Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Marion Maréchal souhaite que les Républicains acceptent le principe d’une grande coalition avec le Rassemblement national

Marion Maréchal souhaite que les Républicains acceptent le principe d’une grande coalition avec le Rassemblement national

Marion Maréchal était l’invitée de LCI hier. Si elle n’était « pas là pour faire campagne », la fondatrice et directrice de l’Institut des sciences sociales, économiques et politiques (ISSEP) a analysé la situation politique, suite aux élections européennes. Pour elle, « Macron est un président qui résiste bien », parvenant à « réunir la famille progressiste », mais c’est avant tout « un diviseur », notamment sur « le plan social ».

« Nous assistons à un remplacement d’un clivage par un autre ». « Un clivage générationnel, puisque plus de 47% des électeurs de Macron ont plus de 65 ans, et aussi un clivage sociologique qui s’accentue ». « Dorénavant, on a l’impression d’être dans une nouvelle lutte des classes, qui prend une forme plus moderne : les gagnants de la mondialisation contre les perdants, les métropoles contre les territoires périphériques ».

« Moi, je me qualifie de droite, clairement, je n’ai jamais nié ce terme. Droite nationale, souverainiste, populaire, conservatrice… ».

« Je suis toujours membre du Rassemblement national mais je n’y œuvre plus ». « Une grande partie de l’électorat de droite n’arrive plus à se mobiliser ». « Le RN est indispensable à la vie politique, mais il n’est pas suffisant ». « Il faut permettre qu’il puisse y avoir d’autres voix qui s’expriment à travers d’autres mouvements » et favoriser « un grand compromis patriotique qui aboutisse à une coalition gouvernementale, pour contrer le grand projet progressiste ».

LR « paie une ambivalence de longue date qui est la création de l’UMP ».

« J’espère que ce courant de droite qui a été un peu malmené, trahi à certains égards, qui a subi une certaine forme de terrorisme intellectuel de la gauche et qui a été victime de sa stratégie au centre va se faire entendre ». « Ce que je crois indispensable, c’est que puisse émerger de cette débâcle un courant de droite qui se structure, que les Républicains puissent accepter le principe d’une grande coalition avec le Rassemblement national ».

Partager cet article

33 commentaires

  1. Marion a vraiment une tete bien faite. Depuis 17 ans que je l’ai rencontrée la première fois dans la parc de son grand-père, je la tiens en très haute estime et suis certain qu’elle saura choisir le moment le plus approprié pour revenir jouer le rôle le plus judicieux dans la vie politique française.
    ?????

  2. Marion a fait une intervention remarquable, a dressé un état des lieux et un constat général tout à fait juste, puisqu’il correspond en tous points à ce que tout un chacun peut constater quant à l’état déplorable du pays dans tous les domaines. Et cela fait du bien à entendre, car nous n’étions plus habitués à un tel niveau de conscience politique.
    En revanche, selon moi son erreur fondamentale est de croire qu’il existe encore un espace politique “de droite” entre Macron et le RN. Ce qui restera “à droite” ne sera juste que des satellites centristes comme l’UDI, réservoirs de voix sur l’aile droite de LaREM, c’est tout. LaREM étant plus un syndicat d’intérêts qu’un parti politique, le RN sera lui le point de ralliement de toutes les résistances, d’où qu’elles viennent, le dernier rempart d’un peuple et d’un pays qui refuse de mourir, et c’est en cela que cette formation politique sera effectivement “dépassée”.
    Mais pour l’instant, il n’y a à infléchir sur la ligne du RN en aucune manière : les LR “de droite”, pour peu qu’il y en ait encore, devront choisir entre leurs convictions profondes qui sont au RN, et leurs éventuels intérêts économiques, plus proche de LREM. Ils devront choisir, et ce d’autant plus que ce courant n’a aujourd’hui même plus de structure partisane, étant donné que le parti LR officiel va rejoindre le marigot centriste en refusant toute alliance “à droite”. C’est un fait, et tant mieux, au moins les choses seront parfaitement claires et le mouvement national ne risquera pas d’être poignardé dans le dos par tous ces traîtres…
    Les voix qui manquent seront à ratisser partout sur l’échiquier politique, ainsi que dans la moitié du corps électoral qui s’abstient pour des raisons diverses, mais qui au moins ne soutient pas macron ; chez tous ceux qui à gauche comme à droite, hors des appareils partisans, sont intrinsèquement attachés au seul bien commun qu’il nous reste, la France et son appareil d’Etat multi-séculaire.
    La démission si rapide de Wauquiez le confirme : il n’y a plus de Républicains, si ce n’est des débris centristes que Macron récupèrera très vite dans son escarcelle.

  3. Marion, le retour. Enfin ! Il fallait attendre l’éclatement des LR pour qu’elle sente qu’elle avait une carte à jouer. Tous ceux qui comme elle attendaient cette union vont sortir du bois et vont participer à cette recomposition salutaire de la Droite.
    Prions la sainte Providence pour que les ego ne prennent pas le dessus une nouvelle fois et qu’enfin le bien commun et l’avenir de la France passent avant les petites ambitions personnelles et les combinaisons politicardes. Ce n’est pas joué.

  4. Elle n’est qu’une politicienne arriviste comme Macron, elle a droit aux mêmes médias, une député qui a démissionné, et que the economist, et le groupe Tf1 qui ont les mêmes financiers derrière relance.
    Pour faire illusion auprès d’une france conservatrice, catholique, que l’on veut détruire.
    On vous fait croire qu’elle a du talent, mais regardez donc ce qu’elle fait.
    Ce ne sont pas des discours farcis de citations apprises par coeur qui sont la vraie culture.
    Incapable de gérer sa famille, abandonnant son compagnon, son enfant, son poste de député, et ses électeurs, elle veut être utile à quoi? elle ne sait pas gérer sa vie, elle veut gérer la France, ou être utile à la gestion de la France.
    Il semble évident qu’elle avance masquée.
    Aucune confiance.

    • Que vous ne soyez pas d’accord, c’est une chose, mais ce n’est pas une raison pour écrire n’importe quoi. Par exemple, elle n’a pas démissionné.

    • Je ne sais pas. Mais je sens beaucoup de haine et de mépris dans votre message; on dirait du Macon.

      Ce serait bien si vous pouviez reprendre votre message phrase par phrase et avancer à chaque fois les preuves et les références qui les valident.

      Votre “il semble évident que…” en terme de conclusion n’a jamais été recevable, au moins en mathématiques.

  5. Dommage qu’elle ne veuille pas remettre en cause le “droit” à l’avortement, comme elle l’a dit hier soir !

    • Le problème n’est pas là et on peut le regretter mais si on remet en cause le “droit” à l’avortement, on l’interdit. Et c’est le retour à la case départ. Nous ne sommes heureusement plus au temps des aiguilles à coudre même si le Serment d’Hippocrate interdisait déjà le « pessaire abortif ».

      Ce contre quoi il faut lutter c’est les effets de mode. Non, l’avortement n’est pas un acte sans gravité, c’est un acte dont la femme et le concepteur s’il est présent se souviendront toute leur vie. Il ne faut pas leur jeter la pierre mais c’est ainsi.

      Ce contre quoi il faut lutter c’est ce qui le rend anodin, gratuit ou remboursé, acte de confort, moderne, progressiste, sans conséquences… Comme le serait l’horrible « Meilleurs des mondes » si une chaîne de fabrication de bébés tombait en panne.

      Ce contre quoi il faut lutter, c’est l’interdiction de la clause de conscience du personnel médical et autres qui n’est rien d’autre qu’une interdiction de penser digne de dictatures devenues douces. Heureusement, on ne peut plus imaginer aujourd’hui, y compris par moi, les premiers Chrétiens refusant de rendre hommage aux dieux romains et le payant d’une mort atroce.

      Quand une femme veut absolument avorter après que tout lui a été proposé, y compris l’adoption par d’autres de son enfant à naître, rien ni personne ne peut l’en empêcher dans notre monde d’ici-bas.

      Ce petit que l’on empêche de naître, il est là ou aurait été là. Désormais, il porte en lui un mystère infini même si l’être semble avoir disparu.
      Meltoisan

  6. Comme quoi il vaut mieux tourner 7 fois la langue dans sa bouche avant de sortir une énormité.
    Elle veut s’allier avec des Juppé ? Des Pelletier ?
    Des gens qui crachent sur le RN depuis des lustres parce que tout ce qui est de droite même molle leur fait horreur
    LR est de gauche et rempli d’ennemis de la France, rien ne les sépare de Macron.

  7. Désolée, ” A.MOR 3 juin 2019, 9 h 14 min ” mais pour être convaincant, il faut d’abord être cohérent. Or, à propos de la fonction de député que Madame Maréchal a occupée de 2012 à 2017; elle n’a ni “démissionné”, ni “abandonné son poste de député”. Que vous considériez qu’elle “a droit aux mêmes médias (que Macron)” est un point de vue, mais la “dose” est loin d’être la même, de même que l’attitude des journalistes, agressifs en général envers elle alors qu’ils sont obséquieux (ma première formulation aurait été “serpillières”) pour Macron. Vous suggérez “regardez donc ce qu’elle fait”: j’ai peu de souvenirs de jeunes personnalités politiques ayant renoncé à briguer mandat sur mandat pour entreprendre une activité professionnelle privée; vous avez certainement plusieurs exemples à proposer.
    Votre avis sur sa vie familiale gagnerait à être étayée. Vous faites certainement mieux qu’elle, avec une vie au moins autant qu’elle au service de la France, j’en suis certaine?
    Et s’il vous plaît, pourriez-vous éviter d’écrire “france” (“une france conservatrice); en vous relisant, vous auriez dû corriger en “France” (“gérer la France”), comme dans votre deuxième occurrence de ce mot.

  8. Elle sème les graines d un esprit fédérateur car elle veut aller au-delà des partis qui ne signifient plus rien , les membres n hésitant plus à les quitter mais nombre des caciques de chacune de ces ” boîtes “, de plus en plus ouvertes , s accrochent encore à ces vieux principes car l important , en republique, c est de diviser pour laisser émerger les personnalités désignées par les puissants, hors sol. Alors qu en fédérant , même si chacun garde ses idées sans se les laisser appropriées par des coquins de politiciens, on rassemble les Français sur des idées relatives à l intérêt supérieur du royaume ; un intérêt supérieur qui éleve les esprits et les cœurs ( sursum corda) .
    C est un peu ce que doit faire le roi , il fédère , il juge non pour son intérêt mais en fonction des faits , il est libre et désintéressé c est ce qu on appelle un roi ab solu ( c est à dire independant des groupes de pression) et par cela , il est plus proche du peuple , par esprit de justice , que de sa Cour , qui sera punie et non protégée ( d où dans notre Histoire , ces ligues aristocratiques , qui n hésitaient pas à se révolter contre leur Suzerain ) d autant plus qu elle sera en responsabilité, le contraire de la Rep.
    Voilà ce que pourrait faire Marion mais hêlas, même si elle reste dans cette optique,la rep lui mettra des bâtons dans les roues .
    Le brouillon ne vaudra jamais l original mais elle montre une direction par un changement de paradigme et c est une marche vers quelque chose de mieux , de frais , de bien , c est une transition pour revenir vers le chemin de notre roman historique qu elle en soit consciente ou non. Son principal avantage est qu elle se fixe comme but de reconstruire la France en mettant de côté tout centre républicain et tout macronisme , qui est un véritable champ de ruine.

  9. A.MOR : contrairement à vos allusions délirantes, Marion ne s’est pas représentée à la députation (dont elle n’a jamais démissionné) pour s’occuper de l’éducation de la petite Olympe. Il est donc totalement insane de prétendre qu’elle a abandonné son enfant.
    Vous devriez éviter la culture de la faique niouse (sauf si vous êtes le pseudo d’un journaliste de la presse mainstream, donc macronienne)…
    ???????

  10. Contre Macron, une seule solution : Marion !

  11. Je dis le fonds de ma pensée : Madame Marion Maréchal m ‘a déçue. Elle avait l’honneur d ‘être députée, et elle pouvait continuer à se battre publiquement pour ses idées. .. la voilà partie ailleurs.
    Il convient de donner au moins une impression de stabilité – ce qui n’est pas son cas.

  12. C’est vrai, elle a été EX.CEL.LEN.TE. Et si la coalition de droite ne se crée pas, alors, pour la France, s’est terminé. Nous deviendrons une province de l’U.E. avec à sa tête un gouverneur, habitée par des boeufs qui se contentent des cacahuètes qu’on leur jettent si besoin.
    Par contre je verrais bien Marion 1ère ministre de Louis XX…… Dring ! dring ! dring … (zut le réveil qui sonne).

  13. @ Cher Monsieur Janva, certes elle n’a pas démissionné au sens courant du terme, elle a laissé tombé ses électeurs, ceux qui lui avaient fait confiance. D’après vous trouvent-ils cela honorable?
    @Jacquel, vous pensez que son activité de député, l’empêcher de s’occuper de sa petite fille? Vous avez le droit de croire au légende. D’enjoliver c’est bien, vous vous réveillerez un matin, hélas vous aussi déçu.
    @CB Vous avez raison en ce qui concerne la France simple règle d’orthographe.
    Depuis quelques décennies, peut-être siècles ce F est il justifié, en dehors de l’orthographe?
    Ce qu’elle propose, est simplement en terme bancaire, un montage financier, pour faire une acquisition, celle du pouvoir.
    Dites nous donc ce qu’elle fait au service de la France? Elle dirige une école, mais il y a des centaines qui dirigent des établissements bien plus prestigieux que le sien, en France et hors de France pour la France, et merci aux capitaux qui lui ont permis, ne pensez-vous pas?
    Quant à moi, ce que je suis n’a pas d’importance, disons que je suis rien, mais par pitié, n’ayez pas la naïveté qui maintient ce pays en esclavage depuis longtemps. Si pour la France, Marion qui n’est qu’un leurre de plus, est votre horizon, préparez-vous à verser beaucoup de larmes.
    Mais dites nous ce qu’elle a vraiment fait, pour la France, parler aux états unis, être soutenue par Banon? Nous voulons certainement la même chose, mais par pitié ouvrez les yeux, la situation est tellement complexe, elle n’a pas la carrure. On ne peut pas commencer quelque chose, s’en retirer, dire que l’on ne revient pas, et pourtant avancer masqué. Qu’à t-elle à dire, à apporter, d’autres plus doués qu’elle, n’ont pas réussi. La France c’est plus qu’une simple union des droites, il y a aussi des gens biens à “gauche”.
    Mme Thill montre bien plus de courage que Marion. La France c’est les Français, et ils vont mal, ils sont abandonnés, alors ils sont désorientés, et se précipitent vers l’illusion. Vous allez être déçue chère Madame.

  14. A.MOR
    Vous faites allusion à sa vie privée qui effectivement est un peu “mouvementée”. Ne subit-elle pas son propre milieu familial qui a été lui aussi un peu mouvementé ? C’est souvent le propre des enfants issus de familles recomposées et elle est plus une victime d’une société moderne déboussolée qu’une égérie volage.
    Cela ne lui enlève en rien ses qualités intrinsèques qui se retrouvent dans ses convictions, son discernement indiscutable en matière politique, son volontarisme, son charme très télévisuel qui désarme nombre de journalistes en général plus haineux avec sa tante et qui lui donne un charisme indiscutable indispensable à tout leader politique.
    Pour une fois que nous avons à droite un meneur qui réunit la grande majorité des suffrages, ne boudons pas notre plaisir. Elle a réellement les qualités indispensables pour créer une passerelle entre les électeurs déçus des LR et ceux du RN.
    Et vous connaissez vous un homme et une femme réunissant absolument tous les qualités pour mener à bien cette tâche ? La perfection n’est pas ce monde surtout en politique.

  15. @ Michel Janva, s’il est honorable de la quitter, il eût peut-être été plus honorable de ne pas y rentrer. Elle mieux que beaucoup savait où elle mettait les pieds.

    @ Collapsus, je suis d’accord sur votre première partie, cependant quand on est dans l’éducation, il est mieux d’être discret.
    Par contre des personnes ayant ses qualités qui ont son cursus, il y en a beaucoup. Là où je ne partage pas votre avis, c’est que selon moi, nous avons la translation au féminin d’un Macron.
    Et une fois de plus les pauvres électeurs vont être leurrés.
    Je ne pense pas qu’il y ait un charme agissant sur les journalistes lesquels s’en trouveraient désarmés. Ces gens là sont aux ordres, et favorisent ou assassinent en fonction.

    Bon vent à elle et j’espère que j’aurais tort.

    • Non, je trouve cela courageux d’y entrer malgré les hostilités. Elle-même demandait si cela plairait à beaucoup de travailler dans une entreprise de 500 personnes parmi lesquelles aucune ne lui doit bonjour…
      Je pense que vous devriez parler du fond plutôt que de vous attacher à critiquer des actes prudentiels qui vous dépassent.

  16. @Meltoisan,
    je n’avais pas éprouvé le besoin de réagir à votre première réponse.
    Mais demandant des démonstrations, vous semblez faire preuve de peu de logique.
    Une simple question
    “Quand une femme veut avorter…”, doit elle impliquer dans son Crime d’autres personnes?
    D’autres personnes doivent-elles tuer son enfant, pour la satisfaire?
    Elle doit assumer sa grossesse, et ensuite elle pourra abandonner son enfant, si elle n’en veut pas.
    Pourquoi devrait-elle assumer de tuer son enfant, et ne pas assumer sa grossesse?
    Mais l’enfant étant un être humain, il a le droit à la vie, et autant droit que sa mère.

    Comment alors pouvez-vous évoquer l’objection de conscience?

    Faut-il aider les gens à se suicider, car ils le veulent? Ou bien faut-il tout faire pour les en empêcher?
    Oui l’avortement doit être interdit, il l’a été pendant des siècles, il le sera à nouveau.

    Que croyez vous que prépare, la dénaturation du mariage, si ce n’est à déposséder les couples de la procréation, pour se tourner vers des solution techniques, aujourd’hui mères porteuses, demain utérus artificiel.
    Votre raisonnement nous conduit vers ses solutions, vers la destruction de la famille, mais vous ne semblez pas vous en rendre compte.

    l’avortement est aujourd’hui un enjeu électoral tout simplement pour les politiciens.

  17. @Michel janva
    Pourquoi la prudence serait- elle de sortir, et ne serait-elle pas : de ne pas entrer?
    Le fond quel est-il? encore une fois plus que tout autres elle savait où elle mettait les pieds.
    Hostilités, lesquelles a-t-elle subi? suggérez-vous qu’elle aurait renoncé à cause d’hostilités ?
    M. Jean Marie Lepen ne partage pas votre avis sur cet abandon de la vie politique, il s’est exprimé la dessus.

    • Le fond ce sont les idées, les convictions, qui guident les actes. Elle s’est expliquée sur son retrait de la vie politique et nous pouvons légitimement penser qu’elle a plus d’influence dans ce qu’elle fait actuellement qu’à l’Assemblée.

  18. A.MOR
    Vous avez dû le remarquer, nous sommes en république et non sous une monarchie. Dans cette dernière, un roi seul peut décider d’abolir l’avortement quel que soit l’avis de ses sujets. En république, vous n’êtes élu que dans la mesure où vous proposez ce qu’attendent les électeurs. Les Français sembleraient actuellement être majoritairement favorables à l’avortement. Marion ne peut proposer une mesure qui serait mal comprise par ses électeurs au risque de n’être jamais élue.
    Il est donc plus judicieux qu’elle fasse état de son opinion sur le sujet mais sans abolir tout de suite cette loi scélérate afin d’avoir le temps une fois au pouvoir d’expliquer aux Français en quoi elle peut être remplacée par d’autres solutions plus humaines et morales tout en étant aussi efficaces.
    C’est la même tactique adoptée par le RN concernant l’Europe et l’Euro : puisque les Français ne comprennent pas l’intérêt d’un frexit, il recule d’un pas pour mieux leur expliquer une fois au pouvoir l’intérêt et la faisabilité de cette position.
    Sinon, on reste dans son coin en maudissant la gueuse et ses travers, les Français qui ne comprennent rien et la France continue de s’enfoncer…

  19. @ A.MOR,pourquoi tant de haine? alors que votre nom signifie amour? Connaissez-vous beaucoup de politiques qui aient eu un tel parcours d’autant qu’elle a été ostracisée par ses pairs lorsqu’elle a été élue plus jeune député de France? C’est curieux ce comportement des vieux caciques de la politiques parce qu’elle n’est pas de leur parti. Et d’avoir créé sa propre école après avoir remis ses mandats, alors qu’elle aurait pu pantoufler tranquillement sur les bancs des diverses assemblées, etc etc . Non je crois que l’objectivité n’est pas votre caractéristique première

  20. A.MOR
    Addenda : Vous déduisez de sa présence sur les grands medias qu’elle est promue par le système (la même suspicion pèse sur Zemmour). Ne pensez-vous pas que ces grands medias cherchent aussi à faire de l’audience ?
    https://www.ozap.com/actu/audiences-lci-boostee-par-l-interview-de-marion-marechal-par-adrien-gindre/579380

  21. @ Michel Janva, Je tiens à vous marquer tout mon respect, pour cette libre expression.
    Certes je ne partage pas votre avis. Mais je souhaite que vous ayez raison pour autant, et me tromper.
    @ collapsus
    Pour le traitement par les médias, faites la différence avec ce que fut, celui de Jean Marie Lepen.

    Désolé mais nous ne sommes plus en république, avons nous encore une constitution, quand plusieurs point en sont bafoués? La voix du peuple est confisquée par ce système.
    Une fois ses représentants élus, des lois hostiles au peuple sont votées. Elles sont présentées par le système comme un progrès, une évolution de la société. Le peuple n’est plus souverain
    Les directives européennes sont au dessus des lois françaises.
    Marion est le pur produit du système. Elle prétend se retirer, mais se présente comme un recours, si elle peut servir, nous fait elle comprendre.
    La France va s’effondrer dans ce leurre nationaliste.
    Quand à la monarchie, elle est son essence, son âme, alors on comprend pourquoi il y a quelques année, certains dans les médias, répandant leur haine, affirmaient que la royauté ne reviendrait jamais en France. Qu’en savent-ils ? ils ne se rendent pas compte que les prophètes ont disparu ?

  22. la relève est donc assurée et bien!

  23. Marion contre Macron, mille fois oui !!!! Et vite !!!!!!!

  24. Meltoisan
    Les aiguilles à coudre ? Plutôt les aiguilles à TRICOTER.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique