Bannière Salon Beige

Partager cet article

Franc-maçonnerie

Marc Blondel, un franc-maçon s’en est allé

Lu ici :

"Marc Blondel est mort, à 75 ans. Il fut initié au GODF il y a cinquante-trois ans, en 1961, dans la loge parisienne l’Avant Garde Maçonnique, alors que le Vénérable Maître est Fred Zeller, qui deviendra Grand Maître. « C’est une figure historique du syndicalisme, porteur d’indépendance vis-à-vis des partis politiques, réagit Daniel Keller, Grand Maître du GODF. Militant républicain, débatteur maçonnique de grande qualité, il témoignait de sa profonde fidélité pour le Grand Orient. » Le dignitaire se souvient l’avoir reçu fin 2013 Rue Cadet comme président de la Libre Pensée.  […]

Autour de Patrick Kessel (qui deviendra Grand Maître en 1994-1995), Marc Blondel a été co-fondateur de la Loge République, avec Henri Caillavet, célèbre parlementaire mort en 2013 à 99 ans, et Francis Szpiner, avocat chiraquien. Créée le 16 mai 1992, la loge République correspondait bien à son idéal laïque et républicain. « Affilié à République, Marc Blondel venait en tenue de temps en temps, confie le Vénérable Philippe Foussier, membre du Conseil de l’Ordre. Mais je le voyais plus souvent dans le cadre du Comité Laïcité République. » (CLR a aussi été créé par Patrick Kessel)

Marc Blondel adorait la franc-maçonnerie comme école du « savoir » et du « comprendre« . Il s’y sentait sans doute plus à l’aise qu’au PS, dont il avait la carte, mais avec lequel il n’était pas toujours d’accord. La franc-maçonnerie fut donc sa grande passion. Le GODF en particulier. […]"

Comme l'écrit Petrus Angel :

"Ni Claire Chazal (TF1) ni Elise Lucet (La 2), ni BFM TV, ni RCF n'ont pensé à nous parler hier de l'engagement maçonnique et athée de Marc Blondel, "homme libre, indépendant, provocateur".

Un oubli sans doute. R.I.P."

Addendum : un lecteur me signale que son appartenance maçonnique a été rappelée dans l'émission Les Grandes Gueules sur RMC.

Partager cet article

21 commentaires

  1. Issu d’une famille de mineurs, Marc Blondel était un enfant d’Hénin-Beaumont… eh oui ces personnalités emblématiques de la gauche passent leur chemin, les temps changent…
    Un signe pour dimanche prochain ? RIP

  2. Pourquoi appelle-t-on maçons des gens qui sont en fait des démolisseurs ?

  3. Ce qui montre bien que ce ne sont pas seulement les UMP et le PS qui sont en maçonnerie mais également les syndicats communistes…
    Le pluralisme n’est que de façade…

  4. Les travailleurs ont probablement pas une larme pour ce traitre mondialiste, immigrationniste qui a favorisé la concurrence déloyale étrangère pour peser contre les salaires des francais de souche …..

  5. Il a rejoint le Grand Néant de la Franc Maçonnerie …

  6. Il a maintenant l’éternité pour se souvenir des applaudissements reçus en loge et de ses quinze années de pouvoir à la tête de FO. Quelle dérision !
    Sic transit gloria mundi
    RIP

  7. S’il va en enfer,il risque de lancer une grève des satans et lucifers au nom de la Raison.

  8. Cet homme est heureux…
    il a son bicorne (chapeau à 2 cornes)…
    pour l’éternité…

  9. Un grand merci au “Salon Beige” d’avoir fait la lumière sur MARC BLONDEL…….

  10. La Fédération de la Libre pensée, où il commettait encore il y a quelques semaines des éditos délirants critiquant Peillon, fossoyeur de la laïcité et défenseur de l’école privée, lui rend un émouvant hommage :
    http://www.fnlp.fr/spip.php?article1012

  11. Sans oublier sa présidence de la pitoyable Libre Pensée

  12. La 3 est la seule qui a rappelé que Blondel était franc-maçon mais sans rentrer dans les détails.

  13. Il n’y a pas à regretter ici-bas ce personnage franc-maçon, démagogue et profiteur.
    L’hommage de Juppé, dont il voulait la tête pendant le mouvement social de décembre 1995, sonne particulièreement faux.

  14. Vous tirez même sur une personne décédée depuis peu!!!!
    Pas joli joli!!!
    Que de haine dans vos rangs…Effrayant!
    [“Tirer sur” Bigre, où est le fusil ? On a même osé écrire “R.I.P.” … si c’est pas une insulte à un franc-maçon ça…, où va-t-on. Effrayant comme vous dites.
    MJ, effrayé par ce genre de commentaire]

  15. Au moins Blondel avait me courage de dire qu’il était franc-maçon avec tout ce que ça implique.
    Il n’était pas comme tous ces ministres et députés de droite comme de gauche qui cachent leur appartenance à la franc-maçonnerie, maison mère où tout se décide.

  16. RIP …?
    R, c’est sur, mais pour le IP, c’est pas gagné ! Mais qui sait, il aura peut-être eu une belle conversion finale ?
    Tu vois camarade apolline, nous sommes plein d’espérance, et nous croyons que tout est possible à NSJC.
    Et puis, la vérité ne peut pas faire de mal, même à un mort ! Elle a le mérite de prévenir les vivants…

  17. La seule chose que m’inspire le départ de cet homme, c’est qu’il fut, malheureusement, bien tardif . Syndicaliste, socialiste, franc-maçon et libre penseur ; comment peut-il y avoir eu autant d’ignominies en un seul homme ?

  18. Son malheureux chauffeur l’aura précédé, mort à 29 ans, lui qui avait été exploité jusqu’à 70 heures par semaine : http://www.liberation.fr/economie/2001/11/30/marc-blondel-exploite-ses-chauffeurs_385626

  19. En bon franc-maçon qu’il est, tous les media en ont fait l’éloge aujourd’hui. Je dis bien qu’il est car aujourd’hui il va, peut-être, (seul Dieu peut sonder les coeurs et les reins) se retrouver dans la loge ultime du Grand Maître des Grands Maîtres, Lucifer. Avec lui, il va pouvoir s’abreuver et pour l’éternité de toutes ses mauvaises pensées mais avec l’amère certitude qui s’est transformée en haine (et quand on est devenu qu’un esprit ça fait très, très, très mal) de s’être trompé de wagon et d’être exclu du bonheur pour l’éternité, c’est à dire sans jamais, jamais, jamais avoir la possibilité de revenir en arrière. Pour moi, cela s’appelle l’Enfer.

  20. Il connaît maintenant la VRAIE VERITE !

  21. Quoi qu’il en soit, c’est un devoir pour tout catholique digne de ce nom, d’arracher le masque. Car nous sommes face à la boite noire qui pilote la république et fait des millions de morts, et il ne faut pas attendre des médias aux ordres qu’ils dénoncent les frangins.

Publier une réponse