Matraquage idéologique sur l'immigration

Le gouvernement a publié un Plan national d'action contre le racisme et l'antisémitisme 2012-2014 (pdf, 140 pages). On y lit à la page 91 :

"Au collège, les nouveaux programmes d’histoire de la classe de troisième proposent aux élèves une réflexion sur l’évolution de l’immigration en France au XXème siècle, ce qui leur permet de comprendre que l’apport des populations étrangères a constitué une chance pour la France."

Même page :

"La place faite à l'étude des faits religieux est donc forte dès l'école primaire ou [sic] est abordé l'Islam".

via

7 réflexions au sujet de « Matraquage idéologique sur l'immigration »

  1. Altaica

    L’ensemble de la phrase est intéressante… Pourquoi la coupez vous à la moitié?
    “La place faite à l’étude des faits religieux est donc forte dès l’école primaire ou est abordé l’Islam, mais surtout au collège dans les programmes d’histoire, où sont présentés les trois
    grands monothéismes.”
    Cela est intéressant, parce qu’il précise qu’on enseigne l’islam au primaire, PUIS qu’on évoque les deux autres grandes religions: judaïsme et christianisme, au collège…
    En lisant la première moitié, on serait prêt à croire (naïfs que nous sommes), que tout en parlant des religions, ils n’oublient pas l’islam.
    MAIS NON: ils ne prévoient de parler QUE de l’islam, attendant plus tard pour parler des autres religions.
    C’est exactement comme cela qu’on procède lorsqu’on croit en une religion et qu’on veut l’inculquer à ses enfants facilement: on ne lui parle que d’elle lorsqu’il est jeune, puis on la compare aux autres après, une fois qu’il a une foi suffisamment solide pour accepter les interrogations que les autres religions peuvent faire poser…
    L’islamisation est donc notée en noir et blanc dans le programme de l’éducation nationale, ou bien est-ce une bourde de cette commission qui espère tout haut ce que d’autres craignent tout bas?

  2. jpr

    En fait, de droite ou de gauche (je sais que ces étiquettes sont complètement débiles et ne correspondent à rien…), les politiques sont à plat ventre devant l’islam, c’est à dire soumis, ce que réclame justement cette pseudo-religion. L’attitude du repris de justice Alain Juppé est, à cet égard, tout à fait révélatrice. La question est : à qui profitera ce crime ? Qui a intérêt à liquider le christianisme et la civilisation qu’il a engendré ? Qui tire les ficelles, poussant simultanément à une islamisation galopante de l’Europe et à l’éradication complète du christianisme d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient par le retour de régimes islamistes ?
    Non, pas plus que la gangrène pour le malade, l’islam n’est une chance pour la France.

  3. quisutdeus

    Merci au SB de traquer toutes les contradictions et manipulations du gouvernement Sarkozy qui est devenu expert en la matière!
    Continuez votre travail pour éclairer les consciences et mettre en lumière le vrai bilan du quinquennat désastreux de Sarkozy qui s’apprête à nouveau à nous la jouer sur des airs de restauration patriotique et morale.Il a peur de rien c’lui là!!! Ce n’est plus une ficelle…c’est un câble!
    Bien à vous,
    QUD

  4. Guillaume

    Dans les faits, l’UMP est immigrationniste. La droite, en s’alignant sur la gauche, aura réussi à faire de l’islam une réalité sociale majoritaire d’ici 30 ans.
    Les chiffres sont éloquents : 1 MILLION d’entrées régulières en France dans les 5 dernières années (200 000 par an), sans compter les clandestins ! Pour quelle moyenne d’âge ? 25 ans ?
    La droite a trahi la France depuis longtemps. La seule différence, c’est que hollande l’assume, tandis que Sarkozy joue l’hypocrite.

  5. btk

    – l’immigration n’est pas un probleme en soi, quand le pouvoir politique se donne les moyens d’une juste integration ; lorsqu’elle n’est pas faite (on peut supposer pas voulue par ce pouvoir), la commencent les problemes.
    – l’Islam : il aurait fallu depuis longtemps integrer l’etude de toutes les religions ; cela aurait permis aux gens de savoir ce qu’ils peuvent choisir et ce dont ils doivent se mefier. Apres, il est important de savoir ce qu’on enseigne et comment.
    La France se meurt de son inculture. On a depuis longtemps supprimer l’etude des ‘Humanites’ ; il faut se demander pourquoi.
    interessant article a ce sujet :
    http://www.asmp.fr/travaux/communications/2001/zink.htm
    abandonnant l’enseignement des ‘Humanites’, le systeme a abatardi la culture et appauvri le raisonnement inellectuel… fait regresser le cerveau
    l’homme d’aujourd’hui est reduit a un tube digestif qui, de surcroit ne fonctionnerait pas.. en quelque sorte juste un tube… dans lequel on introduit les memes aliments appauvris de leurs elements nutritifs…. pourqu’il n’en sorte que la meme bouillie fade…

Laisser un commentaire