Marine Le Pen : Pour comprendre la France, il faut connaître et admettre ses fondements chrétiens

Lors de son discours, à l'université d'été du Front National, Marine Le Pen a critiqué la charte laïciste de Vincent Peillon, devant une salle comble :

F"C’est bien beau d’afficher une charte de la laïcité dans toutes les
écoles de France. Mais ce simple geste est déjà l’aveu d’un échec.
Plus d’un siècle après la loi de 1905, il faut écrire noir sur blanc
des principes qui étaient il y a encore 20 ans des évidences. Quelle force aura cette charte alors que la Cour de Cassation, en
vertu des directives européennes, à condamné la crèche Baby Loup qui
avait licencié une salariée qui portait le voile alors que l’on n’a même
pas été capable de protéger le personnel de cette crèche qui, sous les
menaces de représailles, a du déménager !

Et puis, le texte de monsieur Peillon ne prend pas en compte la
réalité de l’histoire de France, la réalité de notre culture. Pour
comprendre la nation française, la République française, il faut
connaître et admettre ses fondements chrétiens.
N’en déplaise à certains.

D’ailleurs, aucun problème concret n’y est abordé, ni la nourriture
hallal dans les cantines scolaires, ni le voile à l’université, ni la
séparation des sexes dans les piscines. Cette opération de com est encore un aveu que le système se complait dans la politique de l’affichage. Cette « charte pour rien » ne peut mettre fin à ce multiculturalisme
qui fragmente la population de la France selon la religion et les
origines.

11 réflexions au sujet de « Marine Le Pen : Pour comprendre la France, il faut connaître et admettre ses fondements chrétiens »

  1. Hugues

    Marine Le Pen n’est pas parfaite mais elle est la candidate la moins à gauche.
    Mon rêve : aux élections, au premier tour un vrai candidat patriote type Bloc Identitaire et au deuxième tour le FN…
    Tout le monde va rigoler mais c’est possible : en 2002 j’ai voté Bruno Mégret au premier tour et Jean-Marie Le Pen au second…

  2. lève-toi

    cad
    Quand on sait tout le bien que De Gaulle a fait à la France, la trahissant sans cesse, faisant durer la dernière guerre pour tirer les marrons du feu et faire uniquement Sa promotion , sans oublier l’épuration avec les cocos, et son appartenance à la F.M.

  3. scat

    A frog : TOUT est un moindre mal. Le bien absolu n’existe pas sur terre puisque la perfection sur terre n’existe pas.
    Même notre bon roi Saint Louis n’était pas parfait et donc représentait un “moindre mal”, et pourtant il est saint et donc cité en exemple… Aucun saint n’est sans péché…
    Dans le moindre mal il y a aussi le bien. Ce qui compte ce n’est pas le “moindre” mal , mais si le bien est plus fort que le mal. En clair, la question qu’il faut toujours se poser c’est : ce candidat fera t-il plus de bien que de mal ? si oui il est moral de voter pour lui, si c’est non, alors il est immoral de voter pour lui (ex Sarkozy qui a très largement fait plus de mal que de bien)

  4. lève-toi

    cad
    Désolé de vous contredire, mais la bataille de Moncornet ne fut qu’un pet de lapin et rien d’autre, à la gloire du Grand homme, lisez les auteurs connaissant bien ce héros d’opérette : Foucaucourt, Argoud, Holeindre, Chanterac, Giraud, le Groignec…(liste non exhaustive).
    Il n’a rien fait pour l’économie, à la différence du Maréchal qui avait relancé l’agriculture, préservé nos finances des rapaces et d’autres choses encore, Charles disait : -‘ Les paysans , c’est comme les retraités, ils disparaitront tous seuls -‘, beau langage F.M.
    Pendant la guerre; il passa son temps à emm….le Maréchal, Mers-el Kébir c’est lui qui était derrière , mais lisez ces auteurs, vous en saurez plus que moi.

Laisser un commentaire