Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Mariage : il s’est déjà vu que le fait de croire en Dieu ôte le droit de s’exprimer

Sur Boulevard Voltaire, Jean Sévillia évoque le texte du grand rabbin Gilles Bernheim :

"ce ne sont pas des motifs religieux qui sont brandis contre le
mariage homosexuel : ce sont des raisons philosophiques, sociologiques
et anthropologiques, relevant de ce qu’on appelait naguère le droit
naturel
. En l’espèce, il ne peut donc être répliqué aux catholiques
comme aux juifs qu’aucune religion n’a le droit d’imposer ses vues dans
le débat public : ce n’est pas le sujet.

Ces Français seront-ils écoutés ? Auront-ils voix au chapitre ? Ou le
silence leur sera-t-il opposé au nom du mur de béton de la laïcité ?
Certes, il s’est déjà vu par le passé que le fait de croire en Dieu ôte
le droit de s’exprimer en tant que citoyen. C’était pendant la Terreur,
ou dans les pays totalitaires. Si on en est là, il faut le dire."

Partager cet article

7 commentaires

  1. Les chrétiens ont le droit de demander que l’on écoute le Pape. Le seul critère qui pourrait interdire l’expression, serait qu’elle bafoue les droits de l’homme. Or écouter le Pape n’a rien de contraire aux droits de l’homme ne bafoue pas la morale.
    Sinon, seuls les athées et les relativistes ont le droit de s’exprimer et de faire des lois. Il auraient le droit d’imposer une société athée contre les croyances de la majorité ou les revendications de la minorité.
    Il faut démonter les sophismes relativistes. Les relativistes sont très forts dans le mensonge, très rusés. Mais la vérité, c’est la liberté des peuples. La laïcité, c’est la liberté de choix, donc la liberté de dire que le mariage est une institution sacrée dont seul le clergé et le Pape (surtout le Pape) peuvent nous enseigner la vérité et que c’est notre ordre public français, conforme à la raison et à la morale universelle. C’est comme cela que cela se passe chez nous, nous on écoute le Pape.
    Vive la liberté religieuse qui fonde nos revendications !

  2. Vive le grand rabbin Gilles Bernheim, vive Jean Sévilla! Comme c’est bon d’entendre de telles paroles claires et nettes!

  3. « Si on en est là, il faut le dire. » Mais oui, on en est là. Nous sommes bien dans un système totalitaire ou tous ceux qui n’adhèrent pas à l’idéologie actuelle ne sont pas enfermés dans des camps. Mais, il existe bien d’autres solutions « pour museler ces messieurs là » comme dirait Béria, chef du NKVD de 1938 à 1953.

  4. Et pourquoi notre opposition au mariage homosexuel) ne serait pas fondée sur des motifs religieux (« ce ne sont pas des motifs religieux qui sont brandis contre le mariage homosexuel »), à commencer par cette phrase de la Génèse « Dieu créa l’homme à son image, homme et femme il le créa, à son image il le créa » impliquant comme l’a souligné Jean-Paul 2 que l’image de Dieu est le couple homme-femme uni dans le mariage et non deux hommes.

  5. Le laïcisme est l’invention la plus pernicieuse de la république athée au service des loges maçonniques: l’idole de la déesse Raison qui n’aboutit qu’à une perte totale des racines identitaires des français:le pacte fondateur de la France à REIMS ENTRE Clovis et DIEU est toujours d’actualité, autant que le décalogue; les français s’en souviendront quand les »bons banlieusards » mettront leurs villes à feu et à sang au nom d’Allah. Rendez- vous au printemps…

  6. On en est là, effectivement : j’étais aujourd’hui à Rennes, avec Alliance Vita. Les contre-manifestants scandaient des « cathos, fachos,  » et je vous fais grâce de la suite…

  7. Bien sûr qu’on en est là: les soviets ne sont plus en Russie, n’en déplaisent aux obsédés poutinophobes, ils sont installés chez nous. Et les cathos fachos ( entendu aussi sur France Inter ), c’est TOUS les cathos: pas la peine de chercher à plaire en dénonçant les « zintégristes », ça fera du mal à tous sans distinction!!!

Publier une réponse