Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : identité chrétienne

Michel Onfray, un athée qui regrette le déclin de la civilisation judéo-chrétienne

Michel Onfray, un athée qui regrette le déclin de la civilisation judéo-chrétienne

Michel Onfray est interrogé dans Le Figaro à propos de son dernier livre consacré à « l’art d’être français ». Extrait :

Vous affirmez que la France a incontestablement des « racines chrétiennes » . Qu’entendez-vous par là ? Bien qu’athée et anticlérical, vous reconnaissez-vous dans cet héritage et regrettez-vous son affaiblissement ? Pourquoi ?

Avant le christianisme, la France a bien évidemment des racines gauloises, romaines, celtes, vikings. Mais la conversion de Clovis, qui procède d’un schéma intellectuel déjà utilisé avec Constantin qui veut que la conversion d’un homme induise celle de la terre sur laquelle il règne, installe la France dans une configuration d’héritière : la civilisation gréco-romaine tuile avec la civilisation judéo-chrétienne. De sorte que la France est un feuilletage civilisationnel qui mélange l’idéalisme platonicien pour la théologie, l’esprit pratique romain pour le droit, le monothéisme juif pour la religion, le catholicisme pour le césaro-papisme. Ensuite, la Renaissance infléchit la courbe civilisationnelle via l’effacement du sacré incarné par les Lumières, dont le bras armé est la Révolution française. La fin du sacré tuile avec la prochaine civilisation qui sera probablement post-humaniste. Rien ne pourra moralement interdire son avènement qui s’effectue avec d’actuelles transgressions qu’aucune éthique, aucune morale, ne saurait arrêter. L’intelligence artificielle qui crée des chimères faites d’humain et d’animaux, la marchandisation du vivant, l’abolition de la nature naturelle au profit de l’artifice culturel, constitue une barbarie, qui, un jour, sera nommée civilisation, car toute civilisation nouvelle est dite un jour barbare par les témoins de ceux qui voient la leur s’effondrer. Nous sommes dans le temps nihiliste du tuilage qui tuile la décomposition et le vivant.

Je suis un fils de cette vieille civilisation plus proche du pot-au-feu que de la viande cellulaire clonée vers laquelle nous cheminons à grand pas. Le Christophe Colomb de cette nouvelle civilisation a pour nom Elon Musk. Eu égard à ce qui nous attend, et en regard de l’idéologie « woke » qui travaille à l’avènement de ce nouveau paradigme civilisationnel, bien sûr que je regrette la civilisation judéo-chrétienne. Pour l’heure, je me bats pour elle.

[…]

Vous ne cessez de répéter que notre civilisation est condamnée. Alors pourquoi écrire ce livre de transmission adressé à des jeunes de 20 ans ?

Parce que sur le Titanic , quand il a été annoncé par le commandant de bord que le navire allait couler, il a bien fallu tout de même vivre le naufrage. Il ne servait alors à rien de couiner… Ce qui nous reste dans ces cas-là, c’est de sombrer avec élégance. Le bateau coule à un moment, il emporte tout, mais, du moins, on meurt vivant. J’ai envie de mourir vivant à l’heure où le bateau commence à s’enfoncer dans les flots. Je souhaite que ceux qui vivront plus que moi cette coulée dantesque de notre civilisation disposent ainsi d’un cordial utile.

Partager cet article

24 commentaires

  1. Un coup à gauche, un coup à droite … la godille …

    • Mais non, tout ramener aux notions de droite et de gauche, cela serait petit ; laissons ce verbiage désormais sans importance aux politiques (dans l’acception d’aujourd’hui)

      En fait, il y a chez Onfray, beaucoup de philosophie, une belle analyse de ce qui se passe devant nos yeux et dont il est le témoin. Prenons-le au sérieux, qu’on soit d’accord avec lui ou pas sur les convictions, écoutons-le au moins.

      Quand « le Titanic coule », est-il de droite ou de gauche ?

  2. J’ai du mal à comprendre le sens du mot “judéo-christianisme” que Onfray emploie à dessein. Je ne vois pas le lien entre catholicisme et judaïsme, en effet d’une part les Juifs ont été absents de France pendant de très nombreux siècles, et d’autre part la théologie judaïque me semble très éloignée de la théologie catholique : pour un Juif,
    1) pas de source du mal en l’homme (pas de péché originel, au contraire, une étincelle, une lumière),
    2) le Paradis, l’Enfer et le Purgatoire sont autant de concepts complètement absents du Judaïsme,
    3) les Juifs attendent la venue de leur messie (Pour eux, l’attente du messie se confond avec l’unification de l’humanité et la disparition des frontières. C’est alors que le peuple d’Israël pourra enfin être reconnu par tous pour le peuple de Dieu),
    4) la Torah le Talmud ou la Kabbale sont des textes qui manquent d’unité,
    5) enfin le judaïsme est une orthopraxie qui donc ne sépare pas le spirituel du temporel.
    Conclusion : non seulement je ne vois pas de lien entre le judaïsme et le catholicisme, mais je vois un antagonisme fort.

    • L’Eglise est le nouvel Israël et comme le dit Onfray, il s’agit de monothéisme. Est-ce suffisant comme liens ?

    • Votre position, en plus d’être déconnectée de l’histoire du christianisme des origines, est hérétique. Marcion a été exclu de l’Eglise au 2ème s. pour avoir prétendu les mêmes erreurs, expurger le judaïsme de la foi chrétienne. Le pape Jean Paul II disait en 1990: “qui rencontre Jésus Christ rencontre le judaïsme”.

    • Vous êtes au courant que Jésus, la Vierge, tous les Apôtres, Marie Madeleine etc sont juifs? “Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir.” (Mt 5, 17)

    • Par ailleurs, plusieurs erreurs théologique: 1) la source du mal n’est pas dans l’homme. Gn 1 et 3 montrent le contraire; 2) Des concepts analogues au Paradis, à l’Enfer et au Purgatoire existent dans le judaïsme: cf Daniel 12. Cf les paroles du Christ au Bon Larron, le dogme du Purgatoire vient de 2 Maccabées 12; 4) la Torah, le Talmud et la Kabbale manquent d’unité? Qu’est-ce que ça veut dire? La Torah a été écrite av JC, le Talmud au IVe siècle (Talmud de Jérusalem) et VIe siècle (Talmud de Babylone) après JC et la kabbale au Moyen Age; 5) le judaïsme sépare le spirituel (les prophètes) et le temporel (les rois) depuis Samuel et Saül. Dire qu’il n’y a pas de lien, c’est l’hérésie marcionniste condamnée au IIe siècle

    • “Qui rencontre Jésus Christ rencontre le judaïsme”
      Saint Jean Paul Ii

  3. Il a tiré sur l’ambulance toute sa vie et maintenant, il coule avec le navire. Il porte une lourde responsabilité dans ce qu’il critique

    • Peut on imaginer qu’il finisse par se convertir ? Je pense qu’il est hostile aux religions en général et à l’Eglise en particulier mais après avoir tenu des propos intellectuellement malhonnête sur Jésus il y a plusieurs années, j’ai cru comprendre qu’il en était revenu. Il aurait fait une retraite dans un monastère, il me semble. De toutes façons s’il cherche avec sincérité La Vérité, il finira par La trouver, je le lui souhaite. C’est un homme courageux qui n’hésite pas à dire son fait à Macron et à parler vrai sur l’islam.

      • C’est ce que j’imagine aussi, mais il faut qu’il parvienne à se défaire de l’héritage culturel athéiste qu’il a reçu depuis sa plus tendre enfance. J’ai écouté un débat entre Mlle d’Ornélas et M. Onfray, on le sentait vraiment admiratif de la philosophie catholique.

      • Espérons-le, souhaitons le lui et prions pour cela. Mais pour l’instant, je suis comme St Thomas et me demande s’il ne s’adapte pas juste à son nouveau public…

  4. Il est relativement difficile,pour qui a lu certains ouvrages d’Onfray,de cerner la pensée de celui-ci.Autant son écriture est claire,avec une méthode qui rend accessible la philosophie,y compris aux«profanes»-c’est sa grande qualité,autant ses idées propres sont plutôt floues,car il semble regretter aujourd’hui des choses qu’il condamnait ou dont il se moquait hier(comparaison du Catholicisme avec une secte,dont le Christ n’est un gourou,condamnation des Croisades…).Que veut-il vraiment ? Buisson,Zemmour ou De Villiers,qui ont cette même vision de ce que notre société est devenue me semblent plus cohérents.

  5. un athée et un juif (zemmour)
    tandis que le pape actuel est islamogauchiste
    le monde à l’envers

  6. Pour moi, bien souvent, le comportement de nos dirigeants et de nos Évêques me fait penser au capitaine du bateau des pirates dans les albums dAstérix : quand il voit arriver une embarcation sur laquelle ont pris place Astérix et Obélix, il préfère saborder son bateau en justifiant son geste par un souci d’éviter des baffes.
    Au nom du vivre ensemble et de la paix sociale, nos dirigeants et nos Évêques acceptent, voire encouragent tout de la part de l’Autre, surtout s’il est musulman, sans réaliser que c’est un suicide civilisationnel à court terme.
    Mais, à la différence du chef pirate qui retrouve toujours un bateau, nous ne retrouverons pas notre civilisation chrétienne…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]