Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Matraquage homosexualiste

A défaut d'écouter les Français et les arguments solides pour défendre la famille, la gouvernement matraque, au premier rang duquel, Najat Vallaud-Belkacem. Elle a annoncé que la France va accueillir fin mars 2013, donc en plein débat parlementaire sur la dénaturation du mariage, à Paris une conférence
européenne visant à faire avancer l'objectif d'une dépénalisation
universelle de l'homosexualité
.

Elle a aussi affirmé que le gouvernement "ne bloquera pas à tout prix" l'élargissement de la procréation médicalement assistée (PMA) aux femmes homosexuelles lors du débat parlementaire.

Enfin elle a indiqué qu'elle "passerait saluer les organisateurs au départ de la manifestation" du 16 décembre en faveur du projet de loi.

Partager cet article

7 commentaires

  1. qu’elle dégage celle-là ou aille faire sa promo chez son copain le roi du maroc

  2. Je le répète une fois de plus, nous sommes trop gentil avec ces gens-là (Najat Vallaud-Belkacem, etc.)
    Les Associations Familiales devraient hurler nuit et jour, s’égosiller pour demander la démission immédiate de l’abominable NVB … et d’autres…).
    Elles ne l’obtiendraient peut-être pas, mais elles diminueraient certainement son pouvoir de nuisance.
    Les gens de gauche savent faire, eux : une phrase, une simple phrase de travers et aussitôt ils trépignent, multiplient les communiqués, exigent insolemment des excuses, font titrer les journaux sur le “dérapage” de telle ou telle personne, etc.
    Ils ont l’art de ne pas s’HABITUER à la pensée de leurs adversaires, de conserver une force d’indignation toujours intacte et de repartir sans cesse à l’assaut.
    En face, nous sommes mous !
    Trop attachés à être pondérés,compréhensifs, ouverts, nous oublions que nous sommes en GUERRE !
    Que ces gens-là – en tant que personnalités politiques – sont des ennemis acharnés.
    Ils veulent notre peau !
    A quand une pétition nationale pour demander la démission de l’abominable Najat Vallaud-Belkacem ?

  3. @Jef
    Vous avez raison , nous sommes trop mous et devons apprendre à montrer les “crocs” à chaque fois que ces immondes politiques veulent nous faire avaler leur “soupe au n’importe quoi” !

  4. Jef: nous sommes peut-être mous, mais les autres ont tous les médias et les finances. Sans médias et sans financements, que représenteraient-ils ?
    Nous n’avons que nos pauvres petits médias et nos salaires. On crie mais qui nous écoute ? Nous-mêmes !

  5. Matraquage aussi à la télé ! Y en a partout ! ils sont invités partout, chanteurs , chanteuses et même les épisodes des séries sont choisis !
    C’est juste une constatation … j’aime bien le jardinier de la cinq qui ne s’affiche pas en tant que tel, qui a du talent , qui est courageux et qui est agréable avec tout le monde .

  6. Je pense que tous ceux qui sont contre se feront un plaisir a expliquer le pourquoi du qu’est ce à leurs enfants et petits enfants et de raturer leurs livrets de famille ou plus proprement coller les mots père et le mot mère . C’est facile !

  7. @Jef, Serge et Jean Theis: d’accord, il faut aller plus loin, il faut montrer que nous pouvons être menaçants, avoir de la force et de l’influence. Cela avec intelligence et sens tactique, ce sur quoi nos adversaire ont plusieurs longueurs d’avance (politiquement et médiatiquement s’entend). Faute de quoi nous serons ce que nous avons toujours été, de preux chevaliers, pleins de fougue, qui se jettent dans la mêlée… et y meurent.
    Concernant l’actualité, il me semble voir deux possibilités à court terme d’agir dans le sens que vous préconisez:
    1. que la manif du 13 soit suivie d’autres manifs, et surtout de sit-in, grèves de la faim et autres machins médiatiques: si nous sommes tant de milliers à nous relayer pour une présence sans interruption devant l’Assemblée nationale, qui pourra nous déloger? Il me semble qu’avec une façon de communiquer intelligente, habile, non agressive, ça pourrait “le faire”. Nous montrerions que nous en sommes au stade du “non possumus”.
    2. cependant il faut aussi que les récentes inepties du gvt fasse enfin bouger la grande majorité de l’Eglise de France, qui est bourgeoise et confortablement installée dans de beaux quartiers, dans un confort moral dont elle n’aime pas qu’on l’extirpe. Ce sont des gens qui ont du pouvoir et de l’argent. Si ces personnes décidaient enfin d’entrer en résistance, alors tout serait gagné. Si la grande bourgeoisie reste dans son confort douillet, alors nous n’aurons en effet pas les soutiens tactiques, médiatiques, politiques et financiers dont nous devrions pouvoir user autant que le font, sans vergogne, nos adversaires. Il y a parmi nous des gens capables, par leurs moyens, de leur faire face; mais il faut réveiller en eux l’ardeur.
    Et ça… c’est possible, mais ce n’est pas gagné.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.