Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Marion Maréchal : “La cohérence, la vision, la stratégie font que je penche pour Éric Zemmour”

Marion Maréchal : “La cohérence, la vision, la stratégie font que je penche pour Éric Zemmour”

Après l’entretien accordé au parisien, c’est Le Figaro qui a interviewé Marion Maréchal. Ses intentions se font plus précises :

Ce qui est sûr, c’est que je ne retournerai pas dans le privé. Je vais refaire de la politique! J’étais très contente d’arrêter il y a cinq ans, mais là j’ai envie de retourner en politique (…)

La cohérence, la vision, la stratégie font que je penche pour Éric Zemmour. C’est certain. […] Contrairement à Marine Le Pen, Éric Zemmour dispose encore d’une large marge de progression (…) Éric Zemmour se bat pour la disparition du cordon sanitaire entre la droite dite ‘républicaine’ et nous. Marine Le Pen n’a jamais été pour la disparition de cette ligne de démarcation. Elle veut uniquement réussir à se mettre du bon côté”

Divisée entre la loyauté à sa famille et ses idées politiques Marion Maréchal déclare :

“Je suis confrontée dans ma vie à ce choix-là. Il faut savoir ce qui est le plus pertinent et quand.

Quant aux législatives, elle est consciente que le défi est gigantesque :

Il va y avoir une certaine pression. Tout le monde va avoir intérêt à ce que je perde. Les LR, les RN et même, certains chez Éric Zemmour

Partager cet article

56 commentaires

  1. c’est la Licra et le Crif qui ont diabolisé les Gaulois cathos , royalistes, identitaires ; les ont transformés en sous hommes , interdits de paroles.
    la Licra et Cauchon: même combat.

  2. “En cet affront, mon père est l’offensé, et l’offenseur, le père de Chimène” pourrait devenir : “en cet affront, mon grand-père et moi sommes les offensés, et l’offenseur, la tante de Marion”. Débat cornélien. Marion-Chimène doit-elle se jeter dans les bras de Rodrigue-Z pour venger l’honneur de Jean-Marie et le sien, bafoués par sa marâtre Marine, fille de son grand-père ? A mon humble avis, elle n’a rien à gagner à sortir de ce débat. Je parle pour elle, et pas pour la cause nationale qu’elle défend, et qui n’a pas grand chose à voir avec le débat en question. Qu’elle garde sa virginité politique pour après, entre Pâques et la Trinité. Elle aura probablement son rôle à jouer dans la recomposition de la droite, s’il y en a une …

  3. La France est mûre pour la monarchie. Je l’ai entendu encore il y a deux semaines de la part d’un commerçant de chaussures sur un marché bourgeois de la région parisienne. Je l’ai entendu chez un bistrotier dans un coin de Bourgogne. Alors qui ? Les dynasties se sont succédés (Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, Orléans). Ils ont fait leur temps. Une dynastie a émergé en trois générations depuis 65 ans : celle des Le Pen. Quand Gilbert COLLARD dit que Marion MARECHAL est une icône, le mot est juste, à ceci près que sur une icône on met une auréole. Les autorités religieuses le feront peut-être un jour. Mais pour le moment, on se contenterait de lui mettre la couronne que portent tous ces Français, bistrotiers, commerçants, gilets jaunes, intellectuels et scientifiques indépendants, patrons d’entreprises souverainistes qui font l’essentiel du peuple de France et qui cherchent sur quelle tête la faire reposer.
    En évoquant les limites du programme de Zemmour sur la bioéthique, elle évoque les limites infranchissables du système républicain. C’est donc qu’il faut en sortir et Zemmour ne le fera pas.
    En lui proposant une investiture pour un mandat de député, Zemmour fait dégringoler Marion MARECHAL de son statut d’icône pour la ravaler au rang de député godillot d’une minorité de droite nationale sous contrôle dans une chambre d’enregistrement (quand les enjeux se situent maintenant à l’Europe et dans les régions). Retour à la case départ pour Marion MARECHAL : 10 ans pour rien.
    Marion MARECHAL n’a pas besoin de Zemmour pour revenir en politique : après les présidentielles, elle recueillera l’héritage de Marine LE PEN (car elle est l’héritière de la dynastie) et ce qu’elle a mis en dépôt chez Zemmour.

    “God save Marion”.

  4. Voilà que Madame Maréchal fait un caprice ! “Elle a envie “elle aussi. !
    Que n ‘est-elle restée députée !
    C’est ainsi qu ‘on perd fraîcheur et crédibilité.
    “qui va à la chasse, perd sa place ” !

    • Marion a souffert à l’Assemblée alors qu’elle était jeune, on ne lui adressait pas la parole, on ne la saluait pas. C’était trop pour elle à l’époque, et elle avait besoin de mener un combat métapolitique.
      Aujourd’hui, elle revient renforcée, comme ces bols japonais cassés et réparés, avec de l’or recouvrant les jointures, l’art du Kintsugi.

      Marion avait déjà souffert dans la vie civile : virée de son emploi de serveuse quand on a découvert de qui elle était la petite-fille… Tout ce qu’elle a pris dans la figure, je crois que ce n’était rien à côté des coups de sa tante.

      • Je ne connais pas l’art du Kintsugi. Tant va la cruche à l’eau. J’ai été invité à Montretout pour des soirées post-électorales. Très sympa. Jean-Marie faisait bien les choses. Le reste du temps, l’ambiance familiale était-elle au top ? Je ne jugerai pas. Marion avait quelques dizaines de mètres à faire pour rejoindre les dominicaines enseignantes qui lui inculquaient les bons principes. Les bons principes et les grands sentiments, chantait Guy Béart. Il y a parfois un choix à faire.

  5. Et voilà que Ménard aussi hurle contre Marion Maréchal :
    “”Je trouve ça un peu minable”: Robert Ménard fustige l’attitude de Marion Maréchal
    Le maire (DVD) de Béziers, qui a apporté au début du mois son parrainage à Marine Le Pen, a critiqué ce vendredi sur BFMTV l’attitude de Marion Maréchal, qui a évoqué jeudi dans Le Parisien un possible ralliement à Eric Zemmour.

    “Ces coups de pattes, je ne pense pas que ça la grandisse beaucoup. […] Et puis faire semblant d’hésiter à deux mois et demi du scrutin honnêtement, je trouve ça un peu minable”, a-t-il fustigé. Avant d’enfoncer le clou: “Elle réfléchit à quoi? Elle réflechit à rien du tout. C’est un espèce de faux suspens”.”

    https://www.bfmtv.com/politique/elections/presidentielle/en-direct-marion-marechal-annonce-son-retour-en-politique_LN-202201280195.html
    On peut lui rappeler qu’il avait accordé sa signature à MLP avant de se ranger derrière elle suite aux propos détournés de Zemmour sur les enfants handicapés, comme s’il était content d’avoir un prétexte pour ne plus faire semblant d’être neutre ?

    Faut-il lui rappeler qui encourageait Zemmour à se présenter avant de le tacler, de l’accuser de ne pas aimer les Français, d’être trop à droite, brutal ?

    A quoi servent toutes ces attaques ? Plus le temps passe, plus j’en ai assez de Ménard !

    • Ménard est sûrement un bon maire. Il faut le laisser là où il est et ne pas prêter plus d’attention que nécessaire à ses chcailleries.

    • Et moi je trouve que Ménard est un rigolo, il n’a même pas été capable d’adhérer au RN et maintenant il donne des leçons. Il fustige ceux qui refusent de se faire vacciner de quoi je m’occupe?? Et finalement ceux qui sont contre depuis longtemps avaient raison puisque Delfrassy cet éminent docteur qui allait sans doute à la soupe et qui vient de déclarer que le vaccin n’en est pas un mais un traitement ce qui est logique puisqu’il faut le faire tous les 4 mois (bienvenus au club tous les zozos qui ont couru à la piqouze) et maintenant il fustige Marion, quel gros nul

    • Le soutien de Menard au RN est une raison suffisante pour quitter ce parti. Marine Le Pen devrait publiquement jeter cet agent macroniste.

  6. Au RN + Ménard, on joue avec le feu ! Surtout Ménard qui parlait de nécessité de se rassembler et qui ne fait que jeter de l’huile sur le feu avec ses déclarations contre Zemmour et ses ralliés : comment compte-t-il rassembler après toutes ces blessures ?

    Certes, Zemmour égratigne MLP en disant qu’elle ne peut pas gagner, et il n’a probablement pas tort. Il critique son programme. Mais il évite d’en faire trop, car le rassemblement sera sinon impossible. J’aimerais que le RN fasse de même… Si MLP arrive au second tour face à Macron ou un autre bien-pensant, je voterai pour elle, mais je ne suis pas sûr que de nombreux soutiens de Zemmour le fassent après toutes ces attaques.

    • Marine finira à 12%. Clap de fin. Ses électeurs parlent dans les sondages mais ne se déplacent pas pour voter. Vous allez voir dimanche sur tous les marchés de France la ferveur des zemmouriens avec leurs tracts. Cela va mériter un reportage. L’étalon sera la mesure du tour de taille et de ventre des militants RN et des Zemmouriens.

    • Bonjour, bien au contraire, j’ai pu voir à la télévision comme tout le monde des reportages sur Marion Maréchal à l’Assemblée nationale et elle était fort entourée par des messieurs empressés.
      La fraîcheur de la jeunesse s’envole, son joli visage se durcit.
      Elle pratique donc le nomadisme aussi bien sentimental que politique, et ce n’est plus sympathique. Sa grande école, qu’est-ce en réalité ? Qui annonce être ancien élève de cette structure ?
      Bye bye Marion.

  7. bon, j’hésite à laisser mon commentaire parce que je me doute qu’on va me répondre que je n’ai rien compris, voire qu’à cause de personnes comme moi Macron sera réélu ou son clone Pécresse. Mais je me lance quand même car je ne comprends pas ce qui semble réjouir tant dans ce que nous donne à voir actuellement la campagne présidentielle : comment peut-on défendre les valeurs familiales, se réclamer des valeurs judéo-chrétiennes, et se réjouir et voir de la cohérence dans le fait qu’une jeune femme enceinte de 4 mois puisse prévoir de briguer un poste de député juste au terme de son accouchement ? comment voir cohérence et sujet de réjouissance dans le fait qu’une jeune femme qui va bientôt avoir un enfant, qui va mettre au monde une personne à élever, une âme à accompagner, dise que depuis un an ce qui la titille c’est de refaire à plein temps de la politique ?

    Il me semble pourtant que l’état de délabrement culturel, intellectuel, moral de la jeunesse élevée à Netflix et aux jeux vidéos, est un sujet très sérieux, grave, et qui engage l’avenir. Comment prend-on au sérieux ce sujet de l’éducation de la jeunesse et de sa protection morale si, alors que son enfant n’est pas encore né, on prévoit déjà qu’à peine accouché on ira se consacrer à sa passion de la politique, en suivant un homme qui prévoit lui de se consacrer à la tâche de président de la France au moment où il deviendra père à un âge avancé ? Le sujet de l’éducation et l’accompagnement des enfants afin de former la société future, n’est-ce pas un sujet majeur et essentiel ? cet accompagnement pour former des âmes et des caractères, n’est-ce pas aux parents qu’il incombe et n’est-ce pas une mission sacrée ?

    Peut-être Zemmour ou Maréchal ont-ils de grandes causes à défendre, mais à quoi servent les grandes idées et les grandes causes si on laisse aux autres, aux petites gens, le soin de les appliquer tandis que soi-même on ne se sent pas obligés d’appliquer les “valeurs familiales” parce qu’on a mieux à faire, comme faire carrière et sauver le monde.
    ça me fait penser à ces militants pour le climat qui prennent l’hélicoptère et l’avion pour aller dénoncer la pollution…

    on me répondra sûrement que je pense petit, voire que je n’ai rien compris, qu’il s’agit ici de politique et qu’il ne faudrait pas y mêler de la morale. Mais si j’entends les discours de “reconquête”, de désir d’une société de nouveau fondée sur des valeurs etc… je constate que dans l’entourage de Zemmour, la vision de la maternité qui est pratiquée consiste à faire passer l’enfant après ses ambitions et sa carrière. Est-ce ainsi que l’on refonde une nation ? il semble que je sois seule à être choquée, je suis sûrement bête à ne rien comprendre, mais pour moi quand on doit mettre au monde une vie en juin et qu’on est conscient de tout ce que cela représente de grâce et d’exigence, on n’envisage pas “en même temps” de se présenter à la députation et de relancer sa carrière politique. et si on envisage de relancer sa carrière politique et d’accepter le mandat du peuple de le représenter devant l’assemblée on ne choisit pas “en même temps” de mettre un enfant au monde. Sinon et bien cela veut dire que dans les faits on pratique la famille recomposée au gré de ce qui arrange les adultes, les adultes qui font passer leurs carrières et leurs ambitions avant leurs enfants tout en décidant d’avoir quand même des enfants (mais les nounous existent, les écoles aussi, il suffit d’y mettre les moyens, ça compense), et ce monde-là ressemble fort à la société progressiste que Zemmour dit pourtant combattre. 
    La société progressiste c’est bien celle du chacun pour soi et chacun pour son avancement, où les adultes ne voient plus de sens à faire passer leurs enfants avant eux. J’entends en ce sens beaucoup de défenseurs des “valeurs familiales” qui déplorent que leurs enfants soient très stressés voire traumatisés par le protocole sanitaire à l’école, mais aussi par l’atmosphère de harcèlement scolaire, et pourtant ils n’envisagent pas un instant qu’un ou 2 parents réduisent leur activité pour que leurs enfants puissent faire l’école à la maison ou au moins puissent échapper au périscolaire et aux journées à rallonge ; ce n’est pas une question financière, les couples de cadres peuvent vivre avec une activité réduite d’un ou des parents en adaptant leur mode de vie (plus de vacances à la mer ou au ski, pas de coiffeurs et de restau ou de cinéma etc..), mais il est inenvisageable pour beaucoup de renoncer à son ambition, sa carrière. Certes, mais alors il ne faut pas déplorer de vivre dans une société progressiste ni que les ados passent trop de temps sur les écrans et n’aient plus de belles valeurs.
    On me dira sûrement qu’il ne faut pas juger la vie des autres, et je précise ce n’est pas ce que je fais : je pense seulement que notre exemple est plus agissant que nos discours et que nous sommes responsables de l’exemple que nous donnons. et je suis fatiguée et attristée des exemples que la société nous donne. Au fond mon commentaire consiste seulement à dire que si certains voient dans Zemmour, Maréchal, des héros qui vont redresser la France, personnellement je vois des héros qui oeuvrent pour la France dans les parents qui s’occupent jour après jour de leurs enfants, quitte à ne pas faire une grande carrière, quitte à gagner moins d’argent, à mettre de côté leur vie sociale et ses plaisirs, quitte à laisser parfois beaucoup de temps dans leur couple pour que les problèmes se résolvent pour éviter un divorce à leurs enfants. Ces petites gens-là sont des héros, ils forment des enfants pour une société meilleure et plus juste, et s’ils étaient plus nombreux, plus soutenus, plus reconnus, la société irait mieux. Ce sont ces personnes-là qui m’inspirent, auxquelles je voudrais ressembler ; toute mon admiration, ma reconnaissance et mes espoirs vont vers eux, et non vers les politiques et leurs beaux discours, qui disent porter des valeurs pour la société mais qui ne semblent pas si attachés à les vivre pour eux-mêmes.

    • Vous avez tout à fait raison. Mais il y a beaucoup de monde qui ont deux discours, et on ne peut pas mettre tout le monde dehors. Le roi n’existe plus, il n’y a plus un nouveau Franco à lui représenter. Que faire quand la “vie politique” devient le champ de bataille unique des libre penseurs, il faut chosir le moindre mal.

    • Je ne vous donne pas raison!
      Certes il faut ménager de son temps à sa famille et à ses enfants , mais que va devenir ce beau pays de Cocagne à toujours élire des hommes et des femmes dépourvus de responsabilités familiales ?
      La vie professionnelle, qu’elle soit politique, salariale , libérale ou artisanale se doit d’être compatible avec la vie familiale.
      L’une et l’autre se donnent sens.

    • Vous parlez bien, vous faites les réponses à vos interrogations. Tout un chacun peut trouver un accord à vous lire. Zemmour et Marion ont des talents que vous et moi n’avons pas. Ils ne peuvent les mettre sous le boisseau. La plus grande des charités est le service du bien commun par la politique. Vous et moi élevons des enfants, engendrons les résidents du Ciel. Laissons Dieu travailler Marion et le Z. Ces deux-là font un ouvrage que je suis incapable de faire. Et si Dieu le veut, leurs enfants seront plus justes que les nôtres. La moraline n’est pas chrétienne. Laissons la grâce et l’Esprit Saint agir chez les autres et chez nos ennemis.

      • Je n’ai rien à ajouter à votre commentaire . J’aime ce que vous dites et le partage.

      • je ne comprends pas bien le sens profond de votre message. Vous écrivez : ” La plus grande des charités est le service du bien commun par la politique “, je ne peux vous suivre sur ce point : Saint François d’Assise a fait plus pour le bien commun que n’importe quel homme politique ou que n’importe quelle politique…

        et je ne comprends pas bien votre référence aux talents : ceux qui élèvent des enfants ne seraient que des petites gens sans talents, et ceux qui ont du talent aurait bien le droit (voire le devoir) de ne pas s’encombrer de leurs devoirs familiaux pour faire “de grandes choses” ? si c’était le cas alors pourquoi ces gens talentueux perdraient leur temps à faire des enfants qu’ils n’élèvent pas ? si Maréchal et Zemmour ont un si grand talent et si de grandes choses à faire, pourquoi font-ils en même temps des enfants au lieu de se consacrer à leurs grandes oeuvres ?

        et je comprends d’autant moins la référence à l’Esprit Saint : est-ce le talent des hommes qui agit ou est-ce l’Esprit Saint qui agit à travers eux ? Mère Teresa, que son évêque qualifiait de “à peine bonne à allumer les cierges”, disait d’elle-même (comme de très nombreux saints ou simples justes) que si elle avait eu l’action qui a été la sienne c’était parce qu’elle n’était rien, et que n’étant rien mais se mettant à disponibilité de Dieu elle avait pu devenir “tuyau” pour l’action de Dieu à travers elle. Je crois profondément que ce sont moins les talents naturels ou travaillés qui comptent que notre disponibilité à l’Eternel, et cette disponibilité, ce don de soi, il ne va pas sans une certaine morale de vie, et peut-être même qu’il ne va pas sans un certain renoncement à nos ambitions. Pour améliorer le monde je crois moins à l’action des talents de Maréchal et Zemmour qu’à la disponibilité du coeur de certains justes. D’ailleurs il me semble bien plus aisé d’avoir le talent d’avoir de belles idées, d’écrire des livres, de faire des colloques (je viens du milieu universitaire en sciences humains et je sais que le talent de faire des colloques et d’écrire de grandes idées dans des revues de recherche est partagé par beaucoup de monde), que d’avoir la disponibilité de coeur qu’il faut pour élever un enfant au jour le jour.

        je ne comprends pas bien non plus votre allusion à la “moraline”, qui n’aurait apparemment rien à faire en politique. Padre Pio a converti, pour le plus grand bien de leur âme et pour le bien de l’Italie, de nombreux communistes et/ou francs-maçons, et s’il l’a fait ce n’est certainement pas en leur disant que la morale n’avait rien à faire en politique. c’est en étant exigeant vis-à-vis de leurs âmes. Je ne crois pas que ce soit un service à rendre à Zemmour et Maréchal, surtout si ce sont des personnes talentueuses qui ont de grandes choses à faire, que de ne pas être exigent moralement avec eux. Sur ces quelques mots, je n’ai pas l’intention de me lancer dans un débat dont je n’ai pas le talent, et je vais me contenter de me consacrer à ma petite mission sur terre en retournant prosaïquement m’occuper de mes enfants. je vous souhaite un bon week end, et des élections prometteuses : j’espère qu’elles apporteront un peu de mieux à la France.

        • Merci bien de vous recentrer sur votre beau talent après avoir passé un grand temps à bafouiller, remplir une bafouille. ‘vous venez d’un milieu universitaire en sciences humains’ : ouaouh ! Impressionné ! Laissez tranquille Zemmour et Marion, ils ont des directeurs de conscience en sciences suprahumaines ! Cessez de vous emmêler les crayons à papiers !

        • God does not choose perfect men.
          God chooses men perfect to do the job.

          Beaucoup d’exemples : Abraham, Moïse, David, Pierre, Marie-Madeleine, Zachée, Paul, De Gaulle, Trump, etc….etc…

          (Je l’ai laissé l’aphorisme en anglais car la traduction française rend moins bien vu qu’on ne place pas l’adjectif avant le nom.)

  8. Ménard avec son soutien au passe vaccinal est décrédibilisé.

    On a suivi le RN depuis 20 ans, c’est purge sur purge avec la montée en puissance des Odoul, Chenu, Bilde, Briois, l’élimination des derniers amis de JMLP et des soutiens de Marion grâce au travail du très anticatholique Philippot.

    Ce parti est maintenant pur mais très faible et très à gauche sur bcp de questions essentielles morales et économiques.

    Il faut une maison commune des droites pour accueillir plusieurs sensibilités. Z qui semble l’avoir compris peut être le point commun. Il faut d’abord en finir avec le cordon sanitaire.

    • Exactement. Eclater LR et donc Macron par ricochet en faisant un cordon sanitaire entre la droite et les rad soc du centre macronisé.

      • @ Damien et Vivant : le cordon sanitaire ? Avant, on disait le plafond de verre. Et cela servait à diaboliser le FN : pétainistes, intégristes, antisémites, et j’en passe; bref, infréquentables. Cela servait aux post-gaullistes à maintenir pour eux seuls leurs prébendes. Les tenants de cette doctrine sont toujours là. On les trouve aussi bien chez Macron que chez Pécresse. Y a qu’à les éclater. Plus facile à dire qu’à faire. Je verrais bien Bilde, Odoul, Briois et Chenu s’éclater avec Macron, Brigitte, Didier, Bournazel, le chargé de la com et son mari, le ministre des affaires européennes, etc… pour une cueillette aux bleuets.

  9. Oui, Peguy parlait des « pères de famille, ces aventuriers des temps modernes » ce qui s’applique bien évidemment aussi aux mères de famille. Mais il faut bien gouverner le pays où vivent ces aventuriers et le préserver de ses ennemis. Et tout le monde n’en n’a pas l’envie ni la capacité. Marion, si, et elle a les idées dont notre pays a besoin pour se redresser.

  10. Elle a abandonné son poste de député, elle abandonne sa famille. Elle abandonnera les Français
    Auque et?

    • Arrêtez la moraline et réfléchissez en termes politiques !

      • Les faits vous dérangent, comme d’autres évoquent le complot vous évoquez la moraline.
        J’espere que vous avez d’autres arguments car avec ce genre de défense votre pseudo résistante relancée par the economist peut s’inquieter

    • Si Marion Marechal Le Pen n’avait pas son nom, que serait-elle ?

      • Si elle n’avait son nom, elle aurait quand même ses idées : il eût été plus facile de se retourner contre son grand-père et être reconnue comme une Le Pen résistante, comme tant critiquent leurs parents pensant mal, surtout après tout ce qu’elle avait subi (brimades à l’école dans la cour de récré, virée de son job), mais elle a tenu bon !
        Si MLP n’avait eu son nom, je ne sais… Mais avec son nom, elle dénature tout ce qu’a été le parti : certes, il y a eu des phrases douteuses, mais il y a eu beaucoup de choses très estimables qu’elle jette à la fenêtre.

        Il serait donc bien chrétien que vous fassiez attention avant de lancer vos habituelles insinuations sur une femme qui s’expose sous son nom, sans pseudo.

        • Vous avez entendu son grand père quand elle a abandonné son poste de député qui lui avait été servi sur un plateau d’argent?

        • Elle est enfin mariée, Mlle Maréchal. France Fougère, nous ne comprenons pas votre hargne contre Marion. Même si elle n’a pas de nom elle a un corps, c’est une très agréable femme. Qu’en pensez-vous ?

        • Oncle Donald, des épreuves tout le monde en connaît, et c ‘est heureux. Il en a manqué à Marion, petite fille choyée et protégée. Elle a eu sa chance, elle a sa famille, qu ‘elle s’y consacre.
          Parce que j’aime la France catholique, je veux le meilleur pour elle, et il ne viendra pas d’une jeune femme aux apparences brillantes, mais avant tout immature.
          Il nous faut sortir de ce mauvais passage Macron en allant vers le haut. Il faut quelqu’un qui parle des Français aux Français, et non de ses états d’âme de petite bourgeoise qui a son avenir derrière elle.

          • Femme immature ? Elle sait ce qu’elle veut pour la France, ses positions sont constantes.
            On ne pourrait dire la même chose de MLP.

            Et si elle a été choyée, vous croyez que MLP est née dans le ruisseau ?
            Vous faites mine d’ignorer ce que je dis, à savoir que Marion a été maltraitée par ses camarades d’école, qu’elle a été licenciée à cause de sa filiation : votre attitude n’est aucunement chrétienne !

            Et puis, parlons-en du choix de MLP de ne pas appeler à voter Sarkozy en 2012 qui constituait un bien moindre mal que Hollande (cet entretien avec Boutin le montre : https://www.lesalonbeige.fr/christine-boutin-naurait-aucun-probleme-a-travailler-avec-bruno-gollnisch/ – j’ai voté Sarkozy au second tour, en me forçant !)… Qu’espérait-elle ? Un effondrement afin d’arriver en femme providentielle ? A cause de ça, on a ensuite eu Macron, qu’elle n’a même pas été capable de contrer sérieusement. Et ensuite, elle est allée danser le soir de la défaite du camp national.

            Maintenant, vous pouvez choisir MLP, mais soyez au moins honnête et charitable ! Là, on sent de l’envie de discréditer en cherchant la petite bête là où elle n’est pas !

            Et, en parlant de nom, à ce jour rien ne dit que Marion se balade sur Twitter avec deux comptes comme c’est le cas de MLP.

      • Une blonde.

  11. Juste une question : ça marche si bien que ça l’ ISSEP….?

  12. Ravier est un homme très estimable, il refuse de parler de traîtrise, conserve son amitié à Rivière et Marion…

    https://twitter.com/Stephane_Ravier/status/1487046416505741315

  13. Haro sur l’exemple de la duchesse du Berry ! Marion ajoute à la bande à Z , déjà très jeune , une nouvelle fraicheur , elle ne manque pas d’intelligence en évoquant les futures législatives, aussi importantes que la présidentielle ,qui verront la fragmentation du centre (Philippe,Bayrou etc..).Sur les notions de traitrise, dont on nous rabat les oreilles, ceux qui ont vécu la vie des mouvements lepenistes savent que le militantisme sert souvent à préparer la place à un parachuté .

  14. La meilleure analyse de la situation politique actuelle est celle de Mégret dans son interview à l’Express. Zemmour a eu le mérite de donner le la à la campagne présidentielle. L’immigration, l’identité, l’insécurité, le mondialisme ne sont plus des sujets tabou. Les gros médias cherchent désespérément à tout ramener à l’économie, au pouvoir d’achat, à la hausse des prix. Le Maire veut nous démontrer que la croissance bat des records. Macron, pour remplacer la menace Covid qui s’estompe, joue la menace des méchants post-soviétiques en Ukraine. Marine joue sur l’image acquise du FN historique. Elle peut aujourd’hui se la jouer calme, apaisée, modérée, consensuelle, ouverte, pendant que Z ferraille avec Mélenchon. Le bon populo des électeurs n’aime pas les vagues, les bagarres, les cris, la chienlit, ou ce qui lui ressemble. D’où les sondages actuels, qui sont peut-être pipeau, peut-être pas complètement, allez-donc savoir. Et puis, comme dit Mégret, il reste soixante-dix jours, tout peut changer. S’il y a un écueil à éviter, pour les politiciens professionnels, c’est le ralliement intempestif prématuré, pendant la bataille, comme les saxons à Leipzig. C’est mal vu, et pas forcément payant, même si par hasard on fait le bon choix. Mégret, ex-félon, a acquis dans son exil une grande sagesse. Il pourrait faire un bon premier ministre.

    • Marion, puis Ravier, puis des LR, cela fait un mouvement ‘dextro-raison’. Ne pas oublier que M. Mégret peut être dans le ressentiment et que son analyse puisse ainsi être biaisée. Il est évident que tracter comme ce matin puis demain matin pour Zemmour dans un quartier de boboland, cela fait froid dans le dos. Les gens ne sont pas aussi ‘éveillés’ que sur le salon beige. Ce sont des réactions viscérales qui s’expriment. Elles sont en lien avec l’ostracisation journalistique du Z. Les gens ne voient pas le danger de la guerre civile et de la rupture civilisationnelle déjà bien amorcées. Bruno Megret regrette certainement de n’être pas sur les marchés à tracter pour Zemmour qu’il envie. Ceux qui tractent sont jeunes, dynamiques, bardés de diplômes, élancés, plein de vie. Il y a de la joie intellective qui ravit la jeunesse française solide. LR, Macron, Le Pen sont à mille lieues de ce phénomène tendu vers la raison droitement menée. Le printemps est là. Juin sera la pêche miraculeuse.

Publier une réponse