Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

Mgr Vingt-Trois confirme les propos de Mgr Gueneley

Il y a quelques jours, nous rapportions les propos scandaleux de Mgr Gueneley, évêque de Langres :

"Monseigneur Centène, on l’a fait plier. Monseigneur Aillet, on lui donne trois ans. Après, nous verrons. Dominique Rey, son diocèse finira par couler !!!"

On se demandait qui était ce "on". Mgr Vingt-Trois, interpellé sur ce sujet par l'association St Gélase, semble bien être sur la même longueur d'onde, lui qui est président de la Conférence épiscopale :

"Je ne suis pas surpris qu’il y ait une différence d’approche [entre les évêques], pourvu que cette différence s’appuie sur un travail. C’est-à-dire que ce n’est pas simplement « au chic ». On peut avoir un évêque qui croit aux communautés nouvelles : il sonne la cloche, appelle six communautés nouvelles dans son diocèse et pense que ça va marcher ! Cela va peut-être marcher tant qu’il sera là, mais après ?"

Après, il va finir par couler ? Si ce n'est pas une critique du travail de Mgr Rey, qui accueille des communautés nouvelles pour garantir le maillage territorial de son diocèse (dont les curés n'auraient que 4 églises en moyenne sous leur responsabilité – à comparer aux 40 clochers que gèrent les curés dans les autres diocèses…), on se demande ce que c'est.

Partager cet article

45 commentaires

  1. C’est sur… Il vaut mieux ne pas sonner ses cloches, des fois que des chrétiens viennent s’agenouiller dans l’église… allons, secouons la poussière de nos sandales et passons notre chemin.

  2. “Voyez comme ils s’aiment”…
    Je crois que Mgr Vingt-Trois s’ennuie, son job, sa charge l’ennuient. C’est vrai, écoutez-le parler! Ton pesant, rire amère. Lisez-le, aucun aspect spirituel, aucune aide apportée aux prochains pour l’élever vers le Christ.
    Non, il transpire l’ennui. A tel point qu’à Lourdes, il cherchait à lire par dessus l’épaule de Benoît XVI au lieu d’écouter et d’intérioriser.
    C’est une faute que le nouveau Nonce Ventura ne soit pas à Lourdes et n’ait envoyé que son “secrétaire”. Mais c’est utile cela permet de voir ce que les évêques se sentent autoriser à faire et à dire…

  3. Face à de tels jugements que ne renierait pas Pilate on est en doit de penser que le fameux mur de Berlin dont on nous rebat les oreilles nous était en fait tombé sur la g…
    Dieu merci, il y tout même des gens qui entendent revivre de sous ses décombres et se libérer enfin des scories de toutes les collaborations d’avec les funestes régimes athées du siècle passé.

  4. Pourquoi ?
    Une fois que l’évêque, qui “appelle six communautés nouvelles dans son diocèse”, n’est plus là, il ne faudrait pas continuer ce qui marche ?

  5. Il doit fulminer le Cardinal : non seulement les communautés nouvelles (n’oublions pas que les communautés “tradis” ne sont pas moins nouvelles que d’autres) aident au maillage, mais en plus, le séminaire fait largement le plein et talonne celui de Paris qui est en perte de vitesse !
    Ces 2 séminaires sont aux 2 premiers rangs des séminaires diocésains en nombre de séminaristes.
    Pire le séminaire diocésain de Toulon accueil sans problème des séminaristes 100% forme extraordinaire. (j’ai perdu le nom de la communauté, créée avec l’aide de Mgr Rey qui lui a donné une paroisse personnelle).

  6. Ai-je mal compris ? après lecture de la lettre de Marc Erhard, il me semble que l’interview dans La Croix n’est pas liée.
    Si effectivement la réponse publiée dans ce journal était la réponse à la question de Marc Ehrard, je suis d’accord avec vous, totalement.
    Si non, il serait peut-être prudent d’attendre la réponse de Mgr Vingt-Trois à M.Erhard, non ?
    [Mgr ne répond pas à Marc Ehrard mais je signale qu’il a été publiquement interrogé sur ce sujet qui fait le tour de la toile depuis quelques jours et qu’il semble y répondre dans cet entretien de La Croix.
    MJ]

  7. Il y a des évêques qui appliquent la mission confiée par l’Eglise et notifiée dans le Droit Canon, et d’autres non… Canon 375 et suivants…
    […]
    Perso, dans mon diocèse, j’ai 45 ans, je n’ai jamais vu un évêque dire sa messe dominicale en sa cathédrale. Alors que je découvre que c’est explicite dans le droit canon.


  8. Je ne vois pas “ou” il y concordance de point de vue. Mgr Vingt-trois ne cherche pas à faire plier quelqu’un (??)
    C’est un constat assez désabusé, mais en effet, qui peut aujourd’hui assurer que l’implantation que fera un évêque des communautés nouvelles dans son diocèse sera solide, et donc, sera autre chose qu’un cache misère durant son temps, surtout si l’évêque qui suit commence par les foutres à la porte?

  9. Ces Monseigneurs ne se rendent pas compte que le Diocèse de Mgr Rey laisse une grande liberté d’action à l’esprit-Saint. Aussi, jouer les oiseaux de mauvaise augure en prédisant son déclin, c’est sous-estimer la puissance infinie du levain divin dans la misérable pâte humaine. Qu’ils se préparent à être très très surpris!
    De toutes façons, que ces Monseigneurs le veuillent ou non, Jésus-Christ EST vainqueur de toutes les obstructions volontaires à l’avancée du Royaume de Dieu. A nous d’y croire de tout notre être. Prions pour ces évêques avoeuglés.

  10. Merci à Monseigneur Gueneley, Rendons lui grace.
    En tant que Chrétien je ne peux qu’admirer le devouement de l’Evèque de Langres, sa vie est un témoignage.
    L’évêque ne témoigne pas par des mots mais par lui même. dans ses propos:
    “Monseigneur Aillet, on lui donne trois ans. Après, nous verrons.”,
    il montre l’importance de la culture du résultat. C’est comme une invitation à regarder comment est la vie religieuse dans son diocèse. En 1998 le diocèse est passé de 448 paroisses à … 31! ça ne s’invente pas. Le diocèse de Langres n’a que 2 séminaristes. Magnifique culture du résultat.
    Mais pourquoi nous amener à contempler la décadence de son évêché? Pour nous inviter à comprendre que sans le Christ l’homme n’arrive à rien. Nous pouvons applaudir des des mains le sens du sacrifice de cet évêque qui va jusqu’à juger les autres, se détacher de l’exemple d’amour et de charité de notre très Saint Père pour nous montrer, par son exemple que l’homme ne peux pas, ne dois pas compter sur ses propres forces.
    Et à Monseigneur 23 d’encourager ce sacrifice. Quand il dit;
    “Je ne suis pas surpris qu’il y ait une différence d’approche [entre les évêques], pourvu que cette différence s’appuie sur un TRAVAIL. “.
    On voit qu’il n’est nulle question de chercher à promouvoir le Christ, d’amener les fidèles au Christ. Non ce serait un travail trop humble. Trop simple. Trop pure. Il ne faut pas accepter que des fidèles prient à genoux, renoncent à eux même pour ne voir que le Christ. Il faut travailler à comprendre, par la raison, de manière philosophique le message du Christ puis travailler à ce que tous n’accèptent que l’approche que l’on en a déduit.
    Remercions tous ces évêques pour leurs sacrifices, mais rassurons les nous savons que l’homme n’est rien et que Dieu est tout. Nous savons l’importance de mourir à nous même pour trouver Dieu. Nous savons ne pas compter sur nous même. Alors chers évêques, ne vous sacrifiez plus. Contentez vous d’accueillir le Christ, et de nous évangéliser par cet exemple, et taisez vous de peur de vous perdre et de nous perdre par la même occasion.

  11. Ce n’est finalement pas une surprise qu’un tel aveu.
    Mais enfin, le message du pdt de la CEF s’adresse aussi à Rome comme le signe tangible d’une folle désobéissance par adhésion forcenée à l’esprit du siècle.
    Tout cela n’est pas catholique, ce n’est pas beau.

  12. Je n’aime guère ce procès d’intention fait à un évêque en particulier quand il s’appuie sur le ton de voix ou le physique de la personne. On peut ne pas apprécier les propos de Mgr Vingt-Trois ou les trouver ennuyeux mais de là à jeter un soupçon sur sa foi…Le post cite un passage de son intervention en le mettant en parallèle avec celui de Mgr de Langres mais c’est un amalgame sophistique. Rien ne prouve que le cardinal soit derrière le “on” évoqué par cet évêque. Le reste de son entretien à “face aux chrétiens” peut laisser penser qu’il vise également des évêques d’un tout autre bord qui, de façon autoritaire, impose des plans pastoraux à marche forcée (cf. Albert Rouet à Poitiers). Sur le fond, le cardinal entend souligner qu’il n’y a pas de recette pastorale toute faite qu’il faut agir avec discernement et dans la durée. Ce n’est peut-être pas enthousiasment mais ce n’est pas faux. J’ai l’impression que certains lecteurs du SB prenne Mgr Vingt-Trois pour ce qu’il n’est pas : un néo-moderniste gallican ou quelque chose de ce genre, ce qui serait curieux pour quelqu’un qui fait sa retraite annuelle à Fongombault depuis plusieur année(je l’affirme de source sûre).

  13. S’il existe des excommunications “de fait”, n’est-il pas possible qu’il existe aussi des schismatiques “de fait”??

  14. @ Vince,
    Et l’espérance chrétienne? Et la foi en la bonté de Dieu?
    Qu’en fait Mgr Vingt-Trois?
    Faut-il implanter des communautés nouvelles pour qu’elles durent? Ou pour qu’elles annoncent l’Evangile aux hommes de ce temps?
    Si les apôtres s’étaient posé la question de savoir les suites de leur “job” avant d’évangéliser, aurions-nous, nous ici en France, reçu la foi de nos pères et mères?
    Avec le système de Mgr Vingt-Trois, à se poser tant de questions, on ne fait rien. C’est peut-être leur but, après tout.

  15. A Michel Janva,
    Même si le “on” se précise, il faudrait mieux un titre :
    “Après Mgr Gueneley, c’est au tour de Mgr Vingt-Trois […]”
    [Cela revient au même…. MJ]

  16. @Philalèthe: je confirme, je l’y ai croisé.

  17. A vouloir réagir trop rapidement, on transforme un post en imposture! Car Le titre de ce post “Mgr Vingt-Trois confirme les propos de Mgr Gueneley” ne reflète en rien la reflexion du Cardinal longuement exposé dans un entretien qui mérite d’être écouté in extenso. Ce post a visiblement été écrit à partir du condensé idéologique qu’en a fait La Croix. C’est donc contre l’idéologie de la Croix que vous ferrailler […]. Prenez le temps d’écoutez l’interview (dispo sur La Croix) et postez des commentaires sur ce qu’a dit réellement le Cardinal. […]
    [Vous apprendrez que ce genre d’entretien sur papier est relu par l’intéressé avant publication. MJ]

  18. Et même si les “oiseaux de mauvaise augure” et les “ponce pilate” avaient raison à court terme, qu’importe car la graine semée vaut mieux que pas de graine du tout. Et profitons encore que les cloches sonnent avant qu’elles ne soient remplacées par le muezzin.
    Comment peut-on dire des choses de cette façon là alors qu’il est plus facile actuellement (pour être tranquille) de devenir musulmans dans les zones où les français sont devenus minoritaires, que de montrer qu’on est catholique.
    C’est sans doute dure d’être un homme d’église doux et modéré, et en même temps d’être un meneur d’homme, mais si les évêques eux-mêmes paraissent baisser les bras, où va-ton-
    Par ailleurs, c’est peut-être bien aussi de soutenir les jeunes évêques qui en veulent plutôt que de sembler se mettre du côté des évêques qui ne paraissent pas à 100 pour 100 suivrent le Saint Père.
    Bizarre, je ne comprends pas Msg Vingt-Trois.
    Serait-il lui atteint du virus parisianus qui fait vivre en circuit fermé… et faire l’ouverture qu’entre ceux qui pensent comme vous, entrer dans un relativicisme qui fait que bof… ?
    Qu’il est difficile de maintenir la cohésion d’un troupeau dont certains membres ne font guère d’efforts pour comprendre les autres…Mais si c’était facile d’être, catholique, prêtre, évêque, cela se saurait.
    Vraiment déçu que l’évêque de Paris paraisse si “mou et désabusé”. Que faire?

  19. Après Monseigneur Rey ?
    Non ce n’est pas évident de trouver un Frère Evêque au coeur, à l’Esprit et à la Raison aussi larges et intelligents que Monseigneur Rey, du moins dans notre bonne Eglise catholique en France.

  20. @ Philalèthe
    C’est tout de même Mgr VINGT TROIS qui a critiqué le Motu Proprio encore récemment, en amalgamant les communautés attachées au rite de 1962 à celles proches de la Fraternité St Pie X, ceci à propos des discussions actuelles, dont il annonçait avec une formule de satisfaction implicite qu’elles dureraient plusieurs ….décennies.
    C’est également Mgr Vingt Trois qui refuse obstinément toute église et toute paroisse sur Paris, qui soit dédiée exclusivement à l’ancien ordo, alors que le Motu proprio le recommande explicitement, et que de nombreuses église parisiennes sont plus que vides, dans la moitié des arrondissements. Le Centre St Paul est trop petit et les prêtres qui le desservent doivent payer un loyer, alors que des églises sont disponibles.
    Ce sont les évêques de l’Ouest qui ont ouvert en urgence une sorte de propédeutique interrégionale englobant le diocèse de Vannes, quand ils ont appris que Mgr Centène créait une telle structure dans son diocèse : on pourrait s’en réjouir si cette propédeutique fonctionnait selon les consignes romaines sur la formation des séminaristes, ce qui n’est pas le cas. Il ne s’agit que d’un filtre anti tradition qui fonctionne pour rejeter ceux qui ne sont pas dans le fameux et abusif esprit conciliaire.
    C’est encore Mgr Defoix ancien évêque de Lille, qui fait des conférences dans les paroisses de l’Ouest qui sont autant de dénigrements sournois de l’action liturgique de Benoît XVI : certains évêques locaux qui ne sont pas en accord avec cette position n’osent pas empêcher cette propagande anti romaine dans leurs diocèses, car le ”parti” épiscopal gallican -c’est le mot exact- leur semble trop dangereux pour qu’ils s’y opposent frontalement.
    De telles exemples sont légion, hélas et témoignent de l’existence d’un courant épiscopal gallican, un vrai parti anti romain, qui agit par intimidation, selon les techniques bien connues de manipulation de groupe au sein de la CEF.
    Votre optimisme et votre irénisme vous honorent, mais ils ne s’appliquent pas à la réalité vue dans son ensemble.

  21. Revenons à l’ESSENTIEL s’il vous plait !
    Dans les propos de Mgr Vingt-Trois et de Mgr Gueneley, je cherche une trace du soucis premier d’un successeur des apôtres : le SALUT DES AMES