Bannière Salon Beige

Partager cet article

Immigration / Pays : Allemagne / Religions : L'Islam

Migrants : en Allemagne, le choix perdant des musulmans qui se convertissent au christianisme

Pierre Jova (journaliste féru de géopolitique, il a couvert la crise migratoire en Serbie et en Hongrie pendant l’été 2015 et travaille à présent pour Famille Chrétienne), de retour d'un reportage en Allemagne, était interrogé par Atlantico, à qui il explique que des migrants musulmans se convertissent au christianisme (essentiellement protestant), dans des proportions suffisantes pour être remarquées :

[…] "Il y a une vraie tendance de fond dans la capitale allemande, qui se concentre dans quelques paroisses de l'Église protestante d'Allemagne (Evangelische Kirche Deutschland – EKD), et à l'église luthérienne de la Trinité, dans le quartier résidentiel de Steglitz, au sud de Berlin. Cette dernière paroisse est rattachée à une Église luthérienne indépendante, et rassemble le plus de convertis : elle compte près de 800 anciens musulmans, qui y ont reçu le baptême depuis 2013. Et des dizaines d'autres baptêmes sont déjà prévus ces prochains mois.

Quel est le profil des convertis que vous avez rencontrés ?

La plupart des convertis sont présents en Allemagne depuis au moins 4 ou 5 mois. Ce sont des jeunes, surtout des hommes. Ils sont majoritairement Iraniens et Afghans, surtout dans la paroisse luthérienne indépendante de Steglitz. Les Iraniens sont des gens cultivés, souvent artistes ou intellectuels, qui rejettent la dictature des mollahs et l'ordre moral islamique qui l'accompagne. Ils ont souvent eu affaire avec la police du régime, pour avoir milité dans des partis d'opposition, fait partie de la "révolution verte" de 2009, ou simplement avoir été surpris à participer à des fêtes clandestines alcoolisées. Surtout, beaucoup d'Iraniens ont déjà eu des contacts avec le christianisme dans leur pays, avec les Églises évangéliques secrètes, qu'on appelle "Églises de maison". Parfois, ils se sont convertis en Iran, mais n'ont pu se faire baptiser qu'une fois arrivés en Allemagne. L'islam chiite "aide" doublement les Iraniens à se convertir : le fanatisme islamiste et le discrédit du clergé chiite les dégoûtent, et la mystique persane les rend sensibles au christianisme.

Les Afghans, eux, ont des profils divers, et ont rarement eu un contact avec le christianisme chez eux, ou alors par le biais de certains Américains. Ils découvrent généralement cette foi quand ils arrivent en Europe. Beaucoup sont touchés par la bienveillance et la solidarité des Européens à leur égard, qu'ils attribuent au christianisme. Nombreux sont aussi ceux qui sont dégoûtés de l'islam véhiculé par les Talibans.

Quelles Eglises semblent accueillir le plus de convertis et pourquoi ?

Comme dans le reste de l'Europe, vis-à-vis des migrants et des musulmans en général, ce sont les Églises protestantes "confessantes" : dynamiques, communautaires, et annonçant un message exigeant. La plupart sont des Églises évangéliques, très missionnaires. Elles ont l'avantage d'avoir une structure souple, d'être centrées sur les Écritures saintes (ce qui parle, à des musulmans habitués à se positionner avec le Coran) et d'avoir une théologie simple, voire simpliste. La particularité à Berlin est que l'église qui fait le plein de convertis est issue de la pure tradition luthérienne, qui est très proche du catholicisme : la liturgie, le rôle du pasteur et des sacrements (confession et eucharistie) sont très importants. C'est la preuve vivante que l'évangélisation peut être menée par une Église ayant une tradition et une doctrine structurées.

Finalement, si les Églises catholique et protestantes historiques, comme l'EKD allemande, engrangent moins de conversions, c'est parce qu'elles ne cherchent pas à évangéliser les migrants, et plus largement les musulmans. Par crainte de blesser les responsables islamiques (qui eux, ne se gênent pas pour convertir), et surtout à cause d'un relativisme qui affirme que toutes les religions sont les mêmes. C'est une vision qui touche beaucoup le protestantisme libéral, et certaines franges du catholicisme."[…]

Les motivations profondes de ces convertis ne semblent pas être l'obtention facilitée d'un titre de séjour, comme on aurait pu le croire, car le fait qu'ils soient chrétiens n'accélère pas le processus. De plus, le traitement qu'ils subissent dans les foyers et camps de migrants (insultes, brimades, brutalités, pressions mettant en cause la sécurité de leur famille restée au pays, en Iran notamment, qui punit de mort les apostats), les incite à rester discrets sur le sujet de leur conversion.

Partager cet article

18 commentaires

  1. “et la mystique persane les rend sensibles au christianisme”
    Elle est bien bonne celle-là.Entendez-vous parler de la mystique chrétienne dans les églises catholiques ou luthériennes? Eh bien moi, en tant que catholique avec cinquante années de carrière dans les paroisses papistes ou protestantes, à l’international large SVP,je n’en ai JAMAIS entendu toucher un mot. Alors, à d’autres.
    [Je ne sais pas bien ce qui vous amuse autant : la mystique persane remonte à la nuit des temps, bien avant l’invasion de la Perse par l’islam; avez-vous entendu parler des Zoroastriens ? Les Perses étaient d’authentiques lettrés, à tel point que lors de l’invasion islamique ils servaient de scribes et de bureaucrates. Tous les lettrés étaient des Perses, écrivains et poètes, et la langue littéraire était essentiellement le persan et non l’arabe… Les chiites iraniens ont hérité de ce passé, ce qui explique qu’ils sont sensibles à l’enseignement chrétien, fût-il protestant, nettement plus poétique que l’islam des ayatollah ! MB]

  2. C’est la première fois que je lis un message d’espérance sur le salon beige… Bravo!!!

  3. Choix perdant… “Mais ces choses qui étaient pour moi des gains, je les ai regardées comme une perte, à cause de Christ.” (Philippiens 3, 7)
    L’enquête en détail est à lire dans le numéro suivant de “Famille Chrétienne”, jeudi prochain. [Nous n’y manquerons pas, merci ! MB]

  4. comment peut on y croire un instant la “conversion” bien circonstancielle de ces gens là est intéressée non ? c est de la “taqyia” (tromperie islamique)

  5. Hélas oui, sauf quelques exceptions remarquables due à l’initiative de catholiques de base, le Nouvelle Évangélisation, ce n’est pas pour les musulmans…
    Il faut entendre les musulmans convertis (dont Moh-Christophe Bilek à l’AED il y a 2 ans) raconter comment ils ont été généralement éconduits par des prêtres catholiques lorsqu’ils voulaient se convertir!

  6. Beaucoup de cathos ici ou ailleurs sont tellement politiquement corrects qu’ils ne touchent personne, et surtout pas question d’évangéliser, il ne faut pas choquer. Les évangéliques ne se posent pas tant de question: la Bible est très claire à ce sujet, pourquoi ergoter ? Trop de cathos se perdent dans des traditions d’église ou de liturgie, au lieu d’annoncer le Christ: ce n’est pas réservé aux autres églises, c’est la mission de tous depuis Vatican II !

  7. Evangéliser est la mission de tous ,chacun selon ses capacités ( talents), les parents doivent instruire leurs enfants, c’est le début, mais aussi le petit voisin si nécessaire et mêmes les parents du petit voisin s’ils n’ont rien reçu.
    Certes il faut être prudent et patient, autre celui qui sème autre celui qui récolte, mais ne rien semer n’est pas une bonne chose.
    St Pie X a annoncé le grand retour de la France après sa future conversion ( dans la douleur).
    Pie XII disait : je vous envoie tous en mission .

  8. Le catholicisme allemand est totalement dévoyé.
    En raison des lois sur le financement de l’église, les évêques allemands ont apostasié.
    Il suffit de voir leur position durant le synode.
    Répugnant.
    Il faudrait donc être fou pour se convertir au catholicisme en Allemagne, leur Dieu étant le mark ou l’euro aujourd’hui.
    Les musulmans souhaitant se convertir ne s’y trompent pas. Ils ont raison.

  9. L’église catholique est littéralement terrorisée à l’idée d’ être accusée de faire du prosélytisme. Il faut que ce soient les églises évangéliques qui baptisent les milliers de musulmans qui veulent se convertir.

  10. Je suis d’accord pour dire que nous les cathos, nous comportons trop souvent comme des c… molles, mais pour moi le plus important est là : des musulmans se convertissent au christianisme ! Alléluia !
    Reste à savoir si ce sont des conversions sincères, réfléchies et véritablement désirées, et pas seulement par calcul… ou dissimulation avec arrières pensées malsaines !
    Dieu saura reconnaître les siens.

  11. Les musulmans sont assez faciles à convertir :
    1 – Leur religion ne tiens pas la route si on l’étudie
    Tout repose sur des explications fallacieuses et souvent mensongères
    https://www.youtube.com/watch?v=FWXo0-Ij8uA
    2 – Le Coran lui même les expédie en Enfer
    https://www.youtube.com/watch?v=5cIujvOqsvs
    3 -La lecture seule du Coran et de la vie de Mahomet suffit pour cesser d’être musulman comme le dit à juste titre Joseph Fadelle
    https://www.youtube.com/watch?v=zTINu44cVjw
    4 – L’exégèse du Coran le donne pour un récit écris à l’origine en hébreu.
    https://www.youtube.com/watch?v=AEeWspCG1-0
    5 – Tous ceux qui vivent dans les pays chrétiens fuient leur propre pays pour ne pas subir la charia et toutes les interdictions qui leur rendent la vie impossible
    6 – Le statut de la femme est pire que pour les bêtes
    https://youtu.be/OHsPcNCUTLs?t=100
    7 – Ils vont à la mosquée contraints et obligés mais beaucoup ne croient pas
    8 – Mahomet n’a probablement jamais existé et en tous cas, celui que l’on nomme ainsi, a vécu 2 siècles avant l’arrivée du premier coran !!!
    Il est de plus en plus probable que le terme Mahomet dérivé de Muhammad signifiant “celui qui est digne” désignait… Le Christ !!! (Ils évitaient de prononcer son nom pour ne pas être confondus avec les chrétiens.)
    9 – L’exemple donné par les Talibans, Al qaïda ou l’État Islamique dégoute pas mal d’entre eux. Comment croire dans un tel Dieu ? Un Dieu qui considère les hommes comme des esclaves et ordonne a 10% d’entre eux de tuer les 90% restants, sans doute parce qu’il n’est pas assez puissant pour le faire lui même…
    https://www.youtube.com/watch?v=NJfnquV7MHM
    10 – Meurtres (djihad) et mensonges (taqiya) qui émaillent le Coran sont la signature de Satan.
    Allah n’est donc pas Dieu mais Satan lui même…

  12. merci à emergency d’arrêter d’insulter les lecteurs allemands du Salon Beige dont je suis en jugeant leur catholicisme. Qui est-il pour juger ce grotesque petit commentateur aux petits pieds ?

  13. Ce qui tuent les catholiques c’est l’œcuménisme, le manque de connaissance et de pratique de leur religion.

  14. Il y a un gouffre théologique entre luthériens et catholiques.
    Le Concile de Trente l’a mis en évidence.
    Ils rejettent l’Epouse du Christ, l’Eglise, la Papauté, le salut avec le secours de la grâce et les bonnes oeuvres, pour Luther l’homme n’a pas un libre arbitre mais un serf arbitre.
    Ils ne veulent pas prier et honorer la Sainte Vierge, et le Christ ne peut accepter cela.
    Luther rejette presque tous les sacrements, refuse avec horreur la Messe sacrifice bienfaisant pour les vivants et les morts.
    Luther rejette les Saints, le Purgatoire.
    De grâce, un peu de réflexion malgré les dérives du relativisme ou la Vérité est méprisée.

  15. @Bainville:
    Vous demandez un peu de réflexion ?
    Les luthériens et les catholiques ont signé un accord en 1999 sur la doctrine de la grâce, en reconnaissant qu’ils croyaient la même chose. Le salut dépend de seule grâce de Dieu (insistance luthérienne), mais les bonnes oeuvres doivent logiquement découler de la foi (insistance catholique).
    Document du Vatican ici: http://www.vatican.va/roman_curia/pontifical_councils/chrstuni/documents/rc_pc_chrstuni_doc_31101999_cath-luth-joint-declaration_fr.html

  16. C’est sûr que indifférentisme religieux logiquement pensé comme conséquence de “dignitatis humanae” n’a rien de séduisant pour un musulman.

  17. Que voulez vous dire par choix “perdant”? [Vous avez raison, l’expression est ambiguë (c’est le titre d’Atlantico, j’aurais dû en mettre un autre). Le choix de ces convertis est “perdant” – en apparence – car non seulement ils mettent leur vie en danger, mais en plus, ils se font maltraiter dans les camps et foyers de réfugiés et leur conversion n’accélère pas l’obtention de papiers, visas etc, presque au contraire. Choisir le Christ est souvent compris pour le monde comme un choix de perdant, de “loser”, puisqu’il nécessite un changement radical de vie impliquant le renoncement à la vengeance, à la haine, au mensonge, toutes choses autorisées par l’islam. MB]

  18. Un accord sur le désaccord ne change pas la confusion actuelle, mettant sur le même pied l’apostasie protestante persistante, et la vérité qui doit être sauvegardée par l’Eglise du Christ, l’Eglise Catholique.
    Il y a un seul Troupeau, et les brebis qui l’ont quitté doivent le retrouver. Ce n’est pas moi qui le dis

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services