Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Mariage pour tous, union civile, mêmes dégâts !

Tribune lue sur Boulevard Voltaire :


Union civile"« L’union civile est la seule manière de gagner. Si vous n’y croyez pas, allez manifester ailleurs ! »
, clamait, le 5 mai, Frigide Barjot sous les huées de certains manifestants lyonnais du GUD. Alors que les ténors de l’UMP espèrent, en silence, l’essoufflement progressif, puis la fin des manifestations, voilà qu’on nous parle à présent de revenir sur la loi Taubira en 2017, en nous agitant sous le nez un projet d’union civile pour les homosexuels, histoire d’encourager les manifestants à rester chez eux.

Ne nous cachons pas derrière notre petit doigt : Fillon et Copé, tout comme Hervé Mariton, souhaitent un référendum en vue de remplacer ledit mariage par une union civile, inspirée probablement du projet de loi alternatif « d’alliance civile » de leur camarade Daniel Fasquelle rejeté par le camp socialiste.

Mais qu’est-ce qu’une union civile, sinon un PACS amélioré ? Les députés UMP feraient-ils mine d’ignorer que c’est justement la symbolique du PACS qui a permis quinze ans plus tard le mariage homosexuel ? Pensent-ils vraiment que l’union civile mettra fin au débat alors que leurs adversaires, 2.000 militants LGBT à tout casser, ont pu faire plier une première fois la République (à défaut de faire plier la France) ?

Qu’on se le dise : tant que les députés de droite auront à cœur « d’améliorer le statut des couples homosexuels », de le reconnaître légalement, et donc indirectement de le comparer à celui des couples hétérosexuels, alors la logique libérale qui fonctionne par paliers (on voit bien les militants LGBT qui, sitôt la loi votée, ont réclamé de plus belle la PMA) nous condamne d’ici quinze ans à combattre à nouveau ceux qui voudront aller toujours plus loin. En clair, l’union civile aujourd’hui n’empêchera pas le mariage homosexuel demain.

Le seul moyen d’empêcher durablement la résurgence de ce débat serait de fixer une bonne fois pour toutes dans la Constitution les normes de la cellule familiale. Évidemment, une telle initiative irait à l’encontre de la philosophie progressiste qui a largement contaminé la droite libérale, selon laquelle toute évolution des mœurs est bonne à prendre…

Quoi qu’il en soit, il est peu probable que l’UMP revienne en 2017 sur la loi Taubira, pour la simple et bonne raison que, s’il est toujours possible de s’opposer à une loi instaurant de nouvelles libertés individuelles, il est en revanche plus délicat d’un point de vue symbolique de retirer un droit une fois qu’il a été accordé…"

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

12 commentaires

  1. l’union civile ouvrirait automatique droit à l’adoption comme le mariage, puis à la GPA et à la PMA.
    On ne joue que sur les mots, la cours de justice européenne fera le nécessaire!

  2. Entierement d’accord “En clair, l’union civile aujourd’hui n’empêchera pas le mariage homosexuel demain.”
    Mais peut être est-ce l’unique moyen de l’empecher aujourd’hui. Et ceci en raison de la nature du rapport de force. Ce serait déjà une victoire et à chaque jour suffit sa peine.
    Je ne suis pas sur d’avoir raison mais penser que nous pourrions obtenir le retrait de la loi Taubira purement et simplement sans que notre Pdt donne des gages en // aux LGBT me parait illusoire. Souhaitable, mais illusoire.

  3. Lors des dernières manifestations de LMPT à Paris sont apparus des drapeaux français frappés de, je vous le donne en mille, Emile ?
    Non non, pas le Sacré Coeur mais bien… LA CROIX DE LORRAINE, celle qui revient sur les affiches de la fausse droite à l’approche de toutes les élections ! Qui est Frigide Barjot, intimidée par les slogans qui vont de soit de “Hollande démission !” ? Entendue par Manuel Vals, récupérée par les gays libéraux UMP et par ce parti en entier, c’est une personne imbue d’elle-même et “domestiquée” pour faire échouer tout réel mouvement de contestation.Elle s’en est prise d’abord aux “intégristes” de Civitas qui, seuls ont eu le courage d’appeler les chrétiens à condamner les mauvaises moeurs et à considérer l’homosexualité pour ce qu’elle est plutôt que de l’institutionaliser, ce qui est bon pour l’Eglise mais aussi pour toute la société civile.Les foules tièdes se sont engouffrées pour danser au Champ de Mars sur des airs évidemment pas très catholiques pendant qu’on faisait poireauter dans le froid glacial les militants en prière, place Pinel ! Puis, d’épisode en épisode, les choses sont telles, avec la complicité de ce parti de traîtres néo-gaullistes et des pouvoirs publics que la loi va être entérinée et que tout sera fait pour réduire le peuple authentique au silence, pendant que les faux supporters du PSG mettent les rues de Paris en coupe règlée !
    Il nous appartient donc de nous organiser en lieu et place de ces pleutres pour l’honneur de la Patrie : ni pacs ni union civile, ni mariage et encore bravo aux courageux jeunes qui ne lâchent vraiment RIEN !

  4. Et n’oublions pas que le pacs d’il y a quinze ans soit disant pour les “couples unisexe” a surtout détruit le mariage traditionnel.
    Le but du mariage pour tous (ou son déguisement union civile) c’est le mariage pour personne et la destruction de la cellule essentielle de la société, la famille.
    Oui l’union civile c’est l’arnaque civile et il n’y a pas besoin d’être du GUD pour le penser. Malheureusement beaucoup de membres actifs de la manif pour tous ont la fâcheuse tendance à penser comme Frigide Barjot et rouler pour l’UMP (d’où vient le financement des petits drapeaux, des mégaphones, des podiums?).
    Ne nous laissons pas arnaquer par des partis politiques qui nous mènent en bateau depuis plus de trente ans dans une fausse alternance, leurs idées, dans bien des domaines, sont les mêmes, bien que présentées différemment.

  5. Dommage que l’auteur de cette tribune reporte une intox selon laquelle ce sont des militants du GUD qui auraient porté la contestation du CUCS au pied du podium ou se tenait Frigide Barjot. Il suffit de regarder les photos pour constater qu’il s’agit de manifestants ordinaires …

  6. “Le seul moyen d’empêcher durablement la résurgence de ce débat serait de fixer une bonne fois pour toutes dans la Constitution les normes de la cellule familiale. ”
    Pas d’accord. On ne va pas tout graver dans la Constitution: que 2 et 2 font 4, que 3 et 3 font 6, que le mariage est bien le mariage, la famille est bien la famille, que Monsieur de La Palisse est bien Monsieur de La Palisse… Essayons de conserver le sens du ridicule, même si c’est difficile de nos jours !
    Pour fixer le sens des mots on a l’Académie Française, qui élabore un dictionnaire me semble-t-il assez bon, qui n’invente rien mais qui écrit noir sur blanc et de façon rationnelle l’usage courant de la langue française.
    C’est largement suffisant pour prouver l’ineptie totale de ce débat.

  7. Qu’on l’appelle mariage, PACS, Union civile ou n’importe comment, c’est le principe de l’union de deux personnes de même sexe qui n’a pas à être reconnu par la loi. Les homosexuels peuvent toujours établir des contrats privés pour entériner des accords matériels, comme tout le monde. Légiférer est une absurdité.

  8. “Quoi qu’il en soit, il est peu probable que l’UMP revienne en 2017 sur la loi Taubira, pour la simple et bonne raison que, s’il est toujours possible de s’opposer à une loi instaurant de nouvelles libertés individuelles, il est en revanche plus délicat d’un point de vue symbolique de retirer un droit une fois qu’il a été accordé…””
    Cette tribune et ce passage contiennent plusieurs approximations :
    1/ rien n’indique que l’UMP reviendra au pouvoir en 2017, par son refus d’alliance avec le FN, qui lui a déjà coûté sa défaite de 2012.
    2/ rien n’indique même que l’UMP existera encore en 2017, tout au moins sous sa forme actuelle, les centristes étant fermement convaincus de vouloir en sortir.
    3/ La loi TAUBIRA n’accorde pas une liberté ou des libertés individuelles, elle détruit celles des enfants et détruit le statut juridique du mariage, faisant de celui une privation de liberté, puisque le mot impose à tous l’homosexualité au rang de l’union d’un homme et d’une femme.
    4/ Aucun droit n’ayant été accordé, mais un privilège, et de plus par des procédures juridiques et politiques contestables, il est parfaitement possible de voter une loi annulant la loi TAUBIRA, établissant sa caducité juridique et politique.
    Cela doit donc nous pousser à Ne Rien Lâcher.

  9. Il faut combattre le CUC, car ce que l’on ne dit pas assez non plus, c’est que ses défenseurs demandent qu’ils soient célébré en mairie, autrement dit que les amours homosexuelles soient reconnues publiquement. Hors il s’agit d’affaires privées et l’état n’a pas à s’en mêler d’aucune façon.
    Cette histoire de CUC est d’une hypocrisie sans nom. C’est juste un changement d’emballage. Le fond est le même que “le mariage pour tous”, du moins il y conduit tout droit.

  10. “L’union civile n’empêchera pas le mariage gay demain”
    Admettons, mais ça reste mieux que la mariage gay tout de suite…
    La capacité de la droite française (je parle des électeurs, pas des politiques) à demander toujours plus et à n’obtenir jamais rien est assez fascinante.
    Rien n’a changé depuis le comte de Chambord…

  11. “sous les huées de certains manifestants lyonnais du GUD”
    J’étais à Lyon le 5 mai, et je n’ai pas vu de manifestants du GUD dans les personnes qui huaient Frigide Barjot (ou alors ils étaient en très infime minorité) : c’était tout simplement des bons citoyens qui venaient manifester pour le retrait de la loi et non pour une amélioration du Pacs !

  12. On reconnait la petite Blanche, élue FN, portant l’affiche, et notre ami Christophe Boudot, élu FN également du Rhône.
    Comme quoi, encore une preuve que c’est bel et bien le FN qui reste le plus clair et net sur toutes ces questions…
    Merci à nos courageux élus régionaux frontistes de Rhône-Alpes!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!