Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

Mgr Crepaldi dénonce la cathophobie et les silences ecclésiastiques

Mgr Giampaolo Crepaldi, archevêque de Trieste, s'indigne des tentatives d'implication de Benoit XVI dans la crise liée aux prêtres "pédophiles".

"Aux persécutions, crucifixions au sens littéral des chrétiens dans diverses parties du monde, aux multiples tentatives d'éradiquer le christianisme dans les sociétés jadis chrétiennes, avec une violence dévastatrice sur les plans législatifs, éducatifs et des coutumes qui ne peuvent déjà s'expliquer par le bon sens, viennent s'ajouter un acharnement contre ce Pape, de qui la grandeur providentielle est pourtant visible aux yeux de tous.

A ces attaques font tristement écho, quant ils n'écoutent pas le Pape des professeurs de théologie dans les séminaires, des prêtres et des laïcs. Quand ils n'accusent pas ouvertement, ils mettent en sourdine ses enseignements, ne lisent pas les documents de son magistère, écrivent et parlent en soutenant le contraire de ce qu'il dit, ils donnent vie à des initiatives pastorales par exemple sur le terrain de la bioéthique ou du dialogue œcuménique, en divergence complète avec son enseignement ! Ce phénomène est très grave, et même très répandu ! Benoit XVI a donné des enseignements sur Vatican II que de nombreux catholiques contestent ouvertement […] Il a donné des enseignements sur des valeurs non négociables que de nombreux catholiques minimisent ou réinterprètent: il a donné des enseignements sur la primauté de la foi apostolique dans la lecture des évènements , et beaucoup continuent de l'ignorer".

Partager cet article

4 commentaires

  1. Merci! je le vis dans mon travail et c’est bien de le voir denoncé
    Avocate en droit de la famille, j’essaie de limiter la casse! en conseillant d’abord le conseiller conjugal! celà n’est pas du gout de mes confrères! Tant pis!j’expériemente la grâce de Dieu dans ce quotidien et çà c’est un vrai bonheur!

  2. noir tableau… j’ai tout de même l’impression que nombre de catholiques pratiquants et de prêtres sont fidèles au Pape ; il me semble, en France en tous cas, que c’est même le cas de l’immense majorité d’entre eux. Plus tièdes souvent, certes, mais rarement en opposition.

  3. à Marie,
    ce n’est pas un « noir tableau » c’est hélas la réalité mise en lumière,que vous sous-estimez en toute bonne foi,et par manque d’expérience, ce qui ne constitue en rien un défaut, au contraire puisque la jeunesse est peut-être avant tout autre l’âge de l’Espérance la plus pure.
    Il n’y a pas lieu de s’ affoler pour autant de cet état, qui n’est pas sans rappeler les moments de faiblesse des apôtres , voire même de la trahison de Judas ,lorsque l’on a l’éclairage de la foi et en particulier lorsque l’on se trouve en plein temps pascal , n’est-ce pas ?
    Et pour vous rassurer en sus, je dirai que , contre toute apparence parfois, il y a des améliorations sensibles par rapport à ce que l’on a pu connaître dans les années post soixante-huitardes.
    Il n’y avait alors en effet pas autant de bons clercs pour masquer ou limiter les effets d’ une réalité délirante.
    Et il n’y avait pas davantage cette soif d’unité sur le fond qui marque désormais de plus en plus les jeunes générations, quelques soient leur « origine spirituelle ». Et c’est bien ainsi que l’Eglise guérira envers et contre le déchaînement du diable et de ses suppôts.

  4. Notre Saint Père a beaucoup de courage. Que Dieu le bénisse, dans sa personne et dans le bon travail qu’il accomplit.

Publier une réponse