Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Mgr Le Gall rejette le droit au blasphème

Mgr Le Gall rejette le droit au blasphème

Mgr Le Gall, archevêque de Toulouse, n’est pas Charlie. Comme Mgr Cattenoz (voir ici), il explique pourquoi il est contre ce pseudo “droit de blasphémer” :

Ces questions des caricatures, je les trouve dangereuses, parce qu’on met de l’huile sur le feu. Il faudrait apaiser tout cela. Parce que ces caricatures sont contre les musulmans, mais contre la foi chrétienne aussi.On en voit les conséquences, c’est une escalade de violence.

La liberté d’expression a des limites, comme toutes les libertés humaines (…) Non je ne suis pas pour [le droit de blasphémer] On ne se moque impunément des religions. Regardez le résultat que cela donne. La liberté d’être ensemble, de parler ensemble, la liberté d’être des frères ensemble mais pas de s’invectiver

Mgr Le Gall s’est également prononcé pour le maintien des églises ouvertes :

La religion est essentielle, c’est une dimension humaine (…) Il faut ouvrir au maximum les églises avec prudence ; plus que jamais, on a besoin d’espace de paix, de prière et de recueillement”.

Bien évidemment, tout les bien-pensant laïcards l’ont critiqué vivement sans chercher à comprendre sa position, qui est sans doute celle de nombreux Français, catholiques comme musulmans.

Partager cet article

31 commentaires

  1. Les Chrétiens ne seront jamais des ”frères ensemble” avec les musulmans.
    On peut faire l’effort de vivre côte à côte mais pas ensemble.

  2. Oui, on peut denoncer l islam sans passer par la betise picturale, qui est l apanage des republicains depuis la fin du XVIII ieme. Et ce n est pas l intelligence qui les étouffe à ceux-là. Les denoncer, les accuser oui mais avec des arguments. Charlie n est que le boute-feu du gouverne ment pour allumer la bombe contre son peuple , qu il deteste .

  3. Merci Monseigneur de tenir un discours qui condamne des caricatures qui blessent des gens (catholiques en premier lieu au vu des centaines de Unes de Charlie) dans ce qu’ils ont de plus sacré, et sans que cela soit constructif (les ‘invectives’ dont vous parlez vont contre la Fraternité, une valeur de la République bien proche de l’Amour du prochain pour nous chrétiens). On a réagi à votre prise de position en disant que les caricatures sont là non pour dénoncer une religion mais ses abus : je n’y crois pas, les caricatures de Charlie visent toujours à blesser les gens, pour le plaisir, et sans jamais s’inquiéter des conséquences bien réelles. Combien de Chrétiens assassinés depuis l’affaire des caricatures ? Combien d’églises ? Ce n’est pas cela travailler, ni à la fraternité, ni à la liberté d’expression d’ailleurs, car celle-ci s’arrête lorsque l’on offense gravement le prochain.

    • “Combien de Chrétiens assassinés depuis l’affaire des caricatures ?”

      Mais surtout, combien de Chrétiens assassinés, torturés, soumis de force, exilés,… depuis la création de l’Islam et sa conquête incessante depuis 14 siècles ?

      Ils se comptent par millions mais on n’a pas le chiffre. Et vous voulez que ça dure ?

      Vous l’avez compris je suis pour le droit de caricaturer et de blasphémer même si cela nous dérange parfois et nous offense. Nous ne tuons personne pour autant et nous ne sommes pas soumis.

  4. Cela montre la nature satanique de choupinet qui met le droit au blaspheme au dessus de tout en nous invitant à nous comporter comme lui contre le divin vrai ou non ( chretien ou islamique) ; il s en delecte mais n ayez crainte si c est à son encontre, il nous punira.

  5. Oui j’ai toujoursappris depuis ma tendre enfance que ma liberté finit là où commence celle des autres. Apparemment les laïcards de tous poils et Charlie n’ont pas appris la même version. En fait ils allument une mèche et s’étonne que ça fasse poum. En fait j’aimerai bien qu’on se moque par des caricatures de ces laÏCARDS, des frères la gratouille, des juifs, de macron et de sa clique de décérébrés on verrait là ce qui se passerait sans oublier la ripoublik socialist soviétique on les verrait tous monter au créneau, ce ne serait qu’un juste retour des choses

  6. Je le propose ( ? ) pour remplacer Blaze Cupich, créature, voire plus (?) , de Mac Carrick, dans le collège cardinalice.
    Savez-vous que c’est ce dernier qui aurait négocié le lamentable accord Vatican/ Chine ?

  7. Le “blasphème” n’est pas défini. Ce qui doit être sanctionné, et non pas interdit, est la diffamation. Ce qui ne devrait pas être interdit est la critique. Par exemple, ce que la “république française” dit sur l’Eglise est généralement diffamatoire.

    Par contre il est possible de prouver le fait que la “république française” a développé une idéologie raciste pour justifier la colonisation, a exterminé des civils catholiques sans défense, y compris des prêtres et religieuses désarmés, a pillé les biens des fidèles catholiques, a interdit le catholicisme pendant des décennies, et expulsé des citoyens français pour délit de religion, a renvoyé des enseignants, militaires, infirmiers, … parce qu’ils étaient catholiques, a fiché massivement les catholiques, a interdit l”évangélisation des musulmans, …

    Il est également possible de prouver que selon la tradition musulmane exprimée par les hadiths et la sira, Mahomet était un gangster qui vivait du pillage des commerçants, qu’il a violé la plupart de ses “épouses” y compris prépubères, dont le nombre total peut être évalué à 80 en cumulant les traditions, qu’il était bien sûr polygame, qu’il assassinait froidement, y compris ses amis, et ceux qui l’avaient aidé… Ce n’est pas du “blasphème”, c’est le pur respect de la tradition musulmane. Je voudrais bien “blasphémer”, mais je ne vois pas ce que je pourrais ajouter de pire à ce qu’il y a déjà dans les hadiths dont les musulmans sont si fiers.

    • Je suis en majeure partie d’accord avec ce que vous écrivez ForestEnt, surtout avec le dernier paragraphe.

      En un mot, il faut respecter la loi. Ce qui est condamnable, c’est bien la “diffamation”, pas le blasphème ni les caricatures en tant que telles, fussent-elles de très mauvais goût !

      • Si l’on cherche un sommet de la caricature de mauvais goût, on le trouvera facilement chez Voltaire ou Diderot. Mais il sera difficile à distinguer de la diffamation qui constitue 95% de leurs écrits.

  8. D être des frères ? Mais avec qui ? J espere mal compendre son discours ….

    • Je ne connais que deux sortes de fraternités.
      1) Celle avec Dieu. Nous pouvons être frères du Christ en devenant enfants de Dieu.
      2) Celle avec le diable. Nous pouvons être frères de Satan dans les Loges maçonniques.

  9. Hypocrisie suprême de JUPITER et de ses séides : les lieux de cultes restent ouverts mais les célébrations publiques sont interdites. Seuls les enterrements, limités à 30 personnes y assistant, et les mariages avec les seuls fiancés (et leurs témoins ??).
    Je répète ce que j’ai déjà écrit ici, il y a peu : les contrôles seront-ils aussi stricts, quels que soient la religion ?
    Par ailleurs, si une célébrité doit décéder au cours de ce confinement, la Messe de funérailles sera-t-elle célébrée dans la stricte limite des 30 participants (j’imagine les funérailles de Jean-Philippe Smet dans le contexte actuel) ?
    “Je dis ça, je dis rien”, selon la formule en vogue…

  10. La liberté d’expression est bien déjà limité et encadré en France…
    Il n’y a pas, et ce n’est un mal, de liberté absolue d’expression.
    Dieu ne devrait il donc pas (et ce serait un minimum) se voir attribuer une personnalité juridique et contre laquelle il serait en conséquence interdit de proférer des injures?

    • Non ! Car qu’est-ce que Dieu ? Il y a autant de définitions que de courants de pensée. Certains aujourd’hui adorent leur animal de compagnie ou une théorie qui leur impose la soumission et se fait passer pour une religion. Alors …

  11. « Ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu’on te fasse. »
    Je ne peux pas approuver les caricatures de Charlie, même au nom de la sacro-sainte laïcité française.
    On se doit de respecter l’intimité de chacun. La famille et la religion font partie de notre intimité.
    Les politiques qui braillent ne souhaitent certainement pas se retrouver caricaturés avec leur famille et leurs proches, de la même façon que Charlie caricature les croyants, le prophète Mahomet, le Christ Jésus, le Pape, les évêques et les prêtres.
    Les odieuses caricatures de Charlie ne justifient aucun meurtre mais sont odieuses, blessantes et inadmissibles.
    Merci à Messeigneurs Cattenoz et Le Gall pour leurs saines réactions.

  12. Les dessinateurs de Charlie Hebdo n’ont ni talent ni imagination, ce sont simplement des obsédés sexuels qui passent leur temps à représenter des personnalités nues, à quatre pattes, avec des décorations dans le postérieur. C’est le cas d’une des caricatures de Mahomet que peu de gens ont vue (elle a été montrée sur une chaine de télé 10 secondes).

  13. Faux débat !
    Ce n’est pas le blasphème le vrai sujet.

    C’est la volonté délibérée de propager le blasphème au plus grand nombre qui devrait être très lourdement sanctionnée tout en laissant la liberté de le faire en privé ou dans des sphères restreintes

  14. Ne nous voilons pas la face comme les pauvres moutons lénifiés par les mantras “Droit à la liberté d’expression” et “Droit au blasphème”.
    En fait, Charlie hebdo interfère ni plus ni moins dans la politique internationale.
    La preuve en est: cette caricature récente contre le président Erdogan.
    Alice, la dessinatrice de 22 ans, auteure de cette “bombe”, est encensée dans la rédaction, implicitement encouragée par E Macron, pendant que dans les pays à majorité musulmane on brûle, piétine et crache sur des drapeaux français en criant vengeance par tout les pores de la peau.
    DE QUEL MANDAT cette rédaction peut-elle se justifier pour ainsi s’immiscer dans des relations diplomatiques, déjà tellement houleuses qui plus est?
    A mon avis, Charlie Hebdo devrait être supprimé drastiquement du paysage, il a fait trop de mal… et oui, trop de morts! Il n’est même plus dans la légalité depuis longtemps, et là il entre dans l’ingérence politiquo-diplomatique. C’est grave, très grave!

  15. Tout à fait d’accord avec Mgr Le Gall. Charlie Hebdo est une honte pour notre pays et ne devrait plus exister depuis longtemps.
    Ce qui est triste, c’est que la France est représentée par un homme qui ne représente pas la pensée beaucoup plus respectueuse des français et qui nous salit aux yeux de l’étranger.
    Prions, prions, prions, surtout le Rosaire et demandons pardon à Dieu pour tant de blasphèmes contre la foi. Prions aussi pour nos gouvernants.

  16. l’islam c’est obéir au coran , non?

    (islam religion d’amour et de paix)
    4:90 ne prenez pas d’amis parmi les mécréants, s’ils tournent le dos, alors tuez les

    (islam religion de tolérance religieuse) 2: 194 combattez les … jusqu’à ce que la religion puisse être préférée par allah

    (islam modéré, des lumières) 15:92 nous enverrons le chatiment sur ceux qui diviseront le coran en morceaux

    (cépal’islam) 39:29 le coran, un livre récité en arabe, langue claire et éloquente et sans tortuosité

    (islam auto-absolution ) 8: 18 aussi ça n’est pas vous qui les avez tué mais allah

    le dialogue interreligieux doit se montrer difficile!

  17. La question n’est pas de savoir s’il y a « un droit à …». Bien sûr qu’on a le droit de blasphémer, ou pas, sinon on tombe dans le piège des bien-pensants de l’époque que l’on vit ! Il y a du meilleur et du pire dans les caricatures, les blasphèmes, … cela dépend de l’endroit d’où l’on parle.

    Car enfin, le plus connu des « blasphémateurs » n’est-il pas Jésus, face au Grand Prêtre ?

    Si quelqu’un veut dessiner le prétendu prophète d’une autre religion, il en a parfaitement le droit.

    D’ailleurs, en 2007, j’avais fait la comparaison de deux Livres d’Histoire scolaire (classe de 5ème) à 8 ans d’intervalle : Hatier 1997 et 2005.

    Sur celui de 1997, on voit deux miniatures persanes du 14e siècle montrant Mahomet et son visage, sur le second, une seule miniature de la période Ottomane sur laquelle le visage a été effacé ! On voit aujourd’hui où cette bien -pensance (soumission) de la France nous a menés !

    Alors oui, on a le droit au blasphème et à la caricature dans le respect des lois du pays dans lequel on vit. Et on est plutôt plus libres sur ce point en France aujourd’hui qu’au Moyen-âge, et en France qu’au Pakistan ; et c’est tant mieux !

    https://www.herodote.net/Un_delit_politique_plus_que_religieux-synthese-2795-83.php

  18. C’est l’histoire du gringalet qui cherche la bagarre et qui reçoit des coups et qui s’en plaint. Je déteste l’islam, religion diabolique, initiée par les rabbins pour détruire le christianisme, mais ce n’est pas une raison pour chercher la bagarre sans motif. Par contre quand les musulmans “nous cherchent”, il ne faut pas baisser le sarouel.

  19. Enfin, un Evêque dénonce l’obligation qui nous est faite d’admettre les outrances des caricatures façon Charlie. Une caricature doit être de type humoristique mais elle ne doit pas offenser vulgairement la dignité des personnes quelles qu’elles soient. Cette façon d’imposer au monde entier ces excès, en prétendant défendre les ‘valeurs’ de la république n’a fait que détruire encore davantage l’image de la France dans le monde. Ce n’est pas combattre l’islamisme radical que de procéder ainsi, c’est lui permettre de prétendre justifier ses actions. En s’appuyant sur ce que disent le Coran et ses textes annexes.

  20. De toute évidence Mgr. Le Gall aurait passer en tentant de faire entendre un message de tolérance à l’endroit du culte et de tempérance à celle sur les ‘ confessions ‘ ou encore ce qui se rapporte aux diverses religions dans le monde actuel ! Nous ne sommes pas seul sur terre Chaque religion a son continent fixe et sa stabilité territoriale .. sans toutefois faire preuve de ‘Liberté’ mais par surcroît l’anti- religieux veut opprimer le culte et se porte à l’attaque se disant ‘Croyant’ pour une cause anonyme au nom de ‘l’Antéchrist’ qu’il imagine Usons de discrétion et acceptons les autres tels qu’ils le sont sans faire abstraction à leur race! ou leur croyances!

  21. je suis choqué par l’expression “droit au blasphème” : on peut blasphémer, c’est tout . sans aller en prison ou se faire assasineer. Mais la liberté a pour corrolaire la responsabilté . Dans un contexte tendu , eviter de blesser inutilement, de jeter de l’huile sur le feu. Il me semble AUSSI déplacé de montrer des caricatures de Mahomet à des gamins de collège : n’y a-t’il pas d’autres moyens plus pédagogiques de critiquer l’Islam ?

  22. Je ne suis pas fan non plus des caricatures antireligieuses, y compris quand ça concerne le “prophète” musulman.
    Par contre mgr Le Gall parle d’ “huile sur le feu” et d’escalade de la violence”, là je ne suis pas d’accord, puisque cela consiste à céder au terrorisme, quand on voit le dernier attentat à Nice on pourrait dire aussi “fallait pas aller dans cette basilique pour ne pas déplaire aux musulmans” ; on est dans le discours qui consiste à accuser la victime d’être responsable de son malheur, comme la femme violée “qui l’aurait bien cherchée”, si Daesh menace de brûler la cathédrale de Toulouse, l’archevêque va-t-il accepter de la transformer en mosquée et se convertir en immam pour ne pas “mettre d’huile sur le feu” ?
    Oui certaines caricatures sont choquantes (mais personne n’est obligé d’acheter Charlie Hebdo) mais céder sur le droit de caricaturer ce serait un premier pas vers la soumission, je préfère l’excès de liberté d’expression à sa restriction, on commencera par interdire les caricatures “blasphématoires” puis pas interdire de critiquer l’islam sous prétexte d’ “islamophobie”, on commencera par interdire Charlie Hebdo, puis on fermera le Salon beige et Valeurs actuelles, avec la bénédiction du Monde et de Libération … qui à leur tour seront jugés par assez islamophiles, et à la fin il ne restera plus que “Charia Hebdo” “Famille musulmane” et “Riposte islamique”.

  23. Les caricatures s’adressent aux sentiments négatifs exprimés à l’égard de personnes représentées, ce qui amène chez ces personnes de l’humiliation, de la colère, un désir de vengeance. Ceci est stérile: des paroles intelligentes qui peuvent faire réfléchir, même amener un débat serait plus productif et plus chrétien

  24. Les élus peuvent constater les dégâts de leur logique : les caricatures sur l’islam et le christianisme projetées sur les hôtels de Région Occitanie à Toulouse et Montpellier ont indigné les croyants. Ensuite, les déséquilibrés perpètrent des crimes ignobles. Les propos de fraternité de Mgr Le Gall visent cette logique. Les politiques de la région Occitanie comme Carole Delga et Georges Méric déforment ensuite la pensée de Mgr Le Gall. Il ne s’oppose pas à la liberté de publication mais à la diffusion à contretemps d’images de blasphème : au lieu de rendre hommage à Samuel Paty jeudi 22 octobre, les responsables politiques jettent de l’huile sur le feu, ce qui aboutit à la mort d’innocents. Ils ne rendent à aucun moment hommage à la communauté catholique endeuillée à Nice par des mots d’humanité et de compassion mais lancent des attaques inutiles. Ils projettent des images insultantes du catholicisme sur les hôtels de Région qui arborent pour logo, à quelques mètres, la croix d’Occitanie, dévaluée malheureusement de tout sens. Quelle absurdité !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services