Bannière Salon Beige

Partager cet article

Immigration / Pays : Espagne

Maroc-Espagne : l’invasion se poursuit

Maroc-Espagne : l’invasion se poursuit

8000 immigrés sont arrivés en 24 heures dans l’enclave espagnole de Ceuta. L’Espagne a déployé l’armée et 4000 clandestins ont été renvoyés au Maroc. Mais 2000 “mineurs non accompagnés” errent dans les rues.

Après Ceuta, une centaine de personnes originaires d’Afrique subsaharienne ont tenté de franchir la barrière séparant l’enclave espagnole de Melilla et le Maroc.

Selon Jérôme Besnard, c’est la conséquence de la politique irresponsable du socialiste Pablo Sanchez :

Cette situation est la conséquence directe du jeu trouble du pouvoir socialiste espagnol. Ce dernier a provoqué la plus grave crise diplomatique entre Madrid et Rabat depuis 2002 en accueillant (sous un prétexte humanitaire) près de Saragosse, Brahim Galhi, âge de 75 ans, qui n’est autre que le chef de la rébellion armée du Polisario qui s’oppose depuis 1975 à la souveraineté légitime du Maroc sur ses provinces sahariennes. Il s’agissait alors d’un conflit de souveraineté sur l’îlot Persil, proche de Ceuta. L’hospitalisation de Brahim Galhi aurait été négociée directement entre le gouvernement espagnol et le pouvoir algérien selon nos confrères de Jeune Afrique.

Pour comprendre le fond du dossier, il faut rappeler que le Polisario est un jouet – désormais usé – dans les mains de l’Algérie qui le finance depuis l’origine pour déstabiliser le Maroc. Il a souvent été soutenu par les partis politiques et les syndicats de la gauche européenne. Les Etats-Unis militent actuellement pour la reconnaissance définitive de la souveraineté du Maroc sur ses provinces du sud, qui furent placées de 1884 à 1975 sous protectorat espagnol. Le roi Mohammed VI est en effet favorable à un large statut d’autonomie pour le Sahara marocain et est à l’origine de nombreux investissements dans cette région encore très désertique. Il est à noter que la France traîne des pieds dans ce dossier, Emmanuel Macron souhaitant surtout ne pas froisser ses amis algériens

Partager cet article

4 commentaires

  1. On peut donc utiliser l’armée sur le territoire national autrement que pour protéger les lieux de pouvoir quand ils sont mis en danger par le peuple.

  2. En France, quand un mineur fugue de chez lui, on le ramène à ses parents, voire on l’hospitalise en psychiatrie (ce qui est injuste certes, mais c’est le sort qu’on peut leur réserver). Pourquoi les mineurs étrangers ne sont-ils pas de la même manière rendus à leurs parents, dans leur pays d’origine?
    On voit par ailleurs sur ces vidéos que les migrants ne sont pas pacifiques (jets de pierres). Qu’est-ce donc alors si ce n’est une conquête du territoire espagnol?

  3. Prions pour les ennemis des européens de souche, pour les ennemis des français de souche.

  4. opération réussie
    2000 migrants sur 8000
    l’espagne aurait bloqué tous les camions de fruits et légumes marocains qui vont inonder l’europe que cela aurait fait réfléchir, mais l’immigrationisme est plus fort, encore que l’espagne va nous en refiler la majeure partie vu les subsides que ces jeunes isolés reçoivent en france

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services