Marion Maréchal Le Pen : « Je leur manque à ce point-là ? »

ImagesAprès le JDD la semaine dernière, c'est au tour du Parisien de spéculer sur le retour de Marion Maréchal le Pen en politique :

"Sa nouvelle vie, Marion Maréchal-Le Pen la passe à Garches (Hauts-de-Seine), non loin du domaine familial de Montretout. Elle s'est inscrite en MBA à la prestigieuse école de commerce et de management de Lyon. Son projet ? Créer une structure passerelle entre le monde des étudiants et celui de l'entreprise. « Elle est en train de monter son business plan et cherche des partenaires pour créer cette école. Mais attention, ça ne sera pas non plus la Marion Maréchal Academy ! » explique l'un de ses proches. En tout cas, il n'y aura pas de rapprochement avec la société Eduniversal, spécialisée dans l'orientation des étudiants, comme mentionné la semaine dernière dans le JDD, et démenti par l'intéressée. Pas de recrutement, non plus, au sein d'une multinationale. […]

Olivier Bettati, son ancien numéro deux au conseil régional de Paca, qui vient de quitter le FN, déclare :

« Elle a un avenir. En 2022, Macron aura 45 ans et Marion seulement 32. Ce qui donnera un sacré coup de vieux à la classe politique ! »

Arnaud Stefan, son ancien bras droit, prévient :

« Mais elle ne reviendra jamais si c'est pour déclencher un conflit avec sa tante. C'est la ligne rouge ».

Et un autre :

« Tout dépendra de l'alignement des planètes. Si Marine se retrouvait, par exemple, inéligible à cause de l'affaire des emplois fictifs au Parlement européen, ça pourrait ouvrir un boulevard à Marion ». « On déjeune, on s'appelle, on s'envoie des SMS. Elle nous laisse réfléchir à haute voix. Même si, de son côté, elle ne se dévoile pas ». « Quand les militants vont se rendre compte que Marine est devenue une machine à perdre, ils vont commencer à paniquer. C'est là que Marion aura une carte à jouer. Du moins, si elle le veut ».

« Si on retournait à un scrutin national, comme Macron le laisse entendre, Marion pourrait légitimement porter ce combat. Mais dans une structure qui irait bien au-delà du Front national ». « Notre base s'est renfermée. Marine ne parle pas du tout à l'électorat de droite. Alors que Marion… »

Laisser un commentaire