Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Mascarade à Orange : les explications de Jacques Bompard

Communiqué de presse de Jacques Bompard, député-maire d'Orange, suite à la mascarade de mariage célébré dans sa mairie :

"Jacques Bompard réaffirme son opposition ferme et déterminée à
la loi Taubira, ainsi que son refus de célébrer le mariage de personnes de même
sexe
. Depuis neuf mois, Jacques Bompard réclame la mise en place d’une clause
de conscience pour les élus qui estiment que procéder à de tels mariages irait
à l’encontre de leur conscience. Cette liberté de conscience que je réclame
s’applique bien évidemment aux élus de ma majorité qui souhaiteraient appliquer
la loi Taubira et célébrer ces parodies de mariage. A Orange, un des adjoints a
ainsi choisi, en conscience, et « sans aucune pression
particulière », d’appliquer cette loi inique. Jacques Bompard respecte ce
choix, qu’il n’aurait lui-même pas fait mais rappelle qu’il n’est pas en mesure
de faire obstacle à l’application de la loi dans la commune dont il est le maire
.
Depuis 18 ans qu’il est maire d’Orange, il a eu à plusieurs reprises, en tant
que représentant de l’Etat, à appliquer des lois qu’il n’a eu de cesse de
combattre politiquement. A la différence de certains députés-maires qui ont
voté contre la loi mais président en grande pompe des parodies de mariage,
Jacques Bompard rappelle que, personnellement, il continuera à refuser de
l’appliquer mais ne peut pas faire obstacle à son application par ceux qui ne
partagent pas son choix.

A ce jour, il n’y a eu aucune autre demande de mariage entre
personnes de même sexe dans la commune d’Orange, contrairement à ce qui est
annoncé par le journal Présent."

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

38 commentaires

  1. Langage de serpent ?

  2. « sans aucune pression particulière »
    A méditer…
    La question est: à quelle loge se signe-t-il?

  3. On comprend dans sa défense qu’il s’est mal entouré. C’est regrettable.

  4. Non, langage de vérité ! Bompard n’a pas varié dans ses déclarations depuis novembre 2012 !

  5. Le pouvoir totalitaire serait trop heureux de pouvoir emprisonner BOMPARD comme MEGRET en d’autre temps fut mis hors jeu à VITROLLES

  6. Quelle violence aux consciences que cette loi !
    Nul ne doute de la bonne volonté de M. Bompard.
    Ne pas non plus le charger d’obligations morales qu’il devra assumer seul.
    Mais quel autre choix que le sien sinon le martyre ?
    Ou la révolte façon cristeros ?
    Ce qui est synonyme d’ailleurs.

  7. Le serpent c’est vous ,vous voulez qu’il soit demis de ses fonctions pour faire passer un UMP? apres le travail colossal qu’il a accomplis a Orange?

  8. Ca l’arrange bien le Jacques Bompard qu’un autre élu ait bien voulu procéder à cette mascarade.

  9. Le Chef de cabinet du Maire d’Orange est plus précis :
    04.90.51.42.32 .

  10. Pourquoi France Bleue Vaucluse annonçait-elle hier que le service d’état civil de la Ville d’Orange avait 5 autres demandes ? Il aurait fallu démentir de suite.
    M. Bompard aurait dû essayer de résister un peu plus quand même ….

  11. Il n’y a que 2 députés défendant la liberté de la France sur 577. Aller 2.5 en comptant collard.
    On aurait pu en avoir un autre dimanche mais la majorité des français ont la comprenette difficile, aidés en celà par la propagande intense et permanente dispensée par la caste politico-médiatique.
    Le Printemps français doit se doter d’un programme radical : briser les oligarchies, revenir à la démocratie ; remettre le pouvoir politique à l’écoute de la majorité plus que des minorités.
    L’urgence, c’est de redonner le pouvoir au peuple :
    – Par le référendum d’initiative populaire (et le référendum abrogatoire) à partir de la demande d’un million de citoyens ; et ce, sans contrôle constitutionnel.
    – Par le référendum local sur simple pétition réunissant 10 % des électeurs inscrits ; avec comme seule exigence qu’il s’agisse d’une question de compétence locale (municipale, départementale ou régionale).
    – Par le rétablissement de la proportionnelle intégrale dans le cadre départemental pour l’élection des députés.
    – Par le rétablissement de la liberté d’expression, notamment par l’abrogation des lois liberticides (Pleven, Gayssot, Taubira, Perben) qui donnent aux groupes de pression minoritaires des pouvoirs de censure exorbitants.
    – Par le rétablissement du pluralisme intellectuel, politique et culturel dans les médias de service public (télévision, radio) et subventionnés (presse écrite).
    – Par la garantie des libertés numériques et l’open data des informations publiques. Jean-Yves Le Gallou. 17/04/13 bit.ly/ZvOiKH

  12. Une chose que M. Bompard oublie de dire : c’est qu’il a positivement donné délégation à son adjoint pour cela.

  13. Blablabla…. etc

  14. Vous etes victimes du syndrome du conte de chambord, vite fuyons
    Il faut soutenir J Bompard

  15. En général “Présent” a de bonnes sources

  16. Incroyable! Combien d’entre-vous connaissent J. Bompard pour le juger ainsi? Mais allez-y, jugez, critiquez, que celui qui n’a jamais péché jette la première pierre! J. Bompard est un excellent maire qui a fait beaucoup de bien à sa ville. Son parcours politique est semé d’embûches, notamment à cause de certains comme vous qui, sans doute par pure jalousie, le condamne sans merci. De plus, il est tout à fait vrai qu’il ne peut faire grand chose face à cela. Nan mais allez-y, comdamnez aussi les avocats qui s’occupent des divorces! Et pourtant le divorce est peut-être plus infâme que le mariage homosexuel. Vous parlez sans aucune responsabilités, vous vous croyez les sauveurs de la France en restant plantés derrière votre écran: facile! Bande de branquignolles.

  17. Le fait de déléguer son pouvoir à un adjoint engage pleinement la responsabilité de M. Bompard dans ce pseudo-mariage.On peut choisir de déléguer ou refuser mais dans tous les cas le délégué n’aurait pas eu ce pouvoir si le déléguant ne lui avait remis. M. Bompard est responsable et reporte la faute sur un autre comme un certain gouverneur de judée il y a 2000 ans. Double discours et c’est bien dommage qu’un homme comme lui se défausse de cette façon.

  18. La situation n’est tout de même pas la même qu’à Arcangues où aucun élu ne veut célébrer de mariage.
    Un maire peut-il interdire un de ses adjoints de célébrer ces parodies de mariage?
    On est bien au-delà de la clause de conscience qui est strictement individuelle.
    Dans le cas où le maire refuse qu’un de ses adjoints célèbre une parodie de mariage, y compris contre sa volonté, le problème est tout autre. Dans ce cas, il ne faut pas s’étonner ou s’indigner que l’état condamne sévèrement cette position qui est beaucoup plus forte. D’ailleurs la démission n’est elle pas la solution dans ce cas là?
    La question se pose.

  19. @tut mir leid
    Je ne me sens pas visé par votre message mais me permets de vous dire qu’il y a distinction majeure entre l’avocat qui traite un divorce et celui qui divorce par sa faute. Peut-être votre question concernerait un juge qui prononce un divorce mais le divorce n’est pas CONTRE NATURE comme l’est le pseudo mariage.
    Je ne condamne pas notre excellent député.
    Mais je cherche les autres voies possibles.

  20. On jugent les hommes politiques à leurs actes.
    Aprés ils peuvent avoir plein de bonnes raisons . Mais ce qui reste dans la mémoire ce sont les actes !

  21. @TutMirLeid : l’injure n’est pas un argument !

  22. rectification sur un commentaire précédent : accepter qu’un adjoint se charge du mariage est différent que de déléguer. La responsabilité n’est pas la même et autant la délégation me parait une hypocrisie autant l’acceptation la moins pire des options. La démission n’est pas souhaitable car dans ce cas là on risque de laisser la place à d’autres qui n’hésiteront pas à marier des homos, quant à encourir la prison et de fortes amandes, je ne crois pas que quiconque soit en droit de juger un homme qui ne choisirait pas ce sacrifice. Là aussi respect de la conscience.

  23. malheureusement, la république est un système totalitaire, un avocat peut-il refuser de défendre un personne dont le conjoint demande le divorce, un catholique peut-il être banquier, assureur, médecin?
    chacun à notre place nous savons combien il est difficile d’être catholique dans notre vie professionnelle, Jacques Bompard et les autres maires seront confronté au dilemme mais peut-on laisser tous les pouvoirs à “cette caste”!
    nous aurions du être encore plus nombreux dans la rue, et surtout convaincre plus les politiques!

  24. A Guillaume
    “Un maire peut-il interdire un de ses adjoints de célébrer ces parodies de mariage ?”
    Il peut refuser de déléguer. Sinon, sa liberté est engagée avec celle de son adjoint.

  25. Je n’ai pas lu que Mr Bompard eût délégué quoi que ce soit à qui que ce soit. Il a dit qu’il n’avait pas le moyen de s’opposer à ce que fait l’un de ses adjoints qui, par hypothèse , a donc le droit de le faire.
    Ceux qui attaquent Mr Bompard lui reprochent donc de ne pas avoir violé la loi (ou la règle) qui l’empêche de s’opposer à l’action de son adjoint. Qu’aurait-il dû faire selon vous? Fermer la mairie à double tour? Faire mettre l’adjoint en GAV? Subtiliser les registres d’état civil? Dire qu’il n’était pas d’accord avec ce que fait son adjoint? c’est bien ce qu’il a dit. Démissionner? On est très loin de la clause de conscience individuelle, et la réponse n’est pas facile à trouver.
    Soyons intransigeants certes, mais pas idiots: moi, je respecte la décision prise par Mr Bompard, compte tenu de tout l’engagement qu’il n’a cessé de démontrer contre la dénaturation du mariage, et je prie pour que quelqu’un trouve une meilleure solution s’il en existe une et la lui présente.
    Ce qui n’empêche pas de continuer à surveiller attentivement l’éventuelle évolution de son comportement sur la question.

  26. Article L2122-34 du code général des collectivités territoriales:
    ” Dans le cas où le maire, en tant qu’agent de l’Etat, refuserait ou négligerait de faire un des actes qui lui sont prescrits par la loi, le représentant de l’Etat dans le département peut, après l’en avoir requis, y procéder d’office par lui-même ou par un délégué spécial.”
    M. Bompard ne serait-il pas pas au courant de cette disposition qui lui aurait permis d’éviter de jouer les Ponce Pilate ?

  27. L’article L. 2122-32 du Code général des collectivités territoriales (CGCT) confère la qualité d’officier d’état civil, nécessaire pour procéder à la célébration d’un mariage, au Maire et aux adjoints.
    Ainsi l’adjoint dispose de ce pouvoir par la loi, pas par délégation.
    Dès lors qu’un adjoint est disposé à célébrer ce pseudo-mariage, je ne vois pas comment M. BOMPARD pourrait s’y opposer, sauf à révoquer les délégations accordées à cet adjoint (mais il ne peut pas retirer une délégation pour des motifs étrangers à la bonne marche de l’administration communale) et ensuite le conseil municipal doit se prononcer sur le maintien ou le retrait de la délégation.
    La délégation de célébrer les mariages peut être attribuée à un conseiller municipal, en cas d’empêchement des adjoints.
    Je préfère quant à moi que M. BOMPARD, un homme courageux, reste maire et continue son excellent travail.

  28. Je lis avec plaisir tous vos commentaires. Certains plus que d’autres; relisez-vous les uns les autres, vous verrez le BORDEL que crée la Sacro Sainte Démocratie Alternative. C’est tordant. Vive la République, vient les Avocats, mort à la vérité et mort au Droit. Vous avez sans doute “presque” tous une part de la raison. Bompard pose un choix politique que certains voudront condamner, d’autres non. Certains diront “Bompard est courageux”, d’autres non. La preuve que c’est un débat de dupe. la Loi est juste ou mauvaise. Mais la Loi est. Et aujourd’hui, un élu doit l’appliquer. On peut le condamner sans être à sa place – et pour certains en se rappelant humblement pour qui on a voté, combien on s’est mobilisé, combien on a manifesté, combien on a résisté -. Critiquez cet élu si vous voulez mais je veux vous entendre proposer LEGALEMENT ce que vous feriez, pas ce qu’il aurait dû faire. Je dis bien LEGALEMENT. Il est élu respectueux des Lois. Si la Loi vous déplait, d’autres pays le font, faites la sauter. bbidule pose de bonnes questions. Cette république est manifestement devenue ouvertement un régime totalitaire (peu me chaut d’avant, peu me chaut d’après) et je ne regarde que les 4 ans à venir. Après 5 ans, qui peut garantir un retour à la “normale”? Tous élus confondus. Moi, pas.

  29. Il y a un paradoxe qu’il faudrait expliquer.
    Le Salon Beige rapporte dans un billet du 18 mai 2013 une déclaration de M. Mariton :
    «Hervé Marition ne fera pas jouer son objection de conscience et admet qu’il célébrera lui-même des parodies de mariage entre personnes de même sexe : “Je ne suis pas homme à me décharger de ce qui ne me paraîtrait pas digne pour moi. Par respect des personnes, par respect de mes adjoints, j’assumerai mes responsabilités.”»
    Y aurait-il à la fois :
    – des communes où les mariages qui ne sont pas célébrés par le maire lui-même ne peuvent pas avoir lieu sans qu’il délègue (comme celle, semble-t-il, où M. Mariton exerce cette fonction) ;
    – d’autres communes où les mariages peuvent avoir lieu sans aucune délégation du maire (comme c’est la cas, semble-t-il, à Orange) ?

  30. N’ayant pas tjrs apprécié le comportement politique de J. BOMPARD en PACA, que je jugeais diviseur de la Droite Nationale avec ses listes et candidatures Ligue du Sud, soutenant souvent de facto l’UMP aux seconds tours, je trouve certains commentaires très excessifs : M. BOMPARD n’a pas délégué, il a constaté qu’un de ses adjoints est prêt à célébrer l’union contre nature. Lui la refuse, mais il n’a aucun pouvoir pour empêcher un adjoint de présider à la cérémonie civile en mairie. Il pourrait lui refuser sa délégation, mais alors cela revient à faire exploser son équipe municipale : autant démissionner immédiatment. Ce pourrait êtr eun choix, mais respectons aussi ce choix de J. BOMPARD, qui découvre lui aussi la complexité politique en matière morale, sur ce qui le concerne directement;
    Un maire n’est pas doté de tous les pouvoirs sur sa commune et c’est bien ainsi : ne jugeons pas M. BOMPARD dans l’excès, car l’excès permanent de surenchère interdit ensuite les nuances. Or sur certains sujets les nuances sont et seront fondamentales entre nous.

  31. Il n’y a pas 36 solutions ou tu es pour ou contre, Mr Bompard est tiède c’est dommage!!! céder si vite en est la preuve, je suis déçue

  32. Sauf que le coup de l’adjoint qui célèbre une parodie de mariage de sa propre initiative, c’est un peu dur à avaler.
    D’autant plus que M. Bompard ne le dénonce pas vraiment cet adjoint et à ce jour il fait toujours partie de la majorité municipale.
    Alors que, je le répète, à l’instar de Jean-Michel Colo maire d’Arcangues, Jacques Bompard aurait pu attendre que le préfet impose l’application de l’article L 2122-34 du code général des collectivités territoriales et s’en sortir de cette affaire avec les honneurs et ayant résisté autant que possible.

  33. Bompard est un tartuffe.
    Depuis quand un maire n’est pas le chef de ses adjoints ?
    Bompard s’est couché vite. point. Le reste, c’est de la defense.
    Il est comme Mariton.

  34. Désolation. Ils crachent leurs venins hideux sur Bompard avec tant de haine ici mais n’arrivent sûrement pas à sa cheville. Premiers à hurler le droit à la justice, jusqu’à ignorer même la signification de ce mot; mais sauraient-ils appliquer cette justice si déclamée envers Bompard? Apparemment, non. Jugeant sans connaître, condamnant sans raison, mais insultant avec passion. Ils font le jeu des politiques, tous unis contre Bompard dans la région, et ils en sont heureux. Savent-ils que ce que désirent les politiques là-bas, c’est l’affaiblissement de Bompard, par des pièges viscieux; et les commentateurs visés ici en sont des instruments, eux qui se disent libres… Comment peut-on en arriver là? C’est affligeant. Je pense que cela a pour origine une certaine jalousie envers ceux qui luttent efficacement contre le système au prix de nombreux sacrifices, choses que ces critiqueurs si bassement intellectuels ne sont pas en mesure de faire. Dommage. Mais oui, bien sûr Bompard devait démissionner! Etc… À les bonnes blagues… Un manque cruel d’analyse. Honteux. Quand ils auront des responsabilités dépassant le niveau de leur nombrilisme, peut-être comprendront-ils?
    Semper Fi !

  35. « Mariage homo » toujours illégal en France : les preuves des fraudes lors du vote de la loi Taubira.
    « Mariage homosexuel : les députés trichent-ils en votant à plusieurs reprises ?»
    http://lelab.europe1.fr/t/mariage-homosexuel-les-deputes-trichent-ils-en-votant-a-plusieurs-reprises-7365
    « Dénaturation du mariage : avec 60 députés présents, la gauche arrive à obtenir 148 votes favorables »
    http://www.ndf.fr/nos-breves/06-02-2013/denaturation-du-mariage-avec-60-deputes-presents-la-gauche-arrive-a-obtenir-148-votes-favorables
    « Quand les députés socialistes trichent à l’assemblée – Mariage gay » (Vidéo)
    http://www.safeshare.tv/w/IpuKXDgSjv
    Assemblée nationale – XIVe législature – Session ordinaire de 2012-2013 – Compte rendu intégral
    – Troisième séance du dimanche 3 février 2013
    http://www.assemblee-nationale.fr/14/cri/2012-2013/20130132.asp
    (…) RAPPELS AU REGLEMENT
    M. le président. La parole est à M. Christian Jacob, pour un rappel au règlement.
    M. Christian Jacob. Mon intervention se fonde sur l’article 58 du règlement. Monsieur le président, j’appelle votre attention sur le bon déroulement des votes par scrutin public. Je souhaite que vous puissiez le faire vérifier par le service de la séance, grâce notamment aux enregistrements vidéos. Ce n’est pas la première fois que j’ai compté quelque 60 députés de la majorité présents pour un total de 148 votes. Je voudrais qu’on reste très attentif au fait que chacun vote uniquement à partir de son propre boîtier et seulement celui-ci. (Exclamations sur les bancs du groupe SRC.)
    M. le président. Je demande à chacun des présents de n’appuyer que sur le bouton de son boîtier. (…)
    M. le président. La parole est à M. Christian Jacob, pour un rappel au règlement.
    M. Christian Jacob. Ce sera bref. Mon précédent rappel au règlement était tout à fait fondé…
    M. Gérald Darmanin. Tout à fait.
    M. Christian Jacob. …et vous l’aurez noté, monsieur le président : depuis que vous avez invité chacun à ne voter que sur son boîtier, les votes de la majorité ont singulièrement baissé. (Applaudissements sur les bancs du groupe UMP. – Exclamations sur les bancs du groupe SRC.) (…)
    – Deuxième séance du mardi 5 février 2013
    http://www.assemblee-nationale.fr/14/cri/2012-2013/20130136.asp#P112_3507
    (…) RAPPEL AU REGLEMENT
    M. le président. La parole est à M. Christian Jacob, pour un rappel au règlement.
    M. Christian Jacob. Il a trait au bon déroulement de nos travaux, sur la base de l’article 58 alinéa 1. Dimanche, j’ai signalé au président de notre assemblée que certains collègues de la majorité utilisaient plusieurs boîtiers de vote.
    M. Pascal Deguilhem. Cela ne se fait pas de votre côté, bien sûr !
    M. Christian Jacob. Le président a fait remarquer que chacun devait se concentrer et ne voter que sur un seul boîtier, le sien. Le vote suivant, les résultats ont chuté d’une vingtaine de voix. (Protestations sur les bancs du groupe SRC.) Vous vérifierez cela dans le compte rendu. À nouveau, lors du dernier vote, l’un de mes collègues a vu un député de la majorité appuyer sur trois boîtiers. (Vives protestations sur les bancs du groupe SRC.)
    Mme Marie-Françoise Clergeau, rapporteure pour avis. C’est acrobatique!
    Mme Audrey Linkenheld. Nous n’avons que deux mains ?
    M. Christian Jacob. Monsieur le président, je vous demande officiellement de saisir le bureau afin qu’il puisse visionner le dernier vote, pour s’assurer qu’aucun député n’a appuyé sur trois boîtiers. Si les couplages sont bien faits – et je fais confiance au groupe SRC sur ce point –, cela représente un écart de six voix pour un seul député, ce qui peut être très grave pour les résultats. (Applaudissements sur les bancs du groupe UMP – Protestations sur les bancs du groupe SRC.)
    M. le président. Monsieur le président Jacob, la demande sera transmise au bureau. Je me suis permis de faire la remarque tout à l’heure, pour avoir observé de chacun des côtés ce type de pratique, que je trouve déplorable. J’observe néanmoins qu’un regard rapide sur les députés présents montre que, de toute façon, cela ne serait pas de nature à remettre en cause le sens du vote. (…)
    http://www.scriptoblog.com/index.php/blog/actualites/1006-mariage-pour-tous-toujours-illegal-les-preuves

  36. Je suis quelque peu surpris de l’absence de bienveillance à l’égard de Jacques Bompard.
    Certes, l’attitude de M. le Maire d’Arcangues est vraiment belle. Mais comme il le dit lui même, c’est son choix et il n’appelle aucun autre maire opposé à ce projet à faire comme lui.
    Néanmoins, je reste perplexe sur la radicalité de certains. Nous sommes tous opposés à l’avortement, à l’immigration de masse et bien d’autres choses qui engendrent une instabilité dans notre société. Pourtant nous payons tous nos impôts… qui servent à subventionner tout cela. Qu’on me comprenne, je comprends tout à fait ceux qui critiquent le maire d’Orange. Mais jusqu’à maintenant, je n’ai pas encore lu d’articles où ils s’enchainent aux hopitaux publics ou aux centres des impôts pour manifester leur refus à ce que leurs impôts servent à tel ou tel chose illégale ou immorale… bref, je ne les ai pas vu rentrer intégralement dans l’illégalité comme ils l’exigent de la part du maire d’Orange. et je leur confesse d’ailleurs que je ne me sens pas particulièrement prêt à rentrer dans l’illégalité non plus. Mais qu’ils me montrent le chemin de l’insurrection intégrale et de la révolte illégale pour la Vérité et la Morale et je les suivrais.
    En attendant, je préfère combattre en discutant avec mes amis-à mon minuscule niveau- légalement, des dispositions de l’Etat légal qui me débectent.
    Il y a 2013 ans, un Nazaréen s’est plié aux lois des hommes pour accomplir sa mission et à exhorté son futur successeur à ne pas rentrer dans le combat violent et illégal pour contester un déicide…

  37. Je constate tristement ce soir que “Présent” n’a pas eu l’élégance de rendre le droit de réponse de monsieur Bompard consultable gratuitement sur son site internet comme il l’avait fait hier pour “lever le lièvre”.
    C’est dommage, le parallélisme des formes aurait peut-être pu nous aider à y voir plus claire… C’eût été Clément.
    [Le droit de réponse est publié et commenté. Mais Présent ne vit que de ses abonnements.
    MJ]

  38. @MJ, tout à fait (cela dit je doute que l’intégralité du numéro d’aujourd’hui repose sur le droit de réponse de Bompard). Ils auraient pu faire un supplément de gratuité, ils ne l’ont pas fait. C’est de l’appat’ commerciale… Nous sommes tous les enfants de notre période.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez-nous à doubler l'audience du Salon beige!

Abonnez-vous gratuitement à nos lettres et faites-les suivre à vos amis.

Ensemble, nous pouvons doubler notre capacité d'influence et d'action :