Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Marseille va garder sa Place Robespierre

Lu ici :

"La Fédération nationale de la Libre Pensée informe que sa Fédération départementale des Bouches-du-Rhône a obtenu de la Mairie de Marseille que le nom de Robespierre, le grand révolutionnaire que la Libre Pensée a toujours honoré, garde son nom sur la place du 9ème arrondissement de Marseille. Si cet exemple pouvait inspirer la Mairie de Paris, la Libre Pensée en serait ravie. […]

Pour la Libre Pensée, association d’éducation populaire et d’action sociale :

- la Révolution française fut un moment de progrès historique de l’Humanité. Elle instaura la République, une et indivisible, fondée sur les principes de liberté, en premier lieu de liberté de conscience, d’égalité devant la loi de tous les citoyens et de fraternité.

- l’action pour faire connaître la véritable œuvre historique de Robespierre n’est en rien une nostalgie ; C’est le combat actuel, permanent, des Lumières, de la Raison humaine, contre les oppressions et les obscurantismes de toutes sortes : économiques, religieux et politiques."

C'est drôle, mais en ces temps étranges de décapitations de masse, si je me laissais aller, je me surprendrais presque à imaginer que Robespierre et son "oeuvre historique" ont quelque chose à voir avec Daesh et son oeuvre sanglante. Mais je dois avoir mauvais esprit : padamalgam… En attendant, Marseille va conserver sa place Robespierre, avec la bénédiction de Jean-Claude Gaudin et de la Fédération nationale de la libre pensée, et tant pis pour ceux qui y habitent.

Partager cet article

26 commentaires

  1. Il demandait que l’on coupe des têtes…
    Je pense que La libre pensée partage, donc, les mêmes “valeurs” que les coupeurs de t^te actuels…

  2. Je crois que même si Robespierre etait loin d etre un saint , il y a une forte désinformation à son sujet.. lisez le. Vous serez étonné.

  3. En passant, on peut avoir une petite pensée pour les milliers de Vendéens génocidés par Robespierre et ses petits copains, St Just qui avait un pantalon en peau humaine, etc.

  4. Satan trouve des marionnettes à toutes les époques ! Encore faut-il ne pas l’oublier !

  5. Une Place Robespierre… Partout en France… Pourquoi pas ?
    À côté d’une place Che Guevara, entourée des places Castro, Staline, Lénine, Mao sans oublier Pol Pot et Kim Il-sung, ça aurait de la gueule, non ?

  6. La Libre Pensée est donc complice de la Terreur et du génocide vendéen, peut-être de quoi porter plainte pour apologie de crimes contre l’humanité?

  7. La “République ” n’est qu’une garce indigne, sans fondement et sans aucune légitimité que celle de la guillotine, et des exactions contre le peuple de France, le peuple de Parie, les Versaillais et le peuple Vendéen !!!!!!
    Une “mer-de” sang dans l’histoire de notre Nation ………..
    Actuellement nous assistons avec une certaine jubilation à ses gesticulations et à son effondrement, à son aspiration par une nébuleuse dictatoraile MONO-PENSEISTE elle même en plein déclin et effondrement idéologique, économique qui ne génère que CES PROPRES CANCERS.
    Une SEULE ISSUE ………………….. VIVE le MONARCHIE !!!!!!

  8. Ce bon Robespierre, ce grand bienfaiteur selon satan, était aussi de mèche avec un autre sale type fondateur des -Illuminés de Bavière – Adam Weishaupt, dont la devise de base était : Détruisez tout, le plus vite possible et partout.
    Comme par hasard il était de la -famille –

  9. Chère Lucile Davanture:
    Ce que les politiciens (Robespierre et les autres) disent ou écrivent passe… ce qu’ils ont fait, demeure!

  10. une pétition existe sur “mes opinions.com” “Contre la création d’un musée robespierre” 903 signatures

  11. Robespierre, le premier nazi de l’Histoire, tyran génocidaire de catholiques et de royalistes. Mort à Robespierre !

  12. Robespierre etait tout simplement une ordure! Qu’il grille en enfer!

  13. @ Marie Bethanie :
    Comparer ce que fit Robespierre avec l’époque actuelle n’a pas grand sens.
    -D’une part, parce que Robespierre, quoi qu’on puisse en dire, agissait comme un homme de son temps. C’est à dire quelqu’un qui pensait, avec conviction, que les traîtres devaient être châtiés. Et quelqu’un pour qui que seul la Vertu pourrait solidifier la Nation française.
    Comme Louis XVI avait failli à la tâche – en ne poursuivant pas les nobles qui avaient fui le pays et en laissant une femme dictée sa conduite – le rôle revenait donc naturellement aux représentants de la Nation.
    -D’autre part, parce que Robespierre avait pour Bible un certain Contrat Social, dont l’auteur (et pas que lui) souscrivait à l’usage de la guillotine, perçue alors comme un grand progrès, comparativement aux usages en cours tels que la décapitation à la hache ou à l’épée (avec ses revers de fortune), la pendaison, la mort par le feu, sans rien mentionner l’inventivité du Parlement de Paris lors du procès du “régicide” Damien ou des ordalies (heureusement abrogées sous Saint Louis)
    Robespierre, contrairement aux terroristes actuels, entendait appliquer des mesures justes, en lien avec son héritage monarchiste et le courant d’idées nouvelles des Lumières.
    Si vous souhaitez comparer sa conduite à celle d’autrui, mieux vaut prendre l’Assemblée Nationale actuelle. Celle-ci agit par souci de fermeté et sous le coup de l’émotion.
    @ Avoc :
    Robespierre n’a pas instauré la guillotine. C’est le docteur Guillotin qui en a émis l’idée, parce que celle-ci permettait aux accusés d’avoir une mort honorable (le “décollement” étant jugé plus respectable que la pendaison ou la mort par le bûcher) et surtout était (en tout cas de son point de vue) sans douleur.
    Le souci de Robespierre et de Louis XVI – qui pour le coup, partageaient les mêmes idées sur le sujet – était donc d’user de la guillotine comme d’un engin de spectacle, édifiant, pour que les Français soient avertis des conséquences de leurs actes…Tout en mettant fin à des siècles de “question” suivie de tortures publiques toutes plus créatives les unes que les autres !
    Le souci des terroristes actuels, c’est de semer la désolation et d’user des morts comme de trophées (à la manière des “coupeurs de têtes”) perçus comme autant de talismans ou preuves de courage. On n’est donc pas vraiment dans la même optique ni dans un concept philosophique semblable.
    @ A.F :
    Robespierre a suivi le mode de pensée de son temps. Pour les Français de l’époque, punir les traîtres est un acte juste. La chose est tellement ancrée dans l’esprit des gens, que lorsque le roi annonce une amnistie ou fait preuve d’indulgence…La chose est souvent incomprise.
    C’est ce qui explique l’incompréhension des Armagnacs, quand Charles VII prend Paris et décide de ne pas envoyer sur l’échafaud les traîtres qui ont servi le Régent d’Angleterre, sans même parler de la population parisienne, qui avait pris fait et cause pour le Duc de Bourgogne, condamnant ledit Charles à fuir la ville à toute jambe.
    Quand Louis XIII fera campagne contre les huguenots, les ligueurs (et pas qu’eux) s’attendent à voir leurs adversaires passer au fil de l’épée. La bienveillance royale apparait comme une faiblesse. Il en ira de même pour le refus de Louis XVI de s’en prendre aux “insurgés” qui ont pris la Bastille.
    Partant de là, il n’est pas surprenant qu’il ait choisi une politique beaucoup plus ferme et belliqueuse.
    Quant à St Just, il est (lui aussi) un homme de son temps. Si les Lumières entendent faire rayonner la Raison, nombreux sont les Français qui continuent à penser que récupérer le cœur d’un condamné favorise la fertilité de la femme, qu’éponger avec son mouchoir le sang du guillotiné a un effet bénéfique sur les affaires, etc.

  14. la Révolution française fut un moment de progrès (LESQUELS) historique de l’Humanité. Elle instaura la République (BEURK), une et indivisible (COMME le mariage), fondée sur les principes de liberté (RESTREINTE), en premier lieu de liberté de conscience (Sauf en Hollandie), d’égalité devant la loi (FAUX) de tous les citoyens et de fraternité (TROIS POINTS).

  15. décapiter un hommes est un crime odieux. Se faire voyeur de la décapitation ne grandit pas le voyeur. Rappelons que des milliers de français,femmes et vieillards furent décapités, en public,au nom de la nation. Qui est responsable de ces décapitations?

  16. A seb,
    Vous avez une bien curieuse manière d’analyser l’histoire ! Quelque soit l’époque, un crime reste un crime. Caïn a bien tué son frère Abel et il en a subi les conséquences. Pourquoi chercher des circonstances atténuantes à des assassins coupables à la fois de régicide et de génocide ? Pourquoi vouloir se faire l’avocat du diable ?

  17. La France a toujours brillé par son inventivité en matiere scientifique; là où certains utilisent encore un procédé primitif -le couteau- la France avait dejà mis au point 200 ans auparavant un procédé d’abattage industriel, la guillottine.
    Il n’en reste pas moins que le record du nombre de morts dans une bataille en un seul jour revient toujours à la bataille de Cannes,à l’arme blanche, malgré les efforts britanniques lors de la bataille de la Somme qui s’en approcha grâce aux moyens modernes que sont la mitrailleuse et le canon: 45.000 morts.

  18. Seb, Lucile Davanture…
    Les bras m’en tombent…
    C’est donc vrai que même des personnes éclairées se laissent embobiner par la désinformation !
    Vous êtes tels un Sartre qui soutenait l’absolu co…ard qu’était Mao. Et pourtant Sartre n’était pas un imbécile a priori.
    Bon, lisez ceci et revenez nous parler de Robespierre : http://books.google.fr/books?id=eMEGA2NtZwoC&printsec=frontcover&dq=Vie+et+Crimes+de+Robespierre&hl=fr&output=html_text&sa=X&ei=l2QmVLL9DcTnaozRgPgC&redir_esc=y
    Dire de telles énormités… Vraiment, les bras m’en tombent…

  19. @SEB
    Désolé de vous dire que vous avez vraiment l’esprit faux; en venir à excuser l’inexcusable est totalement affligeant. Parmi les hommes “de son temps” comme vous dites et même bien avant il s’est trouvé de nombreux hommes justes et même des saints à avoir un comportement et des paroles radicalement différents, j’ai lu le même type d’argumentaire éculé à propos de mahomet ! un autre homme “de son temps” pour excuser la encore tout ses crimes, en affirmant, ma pauv’ dam’, “c’était comme ça qu’on pensait à l’époque, et c’était un progrès ” ( hé oui il y en a qui ose tout!) omettant de de rappeler que le Christianisme avait déjà 600 ans d’existence et que bien des hommes et des femmes prouvaient tout les jours que l’on pouvait vivre autrement avec beaucoup plus de dignité et de respect de l’autre. Certes pour beaucoup d’entre eux ils en sont mort ! sans doute pour avoir été abandonné par vos prédécesseurs les “hommes de leur temps”.

  20. Pourquoi ne pas suggérer à la mairie de Marseille de changer le nom de la place Robespierre et de la remplacer par celle d’Hervé Gourdel, le guide assassiné en Algérie ?

  21. Pour éviter de succomber aux clichés idéologiques de la désinformation historique quant aux “Lumières” (sic), il sied d’entendre la conférence d’Henri Guillemin sur le ci-devant Robespierre..

  22. Je décollerai bien quelques franc maçons comme le souhaitait l’ami Robespierre.
    Je trouve étrange, étonnant et cocasse de voir que l’EII et la Révolution française partagent le même amour de la décollation entre autres amusetés.
    Tous deux sont des émanations d’amour de paix d’amour et de fraternité.
    Cocasse, comme c’est cocasse ! J’ai dit cocasse ? Comme c’est cocasse.

  23. Perles de Seb
    “en laissant une femme dictée sa conduite…”
    Une telle méconnaissance de la syntaxe laisse mal augurer de la solidité des autres arguments
    Pour Robesp. “Punir les traîtres est un acte juste”
    On est dans le parfait refus de l’histoire réelle: La “loi des suspects” de septembre 1793, votée à son initiative, permet de trouver tous les traîtres que l’on veut, sous les définitions les plus vagues, sans la moindre garantie d’instruction et de procédure.
    Les milliers et milliers d’innocents, assassinés légalement à cause de leur naissance, de leur religion, de leur fidélité, de leur désintéressement, font de Robesp et de ses complices, les pires fanatique de l’Histoire.
    Il n’y a que De Gaulle à pouvoir endosser plus de victimes, son insurrection en collaboration avec les communistes en 1944-45, et les français abandonnés ou livrés au FLN terroriste en 1962.

  24. @ Seb
    Encore une fois, vous mettez la pression (!) pour tenter de minorer la portée d’actes injustifiables.
    Brièvement:
    – La notion d'”homme de son temps”, c’est comme “le sens de histoire” une notion floue corrélative de la négation de la liberté de la personne (conception chérie par lesdites “lumières”)
    – La “vertu” chère à Robespierre est un exemple typique de ces vertus chrétiennes devenues folles, justement stigmatisées par Chesterton ; Robespierre la veut d’ailleurs, indissociable de la terreur (laquelle n’est donc pas tant un moyen transitoire qu’un principe du gouvernement populaire) [cf. : “la terreur, sans laquelle la vertu est impuissante” et encore “La terreur n’est autre chose que la justice prompte, sévère, inflexible ; elle est donc une émanation de la vertu.”] N’oublions pas que Robespierre est l’inventeur de la sinistre expression “Dictature du prolétariat” et qu’il pensait que lorsque l’on attend trop des hommes on est amené à les tuer tous! Vraiment, quel “homme de son temps” !
    – Quant à Saint-Just, lui aussi, “homme de son temps” c’est un comble! Voleur des bijoux de sa mère au point qu’elle demanda son emprisonnement, pendant lequel il écrivit un poème pornographique vantant la bestialité, ce pédant qui “portait sa tête comme un saint Sacrement”(ainsi que le rapporte Camille Desmoulin) et qui portait son postérieur dans des pantalons en “cuir de vendéen”, ce précurseur du “Che” qui clamait: “Je ne juge pas, je tue!” et qui affirmait: ” Ce qu’il y a d’étonnant dans cette révolution, c’est qu’on l’a faite avec des vices : faits-en des vertus ; la chose n’est pas impossible.” (Discours sur les subsistances près la Convention Nationale, 29 XI 1792.) En effet, quel beau citoyen prototypique de l’époque, que cet “ange de pureté” révolutionnaire!

  25. La république se vante de la révolution par les coupeurs de tètes promoteurs des lumières ,parait-il, alors qu’on dit barbares les coupeurs de tetes de l’Etat Islamique prétexte à bombardements “humanitaires” à l’étranger avec le concours complice des pires coupeurs de tètes habituels ,wahabites des monarchies pétrolières qui financent le terrorisme islamiste dans le monde entier !
    Les barbares ne sont pas seulement ceux désignés par le lobby judéo-ricain ,ce sont aussi ceux qui tuent des milliers de palestiniens avec la complaisance de l’onu et de l’ue .
    Les barbares sont aussi ceux qui incitent au terrorisme d’Etat par kiev contre les civils bombardés par milliers pour avoir oser faire un référendum pour se séparer de l’ukraine des oligarques devenus la dictature sanguinaire contre les ukrainiens qui ne pensent pas comme eux sur les pseudos-bienfaits en servitude à l’UE/USA !
    Les barbares républicains d’hier sont aujourd’hui coupables d’autres barbaries comme orchestrer l’invasion migratoire des mosquées alors qu’on sait que chaque jour des francais sont tués par les muzzs sans jamais émouvoir ceux qui prétendent pleurnicher sur un francais égorgé en algérie .

  26. SVP “Daesh” est un mot de novlangue. A ne pas utiliser même une seule fois.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services