Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique

Mères porteuses : le ventre d’une femme n’est pas un four à pain

L'épouse de Lionel Jospin, Sylviane Agacinski, s'oppose de nouveau fermement à la légalisation des mères porteuses :

A "La générosité est l'alibi du marché des ventres. Partout où la gestation pour autrui est autorisée, elle est présentée comme un don, y compris en Californie où les tarifs sont affichés en ligne sur le Net. Il s'agit d'une forme nouvelle d'aliénation du corps des femmes. Le mot de barbarie ne me semble pas trop fort. En Inde, des résidences pour mères porteuses ont été créées. Des femmes y fabriquent des bébés pour 3 500 €. La rhétorique du don est un leurre. Nulle part la maternité pour autrui n'est autre chose qu'un commerce : les prix sont simplement plus ou moins élevés. […]

Je ne minimise pas le problème d'une femme qui ne peut pas avoir d'enfant. Mais l'usage des organes d'autrui n'est pas une solution médicale. Ce n'est pas une thérapie, un traitement. L'expression «gestation pour autrui» est d'ailleurs mystificatrice. Il s'agit de l'utilisation de la vie intime d'une autre femme, avec tous les risques que comportent une grossesse et un accouchement, pour ne rien dire de l'abandon d'un enfant. Le ventre d'une femme n'est pas un incubateur, un four à pain. Et ce seront toujours des femmes démunies socialement ou affectivement qui se vendront ainsi, pour payer leur loyer ou boucler les fins de mois. […]

On invoque souvent la liberté : des gens majeurs passent entre eux un contrat privé. Pourquoi l'État s'en mêlerait-il ? En Inde, vous pouvez vendre un de vos reins, de votre vivant. C'est cela, la liberté ? En France, c'est la loi qui interdit la marchandisation des corps et protège les plus pauvres contre des marchés dangereux ou dégradants, voire inhumains. Le marché des mères porteuses n'est pas régi par la liberté, mais par le besoin. […] On est en train d'inventer un nouveau métier : la gestatrice. Mais c'est un nouvel esclavage, commercial et technologique. Sous prétexte que l'embryon a été fabriqué en laboratoire, on juge que l'abandon à la naissance est facile et sans conséquences. Mensonges. On sait que le corps de la mère est décisif dans les transformations biologiques et psychologiques de l'enfant. […] Est-il vraiment humain d'être enceinte sans attendre un enfant ?"

Michel Janva

Partager cet article

11 commentaires

  1. Honneur à Sylviane Agacinsky qui défend ainsi vigoureusement la féminité et par là l’humanité toute entière.
    Elle signifie également , comme l’a parfaitement souligné le Saint-Père (cf votre post d’hier) que de tels engagements ne dépendent nullement d’un choix collectif mais au contraire d’une réflexion et d’une volonté toute personnelles
    au regard de ses propres convictions.
    D’ailleurs où sont passées les femmes dites de droite sur le sujet ?

  2. Bravo à Mme Jospin sur ce sujet, vraiment bravo !

  3. Je doute que l’on puisse porter un enfant pdt 9 mois sans ressentir la moindre émotion. D’autre part, un enfant ignoré émotionnellement par sa mère en porte une marque dans son psychisme. On verra bientôt les dégats de ces méthodes. Il faut déjà voir les pb psychologiques de certains jeunes nés suite à un don de sperme et qui recherche le donneur. Tout cela c’est moche.

  4. Comme quoi on peut être de gauche et parfois raisonner juste!
    Bravo à Mme Jospin, sans retenue!

  5. Un argument tres clair.

  6. Merci Madame !!!!

  7. A comparer avec les propos véritablement scandaleux tenus par madame Badinter ce matin sur Europe 1 au micro d’un Marc Olivier Fogiel qui lui servait complaisamment la soupe !!!

  8. bravo!

  9. Bravo. La position de Madame Jospin est courageuse et mérite d’être saluée.D’ailleurs on peut se demander si ce débat inique et immoral sur l’insémination artificielle ne relève pas du même sujet que celui de ces pauvres femmes qui,pour gagner leur vie, donnent leur corps en pature dans les maisons de passe à des hommes avides de satisfaire leur plaisir égoïste.

  10. Bien!

  11. Merci pour cette prise de position. L’homme perd le sens du bien et du mal et les conséquences seront désastreuses : nous engendreront des monstres pour l’humanité. Pourquoi sortir du naturel? un enfant est conçu et grandit dans le ventre de sa maman, si une femme ne peut pas avoir d’enfant naturellement, le couple peut adopter, il y a tant de petits qui ont besoin de vrais parents…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services