Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classifié(e)

Marine Le Pen tient aux fondamentaux de la droite nationale

Marine Le Pen est interrogée dans Présent :

"Que répondez-vous à ceux qui vous soupçonnent de délaisser les fondamentaux de la droite nationale ?

M Cette accusation n’est fondée sur rien de réel. Sur aucune de mes déclarations. Sur aucune de mes prises de position. Sur aucun de mes actes. Partout où j’interviens, je porte la parole du FN dans son intégralité. Avec bien sûr ma propre sensibilité. Au cours de ces trente dernières années, certains discours ont évolué ? Mais autour de nous, le monde a évolué : effondrement de l’URSS, irruption de la mondialisation dans nos vies quotidiennes, concurrence accrue de la part de puissances émergentes comme la Chine et l’Inde, amenuisement continu de notre souveraineté par rapport au fait européen, problème de plus en plus prégnant de l’immigration et de l’insécurité qui en découle… Il faut bien intégrer tout cela dans l’expression de nos analyses politiques. Tout en restant bien sûr fidèle aux principes fondamentaux sur lesquels le Front national a été créé. Mes dénigreurs ont bien sûr le droit de ne pas m’apprécier. Mais en l’occurrence, ils me font un sempiternel procès d’intention, sans jamais produire la moindre pièce à charge. C’est un peu lassant."

Partager cet article

26 commentaires

  1. J’aimerai bien comprendre le sens de « la parole du FN dans son intégralité mais avec ma propre sensibilité ».
    Ça a comme une odeur de protestantisme 🙂

  2. 100% d’accord avec Marine. Ses détracteurs passent leur temps à critiquer sur des suppositions alors qu’ils n’y connaissent rien et que l’urgence est à la Résistance contre l’invasion.
    J’ai fait vraiment connaissance avec Marine lors de la campagne législative de 2007 où elle a fait 42%, la seule de tous les 500 canidats frontistes, ce qui devrait suffire à femer le claquet des oiseuax de mauvaise augure.
    Là, j’ai découvert que tous les “on-dit” sur Marine sont pure fumisterie, jalousies d’aigris, de revanchards mal non-élu, etc.
    Et en tant que catholique traditionaliste, je ne trouve rien, mais alors rien, à redire sur ses propostions actuelles et son positionnement dans la campagne européennes.
    loin, très loin, devant tous les autres.

  3. Marine Le Pen fait rentrer la “modernité” au front national, revue de presse :
    “Le Pen entérine l’évolution du FN sur l’avortement — OLIVIER POGNON, 20/11/2007, C’EST l’officialisation d’une évolution amorcée depuis quatre ans : sur la question de l’IVG, le FN assouplit son programme. L’abrogation immédiate de la loi Veil par le Parlement n’y figurera plus. Marine Le Pen a déclaré hier que cette abrogation serait remplacée par une consultation des Français. Ceux-ci seraient appelés, si le FN parvenait au pouvoir, à se prononcer par référendum à la fin de la mandature législative, sur « l’éventuelle abrogation de la loi » de 1974.
    Interrogé hier matin sur RTL, Jean-Marie Le Pen n’a pas démenti cette modification du programme de son mouvement. Mais il s’est dit, à titre personnel, pour « le respect de la vie de son origine à son terme ». Marine Le Pen, interrogée ensuite, a expliqué qu’en cas d’accession au pouvoir, le FN commencerait par prendre des « me­sures incitatives » visant à faire ­baisser le nombre « extrêmement élevé » des IVG. « Et à la fin du mandat, nous soumettrons une modification de la loi au référendum », a-t-elle ajouté.
    «Conforme à quelques nuances près»
    Dès septembre 2002, Marine Le Pen avait exprimé son désaccord avec l’abrogation de la loi Veil inscrite dans le programme du FN. L’avortement lui paraissait « épouvantable », expliquait-elle alors, mais elle ne voulait pas supprimer la loi Veil « parce que cela reviendrait à renvoyer des femmes qui avortent devant les assises ». Elle avait heurté une partie des cadres et dirigeants du FN. Le plus déterminé d’entre eux, Bernard Antony, président de Chrétienté-Solidarité – qui a démissionné du bureau politique du FN en 2005 – lui avait reproché de « ne pas défendre le programme de gouvernement du FN » sur ce sujet.
    Mais Jean-Marie Le Pen, dès ce moment-là, jugeait l’opinion de sa fille « conforme à quelques nuances près » à la position du FN. « Nous avons toujours dit que nous privilégions, sur la position coercitive, la position incitative en matière de politique familiale », avait indiqué le président du FN. Une modification dans le programme du mouvement ne ferait donc que mettre en forme ce qu’il disait à ce moment-là. Hier, Bruno Gollnisch a estimé lui aussi que ce changement est très limité car « il n’a jamais été question de revenir à l’état antérieur à la loi Veil ». « Comme pour l’immigration, assure-t-il, le changement c’est, que le FN apparaît sous son vrai jour. .lefigaro.fr ».http://www.lefigaro.fr/politique/2006/12/19/01002-20061219ARTFIG90193-le_pen_enterine_l_evolution_du_fn_sur_l_avortement.php
    “Je ne suis pas pour l’avortement, bien sûr, mais je ne pense pas qu’il soit possible, aujourd’hui, d’interdire purement et simplement l’avortement, c’est-à-dire de recréer, somme toute, une repénalisation de l’acte d’avortement” (Marine Le Pen)
    “Marine Le Pen avait déjà su modifier l’image de son père, l’apaiser en 2002, avant qu’il dérape de nouveau…Elle tient un discours plus nuancé sur certains sujets… l’avortement par exemple… C’est par elle que l’abrogation de la loi Veil ne figure plus dans le programme du parti…” (france-info.com : http://www.france-info.com/spip.php?page=print&id_article=183937)

    Une dépêche Reuters du 18 décembre 2006 nous apprend que Marine Le Pen annonce le retrait de l’abrogation des lois sur l’avortement du programme du Front National. « Le Front national, selon Marine Le Pen citée par Reuters, demandera aux Français de se prononcer par référendum, à la fin de la prochaine mandature législative sur l’éventuelle abrogation de la loi Veil sur l’IVG ». Elle ajoute que « ce qui est modifié dans le programme du Front national, c’est que cette abrogation ne sera pas demandée par la majorité parlementaire du Front national ».
    Chrétienté Solidarité prend acte du fait que, par cette pirouette politique sur un sujet aussi grave, le Front national n’a plus de position officielle sur l’avortement. Au F.N de Marine Le Pen comme dans les autres partis, il semble désormais plus facile de faire du marketing politique et des opérations médiatiques que d’assumer des choix clairs. Cela fait-il partie de la « normalisation » du F.N dont on parle tant ?” (Bernard Antony)

  4. @ PK : Il faut surtout comprendre que nous n’avons plus de temps à perdre pour sauver notre intégrité ! Cessons d’engager des “procès” qui nous affaiblissent ! Je dis à Marine ce qu’un de nos…”glorieux” anciens nous disait: “Tous mes voeux de santé et de bonheur pour vous-même et de succès dans le combat de libération nationale que nous menons ensemble derrière Jean-Marie LE PEN…Courage et confiance”.(Carl Lang-10/01/2002 !!)

  5. L’un des fondamentaux du FN est l’abrogation du droit à l’avortement. Le FN ne souhaite plus abroger l’avortement, parce que Marine Le Pen en a décidé ainsi.
    Un Catholique opposé à l’avortement ne peut décemment pas voter pour un mouvement qui n’a pas pour objectif d’interdire l’avortement. En votant pour le FN, j’aurais l’impression de me renier moi-même, car je ne peux honnêtement pas concevoir un marchandage en la matière, étant moi-même viscéralement, littéralement et vigoureusement opposé à ce crime abominable. On peut discuter de tout, sauf des points non négociables. NON NEGOCIABLE ! C’est clair, je pense ??? Ca veut dire qu’on n’a pas à transiger à ce sujet.
    Le FN gagnera mon suffrage quand il décidera d’interdire l’avortement. D’ici là, pas une voix pour le FN ! La farce Le Pen dure depuis un sacré bout de temps ; il serait temps de passer à autre chose…

  6. @Xtophe : Bravo pour votre intransigeance, mais pour qui voterez vous maintenant ? Pour personne, c’est-à-dire que vous laisserez élire des farouches partisans de l’avortement. Il est tout de même préférable de limiter les dégâts en instaurant une véritable politique de la famille ; ensuite, vous aurez cinq ans pour faire campagne et gagner le référendum contre les lois Veil !

  7. tophe
    Vous énoncez une contre vérité majeure en fin de commentaire, en suspectant JM LE PEN d’avoir toujours été un ”farceur”, outrnace qui situe votre degré passsionnel, ceci après avoir reproché à sa fille de ne plus défendre les mêmes idées que lui. Soit il avait des idées, soit il n’en avait pas.
    Tout ceci est assez grotesque, et il s’agit de pousser à l’abstention généralisée, en dénigrant les candidats ayant une chance d’être élus, MPF comme FN.
    Parce que ce que demande Marine Le Pen sur l’évortementest exactement ce que propose le MPF, à part le référendum final.
    C’est dans le contexte français, exactement ce que font les pro life américains.
    Aussi votre maximalisme pseudo moral relève plus de l’irréalisme sans possibilité de concrétisation.

  8. X toph
    Pourquoi considérer le FIGARO comme la Congrégation de la Foi, ou l’étalon-or de la vérité.
    Sur le sujet de l’avortement, l’article du journal gouvernemental de la famille UMP DASSAULT que vous citez sans examen critique est tout simplement ENTIEREMENT FAUX. Quand on lit le programme de 2002 sur le sujet de l’avortement rédigé sous la responsabilité de Bruno GOLLNISCH en tant que directeur de campagne présidentielle et qu’on le place à côté de celui de 2007 placé sous celle de Marine LE PEN, on constate qu’il s’agit du MÊME TEXTE, à la virgule près. A la virgule près, j’insiste, parce que c’est un cas de figure de mal- ou dés- information.
    Le Figaro a donc soit menti, soit commis une erreur involontaire. Et vous en la répétant, vous participez, sans doute bien involontairement, à répandre cette informations totalement erronée.
    Il faut donc rectifier, et tuer ce canard en plein vol, car ses fientes sont diffamatoires. Et elles empoisonnent le débat, car comment débattre en vérité à partir de mensonges ?
    Votre sens de l’honnêteté et votre souci de défendre la Vie ne peuvent que vous amener à en convenir.

  9. A P.G.,
    Je n’ai pas de tambouille à vendre, moi !
    Oui, Le Pen est une gigantesque farce, car on ne peut raisonnablement pas prétendre que la ligne politique du FN n’a pas changé en matière de défense de la vie. Je vois une sacrée différence entre “abroger la loi Veil dès qu’on est élu” et “laisser les enfants se faire massacrer pendant 5 ans avant de demander l’opinion des Français”… Et si les Français refusent d’abroger l’avortement, qu’est-ce qu’on fait ? On maintient les avortements dans la légalité ??? Ah ben bravo ! Il est des domaines sur lesquels il est interdit de discuter. Ces domaines concernent les points non négociables de la DSE. L’avortement en fait partie.
    Alors oui, avec mon jusqueboutisme caractéristé, je ne peux aucunement me permettre de vendre ma conscience selon le sacro-saint principe du moindre mal. C’est ce qu’on fait avec l’UMP depuis 30 ans. Et vous voulez reproduire la même logique avec le Front National ? Merci bien, mais ce sera sans moi ! Pas une voix pour le FN !
    Si les partis politiques veulent obtenir la voix des Catholiques, ils n’ont qu’à proposer une politique conforme à la DSE et arrêter de nous enfumer. Je ne transigerai pas avec les points non négociables, n’en déplaisent aux thuriféraires lepénomaniaques.

  10. @Xtophe : Alors il faut créer le Front National contre l’avortement, le Front National contre la peine de mort, le Front National contre la démocratie, le Front National contre le protestantisme, le Front National contre l’homosexualité puis quoi encore ?…Je suis à 120 % contre l’avortement, je suis contre la peine de mort ! Je suis catholique. Depuis 30 ans, je vote FRONT NATIONAL et je n’ai aucun état d’âme !!!

  11. à Xtophe
    Alors vous avez voté qui en 2007?
    Vous faîtes parti des cocus du sarkozysme?

  12. @ Évola,
    J’ai voté blanc pour la petite finale…
    Il faut arrêté d’avoir peur de voter blanc. Si un candidat ne respecte pas INTÉGRALEMENT les points non négociables, on ne peut EN CONSCIENCE voter pour lui.
    J’avoue que j’attends du Salon Beige (si c’est possible) des éclaircissements sur le FN avant de me décider pour dimanche prochain… Seule la présence de Gollnisch ne me fait pas fuir le FN aujourd’hui…
    Sinon, je voterai blanc dès le premier tour.
    Il faut arrêter de participer à une mascarade en se faisant rouler dans la farine…
    « France, que fais-tu de ton baptême ? »
    Soit on y croit et on applique la doctrine de l’ECR, soit on devient protestant et on l’applique avec une géométrie variable selon ses petits désirs personnels.

  13. @ moi :
    Lire
    « France, qu’as-tu fait des promesses de ton baptême ? »
    bien sûr 🙂

  14. @Xtophe : «Et si les Français refusent d’abroger l’avortement, qu’est-ce qu’on fait ? » Je suppose que vous prendrez les armes accompagné d’une poignée de ‘jusqu’auboutistes’ et instaurerez une dictature ! Il faut que vous preniez conscience que voter blanc revient mathématiquement à faire élire un candidat adversaire farouche de la vie (UMP, PS, MODEN, ultra gauche,…) ; le FN, le MPF, …, ne sont pas des ennemis, même si leurs propositions ne peuvent nous satisfaire à 100%. De toute façon, vous êtes dans une impasse totale car un parti qui annoncerait vouloir abroger les lois Veil n’obtiendrait au mieux que 5% des voix, alors que fait-on ? On continue sans rien faire en attendant l’euthanasie généralisée et obligatoire !

  15. @ Briscard
    Vous avez tout compris : le système actuel est sans issue.
    Les grandes directions du pays ne doivent pas dépendre du bon vouloir versatile d’un peuple manipulable à souhait par le premier venu…
    C’est la raison d’être points non négociables : ils ne sont PAS négociables.
    La démocratie est une farce : il serait temps de s’en rendre compte…

  16. Il faut se décider à voter pour ses idées, tant pis si les sondages nous donnent 0,1%, on démarre toujours à l’arrêt avant de prendre de la vitesse.
    Les chrétiens sont trop souvent récupérés au nom de la recherche de l’efficacité. Le FN ne veut plus abroger la loi Veil, (qui a été à la base de la généralisation de ce que le Concile ,entre autres, a qualifié de crime abominable), qu’à cela ne tienne, votez FN parce que c’est mieux que Sarkozy. On en sortira jamais. Alors, dans cette logique, votez Sarkozy pour éviter Aubry, Staline contre Hitler, etc.
    Ces combinaisons sont pitoyables, cherchez d’abord le royaume de Dieu et sa justice et le reste vous sera donné par surcroit.
    Il ne nous est pas demandé d’abord de sauver la France (ce qu’il faut néanmoins vouloir), mais de témoigner et d’agir selon le plan de Dieu.Quand un chrétien se compromet dans de misérables calculs électoralistes, c’est toujours Satan qui triomphe.

  17. A tutti,
    Je constate que j’ai quasiment commis un crime de lèse majesté… Quelques petites précisions néanmoins :
    A P.G.,
    Je n’ai jamais évoqué Le Figaro. Pour la simple et bonne raison que je ne lis pas ce journal. Je ne vois donc pas ce que vient faire votre saillie sur Le Figaro à mon encontre. Vous vous trompez de personne.
    – A Briscard,
    Si les Français votent “non” au référendum au terme des cinq années de pouvoir lepénien, que fait-on ? Non, on ne prend pas les armes et on n’instaure pas la dictature, car je ne peux moralement pas cautionner l’idée qu’on puisse demander au peuple de choisir là où il n’a pas à choisir. Je suis prêt à la conciliation et à la négociation sur des points secondaires (par conséquent non-négociables !). J’accepte de prostituer mes idées ; ma conscience jamais !
    A Evola,
    Oui, je fais partie des cocus du sarközysme. Et j’avoue ma faute ! Oui, je me suis trompé en votant pour Sarközy au second tour, comme j’avoue m’être trompé en ayant voté pour Le Pen au premier tour. Mais rassurez-vous, cela ne se reproduira plus ! Donc, oui, pour avoir contribué à l’élection de Sarközy, je suis responsable de la désintégration de la famille et de l’adoption de lois immorales. La démocratie n’est pas un jeu ! Les électeurs portent la responsabilité des errements, des crimes et des fautes que commettent leurs représentants.
    Au Colonel,
    Vous vous vantez de voter depuis 30 ans pour le FN ! La belle affaire ! Qu’a donc fait le FN depuis 30 ans, si ce n’est déserter lentement la lutte contre l’avortement ? Et vous voulez continuer ainsi pendant 30 autres années encore ? Grand bien vous fasse, mais ce sera sans moi !
    Une fois encore, si la DSE affirme que l’avortement constitue un point non négociable, ce n’est pas pour faire joli sur le papier. Je resterai intransigeant sur la question de la défense de la vie. Désolé, mais personne ne parviendra à faire dévier ma conscience à ce sujet.
    Non à l’avortement !

  18. Un petit addendum à l’adresse de Briscard…
    Vous écrivez “Un parti qui annoncerait vouloir abroger les lois Veil n’obtiendrait au mieux que 5% des voix.”
    5%, c’est précisément le score auquel plafonnera désormais le FN… Il peut donc sans problème réintégrer l’abrogation de la loi Veil dans son programme politique.

  19. à Xtophe,
    Voici ce qu’on lit sur le site du Front :
    “- Politique de respect et d’accueil de la vie
    La législation mise en place depuis la loi Giscard-Chirac-Veil ne répond pas aux objectifs initialement fixés par le législateur : protéger la vie et répondre à la détresse des femmes ayant recours à l’avortement. Aujourd’hui 220 000 avortements officiels sont toujours pratiqués chaque année en France.
    • Il convient donc prioritairement de mettre en place une véritable politique familiale et d’accueil de la vie. L’adoption prénatale, la création d’un revenu parental, la définition d’un statut juridique et social pour la mère de famille et la revalorisation des allocations familiales réservées aux familles françaises constituent les moyens concrets pour réduire le nombre des avortements et relancer la natalité française.
    • Parallèlement à ces mesures nouvelles de valorisation et de protection de la famille, nous nous engageons à demander aux Français, par voie référendaire à la fin du quinquennat, de promouvoir une Nation moderne soucieuse du respect de la dignité humaine par l’inscription dans les textes, qui fondent son existence et son développement, du caractère sacré de la vie et l’affirmation du droit de la personne à être protégée par la loi de sa conception à sa mort naturelle.”
    La dse et le Saint Père n’ont jamais dit de déserter le combat politique au nom de la non-négociabilité (beau néologisme…) de certains points. Comme l’a souligné le SB a plusieurs reprise et PG dans son allusion aux pro-life américains, c’est en sortant l’avortement du silence, c’est en créant un débat de société, c’est en promouvant des structures alternatives qu’on arrive à être EFFICACES ! Efficaces et non parjure, c’est ce que proposent le Fn et Marine Le Pen.
    Oui, la lutte contre l’avortement est une des priorité du FN. Le FN a dit que, sur un quinqennat, il ferait cinq référendums importants. Celui sur l’avortement est de ceux-là ! La lutte contre l’avortement s’inscrit dans la durée. Il faut changer les mentalités, pas seulement abroger une loi qui sera remise au gout du jour au prochain changement de majorité.
    merci à Marine le Pen pour ses propositions concrètes et réalistes ! (un peu de provoc pour finir…)

  20. Marine Le Pen est aussi convaincante quand elle dit être attachée aux fondamentaux de la droite nationale que Nicolas Sarkozy lorsqu’il dit être opposé à l’entrée de la Turquie. Ces deux-là sont des menteurs. Les faits parlent contre leurs déclarations. Le FN aux mains de Marine n’est plus un parti de la droite nationale. Jamais je ne voterai pour le parti de Supermenteuse.

  21. A Mangouste,
    Vous ne m’apprenez rien. Je connais parfaitement le programme du FN, tout comme je sais que l’abrogation de la loi Veil n’y figure désormais plus (il y a donc là un pas effectué dans la MAUVAISE direction). A moins de nier la vérité, j’affirme que jadis (il y a moins de dix ans), le FN proposait l’abrogation de la loi Veil, tandis qu’elle propose désormais de soumettre cette question par référendum à la fin du mandat présidentiel.
    Je n’ai jamais appelé à déserter le débât politique. Je dis que certains sujets ne peuvent aucunement être discutés ; l’avortement en fait partie, puisqu’il s’agit d’un des points non-négociables. Les mots ont un sens ! NON NEGOCIABLE.
    Je veux bien discuter de tout et de n’importe quoi : de l’immigration, de la drogue, de l’Europe, du régionalisme, de la culture moderne, de la retraite par répartition, du libéralisme, du taux de prélèvement obligatoire, de la lutte contre les discriminations, de la politique énergétique… La question de l’avortement en revanche ne souffre d’aucune compromission. Franchement, pour avoir entendu Jean-Paul II sur la question en long, en large et en travers, je crois pouvoir dire que je connais la position de l’Eglise en la matière.
    Au terme du quinquénat, que se passe-t-il si les Français refusent d’abroger le droit d’avortement ? Le Pen nous dira-t-elle : “Ah ben j’suis désolée, je voulais interdire l’avortement ; mais les Français en ont décidé autrement… Tant pis !” On parle de vies humaines qui passent de vie à trépas à la cadence de 600 par jour. Cela est-il acceptable ? Un Catholique peut-il se satisfaire de cela ? Je sais bien que pour bon nombre de Catholiques, ça ne pose pas le moindre souci ; souffrez que pour ma part, une telle indifférence puisse peser sur ma conscience. Un politique est censé agir pour le bien de la collectivité. Je n’attends pas que le bon peuple décrète – dans sa sagesse absolue – que l’avortement est effectivement un crime, pour que l’élu aboutisse à son tour à ce constat évident. Auquel cas, j’en viendrais à me demander qui est le plus imbécile des deux : le politique ou le peuple qui l’a élu ?
    Il y a des listes pro-vie qui se présentent en Ile de France et dans le Sud-Est. Seules ces listes sont légitimes, car seules ces listes ne font pas l’impasse sur la question de l’avortement.
    Concernant les propositions réalistes du FN, il me semble bien plus réaliste d’interdire les avortements que de remettre en circulation des Francs et des Euros, de rétablir les postes de douane à la frontière belge et de sortir de l’Union Européenne…

  22. @PK, Xtophe : Actuellement, il y a environ 220.000 avortements par an en France ; aucun parti ne déclare vouloir s’opposer à tout avortement mais le MPF, le FN, le Parti de la France, … sont opposé à l’avortement et proposent des mesures concrètes pour favoriser l’accueil de la vie et œuvreraient activement au changement des mentalités. Nous sommes devant une alternative :
    -Ne rien faire et laisser le champ libre aux avorteurs et laisser s’instaurer dans les mentalités l’idée que l’avortement est une solution contraceptive, et l’hécatombe continuera de plus belle.
    -Essayer de donner le pouvoir à un parti qui œuvrerait contre l’avortement sans être pour autant radical (ce qui ne servirait à rien sans convaincre les esprits car les avortements continueraient dans la clandestinité), ainsi au moins des centaines de milliers de bébés seraient sauvé durant une législature, prenez vous la responsabilité de ne pas le faire pour être resté intransigeant avec vos principes ?

  23. Xtophe et Solange
    Xtophe, mais c’est vous qui citez le FIGARO dans le lien que vous joignez à votre mail : est-ce que vous recopieriez sans les lire des argumentaires tous faits et par d’autres ?
    Convaincre le peuple de l’abolition de l’avortement, c’est ce que font les pro life américains, pas à pas, avec des succès considérables, puisqu’en 20 ans ils ont modifié le sentiment général des américains sur ce sujet fondamental.
    Vous refusez l’idée que le moindre mal est de procéder par étapes. C’est pourtant ce que proposent aussi bien le MPF que le FN.
    Vous ne cessez de répéter que le FN a changé et lorsque la preuve concrète vous est apportée du contraire, vous affectez de n’avoir pas lu et vous re répétez votre mensonge.
    Dans le fond vous vous moquez totalement du combat pour la Vie : votre but est d’utiliser ce thème pour l’instrumentaliser mensongèrement contre le FN, voire de pousser à l’abstention généralisée, sans le dire clairement.
    Intellectuellement, cela n’est guère respectable.

  24. Il n’y a aucune preuve que Marine Le Pen défend les valeurs de la droite nationale. Il y a surabondance d’écrits ou de déclarations qui affirment le contraire.
    Marine le Pen n’est pas de droite nationale. Quand elle dit le contraire, elle fait comme Sarkozy pour la sécurité, l’immigration, la Turquie, etc, ELLE MENT. Et ceux qui soutiennent supermenteuse dans cette escroquerie politique commettent un acte gravement mauvais.
    Oui le FN a changé, après force purges et transformations programmatiques. Etre mariniste reste le droit le plus strict qu’il faut reconnaître aux partisans de la divorcée deux fois ; en revanche faire passer la fille le Pen pour une personnalité de la droite nationale est une honteuse arnaque.
    Merci à SD d’avoir redonner les liens qui prouvent que Marine n’a pas les idées de la droite nationale. Contre les faits, impossible d’argumenter.

  25. P.G., relisez les posts avec plus d’attention. C’est SD qui cite Le Figaro, France Info et Reuters !
    “Rédigé par: SD | 2 juin 2009 19:18:18”
    P.G., je vous dispense de vos allégations insultantes et mensongères.
    – Primo, je n’appelle en aucune manière à l’abstention. J’ai appelé à voter pour des listes authentiquement pro-vie.
    – Secondo, prétendre que je me moque du combat en faveur de la Vie au motif que je combats le reniement du FN est particulièrement indécent ! J’ai manifesté à plusieurs reprises contre l’avortement, contrairement à Marine Le Pen ! Alors basta !!!
    Marine Le Pen a déclaré qu’elle ne souhaitait pas abroger la loi Veil. Je suis en complet désaccord avec ce choix et je condamne fermement cette politique ! Le FN proposait jadis l’abrogation de la loi Veil ; elle ne la propose plus désormais. C’est scandaleux, car c’est s’accomoder d’un mal absolu – d’un crime de masse – pour servir ses petits intérêts électoraux. Je ne cautionne pas cette stratégie criminelle. Je n’abandonne pas les fondamentaux, moi au moins ! J’ai une conscience, moi au moins !
    De grâce ne prétendez pas que je me moque du combat en faveur de la Vie et que je l’instrumentalise ! Ceci constitue une diffamation particulièrement ignoble !!! Entre 2001 et 2005, je me suis investi personnellement dans la lutte contre l’avortement.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services