenus et un autre avec 3 enfants avec le même revenu.
    Sinon vive le communisme. Si les écarts de revenus sont injustes alors il faut les supprimer…
    Au fait qui payera les retraites???
    Avec quel patrimoine??? Pour mémoire, les enfants de famille nombreuse arrivent dans la vie avec un patrimoine divisé par 3, 4 ou plus comparé aux familles d’enfant unique… Mais devront payer les mêmes cotisations retraites qui bénéficieront surtout aux célibataires ou aux parents de famille d’un enfant au lieu de bénéficier enfin à leur parents.
    Alors pitié, laissez leur au moins les allocations!
    Enfin pour mémoire, les allocations familiales ont été divisés par TROIS depuis les années 50 (comparés au salaire de base). Et transformées en allocations sociales. Avec toutes les conséquences que l’on sait.

  13. Bêtise ou méchanceté? Mais c’est évident : les deux voyons, les deux!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]