Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique / Culture de mort : Avortement / L'Eglise : L'Eglise en France

Mgr Aupetit : Toucher à la clause de conscience des médecins c’est être une dictature

Mgr Aupetit : Toucher à la clause de conscience des médecins c’est être une dictature

Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris, est interrogé dans Famille chrétienne à propos de l’avis du CCNE sur la PMA. Face à la chosification de l’embryon humain, moins protégé qu’une “larve de scarabée doré”, l’archevêque dénonce l’avis du CCNE, mais aussi l’absence de déontologie de l’Ordre des médecins, prêt à se coucher devant le régime.

Il invite les catholiques à agir en tant que citoyens “pour se manifester ou manifester tout court”. Ce soutien implicite à La Manif Pour Tous (à laquelle il avait participé en 2013) est bienvenu.

Enfin, interrogé sur la proposition de loi de Laurence Rossignol visant à supprimer la clause de conscience des médecins sur l’avortement, il lâche :

 Je crois vraiment que tout Etat qui touche à la liberté de conscience s’appelle une dictature.

À tous les lecteurs du Salon Beige en France, j’irai droit au but : pour poursuivre son travail le Salon Beige a besoin de vos dons. Le combat culturel que nous menons est violent et nos opposants disposent de moyens infiniment plus importants que les nôtres. Nous sommes en permanence ciblés par des personnes et des groupes qui savent utiliser l’argent, les médias et … la justice pour nous combattre et nous détruire.

Oui, notre existence dépend de vos dons. Nos besoins ne sont pourtant pas immenses, loin de là !
Il suffirait que chaque année 3 000 personnes fassent un don ponctuel de 50 € ou bien que 1 250 fassent chaque mois un don de 10 € pour que l’existence du Salon Beige soit assurée !

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule.
S'il vous plait, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

9 commentaires

  1. Merci.
    En tant que médecin je ne me laisserai pas faire et si il le faut au prix de mon poste.si on tente de modifier notre clause de conscience

    • Mon soutien

    • Cette possible suppression de la clause de conscience concernant les médecins est inquiétante, très inquiétante. En effet ce problème pose la question d’une pensée commune à tous les praticiens de la santé. Faut- il étendre à tous les médecins une pensée dont seraient dépositaires, en l’occurrence le pouvoir politique et les lobbys?

      Ne va-t-on pas obliger les médecins à leur dicter ou/et leur prescrire la manière dont il leur est permis de se conduire ?
      A quand l’obligation pour les médecins d’euthanasier ?

      Ainsi en toute logique le droit de contester n’existera plus.

      Cette standardisation, cette homogénéisation de la pensée qui peut s’élargir dans tous les domaines, conduit inévitablement à une disparition d’un espace de liberté d’opinion.
      Il est donc extrêmement dangereux de se figer et d’élaborer des systèmes qui veulent tout maitriser ou vouloir tout maitriser. Les inconvénients sont plus importants que les avantages.

  2. Enfin un langage sans ambigüités! Merci à notre archevêque!

  3. Merci d’avoir ce courage, merci.

  4. ils osent même s’attaquer à la clause de conscience! c’est dire s’ils en ont! et cela dans l’indiférence quasi générale! les autorités religieuses sont d’un silence assourdissant

  5. M.Aupetit est un homme, un vrai, pas comme l’inutile et futile Dornellas. Ce que fait M. Aupetit maintenant est ce que l’inutile Dornellas aurait du prendre en main depuis des années. Une publication confidentielle, payante, “accessible”, signée bien trop tard par les MM de France. Nous verrons.. Je suis peut être trop dur.

  6. IVG : un problème complexe

    Suite à l’émission du 11 septembre dans « quotidien » sur TMC, une pétition a été lancée contre le Docteur Bertrand De Rochambeau qui refuse de pratiquer des avortements. Le propos de cette pétition est trop radicale à mon avis.
    D’autre part de plus en plus de collègues à lui se posent les mêmes questions et hésitent à pratiquer cet acte très particulier, il faut l’avouer.
    Ce n’est pas « un pois chiche » qu’un médecin enlève du ventre d’une mère ! D’ailleurs beaucoup de femmes qui ont eu recours à l’avortement restent traumatisées mais l’osent l’avouer.
    Pour moi jeter l’opprobre sur ce médecin ne me semble pas correct. La loi n’est pas tout. Il reste aussi aux personnes leur conscience dans les actes qu’elles posent. Au moins ce médecin a l’honnêteté de dire ce qu’il pense et ce qu’il fait, ce qui est de plus en plus rare dans notre société actuelle.
    Il y a d’autres solutions que l’avortement comme la possibilité d’offrir un enfant à un couple qui cherche à adopter. Mais cette posture n’est pratiquement jamais prise en considération. Il faut avouer que pour avoir utilisé cette possibilité dans le cadre de mon travail il existe encore dans les maternités un refus d’un certain nombre de personnel qu’une femme puisse abandonner son enfant car impensable et impossible. Alors on présente l’enfant à la mère et on le met sur son ventre et on lui demande de lui dire adieu ! !!!
    Maintenant l’avortement thérapeutique, l’avortement suite à des abus sexuels etc posent évidemment d’autres questions que celui d’un avortement dit « normal » Il ne faut pas tout mélanger et savoir qu’une situation n’est jamais simple et ne peut être comparée à une autre. Ainsi cette pétition n’aborde pas assez les différentes problématiques que pose l’avortement et « ramasse » le problème à un acte médical simple et sans état d’âme et sans véritablement aborder cette question dans toute sa complexité, qu’il s’agisse du médecin ou de la femme en demande.
    Je ne suis donc pas pour cette pétition dans la façon dont elle est rédigée n’en plaise à beaucoup de gens.

    Cette possible suppression de la clause de conscience concernant les médecins est inquiétante, très inquiétante. En effet ce problème pose la question d’une pensée commune à tous les praticiens de la santé. Faut- il étendre à tous les médecins une pensée dont seraient dépositaires, en l’occurrence le pouvoir politique et les lobbys?

    Ne va-t-on pas obliger les médecins à leur dicter ou/et leur prescrire la manière dont il leur est permis de se conduire ?
    A quand l’obligation pour les médecins d’euthanasier ?

    Ainsi en toute logique le droit de contester n’existera plus.

    Cette standardisation, cette homogénéisation de la pensée qui peut s’élargir dans tous les domaines, conduit inévitablement à une disparition d’un espace de liberté d’opinion.
    Il est donc extrêmement dangereux de se figer et d’élaborer des systèmes qui veulent tout maitriser ou vouloir tout maitriser. Les inconvénients sont plus importants que les avantages.
    Signer sur change.org il manque 8 signatures merci

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services