Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France / France : Laïcité à la française / France : Politique en France / France : Société

Marion Maréchal-Le Pen dénonce un “délire laïcard”

Lu ici :

Marion-Marechal-Le-Pen1-470x327"C’est le délire laïcard qui veut qu’on fasse totalement table rase du passé, de notre héritage culturel qui, il est vrai, est en grande partie judéo-chrétien (…)

Les habitants de la France d’Outre-mer ne se sentiraient pas Français, demande Sud Radio ?

C’est peut-être le cas mais c’est bien malheureux parce que pour un certain nombre de nos compatriotes d’outre-mer, ce sont des Français de souche. Pour les Martiniquais ils étaient même français avant les Niçois (…) C’est très malheureux qu’ils aient ce sentiment d’abandonmais je les comprends parce qu’ils sont les grands oubliés, tellement oubliés qu’ils ne sont même pas comptabilisés dans les statistiques du chômage, le nombre de demandeurs d’emploi en Métropole étant le chiffre toujours présenté par les ministres

Je ne crois pas qu’il faille au contraire les encourager dans ce sentiment de défiance à l’égard de la France. Il faut au contraire les conforter dans la nation française, leur imposer la France dans une certaine manière et pas aller justement vers ce genre de dérive avec cet amendement"

Partager cet article

3 commentaires

  1. La Martinique ne lâchera jamais rien.

  2. La Loi Macron est ANTI-CONSTITUTIONNELLE avec cet amendement qui autoriserait certaines parties du territoire à avoir des congés (pour les musulmans) différents de ceux existants sur le reste du Territoire. C’est d’ailleurs ce qu’on apprend dans les écoles de fonctionnaires :
    « Une République indivisible » : aucune partie du peuple, ni aucun individu, ne peut s’attribuer l’exercice de la souveraineté nationale. Seul le peuple exerce cette souveraineté par la voie de ses représentants (ex : les députés) ou du référendum. L’unité et l’indivisibilité garantissent une APPLICATION UNIFORME DU DROIT SUR L’ENSEMBLE DU TERRITOIRE NATIONAL.
    Le caractère laïque de la République découle à la fois du principe de la liberté de croyance et du principe d’égalité des citoyens devant la loi et implique la séparation des Églises et de l’État. Aucune religion n’a ainsi de statut privilégié au sein de la République et chaque individu dispose de la liberté de ses opinions et de sa foi.”
    http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/institutions/veme-republique/heritages/quels-sont-principes-fondamentaux-republique-francaise.html
    on peut le dire à nos députés qui se dépèchent de voter la loi en catimini:
    http://www.assemblee-nationale.fr/qui/xml/liste_alpha.asp?legislature=14

  3. le délire laïcard est de plus en plus radical et intolérant, d’une agressivité tout à fait incompatible avec l’attitude d’un vrai libre-penseur.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services