Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : International

Mission médicale et apostolique Rosa Mystica aux Philippines

Mission médicale et apostolique Rosa Mystica aux Philippines

Article proposé par un lecteur via le module « proposer un article » en haut du blogue :

Après deux ans d’arrêt forcé, les volontaires de la Mission Rosa Mystica vont enfin pouvoir retourner aux Philippines du 11 au 18 Septembre 2022.
Voici le programme de la prochaine mission, envoyé par notre “infirmière apostolique” permanente aux Philippines, Yolly Gamutan. Cette Mission se déroulera peut-être comme prévu, si Dieu le veut, et… les Philippins aussi ! Ils ont en effet de très grandes capacités d’adaptation immédiate aux nombreux imprévus qui émaillent leur vie de tous les jours mais le revers de la médaille c’est aussi leur difficulté à prévoir des projets très en avance et à s’y tenir !

Les nombreuses catastrophes naturelles qui s’abattent continuellement sur le pays expliquent ce trait de caractères du peuple philippin qui fait aussi partie de leur charme ! Même si c’est parfois difficile à vivre pour nous, européens, qui prétendons vouloir tout maîtriser des épidémies au climat ! Nous vous livrerons donc un récit détaillé cette mission dans notre prochain numéro des Cahiers Saint Raphaël en janvier 2023, avec tous ses probables rebondissements !

Médecins, chirurgiens, infirmiers, aides-soignants, opticiens, pharmaciens etc…venus du monde entier, se porteront auprès des plus pauvres parmi les pauvres dans trois lieux différents situés au Nord de l’île de Mindanao, la grande île la plus au sud de l’archipel des Philippines.

Les deux premiers jours se passeront à Butuan, dans le quartier de Santa Lucia, là où aurait dû se tenir la mission de 2020 qui s’était transformée en mission itinérante dans les montagnes alentour à cause du Covid.

La Fraternité saint Pie X y a ouvert une mission depuis 1998, dans un quartier extrêmement pauvre où sont relogées les familles sans abri qui ont tout perdu lors de typhons, inondations ou autres catastrophes naturelles. Mais ce quartier est lui-même inondable (voir photo), car le fleuve tout proche déborde constamment de son lit et le quartier est situé en dessous de son niveau d’eau habituel. Une petite chapelle a été offerte il y a quelques années par un pauvre fidèle animé du profond désir de convertir la population du village. Cette chapelle, comme tout le quartier, subit des inondations « mineures » (50 cm d’eau en moyenne) au moins vingt fois par an et majeures (plus d’un mètre d’eau) au moins trois fois par an.
L’apostolat dans cette communauté très pauvre où régnaient les superstitions, l’ivrognerie, le jeu, la prostitution etc.. fut très ardu. Mais la grâce de Dieu fait des merveilles et le travail patient et persévérant des prêtres depuis plus de vingt ans commence à donner des fruits à la deuxième génération qui se porte plus volontiers vers la prière et les sacrements.

Le 16 juillet 2022, Son Excellence Monseigneur de Galarreta est venu confirmer une trentaine de fidèles. Certains d’entre eux se sont engagés dans l’apostolat (visite aux malades, catéchisme dans la tribu des Mamanwas, que la mission ira aussi visiter) et dans la vie sociale du village (organisation de la mission médicale, distribution de denrées de première nécessité données par le gouvernement, prise de responsabilité dans la direction du barangay (quartier) etc…)

Beaucoup d’habitants de Santa Lucia ont perdu leur travail pendant le confinement. Yolly Gamutan, notre infirmière-missionnaire avec l’équipe locale d’ACIM-Asia est venue apporter son aide aux malades pendant ces deux années d’enfermement (très strict aux Philippines). Elle a pu se porter à leur secours grâce aux dons de tous les bienfaiteurs philippins et étrangers. Les habitants du quartier attendent la Mission Rosa Mystica comme une bénédiction.

Les deux jours suivants nous irons un peu plus au nord de l’île, chez les Mamanwas de Cantugas, une tribu aborigène auprès de laquelle le père Timothy Pfeiffer a ouvert une mission apostolique depuis 2020 et chez qui Yolly Gamutan travaille depuis deux ans comme infirmière et catéchiste. Nous avons déjà raconté comment la Providence avait favorisé cette rencontre entre le “père Tim” (Cahier Saint Raphaël n° 145) et cette pauvre tribu dont les coutumes et les mœurs nous projettent au néolithique et qui, au nom de la « préservation culturelle » ordonnée par le gouvernement est fossilisée dans l’ignorance et dans l’obscurité spirituelle. Malheureusement le chef de la tribu et sa femme sont écartelés, nous dit Yolly, « entre l’acceptation de nos enseignements et l’obéissance à l’ordonnance gouvernementale selon laquelle ils doivent “préserver leur identité et leur culture tribales” en résistant au catholicisme (la “colonisation idéologique” et le “génocide culturel” dénoncés récemment par le pape François !) qui permettrait pourtant le rejet des superstitions et des croyances primitives fondées sur une fausse compréhension du monde qui les entoure. Le combat spirituel pour leurs âmes est réel. Nous mettons notre espoir dans notre Mère du Ciel car certains membres de la tribu aiment prier le chapelet. Grâce à Dieu, le chef de la tribu et sa femme tiennent leur promesse faite au Père Tim de se joindre au rosaire du dimanche… ».

Un projet de construction de chapelle est en cours de réalisation, retardé par la difficulté que pose l’établissement des titres de propriété dans ces tribus encore nomades il n’y a pas si longtemps. La recherche des dates et lieux de naissance des propriétaires du terrain est un vrai casse-tête…
En matière de santé et d’hygiène, Yolly essaie de leur apprendre quelques règles élémentaires afin de les préserver de maladies récurrentes dues à l’insalubrité, à la contamination de l’eau etc… Yolly compte sur la visite des médecins et infirmiers étrangers de Rosa Mystica pour les encourager à adopter un mode de vie plus sain.

Troisième objectif de notre mission : Canlanipa, un quartier très pauvre de Surigao City, où une communauté de colons s’est agglutinée sur un terrain communal de façon plus ou moins légale. Les résidents de ce quartier sont des travailleurs à très faible revenu du port maritime de la ville.

Beaucoup d’entre eux ont perdu leur maison et le peu de biens qu’ils possédaient lors du typhon Odette en décembre 2021. Grâce aux dons récoltés et distribués par Acim-Asia, ils ont pu recevoir une aide pour reconstruire leurs habitations endommagées. Le père Tim y a développé une nouvelle mission et de nombreux enfants, parrainés et soutenus spirituellement et matériellement par les élèves des Dominicaines de Fanjeaux pendant le carême 2022, ont pu faire leur première communion en mai dernier.

La région de Caraga où se situent Butuan et Surigao est une région particulièrement pauvre et les services de santé y sont très limités. Les soins médicaux, très chers, ne sont pas accessibles à la population des quartiers pauvres. Notre petite équipe de médecins et d’infirmières pourra, autant qu’il lui est possible, leur apporter un peu de soulagement, une petite goutte d’eau dans un océan de misère.

La Mission Rosa Mystica a besoin de votre aide et de votre générosité ! Rappelons qu’elle a été fondée en 2004 par le Docteur Jean-Pierre Dickès et par l’abbé Daniel Couture. Excepté en 2021, à cause de la fermeture des frontières, elle a lieu tous les ans depuis 2007.

Elle ne vit que grâce aux dons de ses amis et bienfaiteurs !

Les volontaires (Six médecins, des volontaires paramédicaux et non soignants ; une trentaine au total) sont bénévoles et financent eux-mêmes leurs billets d’avion. Les dons ne sont donc affectés qu’à l’organisation matérielle de la Mission elle-même, à l’achat de médicaments et du matériel médical nécessaire, parfois au financement d’hospitalisations et d’interventions chirurgicales plus importantes que celles que l’on peut offrir à la mission, etc…

Vous pouvez adresser vos dons :
à Bernadette Dickès, 2 route d’Equihen, 62360 Saint-Etienne-au-Mont

Les chèques sont à libeller à l’ordre de l’ACIM
Ou bien par paypal sur le site : https://fr.rosamystica-mission.com/

Reçu fiscal sur demande.

Adresse mail : [email protected]
En Suisse vous pouvez vous connecter sur le site https://www.amep-phil.com/.

L’association A.M.E.P. est habilitée à délivrer des reçus fiscaux pour la Suisse.

Partager cet article

Publier une réponse