Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

Mgr Macaire: “Nous nous sommes sentis méprisés”

Mgr Macaire: “Nous nous sommes sentis méprisés”

De Mgr Macaire, archevêque de la Martinique:

Partager cet article

12 commentaires

  1. Merci pour votre position, Monseigneur.
    Je vois avec satisfaction que vous maniez mieux le français que les technocrates hexagonaux : le terme espacement, que vous utilisez, est beaucoup plus adéquat que celui de “distanciation sociale”, que j’utiliserais volontiers à l’égard du Macron et du Philippe, pour leur montrer que nous ne sommes pas du “même monde” !

  2. Nous ne nous sommes pas sentis méprisés, nous l’avons été ! Exactement comme à Noël et à toutes les fêtes religieuses ou ce gouvernement affiche un mépris total des chrétiens.
    Sans compter Macron qui refuse jusqu’à bénir un mort, agissant face à l’eau bénite comme un damné de l’enfer.

  3. Nos lieux de culte sont régulièrement vandalisés dans l’indifférence et le mépris du gouvernement.
    Sans compter l’attentat contre Notre Dame de Paris, à qui on a mis le feu, dans l’indifférence (ou avec la complicité active ?) du gouvernement.

    • vous évoquez un attentat , mais vous n’en savez rien , que je sache . quelles sont vos preuves ?

      • La vidéo ! N’importe quel imbécile peut y voir les explosions.

      • Notamment l’explosion derrière la petite fenêtre ouest du transept sud, à l’occasion de la chute d’une poutre enflammée. Il y avait manifestement une réserve de produits inflammables. Ceci figure dans les premières minutes de la première vidéo diffusée. Ne pas oublier non plus que les poutres avaient été aspergées (sur ordre !) d’un produit inconnu, soit disant pour combattre la mérule !

    • Exactement. On dit que Michelle Obama a sablé le champagne avec des amis dans un café en face de Notre Dame en flammes. On dit aussi qu’elle était arrivée le matin même. Tous nous avons vu le visage hilare de Macron à son arrivée sur les lieux. Les chênes millénaires qui n’ont pas bougé lors des bombardements des dernières guerres ont, paraît-il, eu une envie folle de se prendre pour des allumettes de cow-boy ce jour-là…bref

  4. Les réactions des évêques mentionnés dans ce média du SB face au mépris du gouvernement pour les catholiques et leur religion ( notamment les messes) sont courageuses. Mais j’ai lu le communiqué de la CEF à ce propos et je suis tombé de haut : elle est d’une platitude désarmante : certes elle est critique mais prête à obéir le doigt sur la couture du pantalon aux ordres du gouvernement ; le “coup de gueule” qui aurait été nécessaire est loin ! Affligeant.

  5. C’est très bien, mais comme toujours, c’est gentil. C’est du langage de gentil petit curé conciliaire, pas d’archevêque. Pas de condamnation, pas de fins dernières, pas de Salut ni de Damnation : rien que de l’eau sucrée et de l’amour. Ce n’est pas avec cette attitude, bien comparable à celle de ses confrères de Métropole, qu’on empêchera la dictature de s’imposer !

  6. Merci Duport pour vos commentaires qui correspondent exactement à ce que je pense.

  7. les catholiques sont des débiles qui ne sont pas capables de réfléchir (pensent ils au gouvernement)
    que les chrétiens s’en souviennent avant d’aller voter

Publier une réponse