Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Manuel Valls tire les conséquences démocratiques des élections (2/2)

Il semblerait qu'un référendum ait été organisé dimanche dernier en même temps que le deuxième tour des élections départementales. Son objet était le maintien ou non de Manuel Valls à la tête du gouvernement en cas de lourde défaite du PS aux départementales. Manuel Valls a communiqué le résultat ce matin en exclusivité sur BFMTV :

"Les Français veulent que je reste à mon poste"

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

19 commentaires

  1. “Les Français veulent que je reste à mon poste”
    Chiche ! On organise un vrai référendum ?

  2. Super menteur a trouvé son mentor.
    Mensonge ou cécité je ne sais mais au pays des borgnes les aveugles sont rois ! Et Manuel Valls porte la couronne!
    Face à la négation de la réalité à ce point, le pauvre peuple n’aura plus qu’une seule solution : lui ouvrir les yeux …Le souci c’est qu’un deuxième Mai 68 inversé laissera des traces sur qui ? La population !

  3. ces gens sont autistes ; ils n’entendent rien ; ils ne voient rien ; ils ne comprennent rien engoncés qu’ils sont dans leurs certitudes.
    Et ils osent parler de démocratie. ce sont surtout les représentants de la DEMONCRATIE qu’ils sont en leur pouvoir satanique et totalitaire.

  4. L’impudence de ce “fachosialiste” est sans bornes !!!

  5. Et pourquoi changeraient-ils quoi que ce soit ? Si socialisme et démocratie étaient synonymes ça se saurait. Ils ont tous les pouvoirs pour encore deux ans. Leur but n’est pas dans le redressement de la France mais bien dans la conduite de leurs réformes pour aussi destructrices qu’elles soient. Pour l’instant ils font cartons plein car leur bulldozer avance quoi qui se passe. Et ce n’est pas la droite libéro-centriste qui ira contre.
    Quand ils rendront les clefs dans deux ans à leurs complices Juppé, NKM etc., les objectifs auront été atteints et ils se seront garantis une bonne rente. Alors, pourquoi changer ?
    La constitution leur assure le maintien au pouvoir que leur a donné la majorité des Français. La constitution ne prévoit pas que des élections locales aient des effets sur leurs mandats. Seules solutions: un désaveu du parlement ou l’action de force. Mais cette dernière n’est pas à l’ordre du jour en démocratie.

  6. Onfray l’a très bien défini.

  7. J’aime entendre dire “Les Français veulent …”
    Combien çà fait, 16,06% de 45,82%

  8. Un an de Gouvernement pour finir par se comporter comme un simple chef de Parti à la place de Cambadélis et ne rien proposer d’autre qu’une alliance avec un parti qui représente entre 1 et 2% des voix, c’est minable.
    Lamentable !
    La France et les Français méritent mieux !

  9. Finalement, à propos de référendums, il est exactement comme Nicolas SARKOZY qui avait compris que les Français avaient dit oui au projet de constitution européenne en 2005 !

  10. Il nous a quand même fait un discours de chef d’état, en énumérant des réformes en cours qui vont avoir des résultats. Alors qu’en fait, comme ils font tout à l’envers, Cela ne pourra qu’être pire.Mais ils croient à leur fiction.
    Une élection où 5 millions de votants n’ont presque pas de représentants, ne peut être tenue pour démocratique. A force de bidouilles des modes de scrutins, des cantons.. le PS peut arriver à etre élu par moins de 8% de la population en age de voter.. et faire le fanfaron..
    Est-ce encore dur de mentir effrontément quand on a l’habitude?

  11. Avec l’aide de la droite la plus bête du monde ils seront encore là en 2022. Donc oui, quelques soient les élections la gauche peut en conclure être plébiscitée.

  12. Arrêtez de mentir M. Gaz ! Vous vous enfoncez de plus en plus et brisez votre propre branche !

  13. Pour comprendre la phrase de Manuel Valls ” Les français veulent que je reste à mon poste” alors que le parti socialiste arrive bon dernier, en 3ème position aux élections locales il faut peut-être relire le roman de Georges Orwell “1984”. Dans son roman d’anticipation écrit en 1948 Orwell décrit une société totalitaire soumise à surveillance électronique où le parti dominant a imposé une “novlangue” pour changer le sens du language (par exemple “La guerre c’est la paix”, “La liberté c’est l’esclavage”, “l’ignorance c’est la force”. Donc la “novlangue” de Valls consiste à affirmer “les français veulent que je reste à mon poste” alors que 70% des électeurs ont votés contre les socialistes. Et ceux qui sont d’un autre avis, comme les lecteurs du Salon Beige commettent comme dans “1984” un “crime contre la pensée et sont bons pour la réeducation!

  14. Le tout c’est d’y croire, de s’en persuadé. De toute façon, il n’a que faire des français, il n’a que faire de la France, c’est un sectaire en campagne permanente et en face c’est à peu près pareil.

  15. Au choix :
    “Sondage exclusif M6-Harris Interactive : 57% des Français veulent que M. Valls reste Premier ministre – M6info – dim. 29 mars 2015”
    https://fr.news.yahoo.com/sondage-exclusif-m6-harris-interactive-valls-premier-ministre-173749375.html
    ou :
    “Sondage : en un mois, Valls dégringole de dix points – http://www.leparisien.fr ; 16 Mars 2015
    En un mois la cote de popularité de Manuel Valls a dégringole de dix points, à 42% d’avis favorables, François Hollande perdant quant à lui quatre points, à 26%, dans le baromètre Ipsos-«Le Point»* publié lundi.
    La tendance s’est totalement inversée pour le Premier ministre: en février, il recueillait 52% d’opinions positives pour 43% d’opinions négatives. Ce mois-ci, les proportions sont respectivement de 42% et 52% (+9). Le chef du gouvernement reste toutefois six points au-dessus de son niveau de décembre 2014 (36% seulement d’avis positifs), avant les attentats de janvier.
    Entre les deux enquêtes, Manuel Valls a contraint sa majorité parlementaire à adopter la loi Macron en recourant au 49-3 (engagement de responsabilité) et s’est posé en premier adversaire du Front national, qu’il veut «stigmatiser» selon ses propres mots. (…)”
    suite >>>
    http://www.leparisien.fr/politique/sondage-en-un-mois-valls-degringole-de-dix-points-16-03-2015-4608957.php

  16. Tant qu’à aller au crash, autant qu’il reste aux commandes ! Ensuite on reconstruira sans lui…

  17. Non, il prépare juste sa reconversion : en fait, la carrière de Coluche le tente (et il en a la capacité !)

  18. Et il voit aussi des éléphants roses ….

  19. Les Français veulent que l’espagnol dégage avec toute la hollandouillerie

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services