Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Maxime Tandonnet déçu par Nicolas Sarkozy

L'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy au ministère de l'Intérieur et à l'Elysée, écrit dans Le Figarovox :

"[…] Où se situe-t-il sur le plan des idées? En mai dernier, avant les élections européennes, il a souhaité lors d'une interview dans le Point, une réforme profonde de l'Union européenne, aux accents novateurs, euro-réalistes, dans le sens d'une clarification des compétences entre l'Europe et les Nations. Depuis, il semble avoir pris des options plus fédéralistes. Où en est-il dans cette réflexion? Son image politique est intimement liée à la fermeté en matière de sécurité et à la maîtrise de l'immigration, à la liberté d'entreprise, à la baisse des charges et à la valorisation du travail, le refus de l'assistanat. Pourquoi le silence prolongé sur ces sujets de fond? La priorité n'est pas d'élaborer un programme de gouvernement, à plus de deux ans d'une alternance possible. En revanche, il serait utile pour les Français que Nicolas Sarkozy exprime une ligne claire en dehors de la critique au cas par cas du pouvoir actuel.

La question de son entourage actuel se pose dans les mêmes termes. […] Pour l'instant, le plus grand flou pèse sur l'entourage rapproché de l'ancien président dont ne sourdent que d'inquiétantes rumeurs de désaccords et de tensions.

[…] Se rend-il compte à quel point les Français, accablés par le chômage de masse (5,5 millions de demandeurs d'emploi), désemparés face aux grands défis de l'heure -le communautarisme, la ghettoïsation des banlieues, la violence, le terrorisme- préoccupé par la déstabilisation planétaire, sont viscéralement indifférents à la dénomination de son parti? Bien sûr cela ne coûte rien et ne gêne personne, de changer un nom. Mais cela donne une image éloignée du quotidien des Français. […]"

Partager cet article

12 commentaires

  1. Il y a une telle obsession de 2017, une telle concurrence avec Juppé que Sarkosy ne peut pas déjà établir un programme de peur de se faire piquer ou démonter ses idées.
    Tout ça est dû à 1 syndrome politique propre à la France, le syndrome “quinquennat”
    Et puis en fait je n’en fous de Sarkosy …!

  2. les Français veulent d’abord et surtout l’ABROGATION DE LA LOI TAUBIRA !!!!!!!!
    votez FN !

  3. LE TUTOIEMENT “SOCIALISTE” !
    Le tutoiement qui s’étend partout est le fruit du socialisme ! On nivelle, pour mieux asservir ! mieux dominer ! Je suis révulsé devant la mauvaise éducation ! Dans le même ordre d’idées, les hommes s’embrassent pour se saluer, ou bien se tapent le revers de main, comme les Arabes ! Notre Président embrasse la moindre personne, de m^me. Ça, c’est socialiste !
    Ras le bol de vivre dans notre pays socialo communiste de merde

  4. le caméléon doit repérer la dominante de son environnement pour afficher la couleur qui lui permet de s’y fondre …

  5. Les idées de Nicolas Sarkozy se résument à Nicolas Sarkozy président : un arriviste pur et dur

  6. Comment pourrait-il se rendre compte de la situation des Français. Il s’occupe de lui d’abord et fait feu de tout bois. Conviction ZERO, respect de la vox populi ( vox Dei) ZERO ( referendum sur la constitution européenne NON à 55%) etc….Connaissance des réalités françaises: ZERO, il connaît le Fouquet’s et des choses comme ça mais se fout complètement des Français. Il est bon d’apprendre qu’un homme proche de lui s’en rende compte maintenant: mieux vaut tard que jamais.

  7. C’est cela oui… grouillot pendant 10 ans, et s’aperçoit tout soudain, en 2015 et au moment ou rester à l’ump c’est comme adhérer à polemploi, qu’il y a un truc qui cloche…
    au lieu de chouiner, va donc demander pardon aux Français que tu as contribué à tuer et à ruiner, tandonnet. Les 250 000 parasites annuels, c’est toi. Le crime et la violence pour tous, c’est toi. La discrimination “positive” et la politique raciale anti-blanche, c’est toi. Les mosquées et l’UOIF, c’est toi. La racaille du haut qui s’allie à la racaille du bas, c’est des grouillots comme toi.

  8. “Son image politique est intimement liée à la fermeté en matière de sécurité et à la maîtrise de l’immigration, à la liberté d’entreprise, à la baisse des charges et à la valorisation du travail, le refus de l’assistanat”
    C’est de l’humour je pense ? lui qui a créé des dizaines de taxes supplémentaires, été laxiste (loi Dati par exemple, multiplication des zones de non droit), record absolu du nombre d’entrées des étrangers (200000 par an) etc !! Je pense que Tandonnet blague non ?? Ah non ? eh bien il est “déçu”, mais qu’il regarde ses propres défauts d’abord ! car lui aussi est bien décevant !

  9. @Flore
    Oui, fort bien dit; cette correction est tout à fait méritée.
    Certains n’ouvrent les yeux que lorsque leurs poches s’allègent!

  10. Sarkosy n’a qu’une conviction : sa future réélection.
    Le reste n’est que tactique politicienne.

  11. Ce sont LES RIPOUBLICAINS qui nous sortent les mouchoirs et font des analyses de non soutien, pour qu’elle(s) raison(s)?
    Veulent ils toujours émarger conseillers dàns le futur? et sentent le vent tourner.

  12. Sarkozy a déçu jusqu’à l’écoeurement 60 millions de français.

Publier une réponse