Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay / L'Eglise : L'Eglise en France

Mgr Aillet communique à propos de la Gay Pride de Biarritz

C'est sur le site du diocèse de Bayonne, Lescar et Oloron :

Mgr aillet 4 "Samedi 19 juin aura lieu, dans les rues de Biarritz, la « Gay Pride » qui rassemble un certain nombre de militants et de sympathisants de la « cause homosexuelle ».

L’Église, qui accueille sans exclusive les hommes et les femmes désireux de conformer leur vie au Christ, respecte éminemment les personnes homosexuelles. Consciente des souffrances et des difficultés qui sont les leurs, elle désapprouve naturellement les manifestations d’intolérance, les injures ou les agressions dont celles-ci peuvent être victimes dans leur vie quotidienne.

Néanmoins, la liberté d’expression et de manifestation, qui est une liberté fondamentale, ne justifie pas certains débordements. Elle ne saurait donc cautionner aucune incitation à caractère pornographique tendant à promouvoir des comportements désordonnés quels qu’ils soient. L’Église rappelle que le bien commun de la société passe par la famille fondée exclusivement sur le mariage d’un homme et d’une femme ouverts à la vie et par le droit de l’enfant à être élevé par un père et une mère. Seuls le don de la vie et le don de sa vie peuvent garantir à l’humanité un avenir d’Espérance."

On se souvient que, l'année dernière déjà, Mgr Aillet s'était exprimé sur le même sujet entrainant la colère du maire de Biarritz. Cette année, Mgr Aillet a reçu, à leur demande, deux des organisateurs de la Gay Pride comme le rapporte Sud-Ouest.

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule<;

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

3 commentaires

  1. Le discours de l’Eglise est assez convenu. Il se trouve que si elle acceptait réellement les homosexuels, ils n’auraient pas à défiler et vociférer leurs abominations comme ils le font. Que fait on actuellement pour eux? Attend on qu’ils viennent se prosterner à nos pieds, repentants et conscients de leurs “crimes”?.
    Je connais bcp de personnes concernées pour les avoir eus comme patients. Certains venaient de milieux catholiques tt à fait fréquentables comme les lecteurs de ce blog. On ne peut pas dire qu’ils aient été “accueillis” pour peu qu’ils aient eu le malheur de se révéler. les autres ont été plus malins, si j’ose dire…Ils se sont mariés comme on leur a conseillé, ont eu des enfants et continuent leurs pratiques deviantes!
    Il est temps que l’Eglise réfléchisse très sérieusement à considérer ses enfants dans la misère dans laquelle ils se trouvent. L’homosexualité est bien méconnue…donc jugée sans fondement.

  2. c’est mal connaitre la plupart des pretres que de leur imputer une quelconque homophobie ,il existe certainement plus d’écoute de ce coté là .comme l’explique trés justement cet eveque la compassion ne s’étend pas aux actes de provocation .

  3. @ Rohmer :
    L’Evangile est tel qu’il est, l’Eglise n’a pas le pouvoir de le changer. Elle peut le transmettre, l’enseigner, l’expliquer, en donner l’exemple, mais sans jamais s’arroger le droit de le déformer. Pas étonnant, donc, que le discours ne varie guère…
    Qu’attendez-vous en particulier ? Que l’Eglise déclare bonnes les pratiques homosexuelles ? C’est impossible, alors quoi d’autre ? Qu’elle les déclare mauvaises mais encourage à traiter les personnes affectées de ces tendances comme on traite tous les autres chrétiens ? C’est déjà ce qu’elle fait.
    J’ai l’impression, à vous lire, que vous espérez de chaque chrétien qu’il considère l’homosexualité comme un fait normal et qui doit être accepté comme tel. Or ce n’est justement pas le cas ! Il n’y a rien à attendre de ce côté.
    La seule chose que nous pouvons dire à une personne de tendance homosexuelle, c’est : “Ce qui t’attire est mauvais mais je t’aime” ; ou une variante : “Je t’aime mais ce qui t’attire est mauvais”. Dès lors, je comprends aisément que ceux qui veulent la reconnaissance de l’homosexualité comme un bien soient déçus.
    Je conclus en rappelant que cette correction fraternelle (puisque c’est bien de cela qu’il s’agit) s’applique de la même façon aux colériques, aux avares, aux prétentieux, aux infidèles… Bref, à tout le monde. L’Eglise ne fait pas une “fixation obsessionnelle” sur l’homosexualité (à ce sujet, si on voulait bien nous lâcher 5 minutes…).

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services