Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Meurtre de Mireille Knoll : le mobile antisémite reste un hypothèse de travail et n’est pas prouvé

Emmanuel Macron et les médias se seraient-ils emballés un peu trop vite ? Le Crif a-t-il tenté une récupération politique ?

"Emmanuel Macron a acté à sa manière l'acte antisémite du meurtre de Mireille Knoll, une octogénaire retrouvée poignardée et calcinée dans son appartement parisien vendredi. "Le meurtrier a assassiné une femme innocente et vulnérable parce qu’elle était juive", a-t-il déclaré depuis la cour des Invalides. Pourtant, aux yeux des enquêteurs, la situation est loin d'être aussi claire (…)

À ce stade, tout tient aux déclarations des deux suspects, qui s'accusent mutuellement. La justice, même si elle les a mis en examen pour homicide volontaire à raison de la religion, tente toujours de comprendre comment et pourquoi tout a basculé au deuxième étage du HLM dans lequel vivait l'octogénaire (…)

Alex accuse Yassine d'avoir tué l'octogénaire en criant "Allah Akbar", élément accablant mais contesté par l'intéressé. "Il disait qu'elle était sa bienfaitrice. Il l'aidait à faire ses courses, elle lui donnait une petite pièce à l'occasion, c'était une voisine qu'il appréciait. Le religieux n'existe pas chez mon client ", rapporte auprès d'Europe 1 Fabrice de Korodi, l'avocat de Yassine, qui insiste également sur la collaboration de ce dernier avec les enquêteurs. "Il a révélé des informations décisives qui ont permis d'interpeller le second suspect dans la nuit de dimanche à lundi. Celui-ci est dans une situation de vengeance et a fait des déclarations excessives en évoquant ce mobile antisémite qui n'existe pas", assure encore le conseil.

La famille de Mireille Knoll n'avait jamais noté chez ce voisin un peu envahissant de comportement antisémite. Rien non plus du côté policier. À ce stade donc, le caractère religieux du meurtre reste seulement une hypothèse de travail dans une enquête qui ne fait que commencer."

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

5 commentaires

  1. Un sémite arabe qui tuerait une sémite juive ! Serait-ce par antisémitisme ? Non, les raisons du meurtre sont tout autres.

  2. Quand une vieille dame autochtone se fait massacrer en hexagonie la caste républicaine ne fait pas de marche blanche (et les médias n’en parlent pas).

  3. Se précipiter ? Comme pour l’affaire de Carpentras.

  4. La dame de compagnie de Mme Knoll qui a porté plainte concernant des attouchements sur sa fille mineure. Ce qui lui a valu condamnation… c’est la le lien, il s’agit de vengeance peut être assaisonnée de principe religieux mais pas directement lié à un déclanchement d’acte antisémite. Mme Knoll n’a pas reussi à convaincre sz dame de compagnie de retirer la plaine et il lui en a voulu pour celà.

  5. “Meurtre de Mireille Knoll : le mobile antisémite reste une hypothèse de travail et n’est pas prouvé”
    Avec ce titre en gras, VOUS PRENEZ UNE PLACE DE CHOIX DANS LA SELECTION DES FUTURS BOBARDS D’OR …
    Surtout pas d’amalgame, surtout pas d’amalgame, ne stigmatisons pas !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services