Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Mis en examen pour tentative de meurtre sur la police, il est laissé en liberté

I Le second braqueur présumé du casino d'Uriage-les-Bains (Isère) a été libéré sous contrôle judiciaire après sa mise en examen par la juge d'instruction aujourd'hui. La décision de libérer Monsif Ghabbour, 25 ans, un délinquant connu de la justice, a été prise par le juge des libertés et de la détention qui est allé à l'encontre des réquisitions du parquet, lequel avait requis son placement en détention provisoire. Le parquet a immédiatement fait appel.

Le procureur général de Grenoble a jugé la décision de remise en liberté "absolument inacceptable compte tenu des charges très graves qui pèsent" contre M. Ghabbour. Auparavant, ce dernier avait été mis en examen par la juge d'instruction pour "vol à main armée" et "tentative d'homicides volontaires sur agent de la force publique".

Les enquêteurs le soupçonnent d'avoir braqué le casino d'Uriage dans la nuit du 15 au 16 juillet aux côtés de Karim Boudouda, lequel avait trouvé la mort après le hold-up lors d'un échange de tirs avec la police. La mort de Boudouda, dont le complice avait pris la fuite, avait provoqué trois nuits d'émeutes urbaines dans le quartier de la Villeneuve.

Synergie (second syndicat d'officiers de police) a dénoncé cette libération comme un "acte de forfaiture". "Les policiers sont écoeurés".

Addendum : pourtant les places de prison ne semblent pas manquer puisqu'on en trouve pour y placer des détenus condamnés à un an pour délit d'opinion.

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

10 commentaires

  1. C’est le monde à l’envers : le papy qui tire au fusil de chasse sur 2 cambrioleuses ( et heureusement qu’il était armé car on devine ce qui aurait pu se produire s’il avait été désarmé ) va directement en prison, et le braqueur qui tire à l’arme de guerre sur les policiers est remis en liberté……. Vive la délinquance !!!!

  2. On ne peut qu’être écoeurés par cette décision de dhimis.
    Par saint-Eloi et saint Georges, pour les policiers!
    Priez aussi messieurs…

  3. Complet renversement des valeurs!
    Aucun démocrate ne peut et ne doit se plaindre de cette situation, elle est dans la logique des valeurs de la république!
    Ne vous plaignez pas: Vous avez accepté et voulu la République, vous l’avez!
    Et certain pensent que le retour du Roi est irréaliste!
    La Gueuse est moribonde: le peuple dans sa colère et son exaspération la finira comme elle est née: dans le sang!

  4. Quelle extraordinaire publicité pour s’engager dans cette “carriere” !

  5. Et ils ont le culot de parler d’une justice libre ces politicards…
    Si elle est indépendante par rapport au gouvernement, elle ne l’est certainement pas par rapport à l’idéologie gauchiste qui est la règle dans ce ministère…
    Mais tout cela n’est-il pas fait dans un but bien précis finalement ?
    Les juges rouges ne sont-ils pas en train d’appliquer un plan ?
    C’est à dire écoeurer l’opinion publique en laissant se répandre un sentiment d’insécurité ?
    Autrement dit, faire monter les voix du FN afin de tenter d’éliminer Sarkosy au premier tour ?
    Parce que là ça devient de plus en plus du délire… Je crois de moins en moins au hasard…

  6. Mais que peut-on faire face à une telle folie du système ?
    La Gueuse tombera-t-elle d’elle même ?

  7. pour HB et consorts :
    vous êtes en plein délire : “le peuple dans sa colere” ecrivez vous…
    Mais où vivez-vous ? N’est-il pas évident que ce peuple vote a gauche, et de plus en plus.
    Le peuple sain auquel vous rêvez n’existe que dans votre imagination. Le peuple français réel, c’est un troupeau de veaux, qui se presse librement vers l’abattoir. Plus l’injustice sera forte, plus il en acceptera. Ce n’est pas un peuple de “dhimmis” car la dhimmitude est subie, c’est un peuple de masochistes, car il y prend son plaisir.
    Le malheur du peuple français, c’est qu’il est devenu essentiellement veule. Vae victis !

  8. Trophyme,
    Je vous rassure, je vis bien en France, et bien sur, le peuple à ce jour vote à gauche!
    Votre réflexion pleine de mépris sur le peuple français troupeau de veaux vous abaisse au niveau de la grande Zorha!
    Je vous imagine bien démocrate, bourgeois arrivé et républicain, car eux seuls ont un tel mépris du peuple, (dont vous êtes pourtant issu)!
    Ceci dit si le peuple vote à gauche, c’est uniquement parce qu’il est trompé depuis des années et qu’il est ignorant de la réalité.
    La situation qu’il vit aujourd’hui est à même de lui faire prendre conscience des réalité.
    La catastrophe économique dont nous ne vivons que le début lui fera comprendre beaucoup de chose et c’est donc le moment de le former, de l’instruire!
    Mais à priori, le peuple n’est pas le seul à manquer d’instruction! Ne pensez-vous pas?
    Vous osez dire que le peuple est veule: manifestement, vous ne le connaissez pas!
    Et vous, prouvez-moi votre courage: que faites vous pour ce peuple et ce pays?
    Vous citez cavalièrement Brennus et son vae victis, permettez-moi de vous répondre par Tite-Live: Gloria Victis!
    C’est plus noble non?
    Et puisque manifestement vous appréciez le latin ( dont j’ignore tout) je finirais par:
    Obsequium amicos, Veritas odium parit
    Je crains donc votre réponse.

  9. Je regrette de dire que HB dit certaines vérités. Il n’y a pas que le peuple (sous-entendu les pauvres, sans culture, etc) mais un tas de bien-pensants empreints de valeurs etc. qui sont systématiquement pour les truands qu’ils considèrent comme des victimes.
    De plus, ils croient ferme qu’il suffirait d’être gentils avec eux pour qu’ils changent parce qu’ils ont en réaalité un bon fond.
    Et de me citer des exemples merveilleux dans les cités…

  10. La mise en détention provisoire peut être, entre autres, légitimée par la nécessité de
    -maintenir le MEX à la disposition de la justice
    -protéger le MEX (éviter qu’il soit victime de “représailles”).
    Attendons la suite des événements: si ce MEX
    -s’évapore dans la nature
    ou
    -se fait descendre
    le juge qui l’a remis en liberté aura mal évalué la situation; mais ne sera sans doute pas sanctionné pour autant.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services