Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement / France : Politique en France

Marine Le Pen précise son positionnement sur l’avortement

Marine-le-pen-se-decrit-en-deux-mots-20160911-2005-566a8b-1@1xEn marge de l'émission "Vie politique", Marine Le Pen répondait sur facebook aux questions des téléspectateurs. Voici ce qu'elle répond à une question sur le droit des femmes :

Quelle est la position du FN quant au droit des femmes ?

"Le Front national n’a jamais eu dans son programme l’intention de revenir sur le droit à l’avortement. Mais il faut mettre en place des politiques qui permettent aux jeunes filles d’avoir d’autres choix : un accès prioritaire à un logement, des allocations qui permettent de garder l’enfant."

Dont acte. On a bien compris désormais le positionnement prudent de Marine Le Pen résumé dans cet interview donné à un journal polonais en 2015 et très intéressant d'ailleurs sur plusieurs points (euthanasie, avortement). Toutefois, pourquoi Marine Le Pen  ne reconnaît-elle pas que le programme du FN a évolué sur ce point précis comme le montrent clairement les extraits des différents programmes antérieurs du FN ci-dessous :

Défendre les Français (Premier programme du FN – 1973) :

« Nous voulons que les Français soient responsables de leur vie personnelle. En toute hypothèse, il s'agit d'une agression physiologique qui, même si elle est pratiquée dans les meilleures conditions médicales, laisse le plus souvent des séquelles morales ou corporelles.
 Nous désapprouvons l'avortement légal libre. Par contre, il serait souhaitable d'aménager la législation actuelle en confiant à une commission médico-sociale le soin de se prononcer sur les cas possibles de l’interruption de la grossesse ».

Pour la France (livre programme de 1985 – page 133) :

"L'Etat finance la mort. Il le fait doublement : d'abord, en remboursant l'avortement, ensuite en apportant des moyens de financement considérables aux associations malthusiennes comme le Planning familial qui donne une mauvaise image de la vie, de la naissance (…)  De même, l'Etat n'a pas à organiser ni à payer la mort : c'est pourquoi le Front National propose l'abrogation de la loi Veil du 17 janvier 1975 et, à fortiori, la prise n charge de l'avortement par la sécurité sociale."

Passeport pour la Victoire (1988) :

IVG (….) : « L’avortement a contribué à la diminution des naissances et à la décadence de notre pays (…). Michel de Rostolan, député du Front national – RN de l’Essone, co-président avec Christine Boutin, député UDF des Yvelines, et Hector Rolland, député RPR de l’Allier, du groupe d’étude pour l’accueil de la vie, a déposé plusieurs propositions de loi favorables à la vie et visant à supprimer le remboursement de l’avortement ».

Pour un avenir Français (2002) :

« Il découle du principe précédemment posé que l’avortement, mettant en cause un tiers, l’enfant à naître, ne peut être tenu pour légitime ; quant à la Nation, elle doit pourvoir à sa continuité dans le temps. Allant donc contre le Bien commun de notre pays, les lois sur l’IVG seront abrogées ».

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

31 commentaires

  1. Moi je n’ai jamais eu l’intention de voter pour un homme ou une femme politique français. Il me dégoutent tous….Vive l’abstention ou vive le Roi..

  2. Je suis écoeuree de voir combien Marine ne respecte en rien le programme du FN pour qui tant de gens se sont battus Je suis bien placée pour l avoir vécu auprès de mon époux Dominique Chaboche Premier Vice Président du FN qui a ete des l origine co fondateur du Parti avec Jean Marie Le Pen et tant d autres Victor Barthélémy ,Jean Francois Chiappe, Jean Pierre Stirbois Quel gâchis Je suis heureuse pour mon époux qu il ne soit plus témoin de ce lamentable abandon de nos valeurs défendues durant tant d annees avec tant de pugnacité au détriment de tant de bienfaits matériels Mme Dominique Chaboche

  3. En citant ces 3 phrases merci de rappeler que le programme du FN est en effet, bel et bien inchangé.
    Au moins ils tiennent leurs promesses !
    Une chose est sûre les anti avortement auront droit à la parole !

  4. Je ne voterai que pour quelqu’un qui annonce avec sincérité abrogation des lois Veil et Taubira, quelles que soient les autres points de son programme.
    Car ces deux lois s’opposent directement à la création du 6ème jour, où Dieu crée l’homme à son image et crée le couple homme-femme.
    ces deux lois concourent donc à s’opposer directement au dessein créateur de Dieu, dans toute sa finalité.
    Donc, je pense que Dieu n’aidera jamais un peuple qui s’oppose aussi manifestement à lui, avec ces deux lois… et qu’en revanche, il aidera un peuple qui les abroge. Et alors, tout le reste sera donné par surcroît.

  5. Qui peut sérieusement penser qu’on puisse non pas seulement proposer, mais appliquer une interdiction de l’avortement.
    La loi doit pouvoir être appliquée. Une loi qui provoquerait une désobéissance et une révolte massive sur ce sujet, à commencer dans les professins de santé, serait une maladresse et contreproductive.
    C’est le sujet du moindre mal : offrir un choix, afin de démontrer à la société française et aux femmes en premier, peut-être aussi à certains pères u géniteurs, qu’une grossesse même ”non désirée” ou imprévue ne conduit pa snécessairement à un désastre et une impasse.
    Il s’agit de renverser la charge de la preuve en qq sorte. Que le pôle positif revienne vers la vie et le négatif vers l’avortement.
    Mais il est vain de croire que c’est la loi qui change les mentalités.
    Quand une politique d’aide aux femmes enceintes et en difficulté aura permis de diminuer le nombre d’avortements, il apparaitra que l’IVG n’est pas un choix, mais une impossibilité personnelle et collective.
    De plus le FN en tant que parti n’est pas une autorité morale : l’indifférence de la majorité de l’épiscopat sur la questin de l’aortement n’aide en rien ceux qui, au FN ou ailleurs, pensent que l’avortement n’est pas un droit moral supérieur au droit de naître.
    La position de Marine Le Pen est un compromis, qui sauvera des centaines de milliers d’enfants, en aidant leurs mères, voire leurs pères.
    Car en France en 2016 on avorte aussi pour des raisons matérielles et économiques.

  6. Bon ben si je ne peux pas voter FN, je m’abstiendrai. Tout ça est à vomir.

  7. Le droit à l’avortement n’existe que chez ses complices de quelque bord qu’ils soient.
    Il y a le Droit de Dieu et les devoirs de l’homme envers Dieu, la loi venue des hommes est fille du diable, Menteur et tueur dès l’origine.
    Ce mépris de Dieu est plus grave chez les politiciens (cards).
    On ne peut faire le mal sous prétexte de bien, or ici, il n’ y a même pas un bien en vue.

  8. Si les anti -avortement se sentent agressés au sein du FN,au lieu de bougonner dans leurs coin,qu’ils se manifestent!!Je pense qu’il ne faut pas se dire que l’on se fait avoir!!Il est encore temps de s’adresser à Mme Le Pen sur sur son adresse de courriel ,pour lui poser les questions qui nous turlupine!!Il ne faut pas BAISSER les bras!!

  9. Je suis assez surpris par le ton du billet : la position de Marine Le Pen me semble complètement réaliste, il ne faut jamais avoir discuté avec des gens hors de nos milieux pour penser qu’interdire l’avortement du jour au lendemain serait une mesure que nos concitoyens plébisciteraient.
    Nous ne passerons pas d’une culture de mort à une culture de vie du jour au lendemain mais bien par les mesures préconisées par Marine Le Pen.
    [Pourquoi mentir alors si cette position est réaliste et défendable ?
    PC]

  10. ils veulent ménager la chèvre et le chou pour ratisser large et sont donc obligés de rentrer dans le système en mentant comme les autres. La question est de savoir s’ils mentent pour le bon côté de la chose ou pour le côté obscur?
    Une chose est sure…
    Matthieu 25:40 “Et le roi leur répondra: Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous les avez faites.” ou plus simple encore pour les moins subtils: “Tu ne tueras point.”

  11. Et qu’a fait Poutine en Russie ? Il n’a jamais remis en cause la loi de l’avortement instaurée par Lénine.
    En revanche, il a engagé, à côté, une vigoureuse politique nataliste et d’aide à la famille. Apparemment, çà marche.

  12. L’analyse de Pascal Gannat me semble très juste et pas seulement pour des raisons électoralistes. les français ont accepté ce qu’on appelle l'”IVG”, terme aseptisé qui leur permet de refouler la réalité hideuse de l’avortement. Ils se disent que si c’est permis, c’est que ce n’est pas un mauvais acte. Il faudra beaucoup de temps pour faire évoluer les mentalités. Le Saint-Esprit est à l’œuvre dans les consciences, beaucoup de jeunes filles et de femmes souffrent d’avoir avorté. Comme P. Gannat l’explique très bien, Dieu veut la vie, les ténèbres veulent la mort, chaque conscience fait son choix et peut évoluer vers la lumière.

  13. Marine le Pen montre justement, avec le positionnement évolutif du programme du FN, que ce qui pouvait encore être fait en 1973 ne le peut plus aujourd’hui car on a de nouvelles générations qui ne comprendraient absolument pas pourquoi l’avortement est un crime. D’ailleurs l’augmentation constante des avortements le prouve : les jeunes qui avortent n’avortent pas forcés par les socialistes mais bien de leur propre choix.
    Il est vrai qu’une prise de conscience a eu lieu dans la jeunesse chrétienne et sa périphérie. MAIS Marine pourrait-elle rassembler et se faire élire avec plus de 50% des voix avec cette seule frange de la population ?
    Certainement pas. D’où sa prudence sur le sujet et sa pédagogie récurrente sur le sujet : tenter de mettre des freins à l’IVG quand elle sera élue et chercher à crée une dynamique pro-vie… Jusqu’à ce que les mentalités aient changé POU POUVOIR INTERDIRE ALORS l’AVORTEMENT DANS UN DEUXIEME TEMPS.
    [Doit-on adopter le même raisonnement pour le cannabis, pour les divorces, pour le mariage pour tous ? Les générations nouvelles ne comprendraient pas….On recule, on recule, on devient RPR puis UMP puis JUPPE….
    Je comprendrais vos propos si et seulement si il y a avait une volonté AFFICHEE et AFFIRMEE au FN de vouloir créer une dynamique PRO-VIE. Même le terme pro-vie n’est plus employé.
    PC]

  14. “il est vain de croire que c’est la loi qui change les mentalités.” Alors abrogeons-la, car ce n’est pas même une loi. Il est vain de croire qu’une “loi” contre la loi divine naturelle soit une loi. La société se doit d’être soumise au Créateur, au seul vrai Dieu.

  15. La position de MLP semble être une évolution dans le mauvais sens du projet du FN. Mais il faut avouer que depuis 1985 la situation a aussi malheureusement mal évoluée avec par exemple l’instauration du délit d’entrave à l’avortement.
    Aussi, partant d’une situation bien pire, on ne peut remonter la pente de la même façon. La proposition de MLP semble être assez proche de la proposition faite il y a plusieurs années par P. de Villiers de tout faire pour rendre la loi sur l’avortement INUTILE.
    De fait, toutes actions qui auraient pour effet de réduire le nombre de meurtres sont à soutenir, même si elle ne vise pas à atteindre dès le début la fin de ce massacre ignoble.

  16. Où en est-elle sur le “déremboursement”?
    Le mettre en place par le biais de la fin de l’affiliation obligatoire à la “sécurité sociale” au profit de l’obligation de contracter une assurance maladie, où chacun couvre ce qu’il pense devoir assurer auprès de l’assureur de son choix?
    (Comme pour l’assurance des véhicules à moteurs)

  17. Pascal GANNAT,
    Vous parlez de réalisme, vous nous dites que ce n’est pas la loi qui empêchera la désobéissance civile d’un peuple qui n’est pas de nos milieux.
    personnellement, je ne suis pas de “nos milieux”, je n’ai pas vraiment le profil sociologique, de plus vous vous trompez, ce sont bien les lois qui font et défont les peuples. c’est la raison pour laquelle Moïse en nom Dieu, donne la thora au peuple, et c’est aussi ce que reconnaît Aristote dans sa politique.
    si les gens sont rétissants ou franchement hostiles, c’est en raison d’un autre genre de lois qui régit leur actions et leurs pensées.
    maintenant si vous dites que ce n’est pas un règlement qui empêchera la bêtise homicide d’une masse, vous avez parfaitement raison, mais précisément vous ne le dites pas, alors que les mots ont un sens.
    une loi n’est pas un règlement, mais une loi doit s’inscrire dans le droit positif, surtout dans une société dont la législation se passer de Dieu et même lui fait une sorte de guerre (c’est le sot laïcisme fanatique français).
    cette prise de position sans franchise de la part de Madame Le Pen, n’est pas une bonne nouvelle, parce que parler ainsi revient en effet à confondre la loi et le règlement administratif, et donc à considérer le citoyen non comme un sujet de droit, mais comme une bête à cornes, ce qui de sa part laisse penser qu’elle ne nous estime pas davantage.
    la politique n’est pas l’art du moindre mal, mais l’art de ce qui est possible, entendez l’art de l’audace et de la prise de décision courageuse.
    lorsqu’on nous parle d’avortement, on s’attend plutôt de la part de gens aimant la France, à une dénonciation des intérêts financiers, des organisations occultes, des collusions qui font la promotion éhontée d’un nouveau populicide, tout en organisant, l’expatriation, la déportation de populations entières pour combler le vide, et pas à des réponses faussement raisonnables, sur le ton de l’expert !
    on ne peut faire appel à la raison, chez des citoyens qui de toutes les façons sont égocentriques, veules, intentionnellement mal éduqués, mal instruits ?
    vraiment ?!
    Ce que l’on attends d’un chef d’état, ce n’est pas d’être une pâle copie du prince de Machiavel ou encore un hypocrite à la rousseau, c’est qu’il est la profondeur de vue et le courage de nous regarder droit dans les yeux et de nous le dire.
    car c’est lui qui institut de part son rôle, le peuple en tant que tel et si un candidat à la présidence se permet d’agir autrement c’est qu’il n’a ni les épaules, ni la vision nécessaire pour diriger un pays formé non de robots programmables, mais d’intelligences, de volontés réelles.
    c’est que les gens se moquent toujours éperdument, de ce qui se moquent d’eux.

  18. Je ne suis pas sûr qu’on se pose les bonnes questions.
    Tout le monde sait que Marine est pour le droit à l’avortement. Elle peut certes encore changer même si le fait de le limiter est déjà quelque chose de bien.
    La question qu’il faut se poser est : “une fois arrivé au pouvoir, les anti-avortement auront-ils droit à la parole autant que ceux qui sont pour ?”
    La réponse on la connait déjà : c’est oui.
    Après ce sera à nous de faire ce travail d’information. Regardez dans certains pays aux USA, çà fonctionne très rapidement !
    Les pro-avortements n’ont aucun argument et Marine en fera rapidement partie.

  19. “la politique est l’art du possible”…

  20. Comment prétendre gouverner un pays en lui refusant les fruits de sa fertilité ?
    Si elle est prétend se battre pour que la France retrouve sa souveraineté, elle ne peut continuer à “tuer légalement” les futurs héritiers de la France !
    Il faut mettre en œuvre une politique d’éducation anti avortement auprès des jeunes en développant le respect dû à la Vie, aider la femme et le foyer qui serait tentés par l’avortement en mettant à leur disposition des services d’aides et en priorité rétablir des lois familiales qui protègent l’enfant à naître.

  21. L’avortement est un mal comme la prostitution l’est aussi. Pourtant, même Saint Louis la toléra. Par contre un état doit inciter ses habitants à se détourner et de l’avortement et de la prostitution. Il y a encore deux siècles, au lieu d’avorter, le nouveau-né abandonné faisait le bonheur d’une famille sans enfant.
    Mais cette politique pro-avortement défend des intérêts économiques (d’énormes profits sont faits grâce “au produit” qui est vendu “pièce par pièce”. D’autre part, cela fait partie d’un plan repris par les mondialistes mais qui éxistait déjà avec les idéologues communistes de l’est.
    Le 10 janvier 1963, le bureau des archives du Congrès américain (Congressionnal Record Appendix) publiait « les objectifs et plans communistes en 45 points ». Quelques uns d’entre eux démontrant leur but de faire exploser les valeurs morales :
    17 : Contrôler les écoles. Les utiliser comme courroie de transmission du socialisme et de la propagande communiste du jour. Alléger les programmes. Contrôler les associations des professeurs. Faire entrer dans les livres les textes et méthodes du parti.
    18 : Contrôler les journaux des étudiants.
    19 : Utiliser les émeutes d’étudiants pour fomenter des protestations publiques contre les programmes ou les organisations attaqués par les communistes.
    20 : S’infiltrer dans la presse. Contrôler l’attribution des critiques littéraires de la rédaction des éditoriaux, des propositions de conduite politiques.
    21 : Acquérir le contrôle des positions clé à la radio la télévision et au cinéma.
    23 : Avoir la haute main sur les critiques d’art et les directions de musées d’art. Notre plan est de faire se répandre la laideur, l’art répugnant et sans signification.
    24 : Faire disparaître toutes les lois refrénant l’obscénité en les appelant une censure et une violation de la liberté de parole et de presse.
    25 : Faire tomber les normes culturelles du sens moral en poussant la pornographie et l’obscénité dans les livres, les journaux illustrés, le cinéma, la radio et la TV.
    26 : Présenter l’homosexualité, la dégénérescence et la promiscuité des sexes comme normales, naturelles et bonnes pour la santé.
    27 : Pénétrer les Eglises et remplacer la religion révélée par une religion « sociale ». Discréditer la Bible et insister sur la nécessité d’une maturité intellectuelle qui n’ait pas besoin de « béquille religieuse ».
    28 : Éliminer la prière ou toute forme d’expression religieuse dans les écoles, sous prétexte de violation du principe de « séparation de l’Eglise et de l’Etat ».
    40 : Discréditer la famille en tant qu’institution. Encourager la promiscuité et le divorce.
    41 : Insister sur la nécessité d’élever les enfants hors de l’influence négative des parents. Attribuer les préjudices, les blocages mentaux et les retards des enfants à l’influence répressive des parents.
    Un lecteur averti constatera que ce plan a été repris par cette élite très présente aux Nations Unies et qui prêche à nouveau en fait pour un retour à une dictature mondiale communiste.

  22. Arrêtons de ménager la chèvre et le chou , il faut clairement se positionner sur le sujet et la démonstration de Pascal Gannat , Jejaumo ou Philomene aboutit à un vœu pieux mais qui fait perdurer durant un temps plus ou moins long ces crimes . Pourquoi ? Quelle est la référence ? Dieu et son ” tu ne tueras pas” . C est ce postulat Qu il faut prendre en compte et l on doit d une manière ou d une autre, arrêter tout de suite ces crimes sans aucune période de transition ; c est maintenant ou jamais . Or que disent- ils ? Qu il faille un temps pour changer les esprits , temps oû malgré tout continueront ces horreurs interdites par la loi de Dieu, meme d un seul et cela est inadmissible. On n a plus le temps de faire de la psychologie , car CHAQUE avortement est une horreur absolu , il ne faut plus en laisser passer un seul et cela demande du COURAGE politique que n a peut-être pas MLP. Ceci a comme corollaire , que tout parti , tout pouvoir politique doit agir dans la cité avec un profond sens moral , contrairement à ce qu affirme Mr Gannat ( le parti n est pas une autorité morale ET BIEN SI Mr GANNAT , C EST LE FONDEMENT DELAPOLITIQUE) il n y a pas que les interactions sociales et économiques qui comptent surtout quand celles-ci ne sont pas réglées et limitées par des concepts moraux chrétiens. Penser comme ces personnes , à travers de telles illusion, ce n est pas éradiquer complètement la culture de la mort car il y aura toujours , meme tres mince, une possibilité de mal choisir. Il faut fermer toute possibilité d être tenté par le mauvais choix et le concept républicain , bien loin de s y prêter , laissera toujours cette fausse légitimité aux hommes de s affranchir du Bien.
    Il faut un Roi et arrêter de tergiverser et se débarrasser de ses scories où s entremêlent cultures de vie et de mort.

  23. @PC
    Il y a un vrai débat. Mais le problème de fond n’est pas le cannabis, l’avortement ou je ne sais quoi… Le problème de fond est l’orientation profonde et stratégique qui nous est offerte par la classe politique pour changer la donne.
    Dans le cadre des Primaires, un catho peut voter sans problèmes pour Poisson, histoire de faire avancer le schmilblick.
    Hors Primaires, Est-ce que Poisson a ses chances ? S’il n’en a pas : faut-il que les cathos soient absents de la donne ? Qui reste-t-il ? Faut-il faire battre Marine parce que son parti n’est pas idoine ?
    [Soit les catholiques font pression et cherchent à peser en évitant d’applaudir par principe MLP, soit ils n’ont plus qu’à se réfugier dans les catacombes…
    C’est le principe de “ON NE LACHE RIEN”.
    PC]

  24. jejomau,
    les “cathos”, qu’est-ce que c’est que cette communauté là ?
    les “cathos”, çà n’existe pas. lorsqu’il y a moins de 3 à 5% de catholiques déclarés qui vont à la Messe dominicale, ce n’est pas une religion, c’est une sous communauté, un agrégat anomique, un détail insignifiant.
    après vous avez les catholiques vagues, les cathoïdes, pour le dire avec un horrible néologisme, mais si vous croyez qu’il y a un électorat catholique, autant croire que le pape léon XIII règne et qu’il n’y a jamais eu de ralliement !
    un bloc de clerc à une l’idée fumante, par ses bons sentiments et leur inspirateur, d’en finir avec le catholicisme public, signant par là mieux qu’un Genséric, la mort de la chrétienté. il n’y a pas, il n’y a plus de royauté sociale de Jésus-Christ. c’est même plus qu’une injure dans la langue de buis, c’est un propos insensé !
    Marine Le Pen n’est pas inspirée par le catholicisme ou tout ce que vous voudrez, les catholiques ne savent même pas ce qu’est le catéchisme de Saint Pie X, et croire qu’un jour l’avortement sera abolit par cette nouvelle jeanne d’arc improbable, autant croire que le franc or est de retour et que l’on rase déjà gratis!
    les catholiques ont donc déjà perdu la future élection.
    S’il veulent gagner, il n’y a qu’une solution, non pas “refaire chrétiens nos frères”, avec une action catholique laïcisée et laïcisante, au format 600 ou 4 par 3, mais s’assumer catholique tout bonnement.
    tout mâlement dirais-je: allez personnellement au casse pipe.
    y’en à marre des “cathos” à la fin ! tous pasteurisé, globalement digérés et finalement tout juste bon à être livré en pâture, à libé, au monde ou pour jouer les charlies.
    Si les catholiques, sans épithètes veulent gagner quoi que ce soit, il faut qu’ils soient la société, qu’ils veuille être l’état, qu’ils soient visibles, qu’il ne jouent pas en rêvent aux christéros en lisant famille chrétienne, mais qu’il assume le décalogue sans accros, qu’ils défendent leur village et enfin qu’il préfèrent crever que d’abandonner pour un plein, un ticket de caisse ou des vacances aux baléares, leur sacro-saint dimanche, jour de Dieu !
    mort aux cathos, et vive le Christ Roi !

  25. il faut avoir des convictions et MLP n’en a pas sur l’avortement!il est donc normal qu’elle botte en touche!
    l’avortement ne peut être un droit car est en cause le meurtre d’un être humain et lorsque on ne sacralise plus la vie tout est permis!
    notre société est violente, elle est mortifère; il faut en chercher les causes, deux des principales sont l’avortement et la libération sexuelle qui a fait disparaître l’amour.
    on s’accouple, on ne s’aime plus, on ne se marrie plus! seul compte son intérêt(son plaisir) immediat et personnel

  26. Ce qui est légal n’est pas forcément moral !

  27. La Marine est “initiée” aux *** (cf. interview de sa mère sur YouTube sur le sujet.)
    Je ne voterai jamais pour elle qui fait partie du système.

  28. @LE FOREZ @P.CARHON
    Je suis très étonné de voir des gens se réclamer de St THOMAS ignorer la gradualité de la loi, d’où la règle du moindre mal dans l’action politique et le vote. Vous semblez ignorer la diversification par leur fin, leurs moyens et leurs procédés propres, que saint Thomas établit entre les trois sciences morales (individuelle, familiale et sociale ou politique) qui ne sont pas assimilables l’une à l’autre.
    Quand ST LOUIS codifie la prostitution, il ne l’interdit pas, il la déplace des bains publics pour la plcer en des lieux fermés. Bel exmple de la distinction thomiste, que les catholiques qui se réclament de la morale individuelle comme seul critère de l’action politique feraient bien de méditer.
    L’oubli ou la méconnaissance de cela explique l’irréalisme et il faut le dire, la marginalité politique de bien des catholiques : on a SA morale, donc, on a SA marginalité et on en est fier de SA supériorité morale. On ne fait rien mais on s’en vante au nom de LA morale. Et on prive ceux qui n’ont pas SA morale de tout bénéfice même partiel de cette morale devenu un étendard plus qu’une charité agissante.
    Je vous imagine au pouvoir : vous décrétez une interdiction de l’avortement que vous ne pourrez faire appliquer, pas plus que si vous décrétiez illégal l’alcoolisme ou l’usage de la drogue, voire l’adultère.
    La question en politique n’est pas que celle du mal ou du bien, mais du meilleur cheminement pour que le bien puisse prévaloir autant qu’il prudement possible, dans les situations ou les sujets ou les lieux, ou encore les périodes où c’est le mal ou la violence ou la dégradation de la dignité humaine qui sont prégnants.
    Les poses moralisatrices n’ont aucun intérêt : elles n’ont d’ailleurs aucune efficacité et n’en n’auront jamais.
    La France a été laïcisée, son épiscopat a renoncé, la masse des baptisés est indifférente, et les catholiques de la marge exigent de Marine LE PEN qu’elle fasse ce que eux-mêmes ne parviennent pas à conceptualiser : avancer ?
    Je pense cela tellement grandiloquent que cela en devient ridicule : les matamores de LA morale n’ont pas fait bouger les lois depuis 1974. Par contre ils se chamaillent et participent à toutes les querelles et divisions des droites au nom de la morale pure et parfaite, mais sans JAMAIS parvenir à quoi que ce soit de concret et de pérenne.
    Soyons réalistes : partons du réel. Et examinons ce qu’il est possible de faire en 2016, 2017 et sq. et non avant 1789 ou dans un avenir d’autant plus hypothétique que ses partisans ne font rien politiquement pour le construire.
    En tant que catholique je pense que la position de Marine LE PEN sur l’avortement est la seule qui ait une pertinence politique, parce qu’elle prend en compte la France telle qu’elle est et non telle que ceux qui confondent morale individuelle et morale politique l’imaginent dans leurs fantasmes.
    Je préfère, comme cela s’est fait dans de nombreux états américains, dans certaines régions italiennes ou en Russie, voire diminuer tout de suite le nombre d’avortements, que de rêver en permanence à son interdiction imposssible.
    De la même manière que je préfère dire à un ami alcoolique qu’il commence par diminuer sa consommation de moitié et l’aider à y parvenir, plutôt que de le rejeter en exigeant de lui de manière absurde qu’il cesse toute consommation du jour au lendemain, ceci d’autant plus que le cas individuel n’a rien à voir avec la morale de la politique. Voir plus haut sur la distinction.
    Le catharisme politique : tous Parfaits sinon rien n’a rien à voir avec l’Evangile dans son interprétation catholique.
    L’avortement ce n’est pas comme le vol de bicyclette ou d’autoradio : c’est un acte qui est au coeur de la personne humaine et qui souligne les manques des sociétés humaines à toutes les époques.
    Cessons de vaticiner et de fulminer : ayons des gestes concrets qui aident ceux que la société pourra aider à faire un vrai choix.
    La loi ne crée donc pas la morale : elle peut la favoriser, en se fondant sur l’état de la société. Et non sur la morale pure et parfaite.
    Parce qu’entre catholiques, nous pouvons nous pser cette question : si ceux qui possèdent LA morale doivent confesser leurs fautes individuelles de manière réitérée (et sans se faire horreur à eux-mêmes), comment ne voient-ils l’ampleur de la tache en politique et la nécessité de la gradualité ?
    [Pourquoi un si long commentaire pour ne pas traiter le sujet soulevé par le post ? Ce que vous dîtes est vrai mais ce n’est pas le sujet.
    Je constate juste que MLP ne veut pas reconnaitre que la position du FN a évolué sur le sujet. Le post donne les preuves de ce mensonge.
    Personnellement, je ne pense pas que MLP soit pro-vie. D’ailleurs son père n’était pas forcément clair non plus sur le sujet. Même MMLP devient prudente sur ces questions…
    Que ce soit sur la mariage pour tous ou l’avortement, les positions et prises de parole du FN restent volontairement floues en permanence.
    Interdire l’avortement du jour au lendemain est absurde et personne ne demande cela. En revanche, on attend d’un leader politique une vision à long terme, un engagement pro-vie, une volonté de faire évoluer les chose progressivement. Et surtout un prise en compte de la morale tout simplement.
    Même B.Gollnisch oublie parfois la notion de bien et de mal dans l’avortement lorsqu’il se concentre sur l’aspect démographique lié à l’invasion migratoire sur ce sujet.
    S’il n’y a pas ces marquants moraux au départ du coup, il y a peu de chances qu’une fois au pouvoir le sujet soit abordé…
    PC]

  29. A Pascal Gannat ; gradualité ? Parlez-en à Madame Taubira , qui a fait passer sa loi perverse sans tambour , ni trompettes un le mariage des paires , malgré l opposition de plus d un million et demi de personnes , battant le pavé parisien. Ça la faisait doucement rire . Résultat , la loi fut votée comme si de rien n était et son application fut immédiate sans que personne ne dise rien , malgré les ” on ne lâche rien” de façade. On peut aussi faire l inverse quand on se sent légitime du pouvoir qui vous est confié ( plus par Dieu comme un roi , que par les hommes d ailleurs) . Faut il en avoir le courage , quite à heurter les ” bonnes” consciences . Mais pour vous la république est un frein qui ne vous permet pas d agir ainsi et d affirmer vos convictions. Il y a comme des barrières psychologiques qui vous empêchent de gouverner ; de gouverner dans son vrai sens , celui du bien de la cité.
    Sinon la prostitution , plus vieux métier du monde est moralement criticablemais pas un crime et je ne mets pas au même niveau la prostitution et le crime d une vie ; là plutôt serait la vraie gradualité dans le vice oú le mal.
    St Thomas d Aquin , à la fin de son œuvre qu il jugea humblement inachevé , fut ” visité” par le Christ et remercié de toute son œuvre . NSJC ne l aurait pas fait s il avait relativisé un tel sujet . Cela ne serait même pas venu à l idée d un tel défenseur de la vie. Donc l exemple est mal choisi . Sinon , je constate chez vous un relativisme inquiétant voir dangereux pour notre société , un esprit bisounours , qui au fond , renâcle , tergiverse , voir n en a guère l intention de remédier aux maux de la France . Peur de heurter ? Peur du ” quand dira t on ” des masses abruties par le désamour des républicains pour notre pays ? Et alors c est que vous ne distinguez pas encore tout le bon que pourrait en retirer notre peuple, meme contre son grés. Ne soyez pas si frileux, ni si relativiste ! Madame Taubira ne s est pas posé la question , elle a agi même si c est contre le bon sens , voir contre Dieu. Vous savez , à faire le grand écart ; en general on a du mal à s en relever.
    Pour un catholique , ce n est pas un républicain qu il lui faut mais roi ! Et nous y travaillons.

  30. @P. CARHON
    Vous raissonnez sans structuration des priorités morales et sans analyse de ce qu’est la morale en politique : donc quand on aborde ce sujet, vous l’éliminez au profit d’un moralisme réduit à du binaire caporaliste. Cela ne marche pas depuis 1974, mais vous vous obstinez. Bien mal, mal bien, oui non, pour finir chaque fois par voter UMP ou autres fariboles gaulliennes. Ce n’est plus crédible. Mais vous recommencez à chaque élection. Depuis 2005 le SB s’acharne sur le FN s’ingénie à croire à des ”solutions alternatives entr ele FN et la droite, et chaque fois patatras, échec du premier tour ou trahison de l’élus du second tour..
    Un chef d’état élu qui aborderait les sujets que ne traitent plus nos évêques ?
    Vous êtes dans l’irréalité totale.
    Le FN est un rassemblement qui propose un denominateur commun, c’est un parti politique, et non un tiers ordre catholique.
    Les catholiques d’ailleurs se refusent à la politique : ils sous traitent à la droite bourgeoise qui rassurent leurs intérêts immédiats, impôts, allocs etc…..On fait le dégoûté moral au premier tour et on se vatre dans le bon gros vote utile qui tâche au second : tout ça pour ça…..
    Le jour où tous les objecteurs de conscience qui appellent à l’abstention ici s’engageront dans les partis, ils en feront autre chose.
    Mais ils ont mille excuses ”morales” pour ne jamais le faire : le confort bourgeois de la bonne conscience sans risques personnels graves, c’est autre chose que de ” s’y coller”.
    Moi je pense aux Français modestes qui ont de la dignité et le sens du devoir : ils sont moins catholiues qu’il ya un siècle, mais sont aussi respectables que les super catholiques qui n’affrontent pasles mêmes difficultés pour la plupart, et jettent un regard dégoûté sur le monde acccompagné de commentaires dédaigneux. Le pharisaïsme de la droite catho conservatrice est affligeant.
    On ne transforme pas la société en s’en retirant, particulièrement la société politique.
    [Vous dîtes ; ” Vous êtes dans l’irréalité totale”. Peut-être mais le SB n’est pas un parti politique.
    L’Eglise et le CEC sont ils aussi dans l’irréalité totale ?
    PC]

  31. Je pense que Mr Gannat a un discours qui n est plus d actualité , avec de vieux poncifs sur les catholiques , qu il voit comme des bourgeois et non plus comme une armêe du Christ , comme des militants qui ne veulent plus s enfermer dans des partis , même si on peut reconnaître au FN une idéologie dépassant le cadre droite-gauche mais avec une vision encore trop molle et relativiste héritée des concepts par trop républicains. Seuls des hommes peuvent sauver la France , pas des partis . Royaliste , je pourrai , par défaut, envisager une république à La Salazar , la Moreno , au moins dans l esprit biens que le brouillon ne vaudra jamais l original : la monarchie.
    Mr Gannat se trompe car de plus en plus de catholiques n ont rien à voir avec ce côté bobo petits bourgeois car , meme tres minoritaires , toute une génération se lève et remets en question des pans entiers de la république jusqu au jour oû ce sera le concept même de la république qui sera rejeté . Un parti n est juste bon qu à diviser , à enfermer ses adherents dans un monolithisme d idées pré-mâchées alors qu un homme peut rassembler pour son courage à n envisager surtout l intérêt supérieur de la France. Au FN , je souhaite que Marion sorte du FN pour mieux exprimer ses idées alors qu elle y étouffe.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services