Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise

Medjugorje, paroisse catholique uniquement

Liberté Politique a mis en ligne l’homélie de l’évêque de Mostar, Mgr Ratko Peric, prononcée à Medjugorje, le 15 juin 2006. Extraits :

"je serais un ministre irresponsable du Mystère du Corps et du Sang du Christ, si aujourd’hui je n’informais pas publiquement […] que dans cette Église locale de Mostar-Duvno, il existe ici quelque chose qui ressemble à un schisme. Un certain nombre de prêtres, qui ont été expulsés de l’ordre franciscain OFM par le généralat de l’ordre, du fait de leur désobéissance au Saint-Père, ont conservé par la force pendant des années des églises paroissiales et des cures ainsi que des propriétés d’Église. Ils n’ont pas seulement exercé illégalement dans ces paroisses, mais ils ont également administré des sacrements sacrilèges, et d’autres invalides […].

Medjugorje est une paroisse catholique […]. Personne, exceptées les autorités officielles de l’Église, n’est alors autorisée à attribuer le titre formel de “sanctuaire” à ce lieu. Sur la base des investigations de l’Église réalisée sur les événements de Medjugorje, il ne peut pas être déterminé que ces événements impliquent des apparitions ou des révélations surnaturelles. Ceci signifie que jusqu’à maintenant, l’Église n’a pas accepté, ni comme surnaturelle ni comme mariale, une quelconque de ces apparitions. […] Les fidèles catholiques sont non seulement exempts de toute obligation de croire en l’authenticité des “apparitions” mais ils doivent également savoir que les pèlerinages d’Église ne sont pas permis […] si ces pèlerinages présupposent l’authenticité des “apparitions” ou si en les entreprenant, ils tentent de certifier ces “apparitions”.

En tant qu’évêque du lieu, je maintiens que concernant les événements de Medjugorje […] l’Église n’a pas confirmé une seule “apparition” comme étant authentiquement celle de la Madone. […] Par conséquent j’invite sérieusement ceux qui se prétendent être des “voyants”, aussi bien que les personnes derrière les “messages”, à faire montre d’une obéissance ecclésiale et à cesser ces manifestations publiques et la diffusion des messages dans cette paroisse. De cette façon ils montreront leur nécessaire adhésion à l’Église, en ne faisant pas primer des “apparitions” privées ou des paroles privées sur la position officielle de l’Église. Notre foi est une affaire sérieuse et responsable."

Michel Janva

Partager cet article

11 commentaires

  1. Je vous joins la déclaration de Mgr Schönborn de 2004 sur le sujet.
    Mgr Peric s’exprime à titre personnel, il n’a plus en charge ce dossier.
    Le Cardinal Bertones’était également exprimé sur le sujet dans un courrier à Mgr AUBR, il n’y a rien de nouveau et Thierry Boutet a manqué, hélas, une excellente occasion de se taire.
    S’il croit aider la Ste Vierge ce faisant…., c’est raté. Je pourrais aussi parler des courriers envoyés par JP II à de ses amis où il exprime se rendre tous les jours par la pensée à Medjugorje!
    Déclaration de Mgr Christoph Schonborn, Archevêque de Vienne, lors du rassemblement de TOUSSAINT 2004 à Paris
    Je dis une chose très simple… que j’ai dit souvent en Autriche.
    C’est vrai que bon nombre de vocations sacerdotales en Autriche sont passées par Medjugorje.
    Il n’y a aucun doute de cela.
    Nos séminaristes en Autriche qui on reçu une grâce soit de conversion, soit d’approfondissement de leur prière, oui… une grâce d’approfondissement de leur vocation, eh bien, ils rentrent au séminaire tout normalement. Ils n’ont pas un privilège “medjugorien”, par rapport aux autres. Ils doivent se soumettre à la vie du séminaire comme tout le monde… eh bien voila, c’est très simple !
    Quelle est la position de l’église, du magistère de l’église par rapport à Medjugorje ?
    Elle est inchangée depuis pratiquement 81, enfin depuis les premières prises de position de la conférence épiscopale de Yougoslavie à l’époque…Et la Congrégation de la Doctrine de la Foi dont je suis membre a confirmé cela, autant que je sache, par deux reprises par des lettres du secrétaire de la congrégation.
    La formule utilisée par les évêques de Yougoslavie à l’époque était : « Non constat de supernaturalitate »
    = Ce n’est pas affirmé que cela soit surnaturel
    Ce n’est pas exclu… ni affirmé… : « Non constat »
    Ce n’est pas une négation de la supernaturalité, ce n’est pas une affirmation de la surnaturalité.
    Alors quelle en est la conclusion : Elle est double.
    Et le Magistère de l’Eglise l’a par deux fois re-confirmé… Rome…la Congrégation de la Foi :
    Premièrement :
    Il n’est pas permis de faire des pèlerinages officiels à Medjugorje – officiel : c’est a dire : vous ne pouvez par faire un pèlerinage diocésain à Medjugorje.
    Cela implique qu’il n’est pas interdit de faire des pèlerinages à Medjugorje, mais pas des pèlerinages officiels.
    Deuxièmement :
    Il est demandé explicitement l’accompagnement pastoral de ceux qui se rendent à Medjugorje.
    Ces deux affirmations ont été encore il y a deux ans, trois ans re-confirmées par Mgr Bertone, le secrétaire de la Congrégation de la Doctrine de la Foi à l’époque et je pense que cela est une positon très claire.
    Donc n’essayons pas de tirer d’un coté ou de l’autre. Gardons cette sobriété de l’Eglise, du Magistère de l’Eglise par rapport à ce phénomène dont le jugement définitif de l’Eglise ne sera certainement pas avant que ne cessent les… disons …les phénomènes. Parce que l’Eglise, certainement, ne donnera pas un chèque en blanc sur des révélations privées éventuellement à venir.
    [Mgr Peric ne s’exprimait pas à titre personnel en 2006. Pour plus d’informations, lire aussi les travaux d’Yves Chiron.
    http://www.aletheia.free.fr/-/2006/aletheia94.htm
    MJ]

  2. J’approuve tout à fait les propos vigoureux de Monseigneur Ratko.
    Pour ma part, je constate que les phénomènes de Medjugorje sont accompagnés de dérives à tendance sectaire (évanouissements provoqués, transes, etc.). Sans parler du comportement des voyants que je trouve immodeste pour ne pas dire orgueilleux. (J’entends par là la légitimité qu’ils s’accordent pour donner des bénédictions ; alors qu’à titre de comparaison lorsque des habitants de Fatima demandaient aux trois pastoureaux qui avaient vu la Sainte Vierge de bénir des objets de culte, la plus jeune d’entre eux leur avait répondu sèchement que seuls les prêtres pouvaient bénir…)
    La situation à Medjugorje tourne au cirque ; et les présumés voyants en sont pleinement responsables, car ils alimentent des dérives qui portent atteinte à l’Eglise.
    J’ai douté de la réalité de Medugorje au moment-même où j’ai vu comment se comportaient les voyants et comment se déroulaient les séances de prière. Autant lorsque je me fondais sur les récits du Père René Laurentin, j’estimais que les voyants étaient sincères ; autant lorsque j’ai constaté l’attitude de ces mêmes voyants, j’ai été convaincu d’une malhonnêteté, voire d’une supercherie.

  3. J’avoue être très prudent en ce qui concerne les « apparitions » de Medjugorje, toutefois, je trouve curieux de publier maintenant une homélie vieille de 2ans…
    N’y a t il pas de déclarations de l’Eglise plus récentes?

  4. J’y suis allé …une église comme les autres…
    Note de l’auteur du site (http://ec.eurecom.fr/~pagan/index_fr.html) La position officielle de l’Église est qu' »il n’a pas été possible d’établir qu’il s’agit d’apparitions ou de révélations surnaturelles ». Il est important de noter que les pélerinages officiels ne sont pas autorisés. Les visites « privées » qui viseraient à prouver l’autenticité des prétendues « apparitions » et « messages » sont interdites, ainsi que la propagande pour les apparitions.
    Dans le cas d’apparitions, seuls l’évêque ou Ordinaire du lieu, la conférence épiscopale à laquelle appartient l’évêque concerné, et la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, au nom du souverain pontife, ont l’autorité de se prononcer.
    Dans le cas de Medjugorje, Monseigneur Zanic et ensuite Monseigneur Peric, évêques du lieu, ne croient pas aux apparitions. La conférence épiscopale a déclaré qu’il n’y avait rien de supernaturel qui puisse être prouvé, et la Congrégation pour la Doctrine de la Foi s’en tient à ce qu’a dit la conférence épiscopale.
    En ce qui me concerne, je choisis de suivre et d’obéir la décision de Monseigneur Zanic, l’évêque du lieu, ainsi que celle de son successeur, Monseigneur Peric. Les articles listés sur mon site web donnent une idée de la face cachée de Medjugorje et permettent de mieux comprendre le point de vue de Monseigneur Zanic et Peric. Je recommande très vivement de lire le premier article, « La Vérité au sujet de Medjugorje », de Mgr Zanic.
    http://ec.eurecom.fr/~pagan/catholic/zanic90_fr.html
    infos complète en Anglais :
    http://www.cbismo.com/index.php?mod=vijest&vijest=101

  5. Vous avez rajouté à mon commentaire un lien vers Yves Chiron….
    Je ne sache pas qu’un accusé de réception pour en livre, en provenance du Vatican vaille imprimatur!
    Il n’y a eu aucun constat de non super naturalité par les autorités compétentes.

  6. on lira avec intérêt la note écrite en l’an 2000 par Mgr Brincard, évêque du Puy, à ses confrères de la CEF.
    On remarquera notamment la distinction majeure entre examen des faits et examen des fruits, et la priorité du premier sur le second. Enfin, on pourra trouver des critères pour le discernement du caractère privé ou non des pèlerinages, et leur lien objectif avec une prise de position sur le caractère surnaturel des apparitions. A ce propos, je ne vois pas comment par exemple un curé pourrait s’y rendre avec ses paroissiens sans engager sa charge pastorale dans un sens contraire à la position officielle de l’Eglise « non constat de supernaturalitate ». Je ne vois pas non plus à quel titre la communauté des Béatitudes est engagée sur site dans l’organisation de l’accueil pour ces pèlerinages. Peut-on faire cela sans s’engager « de facto » dans une prise de position sur le caractère surnaurel des apparitions ? Il me semble que non.

  7. Justement la communauté des béatitudes est actuellement en observation par Rome, en raison de tendances à mélanger le psy et le spi, et d’une distinction mal marquée entre laïcs et consacrés dans la communauté.
    Ephraîm qui en a été le responsable a monté des formations psy-spi (??)assez peu orthodoxes…
    Il s’agit d’un glissement extrêmement subtil entre la vie mystique et l’emprise psychique et affective, les communautés évangéliques fonctionnent comme cela et aussi certaines branches du renouveau, notamment par l’autosuggestion.
    Je constate que des personnes qui se sont « converties » à Medjugorje soit abandonnent la foi très radicalement au bout de quelques années à la 1e difficulté de vie écclésiale ou sociale soit continuent à graviter dans les cercles disons… d’émotion religieuse. Ils sont rarement engaés en paroisse ou en catéchèse classique. Il me semble impératif de les accompagner à la suite d’une expérience spirituelle probablement authentique vers l’approfondissement catéchétique et l’engagement concret.
    Un de leurs arguments c’est « la première communauté chrtéienne vivait comme ça! » En effet..C’est peut être une grâce de l’Esprit
    les fruits sont ils bons? Durables? Ont ils ranimé la foi? Et puis… peut on durer 27 ans dans la supercherie spirituelle???

  8. la brochure d’yves chiron est tres claire a ce sujet
    il n y a pas d apparition à Medjugorje parce qu’elles ne sont pas reconnues par l’ordinaire du lieu
    jamais désavoué par aucun pape ni JP II et encore moins B XVI
    on ne trouve aucune trace nulle part dans les ecrits de JP II c qu’il aurait dit a ce sujet
    c simple c clair
    je ne comprends pas la necessité de discuter

  9. Pourquoi tant discuter ? C’est une supercherie et les protagonistes, dont les soi-disant voyants, « vivent sur la bête ». Il faut lire de Bouflet « Les dix jours qui ont fait Medj », le livre, de 2007, se trouve à la librairie d’Ars et ailleurs…

  10. On peut penser ce que l’on veut de Medjugorje (liberté des enfants de Dieu!). Mais il n’est pas acceptable de faire dire à l’Eglise ce qu’elle n’a pas dit :
    http://totus-tuus.over-blog.com/article-19036661.html

  11. Medjugorjé est une singerie d’apparition mariale ;
    les voyants sont sincères mais sont le jouet d’une manipulation satanique de grand envergure.
    Si l’Eglise avait authentifié lesdites apparitions comme étant de Dieu, ça aurait été un fiasco complet pour sa crédibilité présente et future. L’adversaire n’attend que ça pour ridiculiser l’Eglise du Christ.
    Il faut remercier les évêques de Mostar, inspirés et pertinents, pour la tenacité et la fermeté dans leur position

Publier une réponse