Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

Mémoire et honneur plutôt que nostalgie et rance

Extrait de la tribune du général (2S) Pierre Zammit de l'Association de Soutien à l'Armée française (ASAF) :

4593748_3_3c92_la-nouvelle-rue-de-beziers-baptisee-par_b982cfd87b0f0bcf2cc8bc5eac3c2bf7"Commentant la décision du maire de Béziers de débaptiser une rue du 19 mars 1962 et de lui donner le nom de commandant Hélie Denoix de Saint-Marc, le Premier ministre en campagne électorale a déclaré le 14 mars : "la nostalgie de l'Algérie française n'apporte rien de bon… Le FN n'aime pas la France, c'est rance, c'est triste". Pourtant, il ne s'agit pas plus de FN, que de nostalgie l'Algérie française. C'est autre chose dont il s'agit. Il s'agit de se souvenir de morts français et d'honorer un grand soldat (…)

Quant au commandant Hélie Denoix de Saint-Marc, une ville ne peut que s'honorer d'avoir une rue qui porte son nom. Résistant à vingt ans, déporté à Buchenwald, officier parachutiste de la Légion étrangère, prestigieux combattant d'Indochine et d'Algérie, le commandant de Saint Marc s'était rallié en avril 1961 au putsch des généraux contre la politique du général de Gaulle pour ne pas renier la parole donnée, disant avoir "préféré le crime de l'illégalité à celui de l'inhumanité". Jugé, emprisonné, libéré en 1966, réhabilité en 1978, il fut élevé à la dignité de Grand-croix de la Légion d'honneur dans la cour d'honneur des Invalides en 2011 par le président de la République :

"nul ne saura si l’accolade du chef des armées représentait le pardon du pays à l’un de ses grands soldats ou bien la demande de pardon de la République pour avoir tant exigé de ses soldats à l’époque de l’Algérie. Le pardon, par sa puissance, par son exemple et surtout par son mystère, fera le reste de la cérémonie !….Aujourd’hui, vous nous laissez l’exemple d’un soldat qui eut le courage, à la fois fou et réfléchi, de tout sacrifier dans un acte de désespoir pour sauver son honneur !"

dira en août 2013 le général d'armée Dary dans le poignant éloge funèbre de ce grand soldat, homme d'honneur s'il en est.

Voilà pourquoi, aux mots nostalgie et rance, j'oppose mémoire et honneur."

Partager cet article

4 commentaires

  1. le commentaire venant de Valls commentant le choix de Robert Ménard ne sent pas seulement le rance mais le pourri, car qu’est-ce que les élucubrations de ce caudillo d’opérette à côté des actes de bravoures du commandant Hélie de Saint-Marc. Il devrait se taire car on s’aperçoit que sa haine de tout ce qui est français transpire par tous ces sens et ses pores, son incapacité à gérer le pays est si forte qu’il accuse les autres de ce qu’il est incapable d’être: un premier ministre de la France et de ce qu’il devrait faire: sortir le pays de l’ornière. Au lieu de cela il accuse tous les vrais français d’être de mauvais français, c’est sur la révolte gronde et ça ne lui plaît pas. DEHORS L’INCAPABLE.

  2. à gaudete
    Le commentaire de Valls est d’autant plus minable et sectaire qu’Hélie de Saint Marc a été un exemple pendant toute sa carrière et pas seulement en Algérie …
    Quand on se prétend premier ministre de La France on devrait avoir un minimum de respect (le silence par exemple) pour un officier qui incarnait si bien les vertus militaires .

  3. Hélie Denoix de saint Marc, en prenant sa décision n’a fait qu’obéir à sa conscience, en pesant les conséquences, comme toute chose dans sa vie.
    C’est sans doute ce qui embête le plus des gens comme “Manu le Gazeur” qui ne supporte pas qu’on puisse avoir une conscience personnelle.
    je garde cette parole que la mère de St Marc lui disait quand il était enfant: “Tu voie Hélie, le courage c’est comme la couture, un point après l’autre”.

  4. ce qui divise vraiment c’est d’avoir remplacer le 5 décembre par le 19 mars, tant de nos compatriotes sont morts ou disparus après cette date. c’est pourquoi l’UNC refuse de commémorer cette date et reste au 5 décembre.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.