Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société / Non classé

Masques sur les plages mais frontières ouvertes avec le Brésil [Add.]

Masques sur les plages mais frontières ouvertes avec le Brésil [Add.]

Plutôt que de critiquer l’entêtement de Jair Bolsonaro qui, contrairement à Emmanuel Macron, ne peut pas se permettre d’augmenter indéfiniment la dette du Brésil, le gouvernement français devrait se rendre compte de l’absurdité de son entêtement idéologique à propos des frontières. Dernier exemple en date : le Brésil.

Alors qu’une certaine unanimité scientifique estime que le variant brésilien pourrait entraîner une relance de l’épidémie, la France continue à accueillir par milliers les voyageurs en provenance du Brésil (au moins 1 000 par semaine). Alors qu’il était facultatif jusqu’au 11 avril, le test PCR négatif devient obligatoire avec une attestation sur l’honneur d’absence de symptômes alors que la plupart des pays mettent en quarantaine ou ferment leurs frontières avec le Brésil !

Le protocole sanitaire s’est renforcé depuis dimanche 11 avril à l’aéroport de Paris-Charles de Gaulle pour les vols en provenance du Brésil. Jusque-là, des tests antigéniques étaient imposés de façon aléatoire aux passagers, désormais l’ensemble des voyageurs doit s’y soumettre pour entrer sur le territoire français, a indiqué le groupe ADP à France Bleu Paris.[source]

Alors que le gouvernement a imposé une dictature sanitaire aux Français en foulant au pied des libertés fondamentales, le ministre des transports explique qu’il ne peut pas fermer les frontières par respect de la liberté de circuler. Liberté de circuler pourtant foulée au pied en France avec le confinement et le couvre-feu ! Mais de qui se moque-t-on ?

“(…) Le chef du service des maladies infectieuses et tropicales de Tenon à Paris, Gilles Pialoux a lui aussi insisté sur BFMTV. « On ne peut pas plaisanter avec ce variant brésilien. Personne ne peut prédire ce qu’il se passera en octobre. Ces variants ont sans doute un échappement face aux vaccins », a-t-il averti, prônant lui aussi une quatorzaine à dix jours fermes.

Et pourquoi ne pas tout simplement fermer temporairement ces lignes en provenance du Brésil ? Interrogé là-dessus, Jean-Baptiste Djebbari a rappelé que le droit imposait de les maintenir ouvertes malgré le risque encouru.

« On a gardé ces lignes parce que c’est imposé par le droit. Le Conseil d’État nous a dit que les ressortissants français et les résidents en France, au nom de la liberté de circulation, devaient pouvoir continuer à venir, ce qui n’a pas été fait par exemple au Portugal ou dans d’autres pays. », a-t-il indiqué. Le Portugal a lui totalement coupé ses liaisons avec le pays.[source]

Clément Beaune, secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes, a même osé déclaré :

« Il y a très peu d’arrivées : d’habitude vous avez près de 50 000 personnes qui arrivent du Brésil, on est à 1 000 par semaine aujourd’hui. On a été très sérieux sur la fermeture des frontières. »

Et le pire, c’est que certains en provenance du Brésil arrivent en France par d’autres pays européens comme le rapporte ce stewart :

Je suis steward et nos avions qui rentrent du Brésil sont pleins. J’atterris dans un grand hub européen et la plupart des passagers ont des correspondances vers Paris, Nice, Berlin ou Amsterdam. Qui les contrôle? Personne. Tout ça est une farce.

Le gouvernement n’a donc rien appris mais continue à verbaliser les citoyens français qui ne portent pas le masque sur les plages !

Addendum : Sous la pression médiatique et mis une fois de plus devant son incompétence, le gouvernement suspend les vols avec le Brésil :

La France a décidé de suspendre « jusqu’à nouvel ordre » tous les vols entre le Brésil et la France en raison des inquiétudes liées au variant brésilien du Covid-19, a annoncé le premier ministre, Jean Castex, mardi 13 avril. « Nous constatons que la situation s’aggrave et nous avons donc décidé de suspendre jusqu’à nouvel ordre tous les vols entre le Brésil et la France », a expliqué le chef du gouvernement lors de la séance de questions au gouvernement à l’Assemblée nationale.

Partager cet article

9 commentaires

  1. Je ne souscris pas à cet article qui procède du climat anxiogène.
    Il est de surcroît en décalage avec l’annonce faite cet après-midi par Castex.
    Cette dernière est encore une décision improvisée, bien loin de la gouvernance prônée par le candidat Macron en 2017.

  2. de toute façon, ils ont menti, ils mentent et mentiront, le mensonge et leur incompétence fait partie de leur ADN, a moins de les vacciner avec un ARNm, ils continueront dans leurs turpitude, ils suffit de lire ce que dit l’ancien directeur de Pfizer.

  3. N’oublions pas que LA PLUS GRANDE FRONTIÈRE TERRESTRE DE LA FRANCE, C’EST AVEC … LE BRÉSIL !

    Sauf pour Macron pour qui les frontières sont inutiles puisque le virus n’a pas de passeport.

    • C’est exact. La frontière entre la Guyane française et le Brésil s’étend sur 730 kilomètres.
      Elle est cependant difficile à franchir sauf par le pont de Saint-Georges-de-l’Oyapock….qui ne mène nulle part du côté brésilien. Pour le reste elle passe dans la forêt équatoriale dense et inhospitalière.

    • Effectivement. La frontière entre le Brésil et la Guyanne est très longue.
      Ceci dit, le nombre de personnes qui la traverse par jour est inférieur aux arrivées par avion en Europe.
      Néanmoins, il serait bien, si cela est possible, de fermer cette frontière, et d’annuler tous les vols entre l’amérique du Sud et l’Europe, pour limiter le nombre de transmission, même si cela ne peut les stopper complètement.

  4. Que personne ne se trompe, il ne s’agit pas de nous protéger du variant brésilien mais de pouvoir continuer les restrictions en métropole…

  5. Combien y-a-t-il de pays répertoriés à l’ONU dans le monde? Si chacun exporte son variant on n’est pas sorti de l’auberge (mais de toute façon on ne peut plus y rentrer).

  6. dès qu’il s’agit de brimer les français… interdiction d’être heureux, il faut vivre dans la peur !
    à La Réunion, le volcan est entré en éruption samedi dernier, suite au couvre feu (à 18h) des jeunes ont dressé leurs tentes pour profiter du spectacle de nuit (de plus il pleut le matin dans cette région )
    dès le lendemain le préfet a pondu un arrêté interdisant le camping!
    seuls le bivouac des migrants est autorisé en france?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]