Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Mariage et adoption : pourquoi légiférer dans la hâte au mépris du débat public ?

Le groupe de travail UMP sur
l’ouverture du mariage et de l’adoption aux personnes de même sexe,
coprésidé par Claude Greff, Jean Leonetti, Hervé Mariton (photo) et Yves Nicolin, réagit à la présentation du Projet de Loi
sur le mariage pour tous présenté ce matin en Conseil des Ministres :

M"Alors que le gouvernement présente dans la précipitation un projet
de loi sur l’ouverture du mariage et de l’adoption aux couples de même
sexe, le groupe UMP appelle à un grand débat national sur ce sujet. En
effet, on ne peut pas évacuer le débat sur un projet de loi qui change
radicalement l’institution du mariage en remettant en cause le principe
de la double filiation de l’enfant par le biais de la présomption de
paternité. C’est parce que le mariage a pour finalité d’encadrer la
parenté
que notre groupe ne peut laisser le gouvernement agir dans la
hâte, comme si le texte qui est présenté aujourd’hui en conseil des
ministres ne visait qu’à répondre à une simple demande d’égalité entre
adultes. Le mariage n’est pas qu’une histoire d’adultes : c’est aussi
une histoire d’enfants
. En réalité, en ouvrant l’adoption de l’enfant du
conjoint aux couples de même sexe, le texte pose aussi la question de
leur accès, par voie d’amendements, à l’aide médicale à la procréation
et à la légalisation de la gestation pour autrui
. Ce qui est en jeu,
c’est bien un glissement du droit de l’enfant vers un droit à l’enfant.
On ne peut pas prendre des décisions d’une telle importance sans en
débattre au préalable avec tous les Français. C’est pourquoi,
conformément à l’article 46 de la loi n°2011-814 du 7 juillet 2011
relative à la bioéthique, le groupe UMP a demandé au Comité consultatif
national d’éthique de se saisir de l’organisation d’états généraux
partout en France
. Et parce que les grandes questions de société
soulevées par ce texte sont d’une particulière complexité, le groupe UMP
a demandé la création d’une commission spéciale au sein du Parlement
,
qui pourra en examiner tous les aspects, juridiques, sociaux et
sociétaux. Nous poursuivons également notre travail de consultation et
de réflexion, notamment pour apporter des réponses alternatives :
peut-on améliorer le PACS ? Faut-il créer un nouveau contrat, plus
engageant et plus fort symboliquement que le PACS, mais qui n’aurait
pas, pour autant, les mêmes implications en matière de filiation et de
parenté que le mariage ?"

Partager cet article

3 commentaires

  1. regardez d’urgence sur le site de l’assemblée nationale l’entretien de ce jour diffusé par France 3 du député socialiste Jérôme Lambert, petit-neveu de Mitterrand
    opposé au mariage, très mesuré, très clair, très courageux.

  2. “le groupe UMP a demandé la création d’une commission spéciale au sein du Parlement”
    NON ! Stop aux commissions du bi-parti du parlement.
    Nous demandons un référendum du peuple pour faire mentir les sondeurs

  3. Quand la droite fera-t-elle bloc derrière ce satané projet?
    Qu’elle expulse ses brebis galleuses (Bachelot etc…) pour qu’elles aillent rejoindre le PS !
    Qu’on l’entende ! Plus fort encore !
    Que les droits s’unissent au moins contre l’achèvement de notre civilisation à l’agonie !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services