Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société / L'Eglise : L'Eglise en France

Mgr Centène : “Chacun d’entre nous a pu se sentir sali, humilié, montré du doigt, regardé de travers”

Extrait de l’éditorial de Mgr Centène, évêque de Vannes :

évêque-220x240"C’est une véritable tempête médiatique qui s’est abattue sur l’Église de France à l’occasion de la dernière assemblée plénière des Évêques.

Le premier d’entre eux était accusé de « non dénonciation de crimes et de mise en danger de la vie d’autrui » à la suite de la révélation d’affaires de pédophilie concernant des prêtres du diocèse de Lyon. Pendant près d’une semaine, l’Église a été l’objet de critiques acerbes de la part des médias maniant l’amalgame, tandis que des hommes politiques de premier plan, oublieux de la séparation de l’Église et de l’État, de la présomption d’innocence et de la séparation des pouvoirs garante de la démocratie, appelaient, à mots à peine voilés, la démission du Cardinal Barbarin.

Amalgame, généralisation, bouc émissaire, tous les prêtres seraient-ils pédophiles ? Tous les pédophiles seraient-ils prêtres ?

Chacun d’entre nous a pu se sentir sali, humilié, montré du doigt, regardé de travers.

Certes nous savons que la plupart des actes de pédophilie ont lieu dans le cadre familial, 7 sur 10 d’après les statistiques, mon expérience d’aumônier de prison me l’a souvent confirmé, et que la pédophilie toucherait le clergé dans des proportions marginales, moins de 1.8 %, ce qui augmente notre sentiment d’injustice face au battage médiatique subi.

Pourtant, les faits reprochés existent et notre première pensée aujourd’hui doit se porter vers ceux qui en sont les victimes, vers ceux dont la vie a été détruite, dont la confiance a été trahie, dont les sentiments ont été abimés, vers ceux chez qui l’image du Père a été rendue illisible par ceux-là mêmes qui avaient pour mission de la révéler, de la faire aimer (…)

Les blessures infligées, à l’image du péché originel, se transmettent parfois sur plusieurs générations. Je me souviens de cette femme, incarcérée pour complicité à la prison de Perpignan qui me disait un jour : «  Quand mon mari a commencé à abuser de ma fille, je n’ai rien dit parce que je croyais que c’était normal, mon père avait agi de la même manière avec moi. » (…)

Ces scandales blessent aussi l’Église. Alors que tant et tant de prêtres donnent le meilleur d’eux-même, donnent leur vie, leur temps, donnent tout leur amour, parfois jusqu’à l’héroïsme au service de leurs frères, voilà qu’ils sont mis en cause,  insultés, dénigrés, à cause de l’irresponsabilité criminelle de quelques-uns. A ces prêtres de terrain, fidèles à leur mission, ils sont l’immense majorité, je veux redire ma confiance et ma gratitude.

Les circonstances difficiles que nous vivons  nous appellent à prendre des mesures claires : privilégier l’écoute et l’accompagnement des victimes, les inviter à porter plainte, dénoncer les faits à la justice et collaborer loyalement avec elle, ne pas hésiter à sanctionner canoniquement ceux qui se sont rendus coupables de tels actes. Plus fondamentalement, chacun de nous doit revisiter l’essence même du sacerdoce qu’il a reçu et analyser sa place au cœur du monde où nous vivons. Beaucoup de repères ont été brouillés par la sécularisation, le relativisme, les effets de la révolution morale des années 70, le passage d’une sexualité procréative à une sexualité « récréative » (…)"

Partager cet article

17 commentaires

  1. Quand le lion saigne,les hyènes arrivent.

  2. Deux poids, deux mesures…
    L’émission Complément d’enquête diffusée sur France 2 ce jeudi 31 mars fait une révélation très gênante pour l’Education nationale.
    http://pluzz.francetv.fr/videos/complement_denquete.html
    En 2007, une commission a réintégré un professeur de mathématiques alors qu’elle était au courant qu’il avait déjà été condamné à 15 mois de prison en Grande Bretagne, pour des relations sexuelles avec des enfants de 12 à 16 ans alors qu’il encadrait un camp de vacances en 2005. En février dernier, cet homme est accusé d’avoir récidivé. La police a retrouvé des images de la scène dans son téléphone portable.
    Pourquoi donc le gazeur d’enfants Valls, n’a pas demandé à la Belkacem d’en tirer la conclusion (de démissionner) ? D’autant plus que celle-ci faisait payer des homosexuels pour qu’ils expliquent pendant 2 h dans les classes que c’était normal (à 1 mn) :
    https://www.youtube.com/watch?v=T0jQ4JBgUSg
    Se souvenir que ce qui était reproché à Barbarin, concernait un prêtre avec un jeune qui n’était plus prépubère. Ce n’était donc pas un cas de pédophilie.
    Valls est donc une personne aussi dangereuse que sa ministre de l’Education.

  3. A l’école européenne de Strasbourg, fréquentée par les enfants des fonctionnaires européens, des enseignants encouragent par contre les petits garçons à se caresser les jambes (à partir de 4mn 50). Des pédopsychiatres ne pensent-ils pas cependant que tout plaisir est enregistré par le cerveau. Et que l’individu cherchera ensuite à le reproduire ?
    https://www.youtube.com/watch?v=pxy6dYVGtv0
    L’objet de la pulsion n’est pas biologiquement déterminé. Le choix d’objet dépend de la façon dont l’enfant vit les stades de développement et de la maturité de sa sexualité. Si l’identité sexuelle de la personne est une donnée objective, l’orientation sexuelle va se déterminer selon la façon dont le sujet traitera la diversité des pulsions partielles (voyeurisme, exhibitionnisme, sadomasochisme, homosexualité, travestisme, transsexualisme, pédérastie, etc.). Dans le meilleur des cas, il y a une continuité psychique entre l’identité sexuelle et l’orientation sexuelle. »
    Mais ce simple constat ne semble pas compris par des Valls ou Belkacem…. De par leur responsabilité, ils devraient être accusés pour les nombreux suicides qui en découlent. Car l’Eglise par contre ose dire clairement que la pédophilie, l’homosexualité ou le lesbianisme sont des perversions.

  4. La “gauche” n’existe plus guère que dans un parasitisme parodique ou son opposition à l’Eglise catholique. 2017 est proche.
    Alors haro sur l’Eglise !
    Et l’oligarchie s’énerve de ce que l’Eglise irrigue toujours, tranquillement, la société civile de ses valeurs.
    Elle dénonce l’homme-robot asexué et déraciné, producteur et consommateur.
    Elle pourrait même inspirer de nouveaux courants ou régénérer des mouvements et partis devenus des coquilles vides aux élites énucléées.
    Alors haro sur l’Eglise !
    La dictature exercée (partis et élus sous perfusion lobbyiste, rouages de l’Etat noyautés, ré-Education Nationale encadrée, Presse sous contrôle…) pourrait en être remis en cause à terme. L’Eglise l’a montré à de nombreuses reprises dans l’histoire et encore récemment (chute du mur de Berlin).
    Alors haro sur l’Eglise !
    Et qu’importent les réalités, le droit, la justice, la présomption d’innocence, la date des faits, l’absence de plainte, les incohérences et inconséquences, le fait que des ministres couvrent chez eux des faits graves et avérés,
    les anachronismes délirants… en plus du dossier de l’inénarrable Cohn-Bendit, faudra-t-il ressortir les déclarations et publications faites sur le sujet par les prétendus “intellectuels” de l’époque ?
    Bref: Harro sur l’Eglise !
    En plus l’Eglise pratiquant la Charité risque de faire son mea culpa plutôt que de retourner les coups comme le ferait n’importe quel duelliste, d’attaquer en justice les petits calomniateurs.
    Alors haro sur l’Eglise !

  5. Il serait bon aussi de dire clairement qu’il s’agit d’une vengeance contre le cardinal Barbarin pour son engagement musclé contre le “mariage” gay au moment des MPT
    Le vrai scandale n’est-il pas qu’il soit le seul agressé nommément et qu’il n’y ait pas de MPT de soutient organisées pour lui.

  6. L’Église catholique est critiquée, insultée, ce n’est ni la première ni la dernière fois.
    Loin de moi l’idée de vouloir nier ou minimiser la réalité de prêtres pédosexuels, homosexuels, concubinés, ou égarés de mille façons. Ces prêtres doivent être dénoncés et condamnés, mais comme tout autre criminel, ils doivent aussi être soutenus dans leur cheminement de conversion. La miséricorde chrétienne n’est pas réservée aux athées, franc-maçons ou autres islamistes et terroristes. Cet indispensable soutien à tous les égarés ne peut évidemment absolument pas se faire au détriment des victimes. Mais je ne suis pas sûr que la vindicte soit la meilleure voie de guérison de profondes souffrances.

  7. L’Église catholique romaine est honnie, exécrée, par certains d’abord pour son éthique, et particulièrement son éthique sexuelle. Qu’il y ait un Dieu créateur, une vie a près la vie, ne les préoccupe pas outre mesure. Que le Christ soit ressuscité, ils le considèrent comme une atteinte à leur rationalisme basal, une vraie absurdité, mais cela ne les empêche pas de dormir.
    Mais que cette Église persiste à proposer une mariage monogamique irréversible devient quelque chose d’insupportable. Que, comble de l’horreur, cette même Église, véritable organisation sectaire, continue à proposer une régulation naturelle des naissances, refusant les contraceptifs multiples permettant, enfin, d’avoir des rapports quand on veut, comme on veut, voilà qui passe les bornes. Qu’on ose penser qu’un continence périodique est non seulement possible mais saine et salutaire, et par conséquent considérer une sexualité libérée vraiment libre comme pathologique ou obsessionnelle, est absolument révoltant, tout à fait inacceptable. Il faut en démonter par tous les moyens l’absurdité.
    Et là, il faut bien reprendre la rengaine : “le célibat des prêtres est toujours une maladie”.

  8. “Beaucoup de repères ont été brouillés par la sécularisation, le relativisme, les effets de la révolution morale des années 70, le passage d’une sexualité procréative à une sexualité « récréative »”
    Il effleure le sujet, on sent qu’il n’ose pas y aller…
    Il faudra pourtant crever l’abcès avant qu’il ne soit trop tard…
    Bref si on traduit sa phrase en langage clair: “l’Eglise a volontairement intégré des détraqués sexuels dans les années 70.”
    Voilà, ça va mieux en le disant clairement. Ca soulage d’un poids.

  9. N’est-ce pas réduire la sexualité que de la dire « récréative » ou « procréative » ?? La sexualité n’est-elle pas toujours d’abord « relative » ?? Lorsqu’on parle de relations sexuelles, relation est le substantif et sexuel l’adjectif.
    La sexualité est d’abord la rencontre de deux personnes et non pas de deux sexes ou de deux corps. La rencontre de deux personnes, pour le développement de chacune, développement ou amoindrissement de chacun.
    Dans une optique chrétienne la sexualité est une voie de sanctification, une aide réciproque pour réaliser le plan de Dieu. C’est à dire l’ouverture totale à l’autre, reconnu et accepté dans sa différence radicale.

  10. @ Didier | 4 avr 2016 15:32:16
    Pour avoir des idées claires, pour mon usage personnel, dans ma pratique, je distingue toujours entre pédophilie et pédosexualité, éphébophilie et éphébosexualité, homophilie et homosexualité. Clairement une tendance ou une attirance n’est pas une pratique, un enfant n’est pas un adolescent ni un adulte.

  11. Didier, le premier lien
    http://pluzz.francetv.fr/videos/complement_denquete.html
    n’est pas accessible en dehors de la France.
    Avez-vous la possibilité de l’enregistrer et de le mettre sur youtube ?

  12. A Nostradamus
    Si vous voulez voir des vidéos interdites dans votre pays, il suffit de les regarder sur Tor.
    Allez sur torproject.org
    Ce système fut mis en place pour que les “révolutions oranges” aient lieu sans qu’un gouvernement au pouvoir puisse les bloquer. La NSA a fait là de l’excellent travail. Il serait idiot de ne pas en profiter, tout en sachant tout de même que celle-ci sait lui ôter son anonymat. Donc vous lire si vous êtes tenté d’accéder à des sites de vente d’armes, de drogues ou de pornographie.

  13. Non !!! Je ne me sens pas sali, humilié, montré du doigt, regardé de travers !
    Lorsque l’accusateur, la classe politico-médiatique est corrompue, remplie de débauchés et de pédophiles, et qu’elle prône la pornographie depuis des décennies en mettant à mal toutes les valeurs morales je ne me sens pas atteint !
    La bave du crapaud n’atteint pas la blanche colombe !
    Certes il est regrettable que des prêtres soient impliqués mais ils sont un pourcentage minime contrairement à ceux qui les montrent du doigt…
    Ajoutons que tout ceci est le résultat d’une église conciliaire à bout de souffle, qui a vidé les églises et les séminaires, au point qu’elle ne fait plus le tri de ses séminaristes ! Elle est prête a prendre n’importe qui pourvu qu’elle puisse avoir encore quelques “prêtres”…
    Les bons séminaires font le tri des brebis galeuses avant qu’elles ne viennent entacher l’église !!!!
    Peu importe combien on en perd, il en viendra d’autres tant que l’on est capable d’attirer des vocations…

  14. “pas accessible en dehors de la France.” dites-vous Nostradamus !
    Est-ce normal ? Qui paye Antenne 2 ? Les Français par la redevance TV. Ceux qui travaillent sur cette chaîne sont donc les employés des Français. Pourquoi donc s’approprient-ils les émissions ?
    Quand dans votre société vous faites un travail, s’il rapporte, vous ne serez pas plus rémunéré. Par contre les actionnaires le seront. Ils ont apporté l’argent et pris des risques. Comme vous quand vous avez apporté votre redevance.
    Autrement dit, Antenne 2 est une société de voleurs !

  15. “L’Église catholique est critiquée, insultée, ce n’est ni la première ni la dernière fois.”
    Il faut dire qu’il y règne un certain désordre.
    J’en veux pour preuve les féministes qui se disent chrétiennes et veulent des prêtres femmes. Le prêtre joue pourtant un rôle irremplaçable dans l’Eucharistie : “Ceci est mon corps…. Faites ceci en mémoire de moi” C’est le Christ qui parle ! Difficile d’y voir une personne féminine. C’est un peu comme-ci Roméo était joué par une femme.
    Autre point d’accroche : certains veulent des prêtres mariés. Qu’est-il dit dans le NT ? Evangile selon St Marc, chapitre 10, 17-30, à celui qui veut suivre Jésus “va, vends tout ce que tu as, donne-le aux pauvres et tu auras un trésor au ciel ; puis viens et suis-moi.” Plus loin “personne n’aura quitté, à cause de moi et de l’Évangile, une maison, des frères, des sœurs, une mère, un père, des enfants ou une terre, sans qu’il reçoive, en ce temps déjà, le centuple : maisons, frères, sœurs, mères, enfants et terres, avec des persécutions, et, dans le monde à venir, la vie éternelle.”
    Un prêtre peut donc avoir été marié et avoir eu des enfants. Mais quand il accepte le sacerdoce , il doit être possible (sine qua non) de s’en séparer.
    Il était donc incroyable de voir le jour même de l’ouverture du synode, Mgr Krzysztof Charamsa, prélat polonais de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi., faire son coming out LGBT dans les colonnes du Corriere della Sera en avouant vivre avec un homme.
    https://twitter.com/FChretienne/status/651369009640816640/photo/1?ref_src=twsrc^tfw
    Il y a véritablement un sacré désordre dans l’Eglise. Et il faut ajouter que le pape n’aide pas assez pour rétablir un semblant de cohérence. Même un athée tel que Michel Onfray observe qu’on en est arrivé à mettre en scène une messe tournée entièrement vers l’homme, et non Dieu. Un Dieu que l’on tutoie tout en demandant à ce que son nom soit sanctifié. Alors que l’on vouvoie la Vierge Marie. Plus loin on lui demande de ne pas nous soumettre au péché, comme-ci Dieu avait un malin plaisir à le faire. Celui qui nous soumet au péché, c’est Satan pas Dieu.
    Bref, peut-être est-il préférable d’en arrêter là. Par charité chrétienne. Il n’est pas bon de s’attaquer à une institution déjà à demi à terre.

  16. C’est évident, monseigneur. Mais il faut reconnaître que ces mesures canoniques claires que vous appelez de vos vœux tardent à venir. Depuis que le problème est posé, et il y a au moins dix ans, il faudrait étudier sérieusement la question. Tout clerc convaincu une seule fois de pédophilie, ou d’autre crime sexuel, devrait être écarté immédiatement du ministère, déférer à la justice, réduit à l’état laïc. Or, malheureusement ce n’est pas encore le cas.

  17. N’oublions pas que dans les Béatitudes il est dit :
    Heureux serez-vous quand on dira toute sorte de choses fausses contre vous

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]